AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 - Une première sortie - [PV Kei']

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: - Une première sortie - [PV Kei']   Jeu 16 Aoû - 22:11

    Une semaine. Une semaine que Naka' se trouvait sur le sol japonais. Six jours qu'il avait rencontré Keiro. Cinq jours qu'il désespérait à passer du temps avec son colocataire comme un véritable couple...
    Les cours les avaient occupés durant toute la semaine. La nuit, Nakatsu rejoignait Keiro dans son lit et, ensemble, s'endormaient. On ne peut pas dire que cela était une partie de plaisir, d'ailleurs ; l'américain mettait une certaine distance entre eux pendant que Naka' se forçait à ne pas se laisser envahir par ses pulsions. Il n'avait pas pour habitude de ne pas avoir de relation charnelle... Mais cette abstinence, même si elle le frustrait, ne faisait qu'accentuer ce profond sentiment d'amour qu'il ressentait pour la première fois. Chacun allait à son rythme.
    A l'aube du samedi, aujourd'hui, l'écossais se dirigeait d'un pas rapide vers la bibliothèque du lycée. Au saut du lit, il était parti prendre une douche, s'était habillé puis rappeler qu'il devait ramener quelques documents aux archives. Le devoir de la semaine avait porté sur une période sportive de l'antiquité alors Naka' avait bossé dur. Pas que cela l'avait intéressé plus que ne le passionnaient les dauphins, mais il s'était jeté à corps perdu dans ses leçons. Il devait réussir cette année.

    Il avait enfilé un débardeur noir ainsi qu'un sweat gris qu'il avait laissé ouvert -au dos du gilet figurait le logo du groupe de protection des océans, Sea Shepherd. Son pantalon large, noir, traînait un peu au sol et les coutures des ourlets se déchiraient de plus en plus. Ses chaussures style américaines piétinèrent bientôt le bitume du trottoir alors qu'il fonçait d'un pas certain vers la ville.
    Même s'il détestait ces endroits bondés de monde, une idée s'était implantée dans son crâne et il allait forcément la concrétiser.
    Un petit sourire espiègle étira ses lèvres alors que sa main se referma sur son téléphone portable, fourrée dans la poche de son sweat. Ses pensées virevoltaient vers Keiro qui, certainement, dormait encore sur ce matelas si étroit pour eux-deux. Il revit leur rencontre, leurs premiers déboires... et leur rapprochement si rapide et officiel. Nakatsu rêvait éveillé. Cette histoire avec l'américain le chamboulait bien plus qu'il ne le dévoilait face à son vis-à-vis. Pour la première fois de sa vie, il s'était attaché à quelqu'un et comptait bien le prouver au monde entier.
    Il passa la porte en faisant tinter une petite clochette. Cette petite boutique était paumée dans une ruelle. Naka' l'avait trouvé lorsqu'il s'y était perdu le mercredi, lorsqu'il avait eu quelques heures de libre. Ici, les étagères étaient bondées de statuettes de dragons et de fées en tout genre. D'autres alignaient des dauphins, les chiens, des chats... Bref, une panoplie d'animaux. Mais son attention s'était accroché à un seul objet et, aujourd'hui, il était venu l'acheter, le porte-feuille déjà garni de billets.
    Merci à Archibald McKhan d'être issu d'une famille plutôt aisée !
    Les doigts de Nakatsu se refermèrent sur le bracelet brésilien aux divers bleus -certains bleus se rapprochaient des couleurs de la mer, d'autres plutôt des couleurs du ciel. Un fil argenté parcourait le tout comme une ligne d'étoiles. Une petite breloque pendouillait au milieu du bracelet ; de forme arrondie, le petit pendentif en argenté comportait la gravure d'une orque en plein saut. En tout cas, pas besoin de couleur sur l'animal pour savoir que c'était bien une Baleine Tueuse. Et l'exclusivité de cette petite breloque c'est qu'elle pouvait s'ouvrir pour y apposer deux photos côte à côte.
    L'écossais sourit en pensant à y mettre un portrait de lui avant de laisser le choix à Keiro de faire ce qu'il en voulait.
    Il alla donc à la caisse, paya ce petit bracelet si cher à ses yeux en espérant que son vis-à-vis le trouvera tout autant à son goût, puis sortit dans la rue avec un grand sourire. Le ciel bleu était parcheminé de quelques nuages cotonneux annonçant une pluie prochaine. Mais rien ne troublerait cette journée.
    Rien.
    Naka' sortit de la ruelle pour emprunter la rue principale bordée de pavées et s'affala sur un banc entouré de verdures et de pigeons affamés. Il regarda l'heure à sa montre (9:46am) et se décida à prendre son portable en main. Tenant fermement le petit paquet emballé dans l'autre main, il tapa un petit SMS en anglais.

    _ Bonjour, petit chaton. Bien dormi ? Ou dors-tu encore ? Aujourd'hui est un beau jour pour une ballade, je trouve. Et je suis là, près de la gare, à observer les gens entrer dans les boutiques en se tenant par la main. Je crois même qu'un paquet à ton attention a été glissé entre mes doigts. Que dirais-tu de me rejoindre ? Je t'offre le déjeuner... Tu me manques.

    Destinataire : Keiro.
    Message en cours d'envoi.
    Accusé Réception reçu.
    Message envoyé.
    Naka' se demanda si son message n'avait pas l'air un peu niais. Puis, finalement, il s'en ficha complètement. Il pouvait être niais ! Son cœur réclamait la présence de Keiro à ses côtés. Son être entier voulait partager toutes les secondes de son existence avec l'américain.
    Il imagina recevoir une réponse bourrue de la part de son vis-à-vis, comme s'il l'avait réveillé et que Keiro refuserait de le rejoindre... avant d'apparaître dans son champs de vision. Ce serait comique.
    Une jeune femme approcha de Nakatsu. Ce dernier, fidèle à lui-même, reprit cet air si indifférent qui était devenu son masque habituel depuis des années. Derrière ses longs cheveux châtains, elle lui souriait avec attention et essayait d'attirer son attention en riant avec deux amies. Elles s'assirent sur le même banc que l'écossais.
    Naka' inspira une bouffée d'air, soupira longuement, ne daigna même pas adresser un regard à ces ricaneuses. Il fourra son portable dans sa poche et tapota des doigts sur le paquet qu'il tenait dans la main. La fille se passa une main dans les cheveux d'un geste lourd de sens et s'adressa à lui :

      _ Excuses-moi...


    Et merde. L'écossais serra la mâchoire. Avant, il aurait sauté sur l'occasion pour un coup d'un soir. Cela n'avait désormais plus d'importance maintenant.
    Car seul comptait Keiro.

      _ Tu attends ta petite-amie ?


    De but en blanc, comme ça. Chapeau le direct. Nakatsu rejeta la tête en arrière, jaugea les nuages puis posa ses yeux d'un bleu profond sur son interlocutrice. De marbre, accompagné d'une voix grave et tranchée, il répondit :

      _ MON petit-ami.


    Et il se redressa. Sous les regards éberlués des trois gonzesses, il joua de ses muscles pour s'étirer avec les bras vers le haut, puis s'éloigna d'une démarche lente et décontractée. La capuche de son sweat se releva légèrement dans sa nuque sous une rafale de vent et il resserra les pans de son gilet autour de lui.
    La brise n'était pas chaude. Heureusement que la température restait au-dessus de 22 degrés sinon cette première sortie se terminerait bien avant la nuit.
    Il s'avança vers un fleuriste. Les roses présentées sur le comptoir étaient resplendissantes. Pas qu'il s'y connaissait en végétaux, malheureusement. Il guetta toute la flore sur les yeux suspicieux du vendeur. Ses prunelles s'arrêtèrent sur des roses blanches.
    Il était écrit : Symbole de la pureté et de la virginité, de la consolation, de l'innocence, de la naïveté et de la joie. Mais aussi du raffinement et de l'élégance. En effet, la pureté du blanc évoque la beauté et la perfection.
    Un fin sourire reprit place sur ses lèvres et il s'empara de l'une des fleurs. Le vendeur l'entoura d'un papier transparent et Naka' repartit avec la rose dans une main et le bracelet emballé dans l'autre.
    Ainsi, il se posta devant la fontaine faisant face à la gare, s'adossa à la pierre froide et polie par les ans, croisa les jambes.
    Et attentit.
    Patiemment.
    Sous le regard de quelques passants ; des hommes d'affaires pressés, des femmes d'âge mûr plutôt intéressées, des petites étudiantes rougissantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Ven 17 Aoû - 13:07

Keiro émergea lentement des limbes du sommeil, garda les yeux clos un instant, s’étira… Se rendit compte qu’il y avait de la place dans le lit. Trop de place. Jetant un coup d’œil autour de lui, Keiro dut se rendre à l’évidence : il était seul dans la pièce. Une pointe d’amertume lui piqua le cœur.
Cela faisait une semaine qu’il habitait au Japon et qu’il avait rencontré Nakatsu. Si leur première journée n’avait été que passion, fougue et amour, les journées suivantes s’étaient révélées un peu plus laborieuses. Tout d’abord à cause des cours, qu’ils ne pouvaient pas éternellement sécher et qui les empêchait souvent de se voir, ne leur permettant que de se croiser occasionnellement. Certes, ils se voyaient le soir et n’avaient pas passé une seule nuit dans deux lits séparés, préférant se serrer l’un contre l’autre dans l’étroit lit de Keiro.
Le problème était la tension sexuelle qui s’installait peu à peu entre eux. Bien que le californien ait… apprécié leurs étreintes du premier jour, celles-ci l’avaient également énormément stressé. Tout ceci était trop nouveau pour lui, et trop rapide. Nakatsu était déjà habitué de ce genre de choses et avait clairement fait comprendre à Keiro qu’il le désirait, mais celui-ci était figé d’appréhension et ne se sentait absolument pas prêt. L’écossais lui avait promis d’être sage le premier jour et avait eu du mal à respecter sa promesse, aussi Keiro avait par la suite fait en sorte de calmer le jeu suffisamment tôt.
Même s’ils s’aimaient sincèrement et que Naka’ avait affirmé qu’il attendrait, la tension entre eux ne faisait que grandir, désormais presque palpable.

Keiro regarda l’heure sur son portable. 9 : 04 am. Il avait espéré se réveiller dans les bras de Nakatsu, pour une fois. L’américain se surprit d’ailleurs de ne pas s’être réveillé lorsque son compagnon était partit. Ces derniers jours, il avait le sommeil particulièrement lourd, accumulant la fatigue au cours de la semaine. D’ailleurs, il n’avait absolument pas pour habitude de se réveiller aussi tard, d’ordinaire plutôt matinal. Pourquoi Nakatsu était-il partit ?
Le californien enfila rapidement des vêtements de sport, décidant d’étouffer son amertume dans l’effort physique. Tirant leçon d’une récente mésaventure, il passa au réfectoire prendre un petit déjeuner avant d’aller au complexe sportif quelques tours de piste. Alors qu’il accélérait dans une longueur, Keiro se demanda pourquoi il s’entêtait à courir ici, se sentant aussi con qu’un hamster dans sa roue. Sa plage californienne lui manquait plus que jamais. Encore plus énervé par ce constat, l’américain accéléra encore.
Vers 9 : 50, alors qu’il était sur le point d’aller prendre une douche pour savourer en étant propre ce samedi qui s’annonçait tellement génial (vive l’ironie, mesdames et messieurs.), Keiro se rendit compte qu’il avait un message… Son cœur fit un petit bon joyeux dans sa poitrine alors qu’il lisait « Naka’ <3 » sur l’écran. Il ouvrit le message, curieux de son contenu.

« Bonjour, petit chaton. Bien dormi ? Ou dors-tu encore ? Aujourd'hui est un beau jour pour une balade, je trouve. Et je suis là, près de la gare, à observer les gens entrer dans les boutiques en se tenant par la main. Je crois même qu'un paquet à ton attention a été glissé entre mes doigts. Que dirais-tu de me rejoindre ? Je t'offre le déjeuner... Tu me manques. »

Keiro ne put se retenir de sourire bêtement. Comment ça, « petit chaton » ?

- Imbécile, marmonna-t-il en relisant le SMS.

Keiro s’habilla en vitesse mais avec soin : un jeans sombre, taille basse, assez moulant comme à son habitude et savamment déchiré à quelques endroits, des Converse noires, un T-shirt qu’il appréciait particulièrement, près du corps, manches ¾, noir, décoré de turquoise et de gris clair, et enfin la ceinture qu’il portait le jour de sa rencontre avec Nakatsu et qu’il était allé récupérer le lendemain. Les petites chainettes lui retombaient délicieusement sur la hanche, parfaite touche finale.
Keiro n’avait même pas pris la peine de répondre à l’écossais, décidant que c’était sa punition pour l’avoir abandonné ce matin.
Nakatsu avait mentionné un cadeau dans son SMS… L’américain se demandait de quoi il s’agissait. Lui aussi voulait faire des cadeaux à son compagnon, aujourd’hui. La simple idée de passer la journée avec lui lui donnait envie de sourire comme un idiot.
Keiro se lava les dents, se coiffa consciencieusement, se mit une petite touche de parfum, vérifia qu’il avait son portable et son portefeuille et quitta enfin l’internat. Il savait où était la gare, puisqu’il était venu à Nagoya en train depuis l’aéroport. Quelques personnes le dévisageaient un peu dans la rue, bien qu’il ne s’en rendît même pas compte, par habitude – un métis asiatique et caucasien plutôt canon avec un jeans qui le rend encore plus sexy ne passe pas inaperçu – mais aussi parce qu’il ne pensait à rien d’autre qu’à un certain beau gosse qui l’attendait vers la gare…

La gare, enfin. Une fontaine se dressait devant celle-ci. Et devant la fontaine se tenait un magnifique jeune homme aux cheveux sombres et aux yeux bleus, une rose et un paquet dans les mains. Une rose ? Une rose ? Carrément… Blanche de surcroit. Keiro n’y connaissait pas grand-chose en fleurs, mais savait néanmoins que la rose était un symbole d’amour et le blanc un symbole de pureté, ou quelque-chose comme ça…

- T’es con, marmonna Keiro en se postant face à l’écossais, incapable de réprimer un sourire.

Son écossais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Ven 17 Aoû - 13:52

    Les ombres prirent le dessus, les nuages cachèrent les rayons du soleil. Cela fit du bien au jeune écossais qui, justement, était en train de griller à la lumière. Il présenta son visage au ciel blanchâtre, inspira une grande goulée d'air. Le vent souleva ses cheveux dans sa nuque et il réprima un frisson.
    Depuis combien de temps était-il contre la fontaine ?
    Combien de temps restait-il avant qu'il ne se mette à pleuvoir ?
    Naka' repensa à la première journée au lycée, cette fameuse journée où il avait rencontré Keiro : il avait plu. L'eau les avait fait se réfugier au complexe sportif et les avait indirectement rapproché. A bien y repenser, l'écossais esquissa un mince sourire et tourna la tête de gauche à droite afin de guetter l'arrivée de l'américain.
    Si curieux qu'étaient les gens, le jeune homme ne passait pas inaperçu, à attendre là comme un con. Mais, quand on est amoureux, qui n'a pas l'air con ? Hein ? Sérieusement, on devient niais face à l'amour. L'amour. Un sentiment si rapidement installé dans le cœur d'un Nakatsu pourtant méfiant.

    Des rires de filles le sortirent de ses pensées ; à sa gauche, la bande de filles de tout à l'heure s'approchait en bougeant divinement les hanches. Elles s'extasiaient face à chaque jeune homme qu'elles croisaient. Et lorsque la demoiselle aux cheveux châtains repéra le regard de Nakatsu posé sur elle, elle rit davantage pour attirer son attention.
    Une sueur froide parcourut l'échine du jeune homme.
    Peut-être avait-il fini par devenir totalement gay. Ou alors, Keiro l'aveuglait tellement que l'écossais ne voyait plus d'intérêt nul par que chez son vis-à-vis. Etait-il en manque pour autant ? Pas tant que ça, en fait. Alors que ses prunelles se posèrent sur la silhouette de Keiro qui s'approchait, il se dit que le sexe n'était franchement pas important. Du moment qu'il pouvait passer un peu de temps avec l'américain, peu importait que ce dernier mette un frein à chaque préliminaire.

    Un fin sourire s'imprima sur sa bouche lorsque Keiro arriva face à lui. Ses vêtements le rendait encore plus séduisant. Peut-être d'ailleurs que ce dernier faisait tout pour attirer l'attention !

      - T’es con, marmonna Keiro.


    Ah bah en plus !

      _ Que me vaut cette insulte ?


    Le sourire de Naka' s'étira dans un coin, devenant dangereusement amusé. Ignorant totalement les gloussements éberlués de toute la populace, l'écossais passa un bras possessif autour de la taille de Kei' pour l'attirer à lui et le serrer contre lui. Il était toujours adossé à la pierre froide de la fontaine, les jambes croisées, décontracté.
    Il posa un baiser sur la tempe de son vis-à-vis, desserra un peu son étreinte. L'embrassa sur les lèvres, colla son front contre le sien.
    Et passa entre eux cette fameuse rose blanche qu'il avait à offrir.

      _ Tu comptes passer la journée avec moi, hein ? Questionna-t-il, juste pour être rassuré sur ce point.


    Pour le moment, Nakatsu ne présenta pas le bracelet toujours emballé. D'ailleurs, il n'était même plus sûr de lui à ce sujet... Après tout, il avait suivi son instinct à cause de la couleur des fils et de la gravure de l'orque. Mais Kei' n'avait peut-être pas les mêmes goûts que lui.
    Quel crétin, y penser maintenant !
    Il essaya de chasser ce sujet de sa tête en prétextant autre chose :

      _ Tu tenais à m'accompagner dans les boutiques, il me semble.


    Allez, peut-être que ça motiverait Keiro, si ce dernier n'avait pas été enchanté par cette sortie jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Ven 17 Aoû - 16:16

Keiro jeta un bref regard à la source de gloussements bruyants qui perturbaient légèrement ses retrouvailles avec Nakatsu, pour se rendre compte qu’il s’agissait d’une bande de dindes sans intérêt.

- Que me vaut cette insulte ?

Keiro, souriant lui aussi, se mit à énumérer en comptant sur ses doigts :

- Tu m’as abandonné ce matin, tu m’as appelé « petit chaton », tu m’as acheté une rose, et te connaissant je suis certain que tu feras encore d’autres trucs aujourd’hui qui me permettront d’affirmer ladite insulte, qui soit dit en passant n’est pas si insultante que ça.

L’américain se tut, savourant l’étreinte dont Nakatsu venait d’avoir l’initiative. Ils échangèrent un léger baiser qui fit frémir Keiro, comme à chaque fois. Chaque baiser avait le don de le surprendre et en même temps de lui confirmer à quel point il était amoureux.
Front contre front, Nakatsu glissa entre eux la rose susmentionnée. Keiro la prit délicatement entre ses doigts. Il se sentit un peu con, n’ayant jamais reçu de fleurs auparavant.
Sauf pour le décès de sa mère. Il chassa cette pensée aussi vite qu’elle était venue, faisant claquer un petit baiser sur la joue de Naka’.

- Tu comptes passer la journée avec moi, hein ? Tu tenais à m'accompagner dans les boutiques, il me semble.

Keiro esquissa un nouveau sourire.

- Tu vois, j’avais bien dit que tu ferais d’autres trucs me permettant d’affirmer ta connerie, déclara-t-il en guise de réponse.

Passer une journée entière avec son mec était une idée qui n’avait pas quitté l’esprit de Keiro de toute la semaine. Le fait que l’écossais puisse avoir des doutes là-dessus était presque vexant.

- D’ailleurs, sans vouloir t’effrayer, il y a moyen que ce soit plutôt toi qui m’accompagnes, ajouta le californien avec un sourire espiègle.

Il avait en effet cru comprendre que Nakatsu n’était pas vraiment un grand adepte du shopping…
Les trois greluches, décidément bien bruyantes, les observaient toujours. Celle aux cheveux châtains semblait particulièrement intéressée par Naka’, ce qui eut le don d’agacer Keiro. Il lança un regard noir à la jeune fille, signifiant clairement qu’il défendait son territoire.

- On y va ? demanda-t-il en serrant les doigts de l’écossais dans les siens.

Faire les boutiques avec Nakatsu McKhan… Cette journée ne serait peut-être pas aussi nulle que ça, finalement. Au contraire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Ven 17 Aoû - 17:03

    Quelques raies de lumière traversèrent une flopée de nuages, ce qui éclaira un peu les alentours de la fontaine. L'eau qui y coulait devint plus brillante. Une rafale de vent fit rabattre d'ailleurs quelques gouttes vers Nakatsu et Keiro. Mais l'écossais se fichait éperdument de se qui se déroulait autour d'eux ; seule comptait la compagnie de Keiro, là, si près de lui.

      - Tu m’as abandonné ce matin, tu m’as appelé « petit chaton », tu m’as acheté une rose, et te connaissant je suis certain que tu feras encore d’autres trucs aujourd’hui qui me permettront d’affirmer ladite insulte, qui soit dit en passant n’est pas si insultante que ça.


    Que de reproches, dis donc ! Pourtant, un léger rire traversa les lèvres de Nakatsu avant que ce dernier ne vienne mordiller du bout des dents la peau du cou de Keiro. Les filles qui, jusqu'à présent, gloussaient avidement pour attirer l'attention, émirent des grognements pas très féminins. Elles étaient bien irritées du fait que les deux beaux gosses de la gare soient réellement en couple.
    Puis Naka' refit face à son vis-à-vis pour le fixer dans les yeux. Son regard, du bleu de l'océan, brillait de tendresse et d'amour. Où donc avait-il appris à regarder comme ça, bon sang ?!
    Il écouta l'américain, suspendu à ses lèvres.
    Keiro semblait bien décidé à faire les boutiques, finalement. Bien-sûr, Nakatsu devait absolument s'acheter des fringues. Et même si l'idée de faire du shopping lui donnait mal au crâne, il ferait un effort surhumain pour que l'américain soit heureux qu'ils passent cette journée ensemble.

      - On y va ?


    Lorsque les doigts de Kei' se refermèrent sur les siens, Naka' se souvint du petit paquet qu'il tenait dans la main. Esquissant une très fine grimace, plus très sûr de lui sur cette initiative de bracelet, il glissa le paquet entre les doigts de son vis-à-vis.

      _ Tiens. C'est le fameux cadeau que quelqu'un a glissé dans ma poche à ton attention.


    Ses joues rosirent légèrement dans son malaise. Son regard se fit fuyant et tomba malencontreusement sur la paire de filles toujours à cancaner pas très loin d'eux. Qu'est-ce qu'il se sentait con, là, maintenant ! Quoiqu'il se sentait déjà con il y a quelques minutes... Ca ne changera donc rien pour les lecteurs éventuels de ce RP.
    Bref, il attendait la réaction de Keiro face à ce bracelet évoquant l'océan et la liberté. Une part de lui, possessive, pensa d'ailleurs à retourner à cette fameuse boutique pour s'acheter exactement le même bracelet afin que les deux jeunes hommes soient en osmose. Mais c'était complètement puéril de sa part. Il n'était pas une de ces filles qui...

      _ Vous sortez ensemble ?


    Non, conn*sse ! On fait semblant !
    Pour un peu, Naka' se giflerait. La fille aux longs cheveux châtains était là, juste à côté d'eux, à les regarder d'une mine innocente. Une bouille si innocente que l'écossais avait irrémédiablement envie de la défigurer...
    Elle avait osé ! Non mais c'est quoi cette gonzesse ?! Et ses amies, derrière, qui l'encouragent à continuer sur sa lancée. Nakatsu regretta d'avoir donné le cadeau à Keiro ici au lieu d'avoir attendu qu'ils soient tranquilles autre part.

    Contre toute attente, l'écossais ignora totalement la demoiselle, serra son bras autour de la taille de Kei' en lui posant la main à plat au creux de ses reins, et commença à marcher vers la rue principale agrémentée de boutiques en tout genre.

      _ Par où veux-tu commencer ? Choisis une boutique.


    Naka' posa un bisou sur la tempe de son vis-à-vis, sous le regard pantois de la jeune fille désormais muette. Tant mieux ! Keiro était à lui et il était à Keiro, bon sang. Fallait-il qu'il le crie haut et fort, là maintenant ? Qu'il lui roule une pelle à l'instant sous le coup de nerfs qu'il ressentait dans son ventre ?
    Non.
    Ne pas se laisser submerger par ses émotions. Restons zen.
    Il s'approcha d'un premier magasin de fringues. Un sourire étira ses lèvres à la pensée que Keiro allait peut-être lui montrer des vêtements qui n'étaient pas du tout à son goût.

    Cette journée promettait bien des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Ven 17 Aoû - 20:18

    Nakatsu semblait moyennement sûr de lui alors qu’il glissait un petit paquet dans la main d’un Keiro légèrement surpris. Qu’est-ce que l’écossais pouvait bien lui offrir ?

    - Tiens. C'est le fameux cadeau que quelqu'un a glissé dans ma poche à ton attention.

    Regard fuyant… Etait-ce du rose, sur ses joues ? Même dans cet état d’embarras, Naka’ parvenait à faire fondre complètement l’américain. Celui-ci, trop attendri, ne savait d’ailleurs pas vraiment quoi dire. Merci, éventuellement ?

    - En quel honneur ? demanda-t-il avec surprise, sans réfléchir.

    *Espèce de malappris, il va croire que ça ne te fait pas plaisir…*
    Keiro était sur le point de se reprendre, mais une voix féminine l’en empêcha…

    - Vous sortez ensemble ?

    Le californien adressa un regard interloqué à l’intruse, qui avait osé perturber ce moment privilégié… De quoi se mêlait-elle, au juste ? D’autant plus que c’était la même jeune fille qui reluquait Nakatsu depuis tout à l’heure, ne faisant qu’accroître l’agacement de Keiro. Il voulut répliquer quelque-chose comme « qu’est-ce que ça peut te faire ? », mais son vis-à-vis préféra ignorer la greluche et se mettre en marche, une main au creux des reins de Keiro.

    - Par où veux-tu commencer ? Choisis une boutique.

    Nakatsu déposa un petit baiser sur la tempe de l’américain, qui savait pertinemment que les trois dindes les observaient encore. C’est donc en toute connaissance de cause qu’il glissa une main possessive dans la poche arrière du pantalon de l’écossais. Non mais, pas touche.
    Les deux jeunes gens faisaient preuve l’un envers l’autre d’une jalousie et d’une possessivité maladives dont ils avaient parfaitement conscience et qu’ils assumaient. Jalousie et possessivité encore plus accentuées par le fait d’être en ville, avec de nombreuses personnes potentiellement « dangereuses ».

    - Pour qui elle se prend, celle-là ? ronchonna Keiro en se serrant contre sa propriété.

    Tandis qu’ils s’approchaient d’une boutique japonaise de prêt-à-porter masculin, Keiro jeta un coup d’œil au petit paquet qu’il tenait dans sa main. Même s’il était curieux, il ne souhaitait pas l’ouvrir comme ça, dans la rue, au milieu des gens. Et surtout il ne voulait pas l’ouvrir tant qu’il n’aurait pas lui aussi un cadeau pour Nakatsu.

    - Ça t’embête si je ne l’ouvre pas tout de suite ? interrogea-t-il en désignant le paquet.

    Il glissa celui-ci dans sa poche, puis entra dans la boutique avec l’écossais. Le fait d’avoir une rose dans les mains était assez délicat, étant donné qu’il avait plutôt pour habitude de fouiller à deux mains les portants, cependant il était décidé à faire avec et à prendre garde à ne pas abimer la fleur.
    Keiro se mit donc à examiner les différents portants, sortant parfois un T-shirt, un pull, une chemise…

    - Ça t’irait bien, non ? fit-il avec un large sourire en montrant une chemise noire, assez simple mais élégante, à Nakatsu.

    D’ailleurs, Keiro se rendit soudain compte qu’il n’avait même pas remercié l’écossais pour la fleur et le cadeau – dont il ignorait toujours la nature. Pour le coup, c’était lui le con de l’histoire. Il se gifla intérieurement, reposa la chemise – il se doutait que ce n’était pas tellement le genre de Naka’ – et se tourna vers lui, les joues légèrement rougies.

    - Euh… Au fait, merci.

    Sans se préoccuper des autres clients du magasin – Keiro se fichait du regard des autres, ce n’était pas un scoop –, il déposa un petit baiser sur les lèvres de son vis-à-vis et murmura en anglais :

    - Ça m’a manqué de passer du temps avec toi, cette semaine.

    Ah, s’il le pouvait, Keiro sècherait les cours tous les jours rien que pour être avec l’écossais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Ven 17 Aoû - 23:13

      - En quel honneur ?


    Un très fin sourire s'était harmonisé avec le rose des joues de Naka'. Mais ce petit moment privilégié s'était écourté avec l'arrivée d'une jeune fille assez tenace. L'écossais avait alors embarqué l'américain vers le centre-ville, ignorant totalement cette greluche inconfortable -c'était leur journée à EUX.
    Lorsque Keiro glissa une main possessive dans la poche arrière de son pantalon, Nakatsu réprima un long frisson de fierté. Il appartenait corps et âme à ce jeune américain. Encore une fois, il pensa à la manière dont leur lien s'était tissé... et ne pouvait qu'en être toujours aussi surpris. Cela avait été si rapide !

      - Pour qui elle se prend, celle-là ?


    La jalousie de Kei' rendit le sourire à Naka'. Celui-ci poussa un petit sifflement, leva les yeux au ciel et caressa un instant le dos de son vis-à-vis tout en marchant. Il haussa les épaules avec un certain dédain, rejetant le sujet de cette fille qui n'était franchement pas importante du tout.
    Alors qu'ils se rapprochaient d'une boutique, Keiro lui demanda si cela ne le dérangeait pas qu'il n'ouvre pas le paquet tout de suite. Repensant à ce bracelet emballé, l'écossais se racla la gorge et essaya de paraître décontracté pour répondre innocemment :

      _ On me l'a glissé pour toi. J'ignore ce que c'est.


    Mais c'est quoi ces phrases de merde ?! Comme si Keiro allait gober ça. Non mais, sérieusement, on dirait presque un gamin à sortir des excuses aussi bidon. Tuez-le... Suicidez-le...
    En tout cas, Kei' pouvait prendre son temps pour ouvrir ce maudit paquet. Naka' penserait à ce bracelet toute la journée jusqu'à voir la réaction de l'américain ; il l'imaginait déjà blasé par ce présent totalement inutile et certainement pas à son goût. Tout le monde ne peut pas aimer les orques comme lui, merde !

    Stop !
    Revenons à nos moutons.
    Ils étaient dans le premier magasin de vêtements. Keiro fouinait déjà dans les rayons de fringues, tenant sa rose d'une main. Finalement, cette idée de fleur n'était pas génial. Maintenant, l'américain allait être encombré toute la journée. Il fit la moue au moment où Kei' lui présenta une chemise noire. Une grimace qui était destinée à ses pensées, non pas au vêtement qui n'était pas si mal.
    Bon, d'accord, ce n'était pas franchement son genre, comme haut. Mais il y avait pire.
    D'ailleurs, il arrêta de penser à la fleur -en plus du bracelet, ça faisait beaucoup pour son pauvre cerveau- pour se rappeler qu'il devait se procurer des affaires de sport. Il lui en fallait des rechanges. Un short et un tee-shirt.
    Son regard se promena dans la boutique sans qu'il ne bouge, jusqu'à ce qu'il remarque les joues rosies de Keiro...
    What ?

      - Euh… Au fait, merci.


    Et l'américain lui glissa un léger baiser sur les lèvres. Le temps de recentrer ses pensées, Naka' put entendre Kei' rajouter :

      - Ça m’a manqué de passer du temps avec toi, cette semaine.


    Là, Nakatsu ne put se retenir davantage et passa ses bras autour de la taille de Keiro pour l'attirer à lui et le serrer entre ses bras. Il l'embrassa avec ferveur, passion. Avec une partie de cette frustration qu'il avait accumulé cette semaine à ne pas pouvoir profiter de la présence de l'américain.
    Les vendeurs du magasin étaient tous outrés, sauf un qui les ignorait visiblement. Sûrement gay. Il avait dû en avoir d'autre durant toute sa carrière. Des clients, majoritairement des clientes, chuchotèrent autour d'eux avec une certaine animosité.
    Qu'importait.

      _ Ça m'a manqué aussi. TU m'as manqué, murmura-t-il en anglais après avoir collé son front contre celui de Kei'.


    Il glissa ses mains dans le dos de l'américain jusqu'à poser ses mains sur les fesses de ce dernier. Juste comme ça. De prouver sa possessivité et son attachement.
    Et en esquissant un large sourire seulement destiné à son vis-à-vis, l'écossais se recula d'un pas et déclara :

      _ Faut que je trouve un magasin de sport. Je te laisse choisir mon futur short de saut.


    Oui, le saut en hauteur. Faut pas oublier que le jeune Nakatsu était un sportif.
    Bref, il prit la main de Kei' dans la sienne, entrecroisa leurs doigts avec délice et ressortit de cette boutique sans réellement y avoir prêter attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Sam 18 Aoû - 17:44

    Keiro eut envie de rire face à l’idiotie de la réplique de Nakatsu. « On me l'a glissé pour toi. J'ignore ce que c'est. » Franchement ! Keiro secoua la tête et poussa un petit soupir amusé avant d’entrer dans la boutique. Pour un peu, il aurait rajouté une remarque sarcastique du genre « ah bah mieux vaudrait l’abandonner dans une poubelle si tu sais pas ce que c’est, imagine si c’est un dangereux criminel qui veut ma mort qui te l’a donné, et qu’il s’agit d’une bombe ? Non, vraiment, il faut s’en débarrasser… » Mais il s’abstint, ne souhaitant pas embarrasser davantage l’écossais.

    Bref, donc, remerciement maladroit.
    Contre toute attente, Nakatsu serra soudain Keiro contre lui et l’embrassa fougueusement, là, devant tout le monde. L’américain faillit avoir un mouvement de recul mais s’en empêcha de justesse. Le mal était fait, de toute manière. Il n’avait certes pas beaucoup d’estime pour le regard des autres, et faire preuve de proximité avec son copain en public ne le dérangeait pas, mais quand même pas à ce point… Plus que de s’assumer, l’acte était à la limite de l’exhibitionnisme, et même les couples hétéros n’allaient pas jusque-là en public.
    Keiro était… écarlate. Lorsque Nakatsu se sépara de lui, il se rendit compte qu’ils venaient de choquer une quinzaine de personnes. Fuck.
    Ils auraient pu en rester là, mais non, il fallut que l’écossais pose deux mains possessives et indiscrètes sur les fesses de Keiro… S’il n’était pas complètement attendri par le « TU m’as manqué » qui avait précédé, l’américain aurait protesté. Peut-être.
    Et là, le plus naturellement du monde, sans se formaliser des client(e)s et des vendeurs qui les observaient d’un air outré, il déclara avec une révoltante décontraction :

    - Faut que je trouve un magasin de sport. Je te laisse choisir mon futur short de saut.

    Sur ce, Nakatsu prit la main de Keiro et l’entraina hors du magasin…

    - Ne refais jamais ça, Naka’, déclara-t-il alors qu’il se remettait de ses émotions en marchant dans la rue. C’est… Perturbant.

    Il jeta un coup d’œil à l’écossais, se demandant comment il faisait pour être aussi désinvolte. D’autant plus qu’il devait savoir pertinemment que les couples évitent de s’exposer, au Japon… Keiro n’aurait jamais pensé que Nakatsu irait jusqu’à lui rouler un patin en public !
    Mais bon, Keiro n’était pas rancunier, et ne voulais pas que l’écossais se sente coupable… Il glissa un bras autour de sa taille et lui fit un bisou sur la joue, accompagnant l’acte d’un petit sourire.
    Donc, un magasin de sport. Il y en avait justement un dans cette rue. Ils y entrèrent. Keiro avait lui aussi besoin de nouveaux habits de sport, d’ailleurs.
    Bon, un short de saut… C’est bien beau de lui laisser le choix, mais Keiro n’y connaissait rien et ne savait pas vraiment quel type de vêtement Nakatsu portait pour sauter. Il ne l’avait vu faire qu’une fois, le jour de leur rencontre, en plein orage… Il portait un jeans, ce jour-là.
    Ce jour-là… Il semblait si proche et si lointain à la fois. Comme s’ils se connaissaient depuis des mois, et comme s’ils venaient à peine de se rencontrer. C’était troublant.
    Comme il était révoltant d’être aussi épris d’une personne…

    - Je t’aide à choisir ton short, et je te l’offre, ok ? fit Keiro en adressant un large sourire à son vis-à-vis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Sam 18 Aoû - 20:20

    La boutique de vêtements devenait étouffante. Etait-ce le regard des gens ou la chaleur de la journée qui décida Naka', finalement ? En tout cas, il prit la main de Kei' après l'avoir si franchement embrassé pour ressortir dans la rue.

      - Ne refais jamais ça, Naka’ [...] C’est… Perturbant.


    L'écossais agrandit son sourire et émit un léger rire de gorge. Lui qui, habituellement, était un véritable ténébreux indifférent en public se montrait bien franc en présence de Keiro. Et lui tenir la main le rendait tellement fier ! Cela faisait si longtemps qu'il attendait de partager un bon moment avec son vis-à-vis. Si longtemps ? Pas tant que ça, en fait. Ils ne se connaissaient même pas depuis une semaine...
    On pourrait croire qu'ils se côtoyaient depuis au moins plusieurs mois, en fait. Quoique les rougissements de Keiro pouvaient peut-être faire penser à certains qu'il n'était pas encore habitué à être en couple avec l'écossais.

    Bref, on s'en fout.
    Ils devaient se rendre dans un magasin de sport. Et Naka' a demandé à Kei' le lui choisir son futur short de saut. D'accord, l'américain n'y connaissait rien. Mais Nakatsu serait là pour lui donner quelques indications, de toute façon.

      - Je t’aide à choisir ton short, et je te l’offre, ok ?


    Ah bah non. Finalement, Naka' devait se jeter à l'eau aussi pour fouiller dans les étalages. Eurk le shopping mais bon. Quand faut y aller, faut y aller. Alors l'écossais suivit son vis-à-vis dans les rayons. Que l'américain veuille lui offrir ce fameux short ne plaisait pas forcément à Naka' mais bon. Il savait qu'il ne pourrait pas le faire changer d'avis.
    Prenant au sérieux cette recherche de vêtement spécial, il s'empara d'un premier short ; très court, noir à bordures blanches. C'était un truc sobre, peut-être trop.
    Il le reposa.
    Et son regard se posa sur un tissu d'un bleu foncé lui rappelant la mer. Hop, il le découvrit ; short court aussi, bleu profond à la limite du bleu nuit. Les bordures du bas étaient agrémentées de motifs noirs, limite visibles, ressemblant à des gouttes d'eau. Cela ne faisait pas très sportif mais le ton amer qui s'en dégageait plu à Naka'.

      _ Que dis-tu de celui-ci ? Demanda-t-il à Keiro en le lui montrant.


    Pour bien faire, il devrait aller les essayer. L'idée même ne lui plaisait guère mais c'était un mal pour un bien : Keiro avait décidé de lui offrir un short, autant en prendre un qui lui allait vraiment bien. Vu qu'il n'y connaissait rien en couleur, en plus...
    Il fit une petite moue et déclara :

      _ Je vais aller l'essayer, pour voir. Donnes m'en d'autres si t'en trouves des qui te plaisent, du moment qu'ils restent courts.


    Un petit bisou au coin des lèvres de Keiro, et Naka' se dirigea vers les cabines d'essayage. Il passa à côté d'un rayon de ballons et effleura une balle de basket. Une lueur de désespoir s'encra dans ses yeux mais il la cacha en refermant le rideau derrière lui.

    Pas pudique pour un sou, il rouvrit le rideau quelques minutes plus tard pour dévoiler ses jambes élancées ainsi que le fameux short. Fuck le vendeur qui le regarda de travers, il s'avança vers Kei' et prit la pose.

      _ Alors ?


    Un sourire en coin étirait ses lèvres. Mais cette lueur de désespoir apparut quelques temps plus tôt était toujours là, bien accroché, comme une moule sur son rocher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Dim 19 Aoû - 13:16

    Keiro et Nakatsu commencèrent donc à regarder les shorts, permettant ainsi à l’américain de savoir quel type de vêtement était requis. Hum. C’était… Court. Naka’ en trouva un assez cool, qu’il partit essayer en informant à Keiro qu’il pouvait en chercher d’autres. Les deux jeunes gens se dirigèrent vers les cabines, l’écossais devant, Keiro perdu dans sa contemplation des nombreux articles autour de lui. Il avait soif de shopping…
    Pendant que Nakatsu se changeait, Keiro fouilla un peu un portant de hauts en solde. Il dénicha alors un débardeur noir, en bas duquel un orque stylisée de taille moyenne, toute de signes tribaux, d’un bleu océan semblable à celui du short du jeune homme… Sans réfléchir plus longtemps, Keiro se mit à chercher sa taille – il faisait vraisemblablement la même taille que son vis-à-vis – et la trouva, comble de chance.

    - Alors ?

    Keiro fit volte-face pour observer Nakatsu prendre la pose dans son short… La scène, et surtout la tête du vendeur, faillit faire rire l’américain. Faillit seulement, car il remarqua aussi l’étrange lueur de tristesse qui avait fait son apparition dans le regard de l’écossais.

    - Qu’est-ce que t’as ? interrogea-t-il à voix basse en s’approchant de Naka’.

    Il lui caressa doucement la joue, l’air soucieux. Qu’avait-il bien pu se passer durant les 5 dernières minutes pour que l’écossais, de si bonne humeur un instant plus tôt, soit soudain aussi perturbé ? Keiro maudissait le fait d’être en public, pour le coup. Il aurait voulu serrer Nakatsu contre lui, front contre front comme ils en avaient tellement l’habitude, et faire tout son possible pour chasser cette lueur de désespoir qui gâchait l’immense océan de son regard. Il avait toujours le débardeur dans la main, mais avait oublié sa présence tant il était préoccupé par l’écossais.
    Son écossais.
    Comment ça je l’ai déjà dit ? Je vous zut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Dim 19 Aoû - 14:37

    Nakatsu ne pensait pas que sa tristesse était si visible. Aussi, lorsque Keiro lui demanda ce qu'il avait, l'écossais ne put s'empêcher de se mordre la lèvre inférieure. Que devait-il répondre ?
    Il se passa une main dans les cheveux, glissa ses doigts vers ce short qu'il essayait, et détourna les yeux vers les étalages de ballons. Le basket, qui était autrefois son sport de prédilection, lui était désormais hors de portée. Pour essayer de palier à ce désespoir qui hantait son regard, il étira ses lèvres en un fin sourire désorienté.
    Ses pas le menèrent devant ce fameux ballon de basket et il s'en empara des deux mains.

    Un long frisson parcourut son échine ; il n'avait pas touché cette matière depuis que son entraîneur l'avait rejeté. Ça remontait à loin, désormais. Ses sourcils se froncèrent légèrement lorsqu'il repensa à cet accident qui lui avait coûté une partie de son avenir.
    Bon, il était en plein shopping, en même temps. Ce n'était pas le moment de se laisser aller à ses émotions ! Aussi, il fit rebondir la balle contre le sol plusieurs fois de suite avant de la reprendre entre les mains et de faire une passe à Keiro, doucement.
    Fin sourire nostalgique aux lèvres.

      _ Je ne jouerais plus jamais à ça.


    Il haussa les épaules comme si cela lui était égal -ce qui était totalement faux. Puis il visa le débardeur que portait Keiro à la main. Il arqua un sourcil.

      _ Tiens ? T'as trouvé autre chose ?


    Naka' se rapprocha de l'américain et lui embrassa le front en repoussant avec énergie toute cette négativité qui s'était emparée de lui à la vue du ballon de basket. En même temps, il était dans un magasin de sport ! Il aurait pu s'en douter qu'il en verrait...
    Ses doigts effleurèrent le ballon qu'il avait envoyé à son vis-à-vis, remontèrent le long du bras de Keiro et se perdirent un instant dans sa nuque. Hop, un nouveau bisou sur le front et l'écossais attendit en penchant la tête sur le côté que son compagnon daigne lui montrer sa trouvaille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Dim 19 Aoû - 20:34

    Keiro ne lâcha pas Nakatsu des yeux alors que celui-ci esquissa un pâle sourire. Il ne le lâcha pas non plus des yeux lorsque l’écossais s’empara d’un ballon de basket. Il ne perdit pas une miette des émotions qui traversèrent le visage pensif du garçon. Chaque claquement de la balle sur le sol du magasin résonna dans l’esprit de Keiro. La sensation du contact du ballon que Naka’ venait de lui passer s’imprima avec exactitude sur ses doigts.
    Inutile de répondre, il avait compris.
    Nakatsu ne pouvait plus jouer depuis son accident, alors qu’il était dans une équipe, et qu’il avait probablement un bon niveau. Accident qui avait emporté sa mère. Accident dont il se sentait responsable. Dont il était peut-être responsable. Accident qui avait d’abord éloigné les deux jeunes gens l’un de l’autre, provoquant la seule réelle dispute qu’ils aient jamais eue. Accident qui les avait peut-être, sans doute, également rapprochés l’un de l’autre. Chaque mot prononcé par Nakatsu alors que Keiro lui massait le genou le jour de leur rencontre était encré dans l’esprit de l’américain. « J'étais bien, avec mes coéquipiers. Je me défoulais au sport, j'étais juste quelqu'un de normal. » « C'était entièrement terminé. Mon entraîneur de basket m'a foutu dehors, mon père a essayé de ne pas m'en vouloir sans jamais y parvenir... »
    Nakatsu balaya, ou plutôt tenta de balayer la tristesse et les souvenirs d’un haussement d’épaules désinvolte, comme si tout ceci n’avait aucune importance à ses yeux. Keiro n’y crut pas plus que lui, mais n’insista pas. La tristesse et la nostalgie que dégageait l’écossais étaient si intenses qu’elles s’étaient insinuées dans le jeune américain, percutant son cœur avec force. C’était déroutant, bouleversant. Depuis quand Keiro était-il une pareille éponge à sentiments ? Etait-ce la preuve, et la cause, de l’osmose qui le liait indéfectiblement à Nakatsu ?

    - Tiens ? T'as trouvé autre chose ?

    La voix de l’écossais tira Keiro de ses pensées. Il mit quelques secondes à se souvenir du débardeur qu’il avait dans la main. Quelques autres secondes encore à retrouver l’usage de la parole. Secondes dont Nakatsu profita pour se rapprocher de lui et l’embrasser sur le front à deux reprises, ses doigts remontant le long du bras de l’américain pour venir se cacher dans sa nuque. Le cœur du californien s’emballa légèrement à ce contact, comme presque à chaque fois que son vis-à-vis le touchait. Il priait alors pour que cette sensation qu’il ressentait, aussi surprenante qu’agréablement étrange, ne disparaisse jamais, ne s’efface pas avec le temps et l’habitude.

    - Euh…

    Keiro s’éclaircit la gorge, qui s’était légèrement serrée sans qu’il s’en rende compte. Il poussa un petit soupir et esquissa un sourire, chassant la nostalgie qui avait alourdi l’atmosphère. Encombré par le ballon qu'il avait encore dans les mains, il reposa celui-ci là où Naka' l'avait pris puis répondit :

    - Oui, regarde, ça irait bien avec ton short…

    Il recula légèrement afin de déplier le débardeur pour permettre à Nakatsu de l’observer. Peut-être n’apprécierait-il pas, lui qui ne cherchait pas spécialement à afficher son goût pour les cétacés…
    Keiro attendit donc la réaction de l’écossais, un sourire aux lèvres. Au pire, si l’écossais refusait catégoriquement de le porter, il l’achèterait pour lui, parce qu’il le trouvait vraiment cool. Rien à foutre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Mar 21 Aoû - 12:01

    Repenser au basket maintenant n'était pas une bonne idée ; cette journée était consacrée à Keiro. Rien d'autre ne devait encombrer l'esprit de Nakatsu. Il devait prendre sur lui pour garder le cap sur ce samedi entamé. Oublions le reste.
    Il observa l'américain reposer le ballon de basket à sa place avant que celui-ci ne lui montre le débardeur qu'il avait déniché. Effectivement, cela irait bien avec son short. Et l'écossait arqua un sourcil à la vue de l'orque imprimée sur le vêtement.
    Il se souvint que Keiro était au courant de sa passion pour ces mammifères marins.
    Nakatsu se posa une main sur le visage un instant, réprimant la rougeur qui lui montait aux joues. En y pensant, ce débardeur-là irait aussi très bien à l'américain. Et rien qu'à imaginer son vis-à-vis dedans, Naka' put reprendre contenance et dévisagea Keiro avec un mince sourire sur les lèvres.

      _ Il irait bien sur toi aussi.


    Nakatsu approcha de l'américain, lui posa un nouveau baiser sur le front, puis sur le nez ainsi que sur les lèvres. Loin d'être pudique -ne l'oublions pas !- il retira son sweat gris et son débardeur, qu'il laissa tomber par terre, puis enfila le haut personnalité choisi par Keiro.
    Ces couleurs ravivaient le bleu profond de ses yeux.
    Il ne quitta pas son compagnon du regard, comme s'il tentait de l'aguicher.


      _ Que dirais-tu d'en prendre deux ? Un pour toi, un pour moi. Je t'offre le tien.


    Ca paraissait vieux jeu d'avoir une paire, juste pour être assorti. D'ailleurs, Naka' y pensa un peu trop tard, car il avait déjà formulé sa phrase. Vous me direz, ils ne porteront certainement pas ce débardeur en même temps, puisque leur emploi du temps était différent.
    Bref. Stop. On s'en fout.
    D'toute façon, vu comme Nakatsu pouvait être direct, il n'attendrait pas un feu vert pour prendre ce débardeur à Keiro.
    L'écossais se baissa pour ramasser ses affaires au sol puis fit demi-tour et se dirigea à nouveau vers la cabine d'essayage. Cette fois, il ignora totalement les ballons -même si un étau se resserra autour de son estomac.
    Il ressortit tout habillé, tenant short et débardeur sur l'avant-bras.


      _ Bon. Tu voulais autre chose dans ce magasin ?


    Il chercha les débardeurs avec l'orque, prit la même taille pour Keiro et se planta à côté de son vis-à-vis afin d'attendre son feu vert pour aller à la caisse.
    Naka' repensa alors à ce bracelet toujours emballé que l'américain n'avait toujours pas vu. Il passa un bras possessif autour des épaules de son vis-à-vis, lui embrassa la tempe et lui murmura à l'oreille :


      _ Tu devrais ouvrir ton cadeau, avant toute chose. Je veux voir ta réaction.


    Il semblait un peu plus zen. Peut-être parce que Kei' lui avait trouvé un débardeur avec une orque dessus... Il lui mordilla l'oreille un instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Mer 22 Aoû - 15:56

    Nakatsu essaya le débardeur sans prendre la peine d’aller dans la cabine, provoquant un soupir agacé chez le vendeur qui trainait par-là. Cela fit sourire Keiro autant que cela le fit rire, alors qu’il se demandait si l’écossais faisait ça par pur désinvolture ou dans un réel souci de s’exhiber.
    Le débardeur lui allait vraiment bien. Parfaitement bien, même. Keiro dut retenir un instant sa respiration pour se retenir de se jeter sur Naka’, alors que celui-ci lui lançait un regard vibrant d’intensité.
    Un large sourire amusé étira les lèvres de l’américain lorsque Nakatsu suggéra de lui offrir le même. Plus qu’une suggestion, c’était presque un ordre, et il eut été vain de refuser. De toute manière, Keiro n’avait nullement l’intention de refuser. L’écossais alla se changer, dans la cabine cette fois-ci.
    Pendant qu’il se changeait, les pensées de Keiro s’orientèrent sans qu’il s’en rende compte vers des souvenirs californiens… Vers Nate, surtout. Avant que celui-ci ne parte pour New-York, il leur arrivait souvent de faire leur shopping ensemble. Une fois, pour rire, ils s’étaient habillé exactement de la même manière et avait déambulé bras dessus bras dessous dans les rues, riant devant les regards parfois interloqués de certains passants. Le cœur de Keiro se serra légèrement à ce souvenir. Sa relation avec Nate avait toujours été ambigüe, à la réflexion. Même s’ils ne s’étaient embrassés qu’une seule et unique fois, et que cela n’avait rien à voir avec ce qu’il pouvait ressentir pour Nakatsu.
    Et Nathaniel, que faisait-il, en ce moment ? Avait-il lui aussi trouvé quelqu’un à NY ? Cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas échangé de mails. Qu’ils ne s’étaient pas téléphoné. Keiro n’avait même pas parlé du blondinet aux yeux océan à Nakatsu.
    L’américain secoua la tête, tandis que Naka’ sortait de la cabine. Ils se dirigèrent vers la caisse, tandis que l’écossais passait un bras autour de ses épaules et lui embrassait une nouvelle fois la tempe.

    - Tu devrais ouvrir ton cadeau, avant toute chose. Je veux voir ta réaction.

    Keiro adressa un sourire espiègle à Nakatsu et rétorqua :

    - Je croyais que tu ignorais ce que c’était ?

    Il embrassa le garçon sur la joue et se serra contre lui. Il jeta un coup d’œil à son portable pour regarder l’heure. Il n’était pas tout à fait midi, mais le petit-déjeuner était déjà loin… Alors qu’ils atteignaient la caisse, l’américain prit le short et un des débardeurs des mains de son vis-à-vis. Il avait bien l’intention de lui offrir l’ensemble.

    - On va manger, et je l’ouvre, ok ?

    Petit baiser sur les lèvres. Un client derrière eux toussota. F*ck les homophobes.
    Ils quittèrent le magasin de sport quelques minutes plus tard. Keiro profita d’avoir un sac pour y glisser sa rose, en prenant garde à ce que rien ne l’écrase. Il glissa sa main dans celle de Nakatsu. Celui-ci avait dit dans son sms qu’il lui offrait le déjeuner, il le laissait donc choisir le lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Jeu 23 Aoû - 11:12

      - Je croyais que tu ignorais ce que c’était ?


    Parce que Nakatsu était un peu plus sûr de lui, il ne rougit pas cette fois-ci. L'espièglerie de Keiro se miroita plutôt dans le sourire de l'écossais.

      _ Comme si tu avais cru à cette histoire qu'on l'avait glissé dans ma poche pour toi.


    Il profita que Kei' regarde son portable pour lui embrasser une nouvelle fois la tempe. Aujourd'hui, il allait montrer son attachement à son vis-à-vis, même si cela lui vaudrait des regards insistants de la part d'homophobes. Leurs articles passèrent en caisse.

      - On va manger, et je l’ouvre, ok ?


    Nakatsu hocha la tête avec un petit sourire. L'américain lui posa un baiser sur les lèvres, ce qui fit toussoter un client derrière eux. D'un regard froid et profond, le jeune écossais tourna la tête vers cet homophobe pour le fixer avec insistance. S'en suivit une certaine tension entre les deux jusqu'à ce que l'inconnu détourne la tête. Satisfait, Nakatsu suivit Keiro à l'extérieur du magasin.
    Maintenant, il fallait choisir où manger. Il pouvait inviter Keiro dans un restaurant luxueux, le repas accompagné de bougies et autres fantaisies. Cependant, il réservait cet acte à une soirée intime, plus loin dans l'avenir. Avec, peut-être, une certaine demande... Un sourire niais s'afficha sur les lèvres de l'écossais.
    En glissant sa main dans la sienne, Keiro le fit sursauter. Naka' s'éclaircit la gorge, chassa ses pensées puis évalua un peu l'étendue de la rue piétonne.
    Où allaient-ils pouvoir manger ?
    Son regard s'arrêta sur une enseigne qui présageait quelque chose de bien.

      _ Ça te dit un restaurant bio' ?


    Le genre de restaurant assez rare -surtout au Japon !, qui proposait autant de repas végétariens que de repas de carnivores assoiffés de viandes fraîches de pauvres animaux en... CHUT !
    Bref, main dans la main avec son cher compagnon, Nakatsu commença à marcher vers ce fameux restaurant. Keiro pouvait toujours refuser cet endroit pour déjeuner.
    Les gens se tournaient sur leur passage. Est-ce qu'ils regardaient Keiro ? Ou Naka' ? L'écossais n'en savait rien mais, perturbé, lançait des regards démonstratifs de sa possessivité à tout va. En d'autres circonstances, il aurait tout simplement ignoré la foule... Mais là, il voulait poignarder quiconque osait lorgné son petit-ami.
    Parce que OUI, c'est SON petit-ami. Bordel de merde.

    Une fois devant la terrasse du fameux restaurant bio', Nakatsu lut les affiches des menus. Une bonne assiette de pâtes végétariennes... Cela le faisait saliver. Il jeta un coup d’œil vers son vis-à-vis avec une lueur d'espoir -ainsi que d'amusement- dans ses prunelles océaniques.

      _ Alors ?


    Juste pour faire chier, ou peut-être pour faire en sorte que Keiro accepte l'invitation dans ce restaurant biologique, il prit son vis-à-vis entre ses bras et le serra contre lui. Il l'embrassa alors dans le cou, sous les regards perplexes des passants. Et de ceux qui déjeunaient sur la terrasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Jeu 23 Aoû - 12:57

    Keiro suivit Nakatsu jusqu’au restaurant bio. Il n’avait jamais mangé dans ce genre d’endroit mais cela l’intriguait, et puis le bio c’est le bien, non ? Sur le chemin, il remarqua que beaucoup de passants les observaient. Etait-ce parce qu’ils se tenaient la main ? Reluquaient-ils simplement l’écossais ? Un jeune homme passa près d’eux et fit un clin d’œil à Keiro après l’avoir indiscrètement dévisagé de haut en bas.
    L’américain se serra un peu plus contre son vis-à-vis en lançant un regard noir au mec qui lui avait fait un clin d’œil. Il remarqua alors les regards que Naka’ lançait à quiconque faisait mine de poser les yeux sur eux, et cela le fit sourire. Le fait d’avoir un copain au moins aussi possessif que lui était rassurant. Ils s’appartenaient mutuellement, quoi. Keiro serait prêt à casser la gueule à quiconque s’approcherait de SON écossais.
    Ils arrivèrent donc devant le restaurant et regardèrent un instant les menus. Ah, il y avait tellement de choses appétissantes…

    - Alors ?

    Keiro hocha la tête avec avidité, observant toujours la carte. Nakatsu, soudain, le serra dans ses bras et se mit à lui embrasser le cou. Cette fois-ci, il était clair que l’écossais cherchait à embêter le monde. Cela fit rire Kei’, qui était à vrai dire de plus en plus amusé des réactions des gens. Il prit le visage de Naka’ entre ses mains et y déposa un baiser, puis recula et sourit, sans défaire le contact oculaire qui les liait.

    - On entre ?

    Une serveuse dynamique et souriante les dirigea vers une table en terrasse. Les quelques clients qui les avaient vu s’embrasser les dévisagèrent un instant avant de reporter leur attention sur leur repas. Après avoir commandé, Keiro sortit le petit paquet de sa poche et le posa sur la table avec un sourire.

    - Suspense, murmura-t-il en tâtant un peu le paquet pour essayer d’en deviner le contenu.

    N’y tenant plus, il l’ouvrit. Il découvrit avec émerveillement le bracelet brésilien bleu avec le pendentif argenté gravé d’un orque. Il remarqua que le pendentif s’ouvrait mais constata que celui-ci était vide. Naka’ lui laissait donc la possibilité de mettre la photo de son choix… Et Keiro savait déjà ce qu’il voulait.
    Outre la photo, ce dont il mourait d’envie en cet instant, c’était de se serrer contre l’écossais et de l’embrasser encore et encore, de sentir sa peau contre la sienne, son souffle se mêler au sien… Mais ce n’était pas possible. Même si cette sortie avec Nakatsu était une excellente idée et ravissait le jeune californien, elle était également très frustrante. Il ne pouvait pas faire ce qu’il voulait, et cela l’agaçait quelque peu. Durant un fol instant, il envisagea même d’entrainer son vis-à-vis dans les toilettes du restaurant pour assouvir ce dévorant besoin de l’étreindre.
    *Calme, Kei’, pas bouger.*

    - C’est… C’est super, Naka’, merci.

    Il ne savait pas quoi dire. Ni quoi faire. Il prit la main de l’écossais sur la table et la serra dans la sienne, comme maigre compensation à ce qu’il avait réellement envie de faire. Il fallait qu’il se contienne, merde. Mais comment se comporter en adulte mature et responsable devant quelqu’un comme Nakatsu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Jeu 23 Aoû - 14:25

    Tous les deux se complétaient à merveille ; chacun cherchait l'autre d'une manière ou d'une autre, emmerdant finalement le monde autour d'eux. Lorsque Keiro prit le visage de l'écossais entre ses mains et l'embrassa, Naka' ne put retenir un léger rire qui traversa délicieusement ses lèvres entrouvertes.

      - On entre ?


    Lorsque Keiro les ramena tous deux à la réalité actuelle, l'écossais ne put retenir un certain grognement de frustration. Ils étaient si bien tous les deux, dans leur monde, sans se soucier des autres. C'était un véritable effort de se conduire en citoyen responsable face à toute la populace.
    Gentleman sur les bords, Naka' fit un signe de la main vers l'entrée du restaurant en lui déclarant doucement, d'une voix plutôt aguicheuse :

      _ Après vous.


    Une serveuse leur désigna une table sur la terrasse où ils s'installèrent l'un en face de l'autre. Naka' la regarda à peine en passant commande ; pour l'instant, c'était l’apéritif et il avait choisit un sirop à la menthe bio'. Keiro choisit ensuite le moment du départ de la jeune femme pour sortir le fameux paquet qui n'attendait que d'être ouvert.
    L'écossais sentit son cœur s'accélérer dans sa poitrine et fit un geste vers les mains de Keiro pour l'empêcher d'ouvrir le paquet. Mais c'était trop tard.
    Le bracelet était là, à découvert. Miroitant sur le pendentif argenté les lumières de la journée. on pouvait même y déceler les couleurs de l'arc-en-ciel.
    Nakatsu jaugea son compagnon, essaya d'évaluer ce qu'il ressentait à la vue de ce cadeau. Mais ce n'était pas facile de lire en quelqu'un quand on a eu l'habitude de vivre émotionnellement loin des êtres humains.

      - C’est… C’est super, Naka’, merci.


    Keiro posa sa main sur celle de l'écossais. Naka' ne quitta pas son vis-à-vis des yeux, essayant tout bonnement de lire en lui. Il en profita pour entrelacer leurs doigts entre eux. Il lâcha même l'accoudoir de sa main de son autre main pour la poser sur cet assemblement au milieu de la table.
    Protecteur.
    Possessif.
    Aimant.
    La serveuse se présenta à eux avec leur commande. Avec un sourire de vendeuse professionnelle, elle déposa les boissons sur la table puis déclara en leur posant deux cartes sur la table :

      _ Je vous laisse cinq minutes, le temps que vous choisissiez votre menu.


    Nakatsu l'ignora tout simplement, ne quittant pas les yeux de Keiro. C'était irrespectueux... Mais qui respectait encore les autres, de nos jours ? En tout cas, la demoiselle ne sembla pas s'en formaliser outre mesure et repartit comme si elle avait reçu une réponse quelconque.
    Instinctivement, la méfiance reprit le dessus sur le jeune écossais ; les murmures des clients autour d'eux lui apparaissaient comme des insultes à leur encontre. Bon, d'accord, l'attention de certains d'entre eux n'étaient pas posée sur eux. Mais d'autres les dévisageaient en coin, comme s'ils étaient anormaux.
    F*ck.
    Nakatsu rompit un instant le contact de ses deux mains sur celle de Keiro. Il guetta autour d'eux comme un animal en cage. Puis reprit la main de Kei' entre les siennes, se pencha et la ramena vers ses lèvres. Il y déposa un baiser. Sans cesser de fixer les yeux de son vis-à-vis.
    Son regard se fit brûlant. Brillant.
    Aussi se leva-t-il de sa chaise et, sans autre forme de procès, se pencha par-dessus cette foutue table, posa une main derrière la nuque de Keiro pour le pousser vers lui et lui roula une pelle d'enfer.
    F*ck le monde !

    Finalement, il reprit à peu près contenance et se rassit comme un homme bien sage, reprenant la main de son vis-à-vis dans la sienne, utilisant l'autre pour prendre son verre de sirop à la menthe. Le liquide était transparent, ce qui prouvait qu'il n'y avait aucun colorant artificiel dedans. Et l'odeur de la menthe était plus prononcée.
    Il avala une gorgée.
    Le glaçon lui refroidit les lèvres.
    Et la serveuse revint pour la commande.

      _ Alors ? Que désirez-vous à manger ?


    Naka', d'un regard significatif, fixa Keiro et fit bouger ses lèvres en un "toi" silencieux.
    Puis il reprit un visage familièrement indifférent et répondit en jetant un coup d’œil à la carte :

      _ Une assiette de pâtes végétariennes avec une salade de courgettes, pour moi.


    Comme si de rien n'était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Jeu 23 Aoû - 18:14




    Keiro ne lâcha pas l’écossais des yeux, subjugué par l’intensité presque palpable de leur regard. C’est à peine s’il se rendit compte que la jeune serveuse qui les avait placés venait de poser un thé glacé devant lui. Il ne comprit même pas ce qu’elle dit, entendant les mots sans chercher à les traduire. Nakatsu ne réagit pas non plus, et la jeune femme s’en alla comme si tout était normal.
    Keiro tressaillit légèrement lorsque Naka’ rompit cet étrange et intense échange pour regarder autour de lui, guettant les alentours avec méfiance. L’américain jeta un bref coup d’œil autour d’eux, repéra une jeune fille qui leur jetait des petits regards en même temps qu’elle papotait avec son ami. A vrai dire, cela ne lui fit ni chaud ni froid. Il y aurait toujours des gens pour les regarder de travers.
    Nakatsu reporta son attention sur lui et porta sa main à ses lèvres. Le regard qu’il lui accorda, aussi brûlant que chargé d’un désir possessif et irrépressible, fit s’emballer légèrement le cœur de Keiro.
    Et là, d’un coup, sans prévenir, et probablement sans réfléchir, Nakatsu se leva, chopa Keiro par la nuque et lui roula une pelle. Mais pas une pelle genre, vite fait, discrètement. Non. Il l’embrassa avec une fougue et une passion délicieusement indécentes. On aurait même pu les arrêter pour atteinte à la pudeur, pour un baiser pareil.
    Et Keiro se laissa faire sans réagir, comme un con, trop surpris, comme si son cerveau était en plein bug.
    Nakatsu se rassit bien sagement, but son sirop comme si de rien n’était, alors que l’américain peinait à se remettre de ses émotions, le cœur battant à tout rompre, les joues probablement écarlates, les lèvres encore brûlantes et humides de ce baiser. Il n’en revenait pas. Lui qui faisait des efforts depuis tout à l’heure pour se contenir, Naka’ s’était visiblement posé moins de questions. Certaines personnes murmuraient, interloquées. Remarque, même si cela avait été un couple hétéro, ils auraient pu être choqués.

    - Alors ? Que désirez-vous à manger ?

    La voix de la serveuse aida le californien à revenir à la réalité. A manger. Euh… Merde. Donc. A manger. Que désirait-il à manger. Le « toi » muet de Nakatsu n’aida pas Keiro à rassembler ses esprits, au contraire. Comment faisait-il pour rester aussi zen, lui ? C’était injuste. Révoltant.

    - Une assiette de pâtes végétariennes avec une salade de courgettes, pour moi.

    *Kei’, la meuf t’a posé une question. Wake the fuck up.*
    Une gifle intérieure plus tard, Keiro parvint à détacher son regard de celui de Nakatsu pour jeter un coup d’œil à la serveuse, qui patientait en souriant. Instinctivement, il retira aussi sa main, qu’il glissa sous la table.

    - Euh… La même chose, murmura-t-il.

    Elle griffonna rapidement sur son carnet et repartit en leur servant un large sourire. Avait-elle été témoin de la scène ? Keiro revoyait encore et encore ce baiser, et son cœur ne s’était d’ailleurs pas encore tout à fait remis de l’émotion.
    Keiro se passa une main dans les cheveux, soupira, but une gorgée de thé glacé (délicieux !), releva les yeux vers Nakatsu, pointa sur lui un doigt accusateur, ouvrit la bouche pour dire quelque chose, oublia, baissa le doigt, se prit la tête dans les mains, soupira encore, but une autre gorgée de thé glacé, posa les mains à plat sur la table, fixa le bracelet, jeta un coup d’œil à l’écossais, reporta son attention sur le bracelet durant un instant, inspira profondément, leva à nouveau les yeux vers Nakatsu.

    - Fuck, marmonna-t-il finalement. I hate ya.

    Le regard qu’il lui lança clamait pourtant l’inverse… Rah, maintenant il avait encore plus envie qu’avant de se jeter sur lui. Fuck !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Jeu 23 Aoû - 19:51

      - Euh… La même chose.


    Et bien, Naka' avait fait tourné la tête de Keiro bien plus qu'il ne s'en doutait. D'ailleurs, il n'avait pas embrassé son vis-à-vis pour le faire craquer... Pourquoi s'était-il jeté sur lui, au fait ? Le Killer Whale se posa profondément la question, sans y trouver de réponse claire ; vouloir Keiro pour lui tout seul, emmerder le monde... Plusieurs possibilités s'offraient à lui.
    L'écossais observa le manège de son vis-à-vis, comme si ce dernier réfléchissait à la manière de prendre les choses. Un sourire en coin se développa sur les lèvres de Naka' au fur et à mesure que les secondes passaient.

      - Fuck, marmonna finalement Keiro. I hate ya.


    Face au regard de l'américain, Naka' émit un léger rire espiègle et sirota son verre de menthe tranquillement. Il osa même prendre une pose plus décontractée sur sa chaise : il glissa un peu son fessier pour se retrouver avachi, jambes écartées. Il croisa les bras sur son torse.

      _ Tu es sûr que le plat que j'ai pris te convient ?


    Genre. Voilà un sujet totalement banal alors que leur situation était critique. N'importe quoi. Comme si... Comme si Nakatsu cherchait la guerre. Ou attendait que Keiro ne craque.
    Le regard océan de Naka' se posa malencontreusement sur une jeune fille qui le regardait alors qu'elle parlait avec son ami. Elle lui offrit un large sourire soumis, hocha imperceptiblement la tête pour le saluer. My God. Le coup du roulage de pelle en public n'avait pas calmé certaines pulsions féminines. Qu'est-ce qu'elles avaient toutes à s'intéresser aux gays, hein ?
    L'écossais poussa un soupir, ferma les yeux un instant et baissa le menton. Son pied vint se coller contre celui de Kei'. Il esquissa un sourire en coin, releva la tête et fixa son vis-à-vis.
    La serveuse revint avec leurs assiettes, qu'elle posa devant chacun, puis elle déposa une corbeille de pains et repartit en leur souhaitant "bon appétit".
    Naka' se redressa sur sa chaise, s'empara de sa fourchette et de son couteau. La faim lui tenaillait l'estomac. Finalement, les pâtes restaient son plat favori.

      _ Bon appétit, petit chaton.


    Allez savoir pourquoi il surnommait Keiro comme ça. Surtout que ce dernier ne ressemblait pas à un petit chaton. En tout cas, pas quand il était furieux... Car oui, leur premier baiser s'était échangé lorsque l'écossais s'était énervé contre lui. Il s'en souvenait parfaitement. Pour une histoire de mère décédée. Ou tuer. Qu'importe. Les deux jeunes gens n'avaient plus de mère, c'est certainement ce qui les avait rapproché et ce qui risquait de les éloigner...

    Wouaf !
    Hum ? Nakatsu vit un point bougé dans le coin de sa vision. Il tourna la tête vers ce petit aboiement inoffensif et joyeux. Un jeune Malamute, la tête penchée sur le côté, était assis à côté d'une femme trentenaire -souriante, maquillée comme il faut, alliance au doigt et accompagné de son mari- à une table voisine. Il bougeait de la queue en respirant rapidement par la gueule, langue pendante, en lorgnant d'un air suppliant l'écossais.
    Bah ça, s'il s'y était attendu !
    La propriétaire, totalement détendue et certainement pas outrée des scènes qu'avaient dévoilé Nakatsu et son compagnon, tapota doucement la tête de son chien.
    Naka' ne put résister... Il se leva, délaissant son assiette pour un petit instant, et s'approcha du jeune animal. Ce dernier redressa son arrière train, la queue bougeant toujours de gauche à droite, et leva une patte avant. La propriétaire tourna la tête sur l'écossais. Ce dernier, visage fermé, s'adressa d'abord à elle :

      _ Je peux ?


    Elle lui répondit d'un large sourire, après l'avoir d'abord reluqué doucement :

      _ Allez-y. Balto est très gentil.


    Puis elle reprit sa conversation initiale avec son mari.

    Balto, l'histoire d'un chien-loup, héros des neiges, qui sauve les habitants d'un village perdu en leur livrant des médicaments qui n'étaient pas prêts d'arriver. Magnifique hommage que de garder ce nom en mémoire.
    Naka' s'accroupit face au chien, esquissa un léger sourire et le caressa lentement des deux mains. Poils soyeux de bébé, bon odeur, œil vif et espiègle. Ce petit était en très bonne santé. On ne pouvait pas faire mieux. L'écossais lui attrapa la patte avant et parla :

      _ Moi, c'est Nakatsu. Enchanté, Balto. Tu es un très beau toutou.


    Comme s'il lui répondait, le chien poussa un petit aboiement significatif puis il bailla. Allez. Une dernière caresse et l'écossais se releva. Balto s'allongea alors, fatigué. Un jeune chien passe son temps à dormir. Nakatsu, à nouveau indifférent -à chaque fois qu'il parlait à un humain autre que Keiro- souhaita la bon appétit à la propriétaire puis revint s'asseoir à sa place, face à l'américain.
    Il se racla la gorge.

      _ Désolé. Je ne pouvais pas m'en empêcher.


    Fidèle à lui même, il rajouta d'une voix espiègle :

      _ Je t'ai manqué ?


    Il reprit sa fourchette pour piquer dans son assiette de pâtes et en prendre une petite bouchée. C'était délicieux, même si cela avait un peu refroidi.
    Il mâcha lentement avant d'avaler.

      _ Alors ? Comment tu trouves ?


    Bientôt, l'assiette fut vide. C'était bien suffisant pour remplir la panse de l'écossais. Ce dernier soupira d'aise et passa ses bras derrière le dossier de sa chaise.

      _ Que veux-tu faire après ?


    Peut-être passerait-il dans une librairie de mangas, s'il y pensait. Et un magasin de jeux vidéos. Oh ! Et voir dans une librairie s'il pouvait trouver des documentations sur les dauphins. Ouais, s'il y pensait. Sa journée était consacrée à Keiro, après tout. Le reste ne devait pas avoir d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Ven 24 Aoû - 15:50

    Visiblement, la réaction de Keiro amusait énormément Nakatsu, ce qui frustra l’américain plus qu’autre chose.

    - Tu es sûr que le plat que j’ai pris te convient ?

    Et maintenant, il changeait de sujet comme ça, normal. Pas de justification sur son acte, pas d’excuses, pas même la moindre remarque. Rien d’autre qu’un sourire et une question sur le repas. Keiro soupira et vint s’appuyer contre le dossier de sa chaise, résigné. Il ne savait même pas ce que Nakatsu – et lui, en conséquence – avait choisi. Il n’avait pas écouté. Bah, de toute manière il n’était pas difficile concernant la nourriture, et tout ce qu’il avait vu sur la carte avant d’entrer dans le restaurant lui avait semblé délicieux.

    - Aucune idée, répondit-il avec un regard accusateur à l’attention de son chéri d’amour adoré.

    Non, bien sûr, en vérité il n’en voulait absolument pas à Naka’, au contraire. C’était sans doute le baiser le plus théâtral qu’ils avaient jamais échangé, et à la réflexion il était plutôt comique de braver un peu les bonnes mœurs. Ouais, mais bon.
    L’esprit ailleurs, Keiro sursauta légèrement en sentant le pied de l’écossais venir se coller contre le sien. C’est là qu’il remarqua que la jeune fille qui leur jetait de temps à autres des regards tout à l’heure était carrément en train de reluquer Nakatsu. L’américain fronça les sourcils et jeta un regard noir à la jeune fille, qui eut vite fait de reporter son attention sur son compagnon. Non mais ho.
    Les plats arrivèrent. Des pâtes. Le ventre de Keiro se tordit d’impatience tandis que le délicieux fumet qui s’échappait de l’assiette le faisait saliver. Les pâtes, c’est le bien.

    - Bon appétit, petit chaton.

    Petit chaton. Encore. Pourquoi, hein, pourquoi ? Le surnom fit légèrement rougir le californien, et il esquissa un sourire malgré lui.

    - N’app’.

    Ils se mirent à manger, et l’estomac de Keiro cessa enfin ses douloureuses protestations. Ca faisait du bien. Soudain, un petit aboiement se fit entendre à une table voisine. Un chiot absolument, hyper, méga, ultra mignon en était visiblement l’émetteur. Soudain, Nakatsu se leva et s’approcha de l’animal. D’abord surpris, l’américain observa attentivement le comportement de son vis-à-vis avec le chien, ne perdant pas une miette de ce qui se déroulait sous ses yeux. Il n’avait jamais vu l’écossais ainsi. Aussi, discrètement, il sortit son téléphone portable et prit la scène en photo, sans que Naka’ s’en doute, trop absorbé par le chiot. C’était tellement attendrissant…

    - Désolé. Je ne pouvais pas m'en empêcher. Je t'ai manqué ?

    Keiro éclata de rire. Cette petite intervention canine avait presque réussi à lui faire oublier cette histoire de roulage de pelle en public, et il avait retrouvé une humeur plus légère.

    - Alors ? Comment tu trouves ?

    L’américain reprit une bouchée. Il avait presque oublié de manger, avec ça.

    - Délicieux. Au fait, très mignonne, cette petite scène avec le chiot… Tu vas finir par faire fondre la moitié des clients de ce restau’, moi le premier…

    Petit sourire aguicheur, parce qu’il n’y a pas de raison que ce soit réservé à Nakatsu. Keiro glissa sa jambe contre celle de l’écossais et finit son assiette. Il était repu.

    - Que veux-tu faire après ?

    Il réfléchit un instant, partagé entre l’envie de faire les magasins – ils ne s’étaient presque rien acheté – et le désir de rentrer tout de suite à l’internat pour passer un après-midi tranquille et paisible dans les bras de Naka’. Quoique, tranquille et paisible n’étaient peut-être pas des adjectifs très indiqués pour parler d’un tête à tête avec l’écossais…

    - On devait s’acheter des fringues, à la base, me semble-t-il… Sauf si tu préfères faire autre chose ?

    Il avait bien remarqué que Nakatsu n’était pas un adepte du shopping, et ne tenait pas à lui infliger ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Dim 26 Aoû - 16:29

      - Délicieux. Au fait, très mignonne, cette petite scène avec le chiot… Tu vas finir par faire fondre la moitié des clients de ce restau’, moi le premier…


    Nakatsu sentit la jambe de son vis-à-vis contre la sienne et esquissa un nouveau sourire en coin. C'est qu'ils se cherchaient, ces deux-là. Keiro n'était pas aussi innocent qu'il le supposait. D'ailleurs, pourquoi ce dernier était-il toujours réticent lors de leurs préliminaires ? L'écossais ne pouvait que se poser la question. Mais bon, il n'irait pas jusqu'à forcer la main de son compagnon ; après tout, Keiro n'avait pas autant d'expériences que lui dans le domaine. Voir, pas du tout.
    Bref, il fallait que Naka' sorte une réplique plus ou moins suggestive :

      _ Te faire fondre ici-même ne serait pas pour me déplaire.


    Une part de lui avait encore du mal à accepter le fait qu'il puisse, devant les gens, s'ouvrir en compagnie d'un animal. Le jeune Malamute avait franchement été touchant, très mignon. Naka' n'avait pas pu y résister. Mais se montrer attendrit face à tous ces clients au regard prononcé ne le rendait pas à l'aise.
    Cependant, il gardait tout pour lui, préférant se concentrer sur la compagnie de Keiro.

      - On devait s’acheter des fringues, à la base, me semble-t-il… Sauf si tu préfères faire autre chose ?


    Nakatsu posa les coudes sur la table, menton sur ses mains, et fixa son vis-à-vis avec une lueur malicieuse dans les yeux.

      _ J'ai bien une idée sur l'autre chose...


    Puis il soupira, gardant son sourire mais se sentant complètement con d'agir en mec en manque de sexe alors que ce n'était pas le cas. Il retira donc ses coudes de la table, colla son dos au dossier de sa chaise et leva les yeux vers le ciel pour murmurer distinctement et doucement :

      _ Je te suivrais où tu iras...


    Une confession. Une possession. Un amour proche de la déraison. Nakatsu n'était pas prêt à lâcher son vis-à-vis.
    De ses mots suivirent de légers soupirs voisins : certaines femmes le regardaient langoureusement, jalouses de l'intérêt que l'écossais portait à son petit-ami. Et oui ! Tant pis pour vous, mesdames !
    La serveuse apparut comme par enchantement pour débarrasser leurs assiettes. Un repas végétarien ne faisait franchement pas de mal.

      _ Désirez-vous un café ? Un dessert ?


    Naka' leva un sourcil vers Keiro pour l'interroger du regard. De toute façon, il avait de quoi payer alors l'américain pouvait commander ce qu'il voulait. Le bon côté d'être riche, quoi.

      _ Un café pour moi et une tartelette aux framboises.


    En fait, s'il pouvait, il prendrait tous les desserts, sauf ceux au chocolat (NDLA : "J't'emmerde 8D"). Mais bon, un peu de retenu en public, n'est-ce pas ?
    Nakatsu jeta un coup d’œil vers la rue piétonne, de l'autre côté du bosquet -de l'autre côté de ce magnifique jeune toutou en train de dormir. Où est-ce qu'ils pourraient aller tout à l'heure ? Ce magasin de figurines où il apercevait des fées multicolores renfermait peut-être des statuettes de dauphins... Voir même d'orques ! Mmh mmh. La curiosité l'emportant, il montra l'enseigne du magasin du pouce.

      _ J'irais faire un tour là-bas avant toute chose. Juste voir s'ils ont des orques.


    Soyons fous ! Qu'il dise tout haut ce qui le passionnait. D'toute façon, Keiro le savait et les gens des alentours... bah f*ck les gens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Lun 27 Aoû - 15:33

    L’expression faciale et Nakatsu alors qu’il posait son menton sur ses mains était tellement évocatrice que sa réponse ne surprit même pas Keiro, à vrai dire.

    - J'ai bien une idée sur l'autre chose...

    Et pourtant, même s’il ne fut pas étonné, l’américain eut quand même un frisson le long de l’échine alors que son cerveau lui renvoyait les souvenirs de la première nuit qu’ils aient passé ensemble. D’ailleurs, jusqu’où seraient-ils allés ce soir-là si Keiro ne les avait pas accidentellement fait tomber du lit ? Le jeune homme secoua légèrement la tête pour chasser ces pensées.

    - Je te suivrais où tu iras.

    Le cœur de Keiro s’emballa légèrement. Fuck les filles qui soupirent. Agacé par les réactions de celles-ci, le californien tendit le bras, attrapa Naka’ par le col pour le rapprocher au maximum et plaqua ses lèvres contre les siennes. Certes le baiser n’avait rien à voir avec celui que lui avait donné Nakatsu un peu plus tôt et qui l’avait complètement retourné : c’était un baiser significatif de sa possessivité, rien d’autre. Il n’avait pas pu s’en empêcher…
    Il se sépara de l’écossais juste avant que la serveuse ne fasse irruption pour débarrasser la table. Elle leur demanda s’ils souhaitaient un café ou un dessert… Keiro jeta un rapide coup d’œil à la carte, cette fois-ci.

    - Un café et un fondant au chocolat, pour moi.

    Cela faisait longtemps qu’il n’en avait pas mangé… Ah, le chocolat, y a rien de meilleur. [NDLA : moi aussi je t’aime 8D] Nakatsu montra quelque-chose du doigt et l’américain regarda dans cette direction, pour voir l’enseigne d’un magasin de figurines diverses.

    - J'irais faire un tour là-bas avant toute chose. Juste voir s'ils ont des orques.

    Keiro sourit.

    - Pas de problème.

    *Et après ça, on fait quoi ?* ils n’avaient toujours pas pris de décision. Outre le fait que c’était très mignon, la phrase-déclaration de Naka’ signifiait surtout que c’était à l’américain de décider de la suite. Il n’était plus sûr de savoir s’il voulait faire du shopping ou rentrer à l’académie… Rah, choix cruel. Au pire, ils pouvaient faire quelques magasins et rentrer ensuite… Hm, ils verraient bien. La serveuse apporta les desserts puis repartit en leur souhaitant à nouveau un joyeux « bon appétit ! ».

    - Tu me fais gouter ? demanda Keiro avec un sourire en désignant la tartelette de Naka’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Mar 28 Aoû - 10:56

    Naka' fut tiré par le col et sentit les lèvres de Keiro se poser sur les siennes. Finalement, le monde leur appartenait ; ils ne faisaient qu'un. Leur possessivité mutuelle prouvait à tous que jamais personne ne pourrait les séparer. Ils étaient constamment sur leur garde pour protéger l'autre. Ce faisant, l'écossais ignora totalement tous ces soupirs de femmes et ces murmures d'hommes que ses oreilles percevaient. Son cerveau ne fonctionnait que pour Keiro.
    Et lorsque l'américain s'éloigna de lui, Nakatsu afficha un léger sourire béas, l'air aussi con -choux ?- qu'un gosse devant une sucrerie qu'il venait de goûter et d'apprécier.
    Finalement, la serveuse mit fin à tout cela. Naka' passa commande d'une tartelette aux framboises et d'un café. Son vis-à-vis commanda la même boisson chaude, ainsi qu'un fondant au chocolat. Le nez de l'écossais se plissa à l'évocation du chocolat ; il n'en était absolument pas fan. Jamais il ne comprendrait les gens qui vivaient avec cette gourmandise comme si leur vie en dépendait. A part le chocolat blanc garni de morceaux de noix de coco, Nakatsu n'était pas sujet à cette friandise.
    Bref. Il était donc prévu qu'ensuite, ils iraient faire un tour dans la boutique de statuettes en tout genre. Keiro semblait d'accord pour l'accompagner, ce qui ne pouvait que réjouir notre jeune écossais ; s'il trouvait des statuettes de dauphins -d'orques- il pourrait un peu partager de sa passion.

      - Tu me fais gouter ?


    Nakatsu sursauta légèrement. Il n'avait pas entendu la serveuse revenir, ne l'avait pas vu poser les desserts et les cafés sur la table. Son regard était resté collé tout ce temps sur Keiro. Bon sang, qu'est-ce qu'il lui prenait ? Il se passa une main sur le visage en espérant se débarbouiller un peu. Puis il prit un petit morceau de sa tartelette pour la goûter. Un petit sourire en coin s'afficha sur ses lèvres.

      _ Je ne partage pas. Si tu en veux, viens en chercher.


    Surtout qu'elle était hyper bonne, cette foutue tartelette.
    Il prit sa tasse de café, y jeta un sucre, touilla un instant puis but une gorgée. En fait, il n'aimait pas le café. Comment dire ? C'était trop amer pour lui. Pourtant, de temps en temps, il appréciait sentir cette amertume au fond de sa gorge.
    Il jeta un coup d’œil vers le jeune chien Malamute qui roupillait.
    Et pensa.
    Pensa.
    Un jour, vivrait-il au même endroit que Keiro ? Dans une maison ? Un appartement ? Auraient-ils un chien ? C'était complètement con de penser à ça, en fin de compte. Et c'était sûrement très précipité aussi. Une certaine méfiance lui parcourut les veines quant à l'avenir. Où allaient-ils, tous les deux ? Se libèreraient-ils un jour de leurs vieux démons ?

    Il termina son café d'un trait, se cramant la langue au passage. Restons dans le présent, ne pensons à rien d'autre. Il piqua à nouveau dans sa tartelette pour en prendre un morceau. Mais tout appétit, même gourmande, s'était retiré. Plus rien ne passait.
    Avec un sourire compatissant envers son dessert, il regarda Keiro.

      _ Tu peux le finir, si tu veux. Mon estomac ne veut plus rien savoir.


    Nakatsu se leva de sa chaise, se racla la gorge, approcha de son compagnon pour lui donner un baiser sur le front et lui murmura :

      _ Je reviens. Les toilettes m'appellent.


    Ouais, on s'en fout. Vas pisser dans l'honneur au lieu de dire où tu vas. Bref, il s'éloigna pour entrer dans le restaurant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Keiro Jully

avatar

Féminin Nombre de messages : 145
Age : 22
Localisation : Somewhere in my dreams...
Date d'inscription : 12/06/2012

Feuille de personnage
Age: 17 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: un pervers obsédé U.U

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Mer 29 Aoû - 14:12


    Keiro fit mine de bouder lorsque Nakatsu refusa de lui faire gouter sa tartelette, et dégusta d’un air faussement rageur son fondant au chocolat, qui était d’ailleurs franchement délicieux.

    - M’en fous, mon dessert est meilleur, riposta-t-il en tirant la langue à l’écossais.

    Il but une gorgée de café sans y mettre le moindre grain de sucre, contrairement à son vis-à-vis. Il aimait bien cette boisson brûlante et amère, qui était d’ailleurs bien meilleure que le jus de chaussette habituellement consommé dans les restaurants américains. Il appréciait d’en garder le goût si puissant sur la langue pendant un long moment, à vrai dire. D’autant plus qu’il se mariait prodigieusement bien avec la saveur du fondant au chocolat…
    Nakatsu semblait pensif. Il but son café cul-sec et déclara :

    - Tu peux le finir, si tu veux. Mon estomac ne veut plus rien savoir.

    Keiro arqua un sourcil. Nakatsu se leva.

    - Je reviens. Les toilettes m'appellent.

    Keiro observa son vis-à-vis disparaitre à l’intérieur du restaurant, légèrement surpris. Que lui arrivait-il ? Cette soudaine perte d’appétit était suspecte, et cette subite envie d’aller aux toilettes sonnait aussi bien comme un besoin vital que comme une fuite. Bizarre.
    Alors qu’il jetait un coup d’œil à son fondant au chocolat, Keiro se rappela soudain ses pensées précédentes, concernant une certaine étreinte fiévreuse dans les toilettes d’un certain restaurant bio avec un certain écossais…
    Oh et puis zut. Si Naka’ était préoccupé, cela lui remonterait peut-être le moral… Et puis, cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas partagé une réelle complicité.
    Sans tergiverser davantage, Keiro se leva, sous les regards surpris des quelques personnes qui les épiaient depuis tout à l’heure. Pour sûr, la jeune fille qui matait l’écossais tantôt se posait des questions. Fuck her.
    Kei’ croisa la serveuse, qui l’interpella :

    - Vous avez terminé ?

    - Euh… Non. J’ai laissé mes affaires, ajouta-t-il sans vraiment savoir pourquoi il s’en donnait la peine (le sac de vêtements et le bracelet étaient toujours à leur table).

    - Aucun problème, j’y ferai attention.

    Elle lui adressa un large sourire, visiblement nullement surprise qu’il laisse ses affaires sans surveillance…
    Dans la salle, une jeune femme reluqua Keiro de la tête aux pieds et lui adressa un sourire évocateur. Qu’avaient-elles toutes, aujourd’hui ? Le californien l’ignora et continua son chemin. Un serveur en train de nettoyer une table – la trentaine, plutôt beau gosse – lui fit carrément un clin d’œil. Bon, il portait une tenue qui le mettait en valeur, mais quand même…
    Bref. Le restaurant disposait d’un unique W.C, mixte, dissimulé au fond d’un couloir. A l’instant où Keiro arrivait devant la porte, celle-ci s’ouvrit sur Naka’. Aussitôt, avant de risquer que quelqu’un n’arrive, l’américain le poussa à l’intérieur et ferma à clé derrière lui.
    L’endroit était spacieux et élégant, décoré de quelques plantes vertes, disposant d’un joli lavabo composé d’une vasque de pierre posée sur un meuble de bois assez grand, devant un large miroir.
    Sur le coup, là, dos à cette porte, Keiro se sentit con. Il avait agi impulsivement et Naka’ allait le prendre pour un taré en manque. Pourquoi faisait-il cela ? Etait-il possible que ce soit une manifestation inédite de sa légère hyperactivité ?
    *Les toilettes d’un restaurant, sérieusement, Kei’…*
    Refusant de laisser s’installer un effroyable moment de doute, le californien attrapa Nakatsu par la nuque et l’attira à lui afin de l’embrasser, avec toute la passion de l’impulsivité ; et sans doute avec une légère rage provoquée par la frustration accumulée. Sa langue se glissa entre les lèvres de l’écossais avant même qu’il ne l’ait vraiment décidé, cherchant avidement sa jumelle. Sa main remonta jusque dans les cheveux de l’écossais, tandis que l’autre se glissait dans le dos de Naka’, passant sous son haut pour venir caresser le creux de ses reins…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8587-keiro-jully-fini
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 30
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   Mer 29 Aoû - 15:11

    Nakatsu posa ses mains sur les rebords froids du lavabo et observa son reflet dans le miroir. Ses prunelles se fixèrent dans leurs jumelles et il poussa un léger soupir. Ce n'était pas le moment de se laisser submerger par ses émotions, que Diable ! Cette journée était consacrée à Keiro, pas au passé ! Il ferma les paupières, inspira un bon coup. Une part de lui avait envie de fuir. Était-ce cette peur de l'avenir qui le raidissait à ce point là ?
    Les jointures de ses doigts devinrent blanches et il s'obligea à retirer ses mains du lavabo. Il actionna ensuite le robinet afin de s'asperger le visage d'eau froide. Cela faisait du bien, même si ses noires pensées étaient toujours présentes. Quelques mèches de cheveux furent mouillées au passage, s'ondulant gracieusement autour de son visage.

      _ Reprends-toi, mon vieux.


    La vie ne faisait que commencer. Il avait trouvé une personne importante à ses yeux, ce n'était pas le moment de la perdre.
    En tout cas, il n'était pas venu ici pour soulager sa vessie puisqu'il tourna le dos au miroir pour se rapprocher de la porte. Il la poussait lorsque, subitement, apparut face à lui Keiro.

      _ Qu'est-ce qu...


    Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que l'américain le repoussait à l'intérieur des toilettes pour y entrer avec lui et fermer la porte à clé. Que se passait-il donc ? Le temps que Nakatsu remette ses idées en place, Kei' l'avait attrapé par la nuque pour soudainement l'embrasser avec une dévorante passion.
    F*ck les pensées sur un avenir incertain !
    L'écossais passa ses mains dans le dos de son vis-à-vis et lui remonta le haut pour lui caresser le creux des reins. Tout en répondant vivement au baiser !
    Nakatsu agrippa avidement les fesses de Keiro pour le soulever avec hargne et venir le déposer sur le rebord du lavabo. Fallait pas le chercher...

    *
    * *
    La serveuse s'occupait de nouveaux venus au restaurant, qu'elle logea sur la terrasse. Quatre adultes, sept mioches. Autant dire qu'il fallait avoir les yeux partout. Mais comment faire alors qu'elle était seule à s'occuper de l'extérieur du restaurant ? Elle aurait voulu appeler de l'aide à l'intérieur, au moins un serveur, mais jamais son patron n'aurait accepté.
    Aussi, elle prit la commande de quatre verres de vins et de sept sodas -dont on ne donnera pas la marque- et repartit préparer tout cela aussi vite que possible.
    Trois des enfants étaient plutôt hyperactifs, joueurs. Bruyants. Les personnes qui déjeunaient encore commençaient à râler. A côté, les baisers échangés entre Nakatsu et Keiro n'avaient été qu'une partie de plaisir. Deux garçons, une fille. Ils commençaient à se courir après entre les tables.
    Balto, le jeune Malamute, commença à piailler en tirant sur sa laisse, avec l'envie manifeste de jouer aussi.
    L'un des garçons passa près de la table qu'occupaient normalement l'écossais et son compagnon. Ni vu ni connu, il chaparda un certain bracelet. Qui pourrait de toute façon se rendre compte de l'absence d'un ridicule bracelet ?


    *
    * *
    Les bruits de l'extérieur n'impressionnaient guère notre jeune Nakatsu qui, enflammé, embrassait avidement Keiro avant de descendre dans son cou. Pourquoi l'américain était-il venu le rejoindre ? Était-ce un message codé pour dire qu'il était prêt à passer à l'acte ? Non. L'écossais ne le ferait certainement pas ici. Ce n'était pas romantique du tout... Plutôt dynamisant -n'importe qui pourrait les entendre- mais pas romantique.
    Sans demander l'avis de personne, Naka' souleva le haut de Keiro pour venir lui caresser la poitrine du bout de la langue. Il lui mordilla l'un des petits boutons de chair rose puis remonta lui embrasser les lèvres.
    Ses yeux, de ce bleu si profond semblable aux eaux sombres de l'océan, brillaient de ferveur. Un petit sourire s'afficha sur ses lèvres et il posa ses mains de part et d'autre de Kei', sur le rebord du lavabo.

      _ Que t'arrive-t-il donc, d'un coup ? Le petit chaton décide de se rebeller ?


    Il passa le bout de sa langue sur les lèvres de son vis-à-vis.
    C'est là que quelqu'un frappa -et quand je dis frapper, c'est FRAPPER- à la porte et une petite voix de garçonnet s'exclama, étouffé :

      _ S'il vous plait, 'faut que j'aille au p'tit coin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: - Une première sortie - [PV Kei']   

Revenir en haut Aller en bas
 
- Une première sortie - [PV Kei']
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: