AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeSam 26 Juin - 3:25

So why don’t we go…?

On dit que c’est dangereux de se promener seul dans les rues de Shimizu.
Encore plus dangereux de se promener
seule. Mythe qui reste à confirmer.

Justement, c’était ce qu’Ayame avait prévu, cette journée là. Démentir le phénomène des Yakuza étant son activité principale de la journée, elle s’était donc armée en conséquences, ce matin là. Il fallait être prudent, mais au minimum prêt à flirter avec le danger. La jeune femme avait donc fourré dans un sac de toile son appareil photo, quelque cartes mémoire, à manger et des vêtements de rechange. Pourquoi tant de bagage pour une simple journée de pèlerinage à travers la ville? Oh, mais justement. Elle partait en mission commando. Il fallait qu’elle soit prête à tout puisqu’il était possible qu’elle ne soit pas revenue avant le lendemain. Ayame passa le sac sur son dos et enfila ses souliers de course avant de sortir. En fermant la porte à clé, elle s’excusa auprès de son père de laisser la maison seule si jamais elle se faisait tuer en chemin. Mais pourquoi dramatiser? Pourquoi agissait-elle comme si elle allait directement à l’abattoir? La réponse à ces questions était simple. Autant son désir d’en savoir plus était puissant, autant elle avait la crainte d’être exposée à tous les dangers que pouvaient amener les Yakuzas. Cette crainte l’amenait à réaliser qu’elle n’était pas en sécurité. On les décrivait aux nouvelles locales comme de terribles monstres qui n’hésitaient pas à faire du mal aux femmes et aux enfants. Pourtant, la jeune femme, une fois de hors, ne pouvait pas reculer. Il fallait qu’elle ne sache plus sur ces deux clans de Yakuzas qui causaient tant de dommages non seulement au lycée Shimizu mais à la ville tout entière.

Alors qu’elle marchait, elle pouvait sentir l’atmosphère pesante, peu invitante. Au loin, elle pouvait voir des nuages de fumée. Elle se doutait que ce n’était pas dû à des accidents et que les criminels devaient y être pour quelque chose. L’air était loin d’être pur, malgré le fait qu’elle soit dehors à l’heure des coqs. Dehors, justement, c’était désert. Plus personne n’osait sortir, tous les habitants se cloitrant dans leurs maison, laissant les rues sans vies, dans un silence oppressant. Quel phénomène, n’empêche, pensa Ayame en marchant sur le boulevard, regardant dans toutes les rues et toutes les ruelles s’il n’y avait pas quelque chose d’intéressant à photographier. Soudain, un bruit attira son attention. Tout de suite, ses muscles se tendirent. Et si…Et si? Un miaulement retentit d’une des ruelles à proximité. La respiration de la jeune femme reprit un rythme normal jusqu’au moment ou parvint à ses oreilles un miaulement étouffé, de douleur, et un bruit de couteau qui pénètre la chair. La mine effarée, Ayame restait pétrifiée de terreur, hésitant entre prendre ses jambes à son cou ou aller étrangler le voyou qui avait tué un pauvre chat sans défense… et de le prendre en photo. Quelle ne fut pas sa surprise en voyant deux hommes sortir de la ruelle en riant, avec le look typique du criminel. Avec rapidité, elle alla chercher sa caméra au fond de son sac de toile afin de les prendre en flagrant délit, l’un d’eux tenant encore la lame maculée de sang. Pourtant, avant même qu’elle n’ait pu se cacher pour les photographier sans se faire prendre, celui qui ne tenait pas le couteau l’apperçu.

« Dis, mec, fit-il en donnant un coup de coude à son acolyte. T’as vu la fille, là-bas? Je crois qu’elle nous a repérés.
- La paparazzi. Elle pensait amasser des preuves et nous rapporter à la police. La salope.
- Elle est mignonne, n’empêche.
- Je te la laisse,
dit le meurtrier avec dégoût. Moi les fouineuses, je n’aime pas trop.
- Moi non plus mais…La baiser avant de la tuer…Ça apporte une certaine satisfaction, tu ne pense pas?
»

Le tueur de chat haussa les épaules et ils reportèrent leur attention sur la jeune femme complètement terrorisée. Ils se jetèrent un regard complice, l’air de dire : « Trop. Facile. » mais lorsqu’ils se retournèrent pour l’attraper, Ayame leur fila entre les doigts. Elle se retrouvait maintenant debout, devant eux, brandissant son appareil photo comme Catwoman sort les griffes.

« Ne vous avisez pas de me toucher, sinon je n’hésiterai pas à m’en servir!
- C’qu’elle est chou,
dit l’un des deux yakuzas avec un air amusé. Elle pense nous faire mal avec son bidule!
- Ou--AÏE! Mais ça fait mal, ce machin!
- Je vous avais prévenu!
»

Ayame, n’écoutant que son courage – disons plutôt l’adrénaline du moment – commença à asséner des coups à l’aveuglette, espérant que les deux bandits se trouvent là où elle visait. Et elle ne s’en tirait pas trop mal. À un moment, elle entendit un corps tomber lourdement sur le sol. Elle venait d’en assommer un. Profitant de la confusion du second, elle le frappa durement à la tête. Celui-ci perdit à son tour connaissance, laissant la jeune photographe debout entrain de vérifier si elle n’avait rien abîmé. Alors qu’elle pensait le calvaire terminé elle entendit à nouveau du bruit, ce qui la fit immédiatement se préparer à nouveau au combat.

« Vous en voulez encore? Allez, montrez-vous! Dit-elle assez fort pour que les potentiels ennemis l’entendent. »
Revenir en haut Aller en bas
Kin C. Takeru Yamato

Kin C. Takeru Yamato

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 24
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeSam 26 Juin - 20:06

Hors RPG : Le texte est un peu pourri désolée j'essaierai d'améliorer pour les prochains

Par dessus le corps nu de Kin , se trouvait une jeune femme des plus belles qu'il n'aie vu , mais pourtant les traits de son visage étaient abstraits. Ils étaient enroulés dans un drape soie , leur passion était sans fin. Le punk était d'une délicatesse anormale face à l'inconnue .Leur entrainte devenait de plus en plus intense . Kin allait atteindre le 7ème ciel le jouissement total , l'orgasme tout comme sa partenaire quand soudain.... DRIIIIIIIIIINNNNNGGGG DRIING .... . Mon Dieu qu'es ? Kin se réveilla en sursaut tout en sueur .

"Bordel ce n'était qu'un rêve!"
Il grogna en voyant l'heure . Il bossait pas et pourtant ce foutu réveil l'avait réveillé à 8 heure."Saloperie" Pour une fois qu'il pouvait dormir cet connard de réveil sonnait .Après une bonne demi-heure de ronchonnement , il sortit de son pieu .

En boxer il cherchait dans la chambre qu'es qu'il pourrait bien mettre .Un slim en jeans troué lui tomba sous la main comme un magnifique tee shirt blanc de sa marque fétiche . Chargé de tout ce textile il se dirigea dans la salle de bain. Il prit rapidement une douche s'habilla et tout le tralala.

Sa toilette finie , le punk passa à l'étage inférieur . Par instinct il se dirigea directement vers la cuisine . Son estomac criait famine . Pour combler l'ennui et occuper le temps Kin décida de se faire un petit dej' à l'anglaise. Le voilà en train de se faire une omelette et du bacon. Le préparation ne dura pas bien longtemps et l'ingurgitation de son festin fut encore plus brève


" Hummm que faire ?"

C'était la grande question qui turlupinait Kin. La vaisselle ... Il ne voyait que ça . Pour une fois son appart' était en ordre il ne devait rien ranger rien réparer il ne devait même pas racheter une partie de son mobilier ... L'eau remplissait l'évier avec une lenteur déprimante . Kin regardait cette flotte montée paisiblement en espérant avec intensité que quelqu'un vienne le sauver .Ce qui ne tarda pas son portable poser sur la table du salon lui annonça en se suicidant de la table basse qu'il avait reçu un message . D'un pas las il se dirigea vers le fameux portable , devant se baisser dans de multiples craquements. L'écran qui clignotait encore , affichait " un nouveau message" , après avoir tapé son code il put enfin lire le message .

Expéditeur : Shuya
Message : Les deux enculés dont tu rêves d'arracher les couilles foutent le brin en ville .
Tu ramènes ton joli petit cul et du matos pour qu'on les débarrasse de ce qui les fait croire viril .
On se rejoint sur le grand Boulevard .
A talh vieux punk!


Face à ce charmant message qui le sauvait de la vaisselle Kin ne put qu'être pris de joie. Ce jusqu'à ce qu'il entende une flasque d'eau s'éclater sur le sol . " OOH MERDE !! " . Dans un débordement de colère en voyant la scène chaotique qui se passait devant lui il shoota dans un meuble qui survéçu avec quelques séquelle . La scène était simple , problème d'évacuation de l'eau à cause de frasques nocturnes , le trouve de sécurité n'avait rien put faire , l'eau de la vaisselle avait débordé dans une magnifique giclé d'eau . Après avoir couper l'eau, Kin se lança dans une longue exaspération sur sa propre intelligence . Puis il se cassa de chez lui de sa démarche non-chalande .

Pour raison de sécurité et malgré la proximité de son duplex par rapport au lieu de rendez-vous avec Shuya Kin prit sa voiture . En même pas deux minutes il était déjà au dit Boulevard. Bon maintenant la grande question était : Où est ce Fucking Shu' ? Il sortit de sa caisse pour le chercher ... A gauche pas de Shu' , à droite de même ... Il apercevait de loin trois personnes mais rien de semblable à Shushu . Par curiosité il s'éloigna à droite. Nouvelle vibration. Kin ouvre le message.

Expéditeur: Shuya
Message : J'ai un blem vieux on se voit plus tard . Shou's"Roooh l'enculé ! " Il s'apprêtait à se barrer quand il entendit des bruits d'affrontements . Il regarda sur sa droite , ça venait bien de là . Il aperçut une silhouette féminine un appareil photo et deux mecs , elle frappait avec son appareil ? SACRILÈGE ! Kin comme toujours avait son appareil sur lui et il n'eut qu'une envie de violence contre la nana au loin . Il s'approcha donc toujours de sa démarche de je-m'en-foutiste .

Quand il fut non-loin de la demoiselle il shoota dans un cailloux , il ricocha . Avec ce petit bruit psychédélique dans la tête du punk . Les deux mecs avaient finis par terre .* Quels merde !* Ah oui en effet c'étaient bien des merdes . C'étaient les deux enculés pour qu'ils s'était bougés .

« Vous en voulez encore? Allez, montrez-vous! »


Kin arriva de dos à la demoiselle , il lui prit le poignet brutalement et le tira en l'aire .

" Toi ! J'ai deux problèmes à régler avec ta gueule de pouffe . "


Il plongea son regard de glace dans es yeux de la jeune femme , elle n'avait rien d'une pouffe et était même plutôt jolie mais elle avait foutu à terre ce qui allait être l'occupation de la matinée de Kin et en plus elle trouva rien de mieux que pour les violenter son appareil photo. Elle méritait des tartes ! Hé bien justement il lui en colla une .

" tu viens de détruire ma source d'occupation"
Sur ces mots il shoota dans les deux mecs " et en plus avec un appareil photo " Une nouvelle fois il la frappa " Pétasse ! " Il soupira avant de la lâcher la projetant en arrière .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeDim 27 Juin - 1:55

Alors qu’elle se préparait à baisser son arme et à la ranger dans son sac de toile, Ayame se sentit brutalement soulevée de terre. Mais que…? Elle n’était pas sur la lune, à ce qu’elle se souvenait. À moins bien sûr qu’elle se retrouva sur la lune et qu’elle n’en savait rien puisque des extraterrestres lui avaient lobotomisé le cerveau pour qu’elle croie qu’elle était encore sur la terre. Cette hypothèse un peu loufoque s’écartant d’elle-même de son esprit, elle trouva intelligent de regarder la personne – ou la chose, ça, elle ne pouvait écarter la possibilité – qui lui agrippait le poignet. Il s’agissait d’une main. Oh mais pas une main comme les autres. Elle était plutôt grande, comparée à son poignet minuscule. Et, croyez-le ou pas, cette main était rattachée à un corps. Un corps on ne peut plus proportionnel à la main qui lui enserrait le bras.

" Toi ! J'ai deux problèmes à régler avec ta gueule de pouffe . "

Pouf? N’est-ce pas le bloc devant le canapé sur lequel on pose nos pieds? Pourquoi la traitait-il de pouf? Et d’où est-ce qu’il sortait, celui-là? Des tas de questions plus bêtes les unes que les autres se bousculaient dans son esprit. Elle hésitait entre un vieux vidéoclip des années 80 ou alors un mauvais film des années 90 style « La reine des damnés » avec des mecs pseudo virils qui faisaient supposément craquer toutes les jeunes filles de par leur physique fluette et leurs vêtements qui pouvaient appartenir à leur grand-mère. Malgré cette première impression plutôt douteuse, elle s’en permit une deuxième. Bon elle avait peut-être un peu exagéré. Il s’habillait plutôt bien et, il fallait dire qu’avec une poigne pareille, il était loin d’être fluette. Malheureusement pour elle, Ayame n’eut pas plus le temps de le détailler puisque le poing du jeune homme lui atterrit directement dans la figure. Sonnée, elle reprit difficilement ses esprits avant d’entendre le mec se mettre à l’engueuler.

" Tu viens de détruire ma source d'occupation, et en plus avec un appareil photo…"

Sur ce, sans qu’elle n’ait rien demandé, elle reçoit une deuxième baffe. Un peu plus et elle se mettait à voir des étoiles. Mais qu’est-ce qui lui prenait, à celui-là? Non seulement il frappait quelqu’un injustement et en plus, ce quelqu’un était une fille! De sa main libre, elle se frotta vigoureusement la joue, celle-ci devenant rougeâtre sous la force de l’impact. Elle l’entendit la traiter de pétasse et tout de suite, les étoiles qu’elle voyait s’estompèrent laissant place à une frustration bouillante. Elle était pourtant loin de se douter que le jeune homme allait l’envoyer valser en plein milieu de la chaussée du grand boulevard. Elle serait morte si une voiture avait cru bon de passer sur la route et cette seule pensée la rendit furieuse. Se relevant prestement elle s’approcha du jeune homme et l’attrapa par les cheveux.

« Non mais ça va pas? Frapper une fille à deux reprises, t’as pas honte? Dit-elle en lui fichant son pied dans le dos, le poussant vers l’avant. D’abord, c’était de la légitime défense! Sache que c’est deux enfoirés voulaient me violer! Et ils ont tué mon chat! »

Ayame était de ce genre à dire que tous les chats perdus ou qui se promenaient dehors étaient « ses » chats, mais c’était devenu un réflexe au fil du temps, puisqu’elle gardait plein de chats chez elle. Frustrée, elle attendit de voir ce que l’autre avait à dire pour sa défense, sans broncher. Elle était même prête à lui envoyer son poing à la figure si il tentait ne serait-ce qu’une manœuvre de violence envers elle. T’avise plus de me toucher, pensa-t-elle avec colère.
Revenir en haut Aller en bas
Kin C. Takeru Yamato

Kin C. Takeru Yamato

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 24
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeDim 27 Juin - 11:37

Non mais c’est qu’elle pétait une crise en plus la demoiselle. Elle tirait sur les cheveux de Kin là il ne rêvait pas elle était bien en train de lui arracher les cheveux. Tout ça pourquoi ? Parce qu’il lui avait mis deux claques et qu’elle avait la joue rouge .Ah ouais ça choquait sa morale qu’un mec frappe une nana. Et l’égalité des sexes putain ! Il chopa une nouvelle fois le poignet de l’autre hors de question qu’elle lui arrache des cheveux. Déjà qu’il en avait pas beaucoup. Il répondit au tac au tac à ce qu’elle disait.
« Et Alors ça choque ta morale ? Ou bien c’est juste parce que tu n’apprécies pas te faire gifler. » Là l’autre tortionnaire d’appareil photos, tenta de faire tomber Kin. C’est qu’elle foutait son pied dans le dos de son agresseur en plus. Bon ben tant pis pour ses cheveux, Kin fit volte-face au risque de perdre un peu plus de son désastre capillaire. Ah oui aussi elle avait déblatérer des conneries. Qu’es qu’il en avait à foutre qu’elle allait se faire violer ! Lui voulait juste massacrer ces deux connards.
« Mais osefeee…QUOI ILS ONT TUE UN CHAT ? » Oh les enculés un chat ! Comment il avait pu ! Un mignon petit chatounet! Derechef Kin se retourna vers les deux enculés qu’ils connaissaient bien. L’un deux allait se relever péniblement. Kin le prit par les épaules le souleva et le colla contre le mur avec brutalité. Il lui colla un coup de poing qui lui déboîta la mâchoire.
« COMMENT AS-TU OSE CONNARD ! » Il le recolla contre le mur avec encore plus de rage que précédemment. Le connard en question se mit à ricaner.
« Oh Kin C. Ca faisait longtemps ! Tu vas me tuer c’est ça Hahahah . Comme si tu me faisais peur ! » Une nouvelle fois le coup partit. Cette fois-ci le coup explosa le nez du Yakuza avec un « CRAC » immonde, suivit d’un cri de douleur. « Te tuer ? Non ce serait trop facile ! Même une gamine et un appareil photos te foutent à terre ! C’est juste que moi je peux te faire souffrir mais … sans que tu évanouisse comme une lopette.. Quoique en faite tu résistes pas à la douleur ! » Sur ce Kin mêla la parole à l’action. Il mit un sacré coup de genou dans l’entre-jambe du gars, il se tordit de douleur. Kin shoota une nouvelle fois dedans, le mec s’écrasa à terre comme une merde. « Putain t’es vraiment une enflure ! T’es même pas capable de subir la conséquence de tes actes. Tu me déçois ! » C’est à ce moment que son comparasse se décida de se mêler à la bagarre… enfin non à la séance de punching-ball.
Le mec se jetait sur Kin comme un bourrin. Il se contenta de frapper dans son bide. Il tomba à la renverse sous les rires sadiques du punk. Il s’était écrasé aux pieds de la fille là l’autre moraliste. Kin leva les yeux vers elle une lueur cruelle dans les yeux et un sourire sadique. Kin s’approcha regarda le
mec avec mépris.
« Tu espérais me choper là ? J’ai pas halluciné ? »
Le mec avait de l’audace il répondit à Kin. « Arrête la drogue vieux punk de merde ! » Ralala certains ferait mieux de fermer leur grande gueule . Armé de ses magnifiques combats shoes , Kin posa son pied sur la gueule du mec , lui écrasa . « Ta gueule ! » Puis il souleva son pied et le rabattu son pied avec brutalité sur sa sale gueule de ras. Avec la violence du coup une giclé de sang fut projeté sur Kin et sur la nana là.
« Oh désolé, j’ai fait des tâches sur tes beaux vêtements ! »
Il éclata de rire une nouvelle fois. Allez elle allait encore péter sa durite ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeDim 27 Juin - 19:30

Alors comme ça Monsieur « rien à foutre des humains » voulait absolument perdre ses cheveux, déjà qu’il lui en manquait sur le crâne? Alors soit. Ne relâchant pas sa poigne, elle le laissa protester et, lorsqu’il fit volte face, elle ne broncha pas. Puis, alors qu’elle allait répliquer, un déclic sembla se faire dans l’esprit du punk déjanté dont elle lâcha le cuir chevelu.

« Mais on s’en ficheee…QUOI ILS ONT TUE UN CHAT ? S’exclama-t-il.
- Non, dit-elle avec cynisme, une râpe à fromage! Mais bien sûr qu’ils ont tué un chat! »

Semblent complètement oublier sa présence, elle vit le jeune homme se retourner vers les deux yakuza, qui reprenaient petit à petit conscience. Eux aussi, malgré le fait que les coups aient étés portés par une femme, devaient avoir vu des étoiles. On voyait les bosses qui commençaient à se former sur leur crâne. Beaucoup d’autres allaient se former lorsqu’elle vit le jeune punk en plaquer un sur le mur et se mettre à le taper. Ayame, spectatrice de cette baston, serra les dents. Aouch, pensa-t-elle en posant les mains sur sa mâchoire, ça doit faire mal. Prise comme le jambon dans un sandwich entre la pensée qu’elle avait une échappatoire pour s’enfuir et celle de rester pour prêter main forte au punk – même si elle ne servait pas à grand-chose, pour le moment – elle restait plantée là, incapable d’effectuer le moindre mouvement. C’est à cet instant que le prénom du jeune homme lui fut révélé.

« Oh Kin C. Ca faisait longtemps ! Tu vas me tuer c’est ça Hahahah . Comme si tu me faisais peur! »

Kin C. Ça ne semblait pas être un nom très commun. Pourtant, ça collait très bien au punk. Mais que voulait dire le C, en fait? Cendrillon? Colombine? Calimero? Elle ne le saurait peut-être jamais, mais essayer de lui trouver des deuxièmes noms était le passe-temps idéal pour éviter de se retrouver traumatisée face au spectacle qui se déroulait devant elle. Kin frappant le gars avec violence. Paf, un coup dans le nez! Et après une giclée de sang et des insultes à son propos, Bam! Un coup dans l’entre-jambe. Ayame déglutit. Alors que le jeune homme était entrain de s’occuper à massacrer l’un des deux Yakuza, l’autre réussit enfin à se relever. Instinctivement, Ayame s’écarta, prête à le frapper à nouveau s’il tentait quelque chose, mais il sembla complètement ignorer sa présence pour aller se jeter dans la mêlée. En l’espace de quelques seconde, il se retrouva lui aussi par terre, subissant les menaces de Kin et y répondant par des insultes. Aussitôt, le pied du punk vint se lover dans le visage du deuxième Yakuza, ce qui provoqua un flot de sang.

« Oh désolé, j’ai fait des tâches sur tes beaux vêtements ! »

Cette réplique suivie d’un rire mesquin, elle porta finalement attention a sa chemise qui était tachée de sang. Une expression de dégoût se dessina sur son visage. Elle qui n’avait pas écarté la possibilité que ses vêtements se teintent de rouge, elle était loin de se douter que le sang sur ses vêtements ne serait pas le sien et la seule vue de sang de Yakuza sur sa chemise la répugnait. Même si elle avait des vêtements de rechange dans son sac, elle ne pouvait s’empêcher de trouver ingrat la manière dont ce Kin C. agissait. Une pensée lui vint alors à l’esprit. Et s’il était lui aussi un yakuza? S’il était lui aussi un criminel déjanté?

« Alors c’est ça…Fit-elle après un moment. Je me demande pourquoi je ne m’en suis pas douté plus tôt. Tu es un de ces enfoirés de Yakuza! »
Revenir en haut Aller en bas
Kin C. Takeru Yamato

Kin C. Takeru Yamato

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 24
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeMar 29 Juin - 13:04

L’inconnu tira une tête dégoutée en voyant sa chemise . Mais franchement elle s’attendait à quoi ? Les Yakuzas erraient dans toute la ville au moindre signe de vie d’un habitant il le maltraitait ; et dans le cas ou il rencontrait un Yakuza de l’autre clan ça finissait en bain de sang . Et cette clocharde se baladait inconsciemment dans les rues de Nagoya …

« Oooh la pauvre petite elle est dégoute . Mais à quoi tu t’attendais franchement ? Que ça allait être la gueguerre comme dans la petite maison dans la prairie ? Que tu pouvais te promener tranquillement en chantant ?!? »

Ce n’était pas des questions juste de l’ironie pure . La voix de Kin crachait une méchanceté et un cynisme écœurant . L’expression de son visage était presque malsaine . Tant de cruauté dans un seul être c’était … Extraordinaire à voir .

« Alors c’est ça… Je me demande pourquoi je ne m’en suis pas douté plus tôt. Tu es un de ces enfoirés de Yakuza! »

Elle mit du temps avant de lâcher mais elle le dit quand même. Et ça déclencha le rire du punk.

« J’admets que je suis un enfoiré même de la pire espèce mais un Yakuza non . » Il sourit avec ce rictus sadique . « C’est que temporaire voyons . » Une nouvelle fois il s’explosa de rire .
Il espérait que ce soit que temporaire il s’était juste joint à la bataille et dans le seule but de s’occuper et d’entretenir ses liens avec les Yaku ‘ . Il s’était juste joins à eux pour la bataille mais il savait que ça allait pas être si facile de s’en débarrasser par après . Kin est un des fournisseur de drogue de la ville et il avait des liens avec les yaku’ juste dans le but d’écouler sa drogue plus facilement ; maintenant il y avait de forte chance pour qu’il le veuille de manière définitive dans leur clan. Réfléchissant à ses futures emmerdes il se détourna et fit un signe de la main à l’autre conne derrière .

« Bye Baby ! »

A nouveau il réfléchissait . Bordel il avait fait le con d’accorder d’aller dans un des clans … Etre informateur de l’un et membre de l’autre s’était le truc le plus suicidaire qu’il pouvait bien faire .

« Quel con putain ! »
Pour la troisième fois de la journée son portable vibra il le lut .
Expéditeur : Inconnu
Message : La vengeance sera terrible !

Il explosa de rire sous le regard apeuré des petits vieux derrière leurs rideaux. Il l'avait lu et entendu tellement de fois ce message ça en devenait banal . Il rangea son portable et le remplaça par un paquet de clopes . Il en tira une qu'il commença à fumer .

« Raalala quel bande d’enflures ! »

HRP : mon texte est pourri sérieusement je savais pas quoi écrire excuse moi je t’en prie ma Yaya !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeMar 6 Juil - 13:35

« Eh, oh! Ne crois pas que tu vas t’en tirer comme ça! »

La puissance de sa propre voix surpris Ayame. Jamais elle n’avait hurlé après quelqu’un comme ça et elle espérait ne jamais avoir à le refaire. Ce ton de voix, tonitruant, intimidant, sonnait barbare et peu accueillant. Pourtant, certaines personnes n’étaient pas capables de comprendre autrement. Comme ce Kin C., apparemment. La jeune femme rattrapa bien vite le punk car elle ne comptait décidément pas le laisser filer aussi facilement. Mais pourquoi tant tenir à lui parler? Pourquoi ne pas tout simplement le laisser partir pendant qu’il en était encore temps? Ayame savait que son comportement était loin d’être sécuritaire pour elle et pourtant, elle n’arrivait pas à reculer, à faire la lâche et à prendre ses jambes à son coup. Instinctivement, pour ne pas avoir de contact « physique » avec l’inconnu, la demoiselle attrapa son t-shirt. Il se trouvait donc dans un ultimatum. Soit il prenait le risque de perdre son t-shirt à tout jamais, déchiré sous les griffes acérées de la harpie qu’elle était, ou il s’arrêtait et attendait de voir ce qu’elle avait à dire.

« Premièrement, sache que nous sommes sur un continent oriental et que la seule guerre qu’il y a dans la petite maison dans la prairie implique des indiens, ce qu’il n’y a pas ici. Deuxièmement, je ne peux pas marcher en chantant puisque je ne sais pas chanter. »

Consciente que ce qu’elle disait n’avait absolument rien d’intéressant, Ayame secoua la tête en signe de négation. Non il fallait qu’elle retrouve ce qu’elle voulait vraiment lui dire. Ou plutôt lui demander. Puisque, si vous vous rappelez bien, elle était sortie dehors pour une raison. Si elle pouvait établir un contact avec un yakuza – parce qu’elle n’avait pas du tout écouté son explication – elle pouvait certainement le convaincre de la laisser le prendre en photo, non? Ça ne coûtait rien d’essayer.

« Montre-moi, dit-elle en fixant le punk de la manière la plus sérieuse possible. »

Parce que oui, elle était on ne peut plus sérieuse. Ça pouvait sembler suicidaire pour certaines personnes mais pour elle, étrangement, ça avait une certaine signification. Si elle pouvait rester en compagnie d’un yakuza et survivre toute une journée, ça signifiait qu’elle pouvait survivre à à peu près n’importe quoi! Ahhh l’enthousiasme naïf. C’était ce qui faisait vivre notre chère petite Ayame.

« S’il te plais. Montre-moi ce qu’ils font, les yakuza. »

Elle trouvait ça étrange de dire le tout avec cette marque de politesse. Elle parlait quand même d’être volontairement témoin d’actes criminels! Il fallait être fou pour se jeter dans la gueule du loup, comme ça, et pourtant, elle voulait prouver – plus à elle-même qu’aux autres – qu’elle était capable à elle seule de démentir des sujets d’actualité, une sphère de la société tellement tabou que personne de censé n’osait s’y aventurer. Et pourtant, elle, simple citoyenne de Nagoya, osait braver les dangers au nom de l’art, au nom de la photographie. Elle deviendrait sûrement célèbre, elle deviendrait une star connue internationalement pour avoir réussi à afficher au grand jour ce sujet qui suscitait la controverse et…Ahem. Sortant de ses pensées, la jeune femme reporta son attention sur le jeune homme. Il n’accepterait jamais de la trainer avec lui dans ses missions. Elle serait un boulet. Il fallait qu’elle trouve une manière de le convaincre mais comment? Comment réussir à convaincre quelqu’un qui est persuadé de votre incompétence?

« Et puis, sur notre chemin, on pourra sauver les chats qui se font martyriser? »

Pathétique. C’était sorti tout seul et pourtant, elle avait cette drôle d’impression que ça renforçait l’impression d’incompétence du punk à son égard. Décidément, ça allait être difficile de le convaincre si elle continuait à agir comme une poule mouillée.
Revenir en haut Aller en bas
Kin C. Takeru Yamato

Kin C. Takeru Yamato

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 24
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeVen 16 Juil - 17:40

[HRP : Désolé du retard ]



La clope au bec Kin
avançait pénardement jusqu’à ce qu’une âme bien dérangée vienne l’attraper mais
pas n’importe comment ! Par son tee-shirt fétiche . Il stoppa net de
marcher . Du coin de l’œil il aperçut l’autre emmerdeuse. Bordel elle faisait
vraiment chier celle-là . Avec une rapidité d’expert , le punk lui chopa le
poignet . Il ramena son autre main à ses lèvres , il tira une dernière bouffé
de sa clope , puis il la colla sur la main de la nana qui l’importunait .
L’effet ne se fit pas attendre, elle lâcha prise . Ce qui ne fut pas le cas de
Kin , de dos il fit volte face , toujours la main agripper au poignet de
l’inconnue. Donc si on suit une certaine logique , Kin est relativement souple
et effectue une petite pirouette et la pouffe finit contre son torse .Ca aurait
put faire une scène très romantique dans un autre contexte


La regardant droit dans les yeux , son regard aussi froid
que ses yeux bleus glace , si on aurait été dans un film fantastique ou un jeu
vidéo il l’aurait probablement congelé sur place .Les mâchoires de l’anglais
étaient serré ses poings aussi , il luttait intérieurement pour ne pas la
massacrer sur place. Elle le soulait royalement ; Elle voulait sincèrement
lui coller aux basques toute la journée . *Plutôt crever *


Il dût mordre ses lèvres pour ne pas laisser s’échapper
l’acide de paroles plein d’amour qui lui brûlait la bouche . Mais on ne change
pas un Kinou comme ça. Pourquoi il ne balancerait pas toute sa politesse à la
figure de l’inconnue qui lui cassait les
couilles .


« Putain mais tu me casses solidement les couilles .Tu
crois franchement que je me trainer un boulet comme toi toute la journée pour
que dalle ? Tu crois que les yakuza c’est une communauté bien sympa , où
on débarque on ; ‘’ Salut les Gars moi C’est Kin C. on devient pots ?
je rêve de découvrir votre univers ! ‘’ Non mais sérieux t’es complètement
conne ! »


Voilà l’acide avait été craché mais les minutes à rester
sans bouger , l’avait fait ravaler une partie de son poison . Et pourtant
l’autre attardé s’acharnait. Cette fois ses arguments ne le firent pas enrager
mais éclater de rire .Un rire cristallin et doux , un rire de jeune homme qui
ne collait pas trop au personnage de quelques minutes précédente . Mais
maintenant qu’elle avait détendu l’atmosphère , le visage si dure de notre
énergumène c’était radouci , avec une autre coupe il aurait plus à une grand
majorité de la gente féminine. Son fou rire passé, il soupira longuement .





« Vu comment a fini le premier chat , je pense pas que
tu pourras être d’une grande aide. »





Il lâcha le poignet de la demoiselle , qu’il avait maltraité
avec insistance. Elle réussit même a obtenir
un sourire presque imperceptible et un peu forcé mais c’était quand même
un sourire . Un sourire éphémère aussi , car il ne fallut pas longtemps pour
que son visage redevienne dure , ou plutôt sérieux .





« Je refuse de te prendre avec . Trop risquer . Tu
risques ta peau okay mais je compte pas me suicider pour l’ins… »





C’est à ce moment précis qu’un charmant yakuza du clan de
Kin fit son apparition. Ce mec avait beau faire partie de son clan Kin pouvait
pas le saquer . Il lui lança un regard
noir qui obtenu pour réponse un large sourire .





« Kin C. ! Ca faisait longtemps
dit-moi ! »


Le visage du punk était toujours ravagé par un rictus de
haine , mais il était bien obligé de rentrer dans son jeu .





« Haha , ouais ! Mais ne t’inquiète pas tu ne
m’as en rien manquer »


Sticky , ( le yakuza c’est un surnom inventé sur le feeling
désolé >.<) rigola avec de grand Haha , exaspérant et par-dessus tout
faux .


« Je ne m’étonnes pas . Tu te mets aux
putes ? »


Il désigna la jeune demoiselle , dans les bras de Kin. Après
un long soupire bourré d’ironie Kin répondit à l’attaque de l’autre con .


« Il n’y a que toi pour baiser des putes . Tu sais
bien que moi je joues plus haut ,je choisis une fille et je la séduis dans les
règles de l’art , toi t’es juste capable de me rapporter du floues en baissant
mes pouffes . »





Sur ce il posa une main sur la hanche de l’inconnue ,et la
serra un peu plus contre lui . Mieux valait qu’il s’en approche le moins
possible .


« oh Kin C. Toujours aussi agréable. Me présenterai tu
ta charmante compagne . »





Kin s’y était attendu il avait déjà trouvé un prénom à
l’inconnue dont il ne connaissait le nom ou il l’avait déjà oublier .


« Miyako je te présente une enflûre portant l’horrible
surnom de Sticky . Pas la peine de lui serrer la main je préfère pas qu’il te
salisse . Sur ce Sticky Au
revoir ! »





Sticky se redressa il s’était penché vers Miyako pour lui
serrer la main . Il lança un regard mauvais vers Kin qui avait reculé
accompagné de la demoiselle .


« A plus Kin C. , N’oublie pas la réunion à dix-huit
heure , viens avec ta cherie on la présentera au autres ! »


Kin s’éloignait déjà la main posé sur la hanche de
l’inconnue , à peu près vingt mètre plus loin. Il s’arrêta à un muret . Il prit
avec assurance la demoiselle dans ses
bras . Il murmura


« Désolé faut que ça fasse vrai. »


Qui aurait très bien put sembler à une oreille indiscrète un
‘’ je t’aime mon amour ‘’ . Puis il
embrassa avec toute la passion fictive qu’il put ‘Miyako’.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeSam 24 Juil - 18:41

« Aïe! La brûlure avec la clope, c’est pas du jeu! »

Ayame retira tout de suite sa main, comme toute personne censée aurait fait. Frustrée, elle essaya d’oublier le douleur en serrant les poings. Pourtant, elle ne fut pas assez rapide pour éviter la poigne de Kin C. qui agrippa son poignet et l’attira contre lui. Oh non, pas une autre tentative de viol, pensa-t-elle avec un certain dédain. Justement, le tout devait paraitre dans son expression faciale parce qu’elle soutenait son regard froid avec dureté. Finalement, il valait peut-être mieux oublier son idée, car veut, veut pas, lui aussi était pas mal saoulant, comme type. Alors qu’il la gardait encore contre lui, il se mit à lui cracher la bile de ses paroles blessantes. Ayame se renfrogna avec une moue frustrée. Il était hors de question qu’elle se laisse insulter de la sorte. S’il voulait jouer à ce petit jeu, elle pouvait y jouer aussi.

« Et tu crois que t’es pas énervant, toi, avec ton attitude impolie d’imbécile incapable de se tenir en société? Tu pense que tu te rends intéressant en insultant les gens et en les rabaissant? Et bien sache que ça n’intéresse personne, tes méchancetés! Tu n’es qu’une personne odieuse et mal élevée qui ne comprend rien du tout aux sentiments humains, voilà ce que tu es. »

Lorsque le punk lâcha son poignet, elle n’attendit pas qu’on le lui demande pour écarter violemment le bras. Elle massa un instant son poignet endolori, écoutant les inepties du jeune homme. Comme si elle était un véritable danger public. Franchement. Autant dire qu’elle était une arme de destruction massive, pendant qu’on y est! Outrée, elle resta un moment à le fixer, son regard teinté de colère et de frustration. Elle qui pensait pouvoir trouver un terrain d’entente avec ce type, elle ne voulait plus s’y risquer. Alors qu’elle se préparait à partir, un autre homme vint lui barrer la route. Un autre yakuza que Kin semblait connaitre, manifestement. Malheureusement pour Ayame, elle allait devoir prendre son mal en patience. Les poings et les dents serrées, elle écoutait les deux voyous parler avec dédain, essayant de rester patiente. Avec un peu de chance, le type s’en irait rapidement et elle pourrait faire pareil. Étonnamment, Kin C. ne semblait pas plus heureux qu’elle de rencontrer ce gars. La manière dont il lui répondait lui donnait quelques indices. Le Yakuza s’aventura sur un terrain miné lorsqu’il la désigna en la traitant de pute. Elle commença instinctivement à se débattre comme un fauve dans les bras de Kin.

« J’vais t’apprendre à me traiter de pute, sale enfoiré! Rugit-elle. »

Elle fut bien obligée de se calmer lorsqu’elle sentit la main du punk glisser le long de sa hanche et qu’elle sentit la pression s’exercer entre leurs deux corps. Non mais que diable est-il entrain de fabriquer, l’autre taré?

« N’essaie pas de faire le prétentieux, siffla-t-elle entre ses dents de manière à ce que l’autre Yakuza ne l’entende pas. »

Elle tourna alors la tête prestement pour apercevoir le visage de Sticky à quelques centimètres du sien, main tendue pour serrer la sienne. Dans un soubresaut, elle se pressa un peu plus contre Kin C. alors que Sticky laissait tomber en se redressant. Il les salua finalement les deux jeunes gens pour s’éloigner alors qu’ils faisaient pareil, mais Kin n’avait pas terminé avec son numéro.

« Désolé, il faut que ça fasse vrai. »

C’était la dernière chose à laquelle elle s’attendait. Kin C. prit alors ses lèvres en otage, l’embrassant à pleine bouche avec ce genre de fausse passion qu’elle aurait pu deviner à des kilomètres à la ronde. Lorsqu’elle s’assura que Sticky n’était plus dans le coin, Ayame se détacha mécaniquement du jeune homme et s’essuya la bouche avec son pouce.

« Mais qu’est-ce qui t’as pris?! S’exclama-t-elle »

Elle fit une pause et réfléchit un instant. Une petite minute, pensa-t-elle, une réunion? C’était peut-être sa chance de s’infiltrer dans le monde des Yakuzas! Un sourire mesquin se dessina sur ses lèvres alors qu’elle faisait remarquer à Kin :

« Maintenant que ce mec est convaincu que tu as une copine, tu n’as pas le choix de m’emmener. Sinon, tu vas passer pour un menteur! »
Revenir en haut Aller en bas
Kin C. Takeru Yamato

Kin C. Takeru Yamato

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 24
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeMar 27 Juil - 20:20

Beurk cette salive ! Tout salive ne lui appartenant pas
, enfin surtout à celle d’une inconnue le dégoutait plus que tout . Il frotta
ses lèvres sur son bras puis cracha . Avec tout le glamour qu’il est du à ce
genre d’action un gros paquet de salive s’éclata par terre dans un splach !
écœurant . Oui c’était bien crade et même insultant pour la demoiselle . Et
pourtant ça avait rien de personnel , et c’était encore moins pour se donner un
genre ( même si ça collait très bien à Kin ) c’était cette salive chaude beurk
comparer à la tienne tiède boooh … il manqua de peu de dégueuler .





« Maintenant que ce mec est
convaincu que tu as une copine, tu n’as pas le choix de m’emmener. Sinon, tu
vas passer pour un menteur!
»






D’abord il eut un
long silence . Kin vérifiait si elle était bien sérieuse . Mon dieu oui elle en
avait tout l’air . Menteur chez les yakuza qu’elle nouvelle . Il éclata de rire
sous son nez … Décidément il aura tout entendu.





« Car tu penses
que les yakuzas sont des enfants de cœurs , d’une loyauté irréprochable et qu’on
ne se ment pas entre nous ? »





Pour éviter de
faire dans la généralité , prenons le cas de Kin tout simplement. Il faisait parti du clan Fujiwara était informateur des Iyori, au point de vue
du mensonge on ne faisait pas mieux .Mais bon si elle voulait tant le voir
pourquoi pas.


« Suis-moi .
Tu vas entrer à cette réunion comme dans
une boîte de nuit »


Sa voiture était
non loin ,il se dirigeait vers elle d’un pas décider . Elle se déverrouilla ,
Laissant à Kin et à l’inconnue de rentrer à l’intérieur. Tous les carreaux étaient
fumés , on y voyait impeccablement de l’intérieur mais rien de l’extérieur .
Quand ils furent tout deux assis dans la voiture Kin se retourna vers l’inconnu
.





« Ton nom et
prénom ! Tout de suite ! »





Son ton était sec
et autoritaire et pour cause.





« Protestes
pas ! Je veux savoir si t’es une informatrice des flics ! et puis
file moi ta carte d’identité ! »


Parce que oui
mentir sur son nom c’était pas bien difficile . Kin voyait pas pourquoi elle
voulait tant s’infiltrer dans le milieu des yakuza si ce n’était pas pour l’être
elle-même ou pour informer les filcs et laver son caissier .


Bon c’est vrai que
si c’était une des flics sa façon de procéder était nul mais bon mieux vaut
être sûre quoi . Il sortit un Colt 2000 de sa veste et le pointa sur la tempe
de la demoiselle .


« Grouille-toi
j’ai pas que ça à foutre . »


En même temps il
composait déjà un numéro . Un mec bien sympa qui connaissait bien les flics et
les fouines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeMer 25 Aoû - 20:37

Oh que oui. Elle était on ne peut plus sérieuse.
Ayame était bien motivée à aller voir ce qui se passait chez les Yakuza. Ce qui était au début une simple volonté de se renseigner était devenu au fil des événements une véritable chasse à l’homme. Maintenant qu’elle avait la chance de tout vivre de l’intérieur, elle ne voulait pas la rater. Soutenant le regard du punk à l’accent anglais, elle tenait à tout prix à lui faire comprendre que même si elle avait l’air d’une idiote un peu naïve, elle était capable d’en prendre. Si ce n’était pas le cas, elle serait partie il y a longtemps et pourtant, elle était encore là, à le fixer de son air sérieux.

« Suis-moi. Tu vas entrer à cette réunion comme dans une boîte de nuit. »

Fière de son coup, Ayame croisa les bras sous sa poitrine et hocha la tête avec un sourire entendu. Et comment qu’elle allait le suivre. Si elle s’était rendue aussi loin, ce n’était pas maintenant qu’elle allait rebrousser chemin. La jeune femme emboîta le pas et le suivit jusqu’à une voiture qui n’était pas garée bien loin. Celle-ci se déverrouilla, laissant le loisir aux deux jeunes gens de se faufiler à l’intérieur. Ayame se glissa sur le siège du côté passager et referma la porte, ne se doutant de rien. Attendant la suite des événements, elle posa ses mains sur ses cuisses et observa Kin C. un moment. C’est alors que le jeune homme se retourna brusquement vers elle.

« Ton nom et ton prénom, tout de suite! »

La jeune femme recula brusquement dans le fond du siège, s’accrochant à la portière. Surprise, elle balbutia quelques paroles inaudibles. Lui qui avait été si calme jusque là était entrain de s’énerver devant elle. Ayame ne protesta pas, et non seulement parce qu’il lui avait dit de ne pas le faire, mais bien parce qu’elle savait que ce ne serait pas facile d’entrer à cette réunion et valait mieux que quelqu’un de la bande lui fasse confiance, pour éviter des désagréments. Elle déglutit une fois, puis une autre, le corps tendu. Et alors qu’elle allait prononcer son nom, la jeune photographe le vit sortir un fusil pour le coller sur sa tempe. Maintenant, ce n’était pas de l’énervement qu’elle ressentait mais bien de la peur.

« Chihiro! Ayame Chihiro! S’exclama-t-elle. »

Serrant son sac de toile contre elle, la jeune femme fouilla à l’intérieur pour en ressortir son porte-feuille et ainsi en tirer sa carte d’identité. Elle tendit celle-ci au détenteur de l’arme et attendit patiemment. Même si elle doutait qu’il ne tire sur elle, Ayame sentait une goutte de sueur perler sur son front. Qui n’aurait pas peur à la vue d’un fusil pointé sur sa temps, prêt à tirer, dites-moi? Silencieuse, la jeune femme regardait Kin faire, incapable de bouger ne serait-ce que le petit doigt. Elle espérait intérieurement qu’il n’y ait pas de policiers ni d’informateurs qui aient le même nom qu’elle sinon, elle était fichue. C’est alors qu’elle se rendit compte de l’ampleur de la chose à laquelle elle s’était frottée. Elle s’était frottée à l’équivalent de la mafia italienne, mais au japon! Elle avait insisté pour prendre part à des activités criminelles! La jeune femme prit une grande bouffée d’air. Il était hors de question qu’elle abandonne. Des plans pour qu’on la retour et qu’elle se fasse démolir la gueule. À cette pensée, Ayame frissonna et reporta son attention sur le punk qui parlait au téléphone. Non, je ne suis pas une fouine, pensait-elle intérieurement. Pose cette arme que je respire, merde…
Revenir en haut Aller en bas
Kin C. Takeru Yamato

Kin C. Takeru Yamato

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 24
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitimeDim 17 Oct - 16:21

Le regard de glace du punk fusillait la demoiselle sur qui il pointait son arme . Il coinça son portable entre son oreille et son épaule , pas un seul moment il ne la lâcha du regard. Le regard affolé de la nana le faisait sourire intérieurement et puis cette mine crispé par la peur avec la petite gouttelette de transpi' sur le front ralala ce que c'était drôle ; même si extérieurement seul un visage dure s'affichait sur la tronche de Kin . La petit mamz'elle voulait vori ce qu'était les Yakuzas rooh mais elle allait le voir la c'était que de la rigolade . Son doit appuya quelque peu sur la détente , sans déclencher le mécanisme qui ferait partir la balle et exploser la cervelle de la nippone partout dans la voiture , bien évidemment .Une voix masculine et à la fois aguicheuse s'échappa du téléphone .

"Hello Shuya à votre service cher KinOU "

" Je vais te faire bouffer ton Kinou petit con .Ayame Chihiro , t'as quelque chose ?Fouine ou autre . "

Un long silence s'empara de l'habitacle du téléphone on pouvait entendre le bruit d'un clavier qui se faisait marteler à toute vitesse .

" Chihiro ... hummm ... Ayame Ayame . Ah voilà ! "

Le regard de Kin se reporta avec intensité vers la pauvre Ayame elle n'avait toujours pas bouger d'un pouce , ce n'était pas si mal en faite elle qui avait passé son temps a causé . Il avait le sourire sadique du " Vas-y-dit-moi-que-c'est-une-informatrice-que-je-lui-explose-la-cervelle" ; elle avait plutôt intéret à n'avoir jamais informé la police d'un quelconque crime .

" Alors y a rien sur elle , c'est pitoyable même pas un petit cassier . C'est qui cela en faite , me dit pas que c'est ta nouvelle copine ? "

Un sourire enjoué digne de camaraderie masculine s'afficha soudain sur le visage du punk soudainement plus doux. Il répondit la voix transformée en une sorte de rire.

" Non plutôt une grande malade qui veut rentrer dans mon monde "

Un rire s'échappa du combiné. Kin rangea son révolver dans sa poche ; il reprit son téléphone en main , il eut un sourire en coin destiné à Ayame . Le pro de l'informatique lui avait sorti une fane à la suite des propos du punk puis avait raccrocher .

Kin se tourna vers la demoiselle il avait gardé son sourire doux mais son regard restait ironique .

" Il semblerait que tu n'as pas encore servi d'informatrice aux flics , alors tu veux toujours m'accompagner à ma petite soirée chez mes pots les yakuku ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Empty
MessageSujet: Re: So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]   So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
So why don't we go...? [PV. Kin C.] [Boulevard]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» boulevard of broken dreams (leonie)
» Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: