AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: ~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]   Lun 9 Juil - 16:30

    Just For Humans ~

" Mon seul problème c'est que je ne peux pas m'aider moi-même "


C'est facile de dire que la curiosité est un vilain défaut ; si vous ne voulez rien savoir. Et si vous ne voulez rien savoir ; c'est que vous êtes bornés. Et si vous êtes bornés ; c'est que vous êtes cons. Et quand on est con, on est con. Le pauvre petit narrateur que je suis vient de vous apprendre quelque chose, n'est-ce pas ? Parfait. Quoi qu'il en soit, n'ayez crainte pour tout ce qui concerne notre petite Kanra. Sa soif du pouvoir et du savoir est le mal qui la ronge depuis maintenant des années et qui ne cesse de la corrompre au fil du temps. A chaque seconde qui passe, la jeune femme s'enlise un peu plus dans son vice. Vice qui finira par la détruire, soyons clairs. Mais cela ne semble pas la déranger, au contraire. Elle fait tout pour se pousser au delà de ses limites et tester les réserves de son corps. Savoir que son esprit est malade la fait sourire. Savoir qu'elle est souvent détestable la fait rire. Savoir qu'elle est une manipulatrice est son plus grand plaisir. Et aimer l'humanité est ce qui la fait vivre. Sans elle, je ne sais pas ce que Kanra serait devenue aujourd'hui. Sans cette tentation à laquelle elle ne peut résister. Sûrement un être meilleur... Ou peut-être n'aurait-elle tout simplement pas vécue ? C'est vrai...

Voilà une bonne question : A quoi cela sert-il d'exister si ce que vous chérissez plus que votre propre personne n'est pas ? C'est le genre de question que se pose la jeune femme. Elle semble venir d'un autre monde. Un monde beaucoup plus complexe que le notre, où tout n'est que questions sans réponses et où les petits plaisirs et malheurs quotidiens n'existent pas. Un monde à part. Un monde inaccessible pour de simples êtres humains. Pour faire plus simple : le monde de Kanra. Avez-vous déjà essayé d'y entrer ? Bien sûre que non, votre curiosité n'est pas assez forte pour ça. Quoi que, personnellement je doute qu'elle laisse quelqu'un y pénétrer, qui que ce soit. A moins que la demoiselle trouve une personne semblable à elle. Une personne qui est tombée folle amoureuse du monde entier... Honnêtement, je doute qu'une personne pareille existe. Il faut être fou pour aimer quelque chose au point de s'oublier soi-même. Comment peut-on s'oublier ? Et comment aimer si l'on ne sait pas s'aimer ?

Oui, Kanra est folle. Mais elle est unique. Et attractive, c'est un fait. Ce qui est différent est effrayant, mais à la fois si fascinant... A moins que, bien évidemment, que vous ne soyez bornés et cons. Là, je ne peux rien pour vous et Kanra non plus. D'ailleurs, elle ne s'intéressa même pas à vous. Elle ne vous regardera pas non plus. Cela ne sert à rien de vouloir exister dans son regard si vous n'avez pas... Ce petit quelque chose. Ce petit plus qui vous est bien propre. Ce qui vous rend si unique dans votre genre. Bref, ce qui vous différencie. Si vous ne l'avez pas, tant pis pour vous. Si vous êtes dans ce cas -que vous l'admettiez, ou pas- surtout ne faites pas l'erreur que beaucoup ont tendance à commettre : en aucun cas ne cherchez alors à vous fabriquer une image ; à vous créer un certain style. C'est le type de comportement qui provoque le courroux de la jeune fille et qu'elle repère immédiatement. La terre entière se mettra alors à vous persécuter ; vous ne comprendrez rien. Il n'y a rien à comprendre, ce n'est que le reine qui vous remet à votre place et ses propos n'ont en aucuns cas intérêts à être démentis. Quand le reine parle, le peuple se tait, écoute et obéis (Quand je vous disais qu'elle était folle).


<< - Et qu'est-ce qu'on doit faire ?
- M'écouter et vous taire. >>


Kanra ne se considère même pas comme une reine, mais comme un symbole. Une image que l'on vénère et à laquelle l'on voue des cultes plutôt étranges. Cela ne lui semble absolument pas bizarre d'affirmer que des êtres humains de l'autre bout du monde entameraient des pèlerinages juste pour pouvoir la rencontrer. Non, elle n'est ni prétentieuse, ni orgueilleuse. Elle est juste ce qu'elle est ; c'est-à-dire : irrévocablement cinglée. Il lui est même déjà arrivée de dire qu'elle était plusieurs âmes réunies dans un seul corps... Mais ne rentrons pas dans de l'occulte ! C'est effrayant et j'en ai des frissons dans le dos.
Parfois, même le maître du monde ressent des besoins primaires. Des envies malsaines qui le rabaissent au même niveau que ses sujets. Il y a certains points où tous les êtres humains se retrouvent à la même échelle. Tous réduit au même point. Notamment en ce qui concerne la nicotine. La pire souffrance que peut ressentir un homme quand il est dans l'incapacité de la combler. Voilà ce qu'il se produit alors : le fumeur maniacodépressif devient complètement dingue et son comportement se transforme en une absurdité monumentale. Vous voulez savoir ce que cela fait, d'avoir une irrépressible envie de fumer ? Alors que, pour une quelconque raison, vous en êtes incapable ? Attachez-bien vos ceintures et gardez les bras à l'intérieur du manège s'il vous plait. Trois, deux, un, c'est partit ! Et souriez tant que vous le pouvez.

Non je ne suis pas fou, juste en manque de cigarette !
- Ça y est, t'as redouté ce moment pendant toute ta journée. Maintenant il est là. Tu n'sais pas quoi faire. Tu te dis que ça va passer alors tu l'ignores. Que tu vas finir par oublier. Alors tu rigoles, tu t'occupes. Mais quoi que tu fasses, ce p*tain de geste nerveux revient toujours. Tu t'demandes comment ça se fait que tu puisses être autant accroc à ce truc. T'insulte le monde entier pour avoir commencé à fumer, alors que tout ce que tu veux c'est tirer une bonne taff. Tu passes ta main dans tes cheveux. Tu te frottes les mains. Tu regardes autours de toi. Tu sais que t'as un briquet mais le paquet est vide. Tu t'dis que t'as plus de fric parce que t'as tout dépensé pour acheter ton précédent paquet. Tu t'demandes combien de temps encore tu pourras tenir. Tu te repasses la main dans les cheveux. Tu t'dis que doit bien y avoir quelqu'un qui a une clope quelque part. Mais là t'as les nerfs parce que tu devras en rendre une après et ça te fais chier de devoir en donner. Tu préfères garder tes clopes pour toi. Tu soupires. Tu commences à faire n'importe quoi avec tes mains. Tes cheveux ne ressemblent plus à rien. Tu sens tes doigts qui ont l'odeur de la clope. Là tu deviens fou. Si tu fumes pas dans les cinq minutes qui suivent tu sais pas c'que tu vas devenir. Limite c'est la fin du monde pour toi. Tu commences à t'exciter. Tu remballes les gens, alors que d'habitude t'es en mode open. Mais là faut pas te causer. Tu soupires. Fumer. Tu t'écris un truc pourri sur ta main. Fumer. T'arrêtes pas de gigoter. Fumer. Tu te mords la lèvre. Fumer. Tu te passes tes mains dans le visage. Fumer. Mais là tu rages parce que t'as ressenti cette fu*ckeuse d'odeur de clope. Fumer. Tu sens ton cœur qui s'accélère. FUMER ! C'en ai trop. T'interroges toutes les personnes que tu trouves avec un air suppliant et une drôle de voix. Le premier qui te passe une clope tu le vénères. Et finalement. Ton dieu. Ton sauveur. Enfin, tu fumes. Et tu redeviens sociable. -

C'est exactement dans cette phase dans laquelle s'était retrouvée la jeune femme avant de mettre la main sur le tabac le plus proche. Une fumeuse sans foi ni loi. A présent, Kanra recherchait un endroit tranquille et agréable où elle pouvait satisfaire son irrésistible besoin de nicotine en paix. Ses pas l'avaient alors conduite à la plage. Le sable, la mer, une cigarette... C'était tellement parfait. C'était en fin d'après-midi, le soleil commençait tout doucement à se coucher et les lieux ne tarderaient pas à se vider. Soit ! Kanra s'engouffra dans le sable, retirant ses chaussures et se dégota un coin qui lui avait l'air fort confortable. Cette-dernière -déposant ses escarpins au sol- replia son incontournable manteau et le mit en boule pour se faire un agréable petit coussin. Enfin, elle se laissa machinalement tombée dans le sable. Il en faut peu pour être heureux petit d'homme. La jeune femme alluma sa cigarette d'un geste assuré et rendu automatique par l'habitude. Une Winston. Bien évidemment, on ne change pas les bonnes vieilles habitudes. Poussant un soupire d'aise, ses muscles se détendirent tandis que la nicotine revenait dans son sang et que son cerveau cessait l'alerte rouge. Clope au bec, la demoiselle se dandina un peu dans le sable, s'étirant de tout son long à la manière d'un chat. A la voir ainsi, les bras derrières la tête et la cigarette entre les lèvres, on aurait presque dit un mannequin qui prenait la pause pour des quelconques photos. M'enfin, c'est peut-être ce qu'elle faisait après tout... Peut-être pensait-elle que des paparazzis la suivaient partout. Ça ne m'étonnerais même pas de sa part...

Elle arborait une mini jupe plissée noire surplombée d'une espèce de débardeur bleu foncé décolleté. Rien de bien compliqué. Ajoutez à ça : sa chevalière, sa chaîne autour du cou, la ceinture de sa jupe et ses escarpins à talons qu'elle avait posés à côté d'elle. Maintenant vous pouvez la visualiser toute entière ! N'est-ce pas fantastique ? ... Quand des crissements vinrent faire trembler tout le sol. Arrgh, adieu moment privilégié petite cigarette, elles étaient si bien ensemble. La demoiselle ouvrit un œil, dans peu de temps, elle ne sera plus seule. Vingts dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 31
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: ~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]   Lun 9 Juil - 18:51

Les étoiles disparaissaient petit à petit dans le jour naissant. Les couleurs se ravivaient, les bruits de la ville résonnaient déjà. Nakatsu avait les yeux ouverts depuis 4:00am ce matin. Il avait attendu patiemment que le soleil se lève, allongé sur le dos dans ce lit de fortune qu'il possédait à l'internat ; un lit superposé, où il gisait à l'étage, au dessus de son compagnon de chambre -et peut-être plus- Keiro. Le lycée n'ouvrait généralement pas ses portes avant 7:00am le week-end et il devait attendre.
Cette nuit, ses rêves l'avaient transporté aux bords du lac Loch Ness, en Écosse. Son pays natal lui manquait, pour sûr. Mais c'était surtout la sensation de liberté qui lui faisait défaut au Japon. Tout était si différent ici. Il avait encore du mal à s'y faire. Dans ses songes, il s'était vu approché de l'eau du Loch, obnubilé par les ondulations de la surface. Marchant comme s'il savait ce qu'il faisait, il avait pénétré dans le lac et s'était mis à nager. Puis un grand aileron noir arrondi trancha les flots. Puis un autre aileron, plus petit. Et encore un. Des dizaines d'ailerons noirs et luisants ! Quand il prit conscience qu'il nageait au milieu d'un groupe d'orques, le rêve de Nakatsu ne se passait plus dans le lac mais dans un vaste océan, en plein milieu de nul part.
Parfois, les rêves nous montrent l'impossible. Ce que nous désirons vivre au plus profond de nous. Et quand l'écossais ouvrit les yeux sur le plafond blanc de sa chambre commune, il ne désira pas se rendormir. Frustré, en alerte, il préféra écouter tous les bruits qu'il pouvait discerner. C'est pourquoi il entendit les premiers oiseaux, les premiers coups de klaxon au loin. Que sa vue s'éclaircissait lentement grâce au soleil levant. Il désirait se lever depuis fort longtemps mais, maintenant, il s'y autorisa.
Ainsi, il sauta par-dessus bord pour rejoindre le sol, s'élança de trois longs pas pour rejoindre son armoire et en sortir quelques affaires. Son instinct, et son rêve, lui indiquait de partir à la plage en cette nouvelle journée. Et il y resterait jusqu'à tard dans la soirée, pour être sûr de ne pas se tromper dans son sixième sens. D'après ce qu'il avait appris dans ses livres sur les dauphins et les baleines, c'était la période où de magnifiques Grands Dauphins approchaient des côtes. Certains se feraient massacrés par les japonais... Mais, pour l'heure, s'il pouvait en rencontrer en liberté dans la journée et pour la première fois de sa vie, il en serait ravi !

En deux temps trois mouvements, Nakatsu avait enfilé un short de bain blanc à fleurs rouges, un jean bleu clair et un débardeur noir. Le lycée n'avait pas encore ouvert ses portes mais il trouverait bien un passage pour ne pas attendre 7:00 pile ! Bon, en même temps, il lui restait environs une demi-heure d'attente... Ce qui lui semblait insurmontable. Il ouvrit la porte de sa chambre, la referma sans bruit, et se précipita d'un pas décidé dans le couloir. Ses cheveux noirs lui tombaient devant les yeux, son visage restait imperturbablement indifférent à tout, ses yeux couleur bleu océan étaient profondément vides. Non, il ne voulait pas montrer ses émotions. Déjà qu'il s'était extériorisé avec Keiro, c'était suffisant pour le moment. Il était si méfiant envers les êtres humains !
Il traversa l'entrée de l'internat, atteignit le portail de sortie et... ne vit aucune issue possible. Il guetta à gauche, à droite. Il pensa même escalader le portail ! Mais ce fut avec un soupir résigné qu'il attendit l'heure exacte.
L'écossais s'installa contre un mur et fourra les mains dans les poches de son pantalon. Heureusement qu'il était de nature patiente ! Son esprit revisionna le rêve fait durant la nuit avec les orques ; c'était son espèce de dauphin préféré, il en était certain. Mais que signifiait exactement la présence d'orques dans un rêve ? Il réfléchit à bien des raisons mais n'en trouva aucune de réellement convenable.
Puis quelqu'un vint ouvrir le portail.

Nakatsu prit quelques navettes pour rejoindre la mer. Il pensait trouver un endroit sympathique et calme, il se retrouvait sur une plage de sable où déjà les gens se posaient. Il n'était même pas encore 8:00am ! Bon, tant pis. Il se dirigea vers un coin de la plage pour observer l'eau. Cela était si différent des lacs d’Écosse ! Heureusement qu'il avait déjà vécu au Japon auparavant sinon il aurait été émerveillé par le lointain qui s'affichait face à lui.
L'eau ne semblait pas encore très chaude. Peut-être même ne le serait-elle pas de la journée. Quelques gamins assez fous pour s'y aventurer jouaient à s'éclabousser en hurlant de froid. Pff. Ce qu'il pouvait détester les mioches... Naka' retira ses chaussures, ses chaussettes, son pantalon et son débardeur. En caleçon, il posa ses mains à sa taille et se demanda s'il était bon d'entrer dans l'eau ainsi, dès le matin. Son tatouage de l'orque Maori sur le torse était bien visible -il l'affichait d'ailleurs fièrement, même si son regard restait impassible.
Finalement, il pénétra dans l'eau froide -glaciale !-, se mouilla un peu la nuque, essaya de s'habituer au climat...

La journée passa très vite. Nakatsu nageait, puis sortait de l'eau pour se reposer quelques minutes et repartait dans la foulée. C'était si plaisant de voir les fonds marins ! Cela changeait des lacs où on ne voyait généralement pas le fond et où les poissons étaient plutôt ternes.
Les touristes avaient été nombreux pendant l'après-midi mais étaient ensuite repartis. Bref, le calme revenait. Lorsque Nakatsu sortit de l'eau en fin de journée, seule une personne se trouvait sur le sable près de ses affaires ; une jeune femme qui prenait une pose assez caractéristique des mannequins.

    *Elle peut se le permettre, pensa-t-il, avec le physique qu'elle a.*


Mais il ne fut pas perturbé outre mesure. Il passa à côté d'elle en évitant de lui jeter quelques gouttes ou quelques grains de sable puis s'installa à côté de ses affaires. Son corps finalement musclé dégoulinait, sa peau pâle avait évité de justesse un coup de soleil. Il s'essuya le visage avec son débardeur noir puis poussa un profond soupir. Passer la journée dans l'eau était épuisant. La faim se faisait sentir pour de bon -son estomac se tordait de plus en plus. Attendre le passage d'un quelconque groupe de dauphins était vain. Ce n'était peut-être pas par là qu'ils passaient généralement. Ou alors... ils avaient déjà été massacrés.
Si Naka' le pouvait, il crierait au scandale dans ce pays ! Plus de quatre-vingt-dix pour cent de la population de savait même pas ce qui se déroulait dans la Baie de Taiji ! Mais voilà, Nakatsu était seul contre tous... Beaucoup d'associations essayaient de faire connaître ce massacre au monde entier mais beaucoup préférait rester aveugle. Tout le monde n'aime pas les animaux, faut dire.
Bref, il attendrait encore quelques heures avant de rentrer à l'internat. Le ciel devenait orange pâle. Il roula son débardeur en boule et s'en servit comme oreiller pour s'allonger sur le dos. En fait, il n'avait pas prévu de serviette alors il avait tout intérêt à sécher avant de devoir reprendre le bus ! Indifférent à son entourage, le jeune homme ferma les paupières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: ~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]   Lun 9 Juil - 21:07

" Dis-moi ce que tu fais ; je te dirais ce que tu es. "
" Dis-moi qui tu es et tu ne sauras jamais qui je suis. "
Logique non ?


Leurs regards ne se croisèrent même pas, tout deux invisible l'un comme pour l'autre. Ce n'étaient que deux ombres qui se croisaient sans vouloir s'adresser la parole. Pourtant, je suis sûre que ces deux ombres auraient beaucoup à se raconter et à apprendre l'une sur l'autre. Si ces-dernières daignent à se tolérer, bien évidemment. Elles étaient là, toutes les deux, si proches et en même temps si éloignées. Dans une position similaire qui plus est. Mais elles ne se regardaient pas, elles s'ignoraient. De peur d'en dévoiler plus qu'il n'en faudrait qui sait. Qui sait ce qui passe par la tête de Kanra. Dans cet esprit malade. Ne jamais dévoiler ses vices à la lumière du jour, à la vue de tous. Les garder cachés, quoi qu'il en coûte. Rester indifférent, impassible et humble. Mais que se passe-t-il quand deux ombres se rencontrent ? Est-ce que le monde risque d'imploser ? Est-ce que la terre va s'ouvrir sous nos pieds ? Une rencontre dont le monde entier ressentirait l'intensité, où la tension serait palpable et où l'on sentirait l'air vibrer ; qui nous briserait les poumons à chaque inspiration. Et si vous réunissez deux ombres, est-ce que celles-ci se transformeront en lumière ? Cette adéquation se résume presque à la rencontre de deux âmes sœurs, vous ne trouvez pas ? Partir de l'ombre pour arriver dans la lumière, n'est-ce pas ce que nous recherchons tous ? *Une rencontre dont l'intensité ferait vibrer le monde entier... Qui pousserait le volume de votre vie à fond. Le genre de rencontre dont tout le monde rêverait.* songea la jeune femme en recrachant un nuage de fumée grise au dessus de sa tête de poupée. Mais n'allez pas croire qu'il s'agit forcément d'un être humain. Beaucoup voit le volume de leur vie booster par de simples petites choses, qui, pour d'autres paraitraient plus que banales et indignes d'intérêt. Pourquoi est-ce que je parle de tout ceci ? C'est enfantin. Parce que même si Kanra n'avait aperçu le jeune homme qu'un court instant, elle pouvait affirmer sans hésitation que l'ombre qui venait de passer à côté d'elle faisait partie de ces personnes-là. Tout comme Kanra. Ce n'était pas les gens personnellement qui les intéressaient, mais... Autre chose.

Pour Kanra il s'agissait de l'humanité toute entière. Elle en était tombée amoureuse. Mais ne vous méprenez pas sur ces sentiments. Que ce soit clair : la demoiselle aime les humains en général, cela ne signifie pas qu'elle vous aime personnellement. Compris ? Parfait. Pour ce garçon, la chose était évidente. Du moins pour la jeune femme. Ça se voyait dans son comportement et était souligné par son tatouage -qu'il semblait brandir fièrement d'ailleurs. Un orque Maori -si du moins elle avait bien vu. Oui oui oui, la jeune femme s'intéresse toujours à tout, une véritable encyclopédie sur pattes. Le garçon en question était tombé amoureux de l'océan. Ou du moins attachait une grande importance à l'animal tatoué sur son torse. Oui je sais, c'est tout con, mais il y a toujours des imbéciles heureux qui viennent faire chier leur monde avec leur : "c'est quuooi ? Ooh t'aaaiiimmes biiieeen ? Moooiii aauussi !" Non non, il y a des fous sur cette terre qui se tatouent ce qu'ils détestent pour pester contre eux-même à chaque fois qu'il se regardent dans un miroir. Aller, ne dites pas le contraire ; nous savons très bien vous et moi que des casses-couilles de ce genre existent. Malheureusement, paix à leurs âmes. C'est ce qui est pratique avec Kanra, elle comprend énormément de choses sans que nous n'ayons besoin de l'expliquer ou d'en parler. Plutôt chouette pour les renfermés.
La jeune femme songeait à tout ça les yeux fermés. S'étant allumée sa troisième cigarette (et oui, elle avait déjà eu le temps d'en fumer une deuxième, rapide la petite) le ventre de la demoiselle commença à grogner. Quelle heure était-il au fait ? Sûrement l'heure de la bouffe. Kanra roula légèrement sur le côté, ayant presque le nez dans sa clope. Elle aurait pu s'en servir comme doudou que je n'aurais pas été étonné. Pour la deuxième fois, elle rouvrit un œil tout en portant la cigarette à ses lèvres. Puis elle releva le regard. Le jeune homme était toujours là, non loin de Kanra, couché sur le dos. Il attendait les beaux jours ? Non, de sécher idiote. Pensivement, elle gardait son regard fixé sur lui. C'était bien un orque Maori qu'elle avait vu non ? La fumette lui montait à la tête, la jeune femme n'était même plus sûre de ce qu'elle voyait. Et voilà, une fois de plus l'envie de savoir la dévorait de l'intérieur. Elle ne pourrait pas passer le reste de sa soirée paisiblement si elle n'était pas certaine que ses yeux ne l'avaient pas trompée. Donc, autant aller vérifier non ? Qu'est-ce que ça coûte après tout ? Ce garçon n'était qu'une ombre tout droit sortie de l'océan.

Kanra ne mit pas bien longtemps à prendre sa décision. Elle se releva tranquillement, toujours avec sa manière aussi féline. Elle aurait vraiment pu être un chat, quand j'y pense. Prit ses escarpins d'une main, sa veste sous le bras et sa cigarette de l'autre main bien sûre. Bah oui, il fallait qu'elle puisse continuer de fumer, sinon le monde se serait sans aucuns doutes écroulé. Sans se presser, elle se dirigea dans la direction du jeune homme. Il n'allait pas s'envoler après tout. Si ? Bon. Ses pas dans le sable passaient presque inaperçus, comparés aux pas lourds et épuisant des touristes qui parcourent la plage tout au long de la journée. Tirant une énième bouffée sur sa Winston, Kanra arriva à la hauteur du garçon, juste au dessus de lui. Elle reporta immédiatement son regard écarlate sur son torse. Un large sourire s'étira sur ses lèvres tandis que la fumée brouillait le visage de son tout nouvel interlocuteur.

    "- Je ne m'étais pas trompée finalement."


Pas tromper sur quoi ? Cette phrase pouvait vraiment paraître étrange si l'on n'était pas au courant du contexte des pensées de Kanra. Oui je sais, inutile de me le rappeler, personne ne peut deviner les pensées de la demoiselle. Comme pour tout le monde d'ailleurs, même si chez certaines personnes on peut lire comme dans un livre ouvert.


Dernière édition par Kanra Mikado le Mer 11 Juil - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Nakatsu McKhan

avatar

Masculin Nombre de messages : 145
Age : 31
Localisation : Alsace / Haut-Rhin
Emploi : Que dalle...
Loisirs : Cétacés \o/ - dessin - écriture
Date d'inscription : 20/06/2012

Feuille de personnage
Age: 18 ans
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: Un Américain 8D

MessageSujet: Re: ~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]   Mar 10 Juil - 10:05

Nakatsu rouvrit les yeux ; allongé, là sur le sable, il eut un moment d'égarement. Jamais il n'avait squatté aussi longtemps une plage et il ne se sentait finalement pas très à l'aise. Heureusement que les touristes s'en allaient, sinon, pour le coup, il aurait été le premier à sauter dans un bus. Tant pis s'il était trempé. Perdu au fin fond de sa conscience, le jeune homme écouta avec intérêt les bruits de l'eau contre le sable. La marée était un peu descendue, ce qui avait évité à ses affaires de se faire tremper.
C'était tellement différent de l’Écosse, où le calme perpétuel régnait souvent sur les plaines et où les lacs attiraient très peu de touristes assez fous pour s'y aventurer. Ici, tout était bruyant, étouffant. Il se demanda même s'il ne ferait pas mieux de rentrer tout simplement chez lui. Mais à la seule idée de revoir son père... il grogna. Aucun lien ne réunissait le père et le fils. Nakatsu gardait une telle rancœur qu'il préférait garder ses distances. Il avait enfin eu l'excuse de partir au Japon pour parfaire ses sauts en hauteur et battre les records alors il ne s'était pas privé.
Ici, dans ce pays, le garçon avait tué sa mère. Mais qu'importait, puisqu'il ne s'en mordait pas les doigts. Aucun regret ne l'assaillait. Et même s'il revoyait nettement l'image de sa génitrice couverte de morceau de pare-brise et décédée, Naka' ne ressentait qu'une profonde indifférence. Peut-être était-ce pour cela qu'il détestait les mioches... Eux semblaient si heureux, pour la plupart ! Ils s'approchaient de leurs parents avec des sourires frais, vivants. C'était révoltant, dégoûtant et... énervant.

L'écossais referma les yeux. Le goût du sel dans sa bouche le ramena à une réalité incertaine. Un bruit léger et étouffé de pas le mit sur le qui-vive. Une odeur de cigarette emplit l'air, une ombre s'étira sur sa peau exposée.

"- Je ne m'étais pas trompée finalement."

Qui est-ce qui troublait ses vagabondes pensées ? Le jeune homme ouvrit un œil, puis le second ; N'était-ce pas la jeune femme qu'il avait croisé en sortant de l'eau ? Aucun doute que si, vu l'accoutrement de cette dernière. Que voulait-elle ?
D'ailleurs, que venait-elle de formuler ? Qu'elle ne s'était pas trompée ? A quel sujet ?
Il se frappa intérieurement pour stopper ce flot continu de questions. Après tout, qu'en avait-il à faire ? Son principal intérêt en ce jour était de pouvoir rencontrer des dauphins en liberté. Rien ne le détournerait de son but.
Le jeune homme se redressa sur ses coudes, observa l'inconnue de haut en bas sans pudeur. Monsieur affichait toujours autant d'indifférence et, pourtant, il se demandait pourquoi cette jeune femme était venue lui adresser la parole. Loin d'être habitué à avoir une conversation, Nakatsu vint doucement se frotter le torse d'une main, juste à l'endroit où trônait fièrement l'orque Maori.
Les yeux plissés par la lumière encore vive du soleil, l'écossais fixa la jeune femme, impassible. Il écarta légèrement les lèvres et laissa sa voix rauque et mélancolique s'étirer lentement :

    _ Pas trompée à quel sujet ?


Pas que cela l'intéressait vraiment, en fait. Mais puisque l'inconnue était plantée là, autant dire quelque chose. Sinon, elle ne s'en irait jamais. Après, peut-être même que cette dernière allait squatter avec lui...
De toute façon, si Nakatsu apercevait des ailerons dans la minute, il se précipiterait à nouveau dans l'eau sans demander son reste. D'ailleurs, il pria pour que cela se passe ainsi mais ce genre de conneries, il pouvait oublier ; on ne peut pas forcer le destin.

En reportant son regard sur l'infini océan, le jeune homme eut l'envie d'entrainer la jeune femme à sa suite pour la foutre à l'eau. Cette idée lui plaisait bien... mais il la garda pour lui, imaginant les réactions que pouvait avoir une demoiselle que l'on tirait de force dans les eaux.
Il jeta un coup d’œil à la montre qu'il portait au poignet : 5:43pm.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8600-mckhan-nakatsu-fini
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: ~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]   Jeu 12 Juil - 18:26

" Tout a ses merveilles, même le silence et l'obscurité. "
"Quand une ombre vint à la rencontre d'une autre,
La terre se mit à trembler. "


Dans un élan de témérité, Kanra avait marché jusqu'à la rencontre de l'ombre sortit tout droit de l'océan dans le but de satisfaire sa curiosité. Elle n'avait en aucuns cas pensé à ce qu'il se produirait par la suite. Allait-elle repartir sans dire un mot de plus ? Rester ? Pourquoi pas. Mais quelles raisons la pousseraient à tenir compagnie au garçon ? Il n'y en avait pas tellement à vrai dire. L'envie de l'embêter, surtout que celui-ci ne semblait pas très à l'aise face à la jeune femme. Non, je ne parle pas de ce genre de malaise là. Il paraissait juste ne pas être habitué à ce que l'on vienne à sa rencontre. Ou tout simplement à parler. Comment Kanra avait réussi à déduire tout ceci ? Parce qu'il est vrai que toute cette attitude n'était pas flagrante pour un esprit étourdi. La demoiselle s'était sûrement un peu trop avancée une fois de plus, mais elle était convaincue d'avoir raison. Un excès de confiance en soi ne pardonne pas, bien qu'il soit déstabilisant pour autrui. N'êtes-vous pas d'accord ? Même si cela est tout à fait possible, il est beaucoup plus difficile de chercher à démentir quelqu'un qui croit dur comme fer en ses paroles. Vous pouvez être convaincu de ce que vous dites, cette personne arrivera quand même à vous faire douter. Plait-il ? Cette situation vous est déjà arrivée, n'est-ce pas ? Ne cherchez pas à dire le contraire juste par fierté. Je m'égare je crois. Le but premier de mon discours était : pourquoi et surtout comment Kanra avait fait pour déduire tout ça. Et bien, à cause d'une chose toute simple. Ou plutôt d'un geste. Un tout petit geste de rien du tout. Le garçon était venu légèrement frotter son torse, juste à l'endroit où gisait son tatouage, alors que Kanra continuait de l'observer le sourire aux lèvres. Je vous avais dit que c'était tout bête non ? Vous ne comprenez pas. Je le vois. Pour faire simple (afin que vous puissiez comprendre toute la filature du raisonnement de la jeune femme), celle-ci avait interprété ce geste comme un geste de malaise. Comme ceux qui se mettent à regarder autre part ou celles qui commencent à entortiller une mèche de cheveux., Ceux qui se mordent la lèvre... Besoin d'autres exemples ? Non. Vous devriez avoir compris le principale. Bien sur, il y avait des chances que la jeune femme se soit trompée sur cette conclusion un peu hâtive. Mais c'est tout à fait possible, vous ne pensez pas ?

    _ Pas trompée à quel sujet ?


La voix du garçon la tira de ses réflexions. De fil en aiguille, Kanra avait presque oublié qu'elle était restée plantée là avec une phrase plutôt étrange sous le bras. A la voix rauque de son interlocuteur, elle releva le regard sur son visage. Car oui, jusqu'à présent la jeune femme avait gardé ses yeux fixé sur l'orque Maori. A croire qu'elle n'était venue que pour ça. Le sourire de Kanra s'effaça un peu et cette-dernière planta ses pupilles rouges dans celles du garçon. Un bleu océan. Très beau cadeau du hasard pour une ombre habitant l'océan. Elle le fixait pensivement, penchant légèrement sa tête de poupée sur le côté. C'était assez étrange comme attitude, mais ce geste était une espèce de tic qu'elle avait adopté depuis maintenant longtemps. Comme si changer d'angle de vue lui permettrait d'entrevoir un infime petit détail qu'elle n'avait pas encore remarqué jusqu'à présent. Le jeune homme finit par reporter son regard sur l'océan, ce qui n'empêcha pas Kanra de continuer de le détaillé tout en tirant sur sa cigarette, tout en silence. Comme il l'avait fait avec elle auparavant, la jeune femme l'inspecta de haut en bas, relevant tous les signes distinctifs qu'elle pouvait voir. Synthèse : deux tatouages, une orque Maori sur le torse, un autre dans le creux du coude gauche (dont le nom lui échappait, elle l'avait déjà vu quelque part, mais où ? Good question), une cicatrice sur son arcade droite presque dissimulée par ses cheveux noirs (beaucoup plus difficile à remarquer de ce fait) et une espèce de tâche sur le genou droit qui laissait penser à une sorte de brûlure. Surpris ? Quand je vous disais qu'elle l'inspectait de haut en bas, ce n'était pas une blague. La demoiselle aspira une nouvelle bouffée de fumée, détournant la tête sur le côté pour la recracher. C'est qu'elle était polie en plus ! Ne pas vouloir insupporter son compagnon de plage avec sa fumée. Elle me surprend. Bien que d'un certain point de vue, c'était inutile. Vous n'êtes pas d'accord ? Quoi qu'elle fasse, la fumée de sa cigarette se répandait autour d'eux.
Finalement, la jeune femme ferma les yeux et s'avisa. Plusieurs minutes avaient dû passer durant ce moment de silence et d'analyse intensif. Plusieurs questions se profilaient dans l'esprit de la jeune femme (comme à son habitude en fait). Mais elle devait commencer simplement et arracher le garçon dans sa contemplation des vagues. C'est vrai que le clapotis de celles-ci était agréable soit dit en passant.

    "- Rien, je pensais que ma vue m'avait trompée, c'est tout."


Kanra avait fait soft. Si le jeune homme l'interrogeait encore sur le sujet du tatouage, elle approfondirait volontiers, ce n'était pas un problème. Expliquer le fil de ses pensées était une chose que la demoiselle appréciait beaucoup. Mais elle doutait qu'il veuille en savoir plus. Il semblait attendre désespérément quelque chose de la part de l'océan. Il y avait quelque chose de spécial ? D'attirant ? La jeune femme se demandait ce qu'il pouvait bien lui passer par la tête. Alors elle détourna elle aussi son regard vers l'infinie bleu qui s'offrait à elle. Plissant néanmoins les yeux, bien que le soleil ne tarderait pas à tirer sa révérence, celui-ci était encore assez puissant pour troubler n'importe quelle vision. Une autre pensée traversa alors l'esprit de Kanra. Qu'est-ce qu'une ombre habitant l'océan pouvait attendre de lui ? Sûrement avait-il envie d'y retourner et de ne plus jamais quitter le calme des fonds marins. Ou était-ce quelque chose de plus fort... Quelque chose qui le passionnait. Happée par son flot de divagation, Kanra prit la dernière latte que pouvait lui offrir sa cigarette, avant de relancer le mégot beaucoup plus loin. Elle resserra un peu ses affaires contre elle. Le silence s'était à nouveau installé. En aucuns cas il était gênant, au contraire il était reposant. Du moins c'était de cette manière que la jeune femme voyait les choses. Les rayons du soleil commençaient à jouer avec les vagues quand Kanra reprit la parole, sans cesser de fixer la superbe vue qui s'offrait à elle. Et dire que tant de monde allait et venait ici sans prendre en compte la beauté du paysage. C'était un crime.

    "- Qu'est-ce que tu attends de l'océan ?"


Oui, elle s'était finalement décidée à poser la question et elle attendait impatiemment la réponse du garçon. Mais elle n'avait pas encore terminé de parler. La suite de ses paroles ne concernait pas tellement le jeune homme, c'était surtout le prolongement des pensées de Kanra qu'elle exprimait à haute voix. Que le jeune homme y prête attention ou pas, qu'importe.

    "- C'est une belle coïncidence. Des yeux bleus océan pour une ombre tout droit sortie de celui-ci."


La voix de la jeune femme était calme et reposante. Sûrement une influence de l'océan en question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
~ I Just Want To Be A Cigarette [Nakatsu]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'aime pas l'odeur d'la cigarette.. [Le Taré A La Cigarette]
» Une erreur part souvient d'un rien... [Sohan]
» Big Bang Theory
» Michel Martelly n'est rien qu'un autre agent au service des usurpateurs.
» La cigale, le tabac et la fourmi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: