AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Sam 30 Juin - 3:36

J'étais arrivé tard dans la soirée... à cause de ce satané chauffeur de taxi, il a fallu que je tombe sur celui qui ne savait pas où se trouvait Nagoya, c'est dingue non ? Bref, j'ai mis du temps à arrivée, du coup j'ai eu du mal à entrer, c'est qu'arrivé dans une université la nuit ce n'est pas facile. Je me suis rendu dans ma chambre, au campus, j'ai jeté mes valises dans un coin et je me suis effondré dans mon lit comme une larve. Il était presque une heure du matin quand je me suis endormis et je me réveille à... midi, bravo ! Une fois levé, je décide de prendre une douche, remède miracle pour me mettre en forme, ça marche mieux que le café ou que la coque. Après ça je m'habille, normal... rien n'est normal avec moi, je soulève une valise et là *CRACK* et "Meeeerrdddee", ma valise c'est ouverte et tout c'est renversé sur le sol, enfin, si seulement il n'y avait que ça... bon si dans la nuit des seins m'était poussé j'aurais compris, mais là je vous assure que je ne comprenais pas... au sol, il y avait de jolies petites culottes en dentelles et des soutiens gorges. J'ai déjà eu de drôle de délire, mais là c'était un peu trop hard pour moi et la seule explication logique était un échange de valises. Du coup, je me retrouvais avec des sous-vêtements féminins, mais dans mon malheur il y avait du bonheur, puisqu'à mon avis il y en a pour un petit paquet de blé là-dedans. Certes, j'ai perdu une valise, mais vue comme je range, j'ai de tout partout, j'suis un génie.

Après avoir rangé, puis batailler pour trouver quelque chose, je me décide enfin à bouger et il est... 15 h 00, j'ai un t-shirt vert fluo avec une spirale orange sur le devant, un jeans bleu qui vire au turquoise et des baskets, bref un look simple et flash, comme j'aime. Je quitte rapidement le campus, l'université, le lycée... bref les cours en général, ce n'est pas mon truc, je préfère nettement l'ambiance d'un bar. Ainsi, je me retrouvais à déambuler dans les rues de Nagoya, sourire aux lèvres avec une clope, les gens me regardaient et me voyait arrivé de loin mais ça j'ai l'habitude, surtout que pour l'instant je n'ai pas ouvert la bouche. Je traîne dans les rues, je ne cherche rien de spécial... enfin si, quelque chose à manger, j'ai les crocs, du coup je m'arrête dans un bar à sushis, soi-disant que c'est super bon là-dedans. Le serveur me regardait avec des yeux tout rond lorsque je lui passais ma commande... oui, bon peut être que cinq assiettes de sushis...

-Peut-être que c'est beaucoup pour vous... mais le client est roi n'est-ce pas ? Donc hop hop on s'active l'ami, j'ai les crocs et il y a d'autres restaurants !

Le regard noir du gérant suffisait à l'activer moi j'en rigolais, je suis parfois cruel, mais que voulez-vous, j'aime ça. Pendant que je mangeais mes sushis, j'entendais deux gars raconter une histoire à un autre... ici même, dans ce restaurant, une jeune fille pas très grande a mis la raclée à deux grands gaillards... je souriais en entendant cette histoire, j'aurais bien aimé la connaitre, on se serait bien amusé elle et moi. Je termine tout ce que j'avais sur la table et j'étais enfin rassasié... le serveur m'apportait donc l'addition et en seigneur que je suis je lui laissais un pourboire en lui glissante une petite phrase.

-Mon brave, ce pourboire reflète la qualité du service...


S'il avait assez pour s'acheter un verre d'eau c'était un miracle... j'aime traumatisé les serveurs qui sont innocents, c'est tellement divertissant et puis il avait qu'à pas me regarder comme ça. Il était encore tôt, je regardais mon portable qui affichait 19 h 21, parfait ! Je prenais la direction d'un bar où je comptais bien passé ma soirée. J'entrais dans le bar, l'air sérieux, les mains dans les poches en regardant les clients qui me fixaient... puis d'un coup et avec un grand sourire je m'écriais "Aller ! C'est ma tournée, buvez à la santé de Shiki !", du coup les regards ont radicalement changé et ont laissés place à un large sourire.

Je m'étais installé à une table dans un coin, près de la fenêtre, j'avais une vue d'ensemble sur le bar et une petite vue sur la rue, idéalement placer pour tout observer et fuir en cas d'urgence... une habitude que j'avais pris. Je buvais tranquillement ma téquila, lorsque au bar je remarquais une superbe fille, je l'observais un instant... discrètement ? Ah non, du tout, je m'en fous qu'elle me vois, bien au contraire. Elle avait une allure plutôt féline, des longs cheveux noires et assez jolie... elle était simple et sophistiquer à la fois, elle semblait être au coeur de ce bar. Je suis un mauvais dragueur... bon je ne me débrouille pas trop mal, mais ce soir je n'en avais pas envie, même si... peut-être ? On verra, elle était plutôt jolie et tout, mais j'avais une autre idée, aller l'embêter... niah niah niaaaah, ouai c'est peut-être un truc de gamin... et alors ? Je fais ce que je veux. Je me levais donc de ma chaise en terminant mon verre et je me dirigeais tranquillement vers elle, pour m'installer à ses côtés en la regardant droit dans les yeux... après un court instant.

-Salut ! Moi c'est Shiki... je sais je sais, tu me trouves irrésistible et tout, mais non, désoler... ah non, ce n'est pas que tu n'es pas mon genre... pas ce soir, cette nuit je fais la fête, j'ai égorgé un chauffeur de taxi que j'ai enterré et j'aimerais décompresser... bref, je parle je parle et j'en oublie mes bonnes manières... quel est ton nom l'amie ?

La technique là-dedans ? Gavage de parole mes amis, dans quel but ? Lui arracher un sourire, techniquement elle n'a pas suivi un mot de ce que je lui ai dit, j'ai parlé vite, sans même lui laisser le temps d'en placer une... mais, imaginons qu'elle ait tout retenue, d'une je suis mal parce que je passe pour un con et deux... elle forcera mon respect et aura toute mon attention, car réussir à suivre et écouter mes délires, c'est admirable et si c'est le cas, elle m'a sur le dos toute la soirée et je suis du genre collant que je veux, mais je suis super attachant... regarder se sourire ravageur et ses yeux magnifiques... arrêter de baver je vous prie. Passons... j'attendais la réponse de cette jeune femme, peut-être que j'allais m'en prendre une... ce ne serait pas la première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Sam 30 Juin - 18:30

"Tu te mets à rêver du pouvoir dans l'illégalité.
C'est à partir de là que tu commences à déconner,
Par l'argent facile t'a été tentée"

Dub inc ~
Dans un grand appartement un peu trop vide pour n'accueillir qu'une seule personne, une jeune femme tapait frénétiquement sur le clavier d'un ordinateur. Ses doigts filaient à la vitesse de la lumière, tandis que ses pupilles écarlates suivaient le mouvement des lettres pixelisées qui prenaient formes sur son écran. La demoiselle était à la recherche de quelque chose, mais de quoi ? La sonnerie de son portable l'interrompit et d'un geste elle vif s'empara de l'engin qui se trouvait dans la poche de sa veste, accrochée au dossier de son siège. Il ne s'agissait que d'un simple message, ou plutôt d'une sorte de convocation. Un de ses clients la réclamait de toute urgence, le soir même. Qu'est-ce qu'ils avaient dans le crâne cette bande d'idiots ? Comme si Kanra n'avait aucun emploi du temps et qu'elle accourait dès qu'on la sifflait. Machinalement, accoudée sur son bureau, la jeune femme ne cessait de pester contre celui qui venait l'importuner. Elle reporta son regard sur l'écran de son ordinateur, elle hésitait. De longues secondes s'écoulèrent durant lesquelles Kanra pesa le pour et le contre du son soudain rendez-vous du soir. Il s'agissait certes d'un client qui lui était fidèle et qui payait plutôt bien (une sorte de bisounours qui essaye de se prendre pour un grand, mais qui ne cesse d'appeler l'informatrice à sa rescousse). D'un autre côté, elle avait ce rapport à terminer, sur les tous derniers lieux prisés par les dealeurs pour leurs échanges. Être au taquet sur ce sujet était loin d'être un avantage négligeable... Oh et puis merde hein, s'avisant, Kanra opta pour la petite ballade de ce soir. Aller se dégourdir les gambettes n'étaient pas une idée si désagréable. Où se trouvait le lieu de rendez-vous déjà ? Ha oui, dans... un bar. Quelle bande de nuls ! Kanra ne s'affaissa que davantage dans son siège, levant les yeux au ciel. Pourquoi faut-il que toute cette petite vermine pense qu'un bar est un lieu idéale pour "ce" genre de discussion ? Ok, ok, y'a du monde, c'est plutôt animé, y'a du bruit. Mais voyons, dans un bar, quand bien même il part complètement en live, vous êtes toujours vu. Surtout accompagnée de Mademoiselle Mikado, généralement on ne passe pas inaperçu.

Kanra se releva en s'étirant comme un chat, se grandissant autant qu'elle le pouvait du haut de son mètre 63. Rien de très impressionnant je vous l'accorde, mais la jeune femme possède un charisme incroyable. De sa démarche sautillante, elle se dirigea vers l'homme de la maison : *roulements de tambours...* le réfrigérateur. L'unique amour de sa vie. Humpf, c'est bon j'arrête. Elle l'ouvrit avec entrain, mais ne tomba que sur un désert glacé. Il n'y avait rien de bien intéressant là-dedans. Des trucs comestibles, certes, mais rien qui ne la bottait. Il y avait... de la glace allégée ? Sérieux ? Qui voudrait bouffer un truc pareil ? Et surtout : qui avait bien pu laisser ce machin ici ? Certainement pas Kanra. Avec tout le petit monde qui vient et qui repart, l'appartement de la demoiselle pourrait vite ressembler à une sorte de moulin. Déçue, la jeune femme s'affala sur son canapé, la tête tournée vers la table basse. Sur cette table se trouvait un jeu de cartes. Cartes auxquelles Kanra associait souvent des personnes. Une simple partie pouvait alors prendre une tout autre ampleur. Mais passons. Les minutes défilèrent à une vitesse grand V tandis que la jeune femme persistait dans sa léthargie, ayant récemment élue domicile sur son canapé. Quand soudainement, pour je ne sais quelle raison, elle se sentit pressée et jeta un rapide coup d'oeil à sa montre, 18H30. Merde, merde, MERDE ! Le rendez-vous était à 19 heures ; Kanra n'était ni habillée et affichait une tête de bourré dépressif.

*P'tin de merde, ta mère en lutin vert !!*
Pensa-t-elle (oui il lui arrive souvent de songer à des trucs aussi... Merveilleux.)

Ni une, ni deux, Kanra décolla du canap' en mode train à grande vitesse. Faisant des espèces de contorsions invraisemblables, elle finit par parvenir à enfiler (non sans beaucoup de mal) une petite robe noire très légère ouverte dans le dos, simplement retenue par un petit nœud de deux bouts de tissus dans la nuque. Pour sa tête, Kanra se contenta de se regarder dans un miroir et de secouer ses cheveux ébènes, puis, attrapant au passage ses ballerines à talons, fila dehors comme une véritable fusée. Elle en avait même oublié qu'elle avait faim. Marchant frénétiquement, Kanra vérifia en tâtant ses poches qu'elle n'avait rien oublié. Tout semblait être bien là. Il y avait ses clopes dans une, (accompagné d'un paquet de mikados à moitié vide), son ses briquets, et enfin son petit poignard dans la poche intérieure de son manteau. Une psychopathe ? Owi ♥ Réalisant un exploit incomparable, la jeune femme parvint à atteindre le bar juste pile poile pour l'heure convenue. OH YEAH Level completed. Son client l'attendait déjà, à une table non loin du comptoir.

*Mais quel fils de sa mère*


D'un pas décontracté elle ôta sa veste et se dirigea en direction de son hôte tandis que les regards se tournaient petit à petit vers elle. Un comptoir s'il vous plait ! On pourrait inviter la Barman à la conversation tant qu'on y est ? Quel abrutit. M'enfin, Kanra s'en fichait, elle était à l'abri, elle. Elle prit place en face de lui, le salua et nos deux protagonistes (enfin plus un protagoniste et un figurant) entamèrent leur conversation. Kanra commandant au passage un simple whisky coca. L'homme qui se trouvait en face d'elle (un peu corpulent aux allures d'homme des cavernes remixé au costard) demandait l'aide de Kanra pour que celle-ci l'aide à surveiller les faits et gestes d'une compagnie qui lui était rivale (pas une compagnie de cosmétique, nan nan), et de l'informer de ses moindres décisions pour qu'il puisse les contrer à temps. Ce qu'il ne savait pas, c'était que cette dîtes compagnie avait quelques semaines plus tôt déjà demandé des renseignements sur lui. Ce genre de cas se produit souvent. Kanra est toujours au courant de tout, alors que ses clients ignorent pas mal de choses. Leur conversation atteignait son point culminant quand un hurluberlu fit son entrée. Il surprit Kanra lorsque celui-ci s'exclama qu'il payait un verre à tout le monde. Du coin de l'œil, elle l'observa se diriger à sa place. La jeune femme se désintéressa bien vite de lui et retourna à ses affaires, décidée à oublier sa présence alors que le garçon venait à peine d'apparaître.

Kanra était satisfaite, dans le marché elle avait réussi à trouver son compte. Quand elle sentit quelqu'un qui l'approchait, en jetant un rapide coup d'œil elle aperçut le T-shirt vert fluo du joyeux luron de tout à l'heure. Yeah... Super. Elle l'ignora autant qu'elle le pouvait, mais l'albinos vint s'assoir à côté d'elle et fit le nécessaire pour capter son regard écarlate. Le jeune homme lui déballa un flot de paroles incalculables, Kanra, l'écoutait, mais au préalable, elle avait d'abord une autre chose à régler. La demoiselle plaça sa main devant la bouche du jeune homme et tourna la tête vers son client qui regardait le perturbateur avec un air ahurit. Kanra le tira de ses réflexions en lui adressant la parole d'un ton serein et assuré. Hé bah oui, en affaire il faut ce qu'il faut.
    "- Dans ce cas nous sommes fixés. Respectez vos engagements et je respecterais les miens. Sur ce."

De son autre main libre, la jeune femme invita l'homme qui se trouvait en face d'elle à prendre le chemin de la sortie. L'homme en question, s'inclina devant cette-dernière un peu maladroitement, la remercia et repartit sans demander son du. Le sourire aux lèvres, Kanra reporta ensuite toute son attention sur le garçon qui avait osé venir la déranger alors qu'elle parlait affaire. Laissant retomber sa main qui l'intimait de se taire et portant son verre à ses lèvres, la demoiselle toisait son tout nouveau interlocuteur de haut en bas.
    " - Quand à toi..." elle déposa son verre et s'humecta les lèvres. "J'espère que tu t'es trouvé un bon alibi pour ton chauffeur de taxi. Surtout que ça ne devait pas être franchement discret de se balader avec un corps sous le bras..."

La jeune demoiselle sourit à cette image. D'un air pensif, elle soutint légèrement son menton de la paume de sa main. Toujours en train d'analyser le phénomène qui se trouvait en face d'elle.

    "- Et raconter ton exploit à la première venue... Tu n'es pas très malin dis-moi. J'pourrais te balancer pour me faire du fric."

Ce garçon, Shiki (hé non, elle n'avait pas non plus oublié ce qu'il avait braillé quelques minutes plus tôt), racontait des conneries. Elle le savait très bien, donc autant continuer sur cette si belle lancée non ? Kanra était d'une nature joueuse et ce jeune homme pourrait bien... Animer sa soirée. Voir plus si affinités. Mais elle se décida tout de même à stopper ce petit film de cinéma que s'était inventé le jeune homme. Elle soupira légèrement, un souffle presque imperceptible, puis prit une expression impassible.
    "-Mais nous savons tout deux que ce n'est que du vent et ton histoire devient vite beaucoup moins drôle."

Kanra reprit une expression beaucoup plus amicale avec petit sourire qui restait gravé sur ses lèvres. L'heure des présentations avait sonnée !
    "- C'était inutile de te présenter, je te rappelle que tu as braillé ton prénom en arrivant. Kanra, ravie de te rencontrer. Pour l'instant nos sommes tout, sauf ami. Quand bien même sache qu'effectivement oui, tu es à mon gout".


Lui déballa-t-elle en lui tendant sa petite main. Elle ne lui avait pas fait peur moins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Sam 30 Juin - 21:17

J'avais parlé, parler, parler et beaucoup parler, j'étais tellement aspiré par cette fille que je n'avais même pas remarqué l'homme assit à côté de moi, enfin, je doute qu'il était là pour moi, d'ailleurs la jeune femme déposait sa main sur ma bouche pour que je me taise, alors je tentais de suivre la discussion avec un air amusé. L'homme était assez corpulent et en costard... il portait mal les costume, aucun goût celui là, lorsqu'il se levait pour partir, gentiment invité par la jeune femme, je lui faisais un grand salut de la main. Elle retirait sa main, dommage, sa peau était plutôt douce et j'aurais aimé lui mordiller les doigts... oui j'ai faim, mais aussi parce qu'on ne me met pas quelque chose d'aussi appétissant devant la bouche, disons que pour un premier rendez-vous, je ne mange pas les autres.

Elle s'intéressait enfin à moi, du coup j'avais un large sourire sur le visage, mais j'étais surtout surpris... elle avait donc suivi mon histoire ? Intéressant, j'avoue être assez surpris, mais elle ne faisait qu'attiser mon intérêt pour elle et j'avais envie d'en savoir plus. Elle avait même écouté mon histoire avec le taxi, qu'elle se permettait de commenter... en l'écoutant j'avais presque l'impression qu'elle avait l'habitude de ce genre d'histoire et avec la chance que j'ai, je suis tombé sur la fille d'un chef yakuza. D'ailleurs elle avait vu juste, mon histoire était du vent, bien sûr, je n'allais tout de même pas tuer un chauffeur de taxi uniquement parce qu'il ne savait pas où était Nagoya... bon lorsqu'il m'annonçait la note j'avais envie de lui faire bouffer ses dents, mais c'est un détail. Je ne disais rien, je la laissais parlée, je ne voulais pas l'interrompre, surtout que j'avais le temps de l'observer un peu plus et ses yeux rouges particulièrement. La majorité des gens se diraient "Des lentilles", moi je m'imagine une histoire démentielle, c'était peut-être un vampire... j'ai oublié mes pieux, mes sprays à l'ail et mon eau bénite !

Je sortais de mes rêveries lorsqu'elle se présentait à moi, elle se nommait Kanra et elle avait retenu mon nom à mon entrée, ce qui me laissait pensé qu'elle était très observatrice, même si la majorité des gens m'avaient vues, je doute que beaucoup ait retenue mon nom. Sa réponse me fit légèrement rire, je n'étais pas son ami, néanmoins elle m'avouait ouvertement que j'étais à son goût, de plus en plus intéressant. Par conséquent, lorsqu'elle me tendait sa main je me la jouais "seigneur", je saisissais délicatement sa main et déposait un baiser... ouai, comme dans les films je sais, parfois il me passe des choses par la tête aussi.

-Enchanté Kanra, moi c'est Shiki... ah... déjà dit et trois fois en plus, ce n'est pas grave ! Tu m'oublieras pas comme ça ! La prochaine fois que j'ai ta main devant ma bouche je la mange, j'avais une furieuse envie de la croquer.

Je rigolais un bon coup, faut dire que je ne l'avais pas fait exprès, réponse automatique je dirais, elle va me prendre pour un idiot, mais ce n'est pas grave, je pourrais facilement endosser ce rôle pour ce soir. Je ne relevais pas volontairement le fait que je lui plaise, je savais bien que j'étais à son goût, mais je revenais à mon histoire d'avant, je voulais éclaircir deux trois choses.

-Comme je n'ai pas envie de repasser par la case prison, je vais t'avouer une chose... non je ne l'ai pas tué, bien sûr que non, c'est juste que ce crétin ne savait pas où était Nagoya... je suis tombé sur le seul chauffeur de taxi qui ne savait pas...

Je me laissais tombé la tête sur la table, la faisant bougée par la même occasion, j'affichais un air désespéré, comme si j'étais maudit. Je relevais la tête avec une grande inspiration et je souriais de nouveau, au pire, je suis arrivé et c'est le principal, si c'est un incompétent c'est son problème.

-Dis moi... qui était cet homme ? Ton amoureux ? Attention je suis jaloux... non, ton boss ? Ah peut-être... vue ton attitude envers lui j'en doute... Oh je sais ! Un mafieux au rabais ? Ouai en fait on s'en fout un peu de lui, il n'avait aucune classe avec son costard.

Me penchant légèrement sur ma chaise j'attrapais au passage le serveur qui fit presque tomber son plateau, mais heureusement il semblait plutôt agile, enfin heureusement pour lui, moi j'aurais rigolé un bon coup. Je le regardais avec un grand sourire et je m'exclamais "Une tequila mon brave !", puis aussi rapidement que je l'avais attrapé je le lâchais pour me concentrer de nouveau sur Kanra. Vous trouvez que je parle beaucoup ? Vous n'avez encore rien vue, je n'ai pas fini, elle ne va pas m'oublier, je vous le promet.

-Kanra... tu m'intrigues, tu remarques beaucoup de choses et lorsque je t'ai raconté mon histoire, tu semblais plutôt à l'aise avec ce domaine... donc, je penche pour... fille de chef Yakuza ? Trop de classe pour évoluer dans ce monde barbare... néanmoins tu sembles habituer à ce genre de choses... que fais tu ? Je sèche, sérieux, je n'ai aucune idée... je pourrais même te croire si tu me dis archéologue.

Je parlais, encore et toujours trop, mais je n'y pouvais rien, j'étais du genre bavard à n'en plus finir et je savais bien que je pourrais vite l'ennuyer avec toutes mes questions, mais elle n'allait pas se débarrasser de moi comme ça, je suis du genre pot de colle quand j'ai une idée en tête et je peux vite devenir insupportable. En scrutant un peu la salle, je voyais plusieurs hommes regarder la jeune femme... même une femme la regardait... bon, elle pouvait en prendre deux comme moi, mais c'était bel et bien une femme, bref, tout ça pour dire qu'elle attire les regards et ne passe pas inaperçu dans un tel endroit. Comme je l'ai dit, elle est bien trop classe pour venir ici, peut-être avait-elle un rendez-vous avec son amoureux juste après ? Je serai ravi de m'inviter au repas, je pourrais la suivre et m'incruster, ça pourrait être drôle, en tout cas j'en rigolais déjà. Ma tequila arrivait enfin, je remerciais le serveur et je me délectais d'une petite gorgée, parler me donnait soif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Dim 1 Juil - 16:01

Alors que la demoiselle aux allures félines en finissait avec son client, elle sentait bien que le fraichement débarqué tentait de suivre la conversation. Avec plutôt un air amusé, certes, mais Kanra ne doutait pas une seule seconde que le jeune homme finirait par lui poser des questions par la suite. A ce qu'elle avait pu voir jusqu'à présent, c'était un vrai moulin à paroles. Et bien, nos deux jeunes gens pourraient bien discuter jusqu'au bout de la nuit, Kanra est aussi pas mal dans son genre. Lorsque l'hôte de la jeune femme prit enfin congé et qu'elle reporta toute son attention sur Shiki, celui-ci écouta tout ce qu'elle avait à dire sans broncher. Bon point, même si le garçon usait toute sa salive dès qu'il ouvrait la bouche, il savait se taire de temps en temps ; ce qui permettait à Kanra d'en placer quelques unes. Si je pouvais vous donner deux trois bons conseils à propos de la jeune femme... Premièrement ce serait de ne pas vous approcher d'elle (mais nous savons très bien vous et moi que vous n'écouterez jamais cette première règle), on ne sait jamais dans quoi elle peut nous embarquer et le deuxième serait de ne pas lui couper la parole et de la laisser placer ses répliques. Peut-être qu'on ne dirait pas comme ça, mais sous ses allures de supérieurs un peu je m'en foutiste, la jeune femme déteste qu'on l'empêche de s'exprimer.

Lorsque Kanra tendit sa main au jeune homme, celui-ci la saisit délicatement à la manière de ces vieux films médiévaux et lui déposa un baiser. La jeune femme le regarda faire sans scier. Elle était loin d'être habituée à ce genre de bienséance. Dans le milieu où elle vivait, c'était surtout la loi du plus fort qui régnait. Plus vous êtes intimidant et plus vous augmentez vos chances de survies. Par contre, un seul faux pas et vous êtes mort et enterré, cela va s'en dire. Kanra retira sa main de celle du jeune homme et se fut à son tour de l'écouter parler ; à croire que chacun d'eux avait un temps de parole limité et qu'ils cherchaient tous les deux à placer le plus de mots possibles durant cette courte durée. Oh non, nous n'étions pas couchés. Kanra profita du discours de son interlocuteur pour le détailler davantage tout en continuant de siroter sa boisson. Pour commencer, Shiki était littéralement beaucoup plus efficace qu'un panneau de signalisation. Il était impossible de la rater à moins de dix mètres, sauf si vous êtes daltonien. Là... On vous excusera. La jeune femme ne pu pas s'empêcher d'imaginer le garçon avec un "céder le passage" sur lui et debout comme un nain de jardin à un carrefour (avec sa p'tite tête d'ange qui tire la tronche jusque par terre). Cette pensée amusa beaucoup la demoiselle et elle fut incapable de s'empêcher de rire (m'enfin, absorbé par ses paroles, c'était fort probable que le jeune homme ne le remarque même pas, soit dit en passant). Je sais, Kanra semblait distraite, ce n'était qu'une apparence bien sûre.

Celle-ci fixait le serveur avec un grand sourire, verre à la main, quand Shiki en l'attrapant au vol, faillit le faire passer pour un demeurer qui ne savait pas comment tenir un plateau. Ce genre de bêtise amuse énormément la jeune femme. N'oubliez pas que vous avez devant vous une gosse dans la peau d'une adulte. Ha, le garçon c'était enfin arrêté de causer et scrutait la salle, Kanra en déduit que c'était à elle d'enchaîner. Très bien ! Elle avala une dernière gorgée de son breuvage -qui commençait tout doucement à se vider- pour se préparer à toutes les répliques qu'elle avait à donner. Retenir toutes les paroles du jeune homme était un très bon exercice de mémoire, un être humain de base en aurait déjà oublié la moitié. Quand elle sentit que le garçon se concentrait à nouveau sur elle, la demoiselle lui esquissa un grand sourire enfantin qui la caractérise si bien. N'est-elle pas mignonne ?
    "- Oh mon pauvre petit, on a oublié de te nourrir en venant ici ?"
Commença t-elle en lui déposant la main sur sa tête pour lui ébouriffer les cheveux. Si elle cherchait à se moquer de lui ? Non non, je ne pense pas. C'était un geste automatique que la jeune femme n'avait pas contrôlé, rien de bien dramatique. D'ailleurs Kanra ne s'attarda pas et continua sur sa lancée comme si de rien n'était.
    "- Tu sais, il y a beaucoup plus appétissant que ma main." elle fit mine de réfléchir avant d'enchaîner "à vrai dire si tu le voulais tu pourrais me croquer tout entière, mais bon, apparemment j'ai compris que ce soir tu n'étais pas disposé. Tant pis, je ne vais pas en faire une maladie. A ce que je vois j'ai pleins d'autres volontaires qui souhaiteraient prendre ta place. Tiens... Même une femme là-bas. C'en est bien une au moins ?"
Ajouta-t-elle en scrutant la salle à son tour. Kanra savait très bien qu'elle se faisait plus que remarquer dans ce genre d'endroit. C'est pour ça qu'elle traitait toujours ses clients qui voulaient prendre rendez-vous ici de nigauds. Ils voulaient être discrets et se fondrent dans la masse ? Ils avaient tout faux de A à Z. Mais passons. Kanra avait parlé sur le ton de la conversation, si tirade n'avait aucun but précis. Après tout elle n'avait fait que de simples constatations. Une autre demoiselle aurait répété son discours, je ne crois pas qu'il aurait été perçu de la même façon. La jeune femme admirait son public avec curiosité, mais elle s'en désintéressa bien vite et se retourna vers Shiki, sentant ses cheveux lui chatouiller son dos nu au passage. Le garçon avait tiqué la curiosité de la demoiselle et cette-dernière le dévorait littéralement de ses grands yeux rouges. Elle avait bien entendu... La case prison ?
    "- La case prison ? Tu m'intéresses."
Et ce n'était que le stricte vérité. Kanra ne lâchait plus son interlocuteur du regard. Pensivement, elle glissait son index sur le bord de son verre. De temps en temps, un léger tintement s'en échappait, mais là jeune femme n'y prêtait aucune réelle attention. Elle pencha faiblement sa tête sur le côté (un peu à la manière des chats oui), comme si de cette façon elle pourrait apercevoir quelque chose qui lui échappait auparavant. Affirmer qu'elle était dévorée par sa curiosité était peu dire. Son irrésistible envie de savoir la rendait prisonnière. Beaucoup de personne n'aime pas les gens trop curieux, c'est dommage, ils n'aimeront pas Kanra. Je crois bien que celle-ci n'était pas prête à lâcher le jeune homme ce soir.
Elle se pinça les lèvres.
    "- Qu'est-ce que t'as bien pu faire.."
Cette sorte de question n'était pas directement destinée au garçon. C'était plus une aide à la réflexion de la demoiselle, comme si elle comptait le découvrir par elle-même. Quoi que, ce n'était pas si idiot... Donnez-lui deux semaines et elle vous ramènera tout un dossier complet sur ce garçon qu'elle vient à peine de rencontrer. Une étincelle passa dans les yeux de Kanra, en attendant qu'elle apprenne ce qu'elle voulait, autant continuer sur leur belle précédente lancée non ?
    "- Ha non, je sais, c'était un chauffeur de bus cette fois. N'est-ce pas ? Il n'a pas voulu t'accepter du coup tu l'as égorgé. Oui oui je comprends. Pourquoi est-ce que je n'y ai pas pensé plus tôt ?"
Déclara-t-elle sur le ton de l'évidence. Ça paraissait logique vu le précédent discours du jeune homme non ? Pas le temps de tergiverser, la jeune femme enchaina directement.
    "- Cet homme était... Bonne question. Ce qui est sûre, c'est qu'il ne ressemblait à rien dans son costard. Peut-être avait-il voulu m'impressionner ? Possible. En tout cas c'est raté. Porter un costume est la pire chose qu'il pouvait faire ce soir, surtout qu'il était trop petit pour lui... Mais je suis sûre que toi tu les porterais beaucoup mieux. Quoi que, ce serait étrange de ne plus te voir en mode panneau de signalisation."
Sur cette petite note sarcastique, Kanra termina son whisky coca en une gorgée. Elle regardait son verre avec un air dépité. Aller, encore un, pourquoi pas... La demoiselle n'eut qu'à faire un petit signe de la main à l'intention d'un serveur que celui-ci accourra pour écouter sa demande. Il est gentil le chien-chien. Lui affichant un sourire en coin, la jeune femme se contenta de reprendre un autre verre du même breuvage. Elle l'aime beaucoup alors pourquoi s'en priver ?.. Elle n'eut qu'à attendre deux petites minutes pour que sa commande lui soit remise. Dans sa précédente réponse, elle avait fait en sorte de dériver la question du jeune homme pour ne pas avoir à y répondre. Lui dire que cet homme des cavernes était un de ses clients paraissait un peu trop ambigu aux yeux de Kanra. Surtout que révéler sa fonction au premier venu pouvait lui coûter cher. Très cher. Elle ne faisait que se protéger en agissant ainsi. Et elle protégeait le jeune homme au passage, mais ça, la jeune femme se gardera bien de lui dire.

Passant une main dans ses cheveux, Kanra reprit une gorgée de sa boisson à la façon de "je suis sexy mais je ne le fais pas exprès". Shiki avait posé la question qu'elle attendait et elle savait très exactement quoi lui répondre. C'est ainsi que d'un air déterminé, elle déposa son verre et s'exclama avec conviction :
    "- Je suis un super héros !"
*Ou plutôt une princesse des ténèbres* Pensa-t-elle, mais ça non plus, elle ne lui dira pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Dim 1 Juil - 23:27

Kanra attirait tous les regards et je suis persuadé que cette idée lui plaisait beaucoup, la preuve même moi je l'avais regardé fixement en m'installant à une table... ouai, je sais, je ne suis pas une référence et je ne suis pas comme tout le monde. De loin elle m'avait intrigué, une jolie robe, une certaine classe... bref, elle ne collait pas au bar et ses habituels alcooliques, donc forcément elle avait toute mon attention, mais j'étais bien décidé à mener l'enquête, il fallait que j'apprenne qui elle était vraiment, quel genre de fille viens ici aussi bien habiller, rencontrer un homme en costard... aucune. J'étais en plein réflexion, voilà bien longtemps que quelqu'un ne m'avait pas passionné à ce point-là, mais pas au point de m'imaginer avec elle, je devais d'abord en savoir plus, qui était-elle vraiment et je peux être très chiant, surtout que mes aires de joyeux lutins multicolore ne me reflète pas toujours et je cache bien mon jeu, c'est ce que j'aime d'ailleurs, les gens me prennent toujours pour quelqu'un de bien, gentil et souriant, ce qui est le cas la plupart du temps, mais je cache un véritable tigre, comme si vous mettiez un moteur de Ferrari dans une vielle Delorean.

Aspirer par mes pensées, j'allais presque louper ce qu'elle me disait, mais heureusement je revenais juste à temps, je n'aurais pas aimé louper ce qu'elle venait de me dire. Je rêve ou elle me fait du rentre dedans ? Elle est mal tombée... je ne suis pas ce genre de gars, avec quelques verres, pourquoi pas, mais je ne viens pas dans ce genre de bar pour draguer la première venue, je ne m'engage pas dans n'importe quoi, je dois connaître avant d'aller plus loin et vu tous les mystère qui gravitait autour d'elle. J'avais bien entendu été nourrit avant de venir, mais je suis un ventre sur pattes et j'ai besoin de manger... encore, mais elle ne parlait pas de ce genre de nourriture et je l'avais compris.

-Tout d'abord... j'ai mangé avant de venir, mais j'ai encore la dalle... deuxièmement, l'idée de te croquer tout entière est alléchante je l'avoue, mais on verra ça plus tard...


Je marquais une légère pause pour lui sourire, en revanche je reprenais un air des plus sérieux juste après, le dernier point était beaucoup plus important que le reste et quitte à passer pour je ne sais quel genre gars, je m'en fous, au moins elle est au courant.

-Dernièrement et le point le plus important... je doute sincèrement que tu trouves quelqu'un d'aussi intéressant que moi dans cet endroit... même cette drôle de femme ours ne l'est pas plus que moi...

une seule soirée avec moi et tu en redemanderas encore... tu serais surprise de ce que je cache.
J'affichais un air très sérieux et je l'étais réellement, mais je ne pouvais m'empêcher de laisser échapper un large sourire juste après, je ne peux pas être sérieux trop longtemps. J'étais confiant dans ce que je disais, je suis capable de pimenter une soirée et même une simple soirée deviens quelque chose d'énorme avec moi. J'ai souvent été appeler à l'aide lorsqu'un ami allait mal, je sais aider à aller mieux grâce à mon côté fêtard.

Elle semblait intéressée par autre chose, j'avais mentionné la case prison et je savais très bien qu'en disant ça je piquerais sa curiosité. Je n'ai pas honte d'en parler, bon techniquement je devrais être en prison encore aujourd'hui et les deux fois, mais la seconde, j'ai eu de la chance et la première encore plus, même si on ne peut pas appeler ça de la chance. Mes voyages m'avaient permis de passer à autre chose, mais je n'étais pas pour autant disposer à tout raconter, pas à elle, je devais la connaitre un peu plus et je suis persuadé qu'elle sait utiliser les informations qu'on lui donne, elle écoute tout et remarque beaucoup de choses. Je relevais son histoire de chauffeur de bus par un sourire amusé, elle n'était pas loin de la réalité, mais elle ne connaissait pas les circonstances et puis j'en ai oublié la moitié à cause de tout l'alcool que j'ai bu depuis ce jour.

-Techniquement je devrais encore y être... la première fois, tu seras juste une chose, je devrais encore y être aujourd'hui, puisque je risquais plus de 10 ans d'emprisonnement... mais je ne te connais pas encore assez pour te raconter tout ça... la seconde fois, j'ai mis le feu à un bar avec des amis a Mexico, tu ajoutes à ça bagarre et délit de fuite, mais mes amis étaient riches, leurs parents nous ont sorti de là.


J'avais un grand sourire lorsque je lui disais ça, je n'étais pas du tout gêner par cette histoire, surtout la seconde, ce voyage au Mexique était tout simplement énorme, le meilleur de tous et de loin. Sur la seconde fois elle pouvait me demander tout ce qu'elle voulait, mais pour l'autre je lui laissait juste assez pour que la curiosité la démange, mais je ne répondrais qu'en échange d'information sur elle, je suis fourbe et calculateur parfois.

Elle restait très mystérieuse sur ce qu'elle faisait, ce qui ne faisait qu'augmenter ma curiosité et je voulais en savoir plus, si elle me dit si peu de choses c'est pour une bonne raison et j'imagine encore un tas de choses. D'ailleurs, une idée revenait souvent... peut-être que c'était une escorte, c'est vrai, après tout c'est un vieux en costard qui pourrait très bien être riche pour se payer les services de Kanra, surtout qu'elle tentait de m'attirer dans son filet avec ses petites remarques... mais j'en revenais au même point, si elle était trop classe pour ce genre d'endroit, elle l'était aussi pour ce genre de boulot et c'était autre chose. Donc j'en déduis plusieurs choses, de un que c'est un client à elle... je pense aussi à un milieu étrange, elle a montré une certaine fermeté avec lui, ce qui indique qu'il ne faut montrer aucunes faiblesses... Rhaaa je devais avoir tout faux encore une fois, je ne suis pas fait pour trouver ce genre de choses moi, si ça se trouve elle travaille dans le monde de la pègre en cherchant des informations pour des gens de la pègre... Ouai et puis le père Noël existe, la petite sourie aussi... Je secouais la tête pour me chasser ses idioties de la tête, ce n'était tout simplement pas possible. En revanche, super héros ça colle un peu mieux, mais je verrais le super héros rebelle, du genre à rien faire comme les autres, avec des méthodes de bourrin... ou le super vilain, étant donné l'endroit où ils se sont rencontrés et le gars qu'elle avait en face d'elle.

-L'histoire de super héros est tout à fait possible... à condition d'être dans un comics et je me vois mal sauter de bulles en bulles... quoi qu'ils ne doivent pas s'en rendre compte... Bref, tu es très mystérieuse sur ce type, pourquoi tant de secrets ? Je crois que tu caches quelque chose... je persiste à me dire, que tu es bien trop classe pour ce genre d'endroit ou même pour ce genre de rendez-vous... c'est vrai quoi, une fille magnifique dans une jolie robe, très distinguée, qui sait qu'elle attire tous les regards.

Je pensais à voix haute après ma question, je m'étais laissé emporter, mais ce que je lui dis elle le savait déjà, du coup je doute qu'elle s'intéresse à ce que je pense d'elle. D'ailleurs, je pense quoi de cette fille ? Son côté mystérieux m'obsède, sa beauté est intéressante, sa classe m'intrigue et son allure est fascinante... Une fille intéressante, mais n'allait pas croire que je craque pour elle, il m'en faut plus pour ça, on ne dit pas qu'on aime ou non un oeuvre d'art en ne regardant que la moitié ou moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Mer 4 Juil - 0:49

*Comment ça, je n'ai pas du tout l'allure d'une super héroïne ? Comment ça, je ne colle pas à l'image ? Et pourquoi un héros ne pourrait pas exister dans les deux sens ? C'est vrai ça d'ailleurs. On considère toujours que les supers héros ne peuvent faire que le bien, mais penser ainsi est idiot et égoïste. Pourquoi ? Changez de point de vue. Imaginez-vous dans le côté du "mal", le super vilain deviendra votre héros. Tout est relatif, donc oui, je suis un super héros !*

C'était une sorte de petit discours imaginé par le cerveau détraqué de Kanra. Celle-ci voulait vraiment croire dur comme fer en ses paroles, employant son mental pour s'en convaincre elle-même. Oh non bien sûre, elle n'avait absolument aucuns remords par rapport au choix de vie qu'elle avait fait. Kanra est une fille qui est littéralement tombée amoureuse de son job (c'est pas merveilleux ça ?) et pour rien au monde elle ne voudrait s'en défaire. Toujours être au courant de tout, pouvoir tout prévoir avant tout le monde, être en quelques sortes "le maître du jeu", un rôle important sans lequel ce business de pourriture ne pourrait pas se faire... Non la jeune femme ne regrettait pas ses choix. Mais elle ne pouvait pas se permettre de s'en venter et de les afficher clairement, bien qu'elle en meurt d'envie. C'est vrai qu'en la regardant ce soir, habillée élégamment pour se retrouver dans un simple bar à jouer aux devinettes avec un drôle d'albinos en lui faisant des remarques plutôt douteuses... On pourrait vraiment se demander comment la petite fillette qui jouait aux cartes dans le lit de son frère avait fait pour en arriver là. Beaucoup de choses s'étaient passées depuis cette époque là. Le frère est décédé, la fillette a continué de grandir et surtout le temps ne s'est pas arrêté de filer. *Une belle époque*, songea vaguement la jeune femme s'en même réellement s'en apercevoir. Elle n'avait pas vraiment conscience que son esprit était retourné dans cette partie de ses souvenirs. Quoi que, l'image de son frère aîné ne la quittait jamais vraiment. Même si, comme ce soir, toute son attention était occupée par autre chose (ici en l'occurrence, Shiki), la présence de son frère restait toujours présente et raisonnait comme un bruit d'arrière fond (amplifié par les affaires du ledit frère qu'elle portait à présent).

Le temps de paroles de Kanra avait touché à sa fin et c'était à son tour de considérer les réponses du jeune homme. Tout en lui prêtant une oreille attentive, l'informatrice s'amusait à triturer sa chevalière qui se trouvait au majeur de sa main droite et sur laquelle était inscrite les initiales : L.M. Elle s'amusait à l'enlever pour la remettre ensuite, ou encore la faire tourner autour de son doigt. Je vous avais parlé des affaires que Kanra avait subtilisées à son défunt frère ? Et bien cette bague en était une, ainsi que le manteau à fourrure blanche qu'elle avait soigneusement déposé à côté d'elle, à l'abri. Quand quelque chose la chiffonna. Oh rien de bien méchant, mais elle releva tout de même son regard écarlate sur Shiki. Elle l'observait lui sourire avant de reprendre un air sérieux. A la fin de ses mots, la demoiselle ne pu s'empêcher de rire (une fois de plus), elle ne voulait pas l'interrompre, mais c'était plus fort qu'elle. Pour l'étouffer un petit peu (le rire hein, évitons les quiproquos), elle enfouit légèrement la tête dans son épaule en déposant le dos de sa main sur sa bouche pour la masquer. Quand elle prenait cette attitude là, elle donnait l'impression de faire revivre la fillette qu'elle avait été. Cet aspect de sa personnalité tranchait avec le nuage de mystère qui tournait toujours autours d'elle.
    "- Ben voyons" réussit-elle à placer entre deux souffles "tu es vraiment sûre de toi pour un petit d'homme !"

Sur ses deux derniers mots, Kanra se relâcha et ses éclats de voix se propagèrent dans le bar. Quelques regards se dirigèrent dans la direction des deux jeunes gens pour trouver d'où provenait ce rire. La jeune femme avait, encore d'une manière détournée et sans le vouloir (enfin, rien n'est garantit), réussi à ramener l'attention sur elle. Ce n'était pas bien grave en fait, elle est d'un naturel craquant quand elle rit. Finalement elle s'arrêta pour reprendre le fil de la conversation et dire les mots qui avaient refusés de sortir de sa bouche lorsqu'elle rigolait. Elle reprit un air un peu plus sérieux mais pas trop, beaucoup moins que celui que Shiki avec adopté.
    "- Amusant, vraiment amusant. Je t'ai fais peur on dirait ? Ha, encore plus amusant ! Un conseil, ne prend pas au sérieux tout ce que je raconte, même si je ne fais que dire les choses telles qu'elles sont. Et puis cette femme/homme/ours, tout c'que tu veux, n'a rien d'intéressant, c'est juste que...

Kanra se retourna en direction du spécimen en question, elle fixait l'espèce de femme avec ses petits yeux rouges.
    "- Peu importe l'angle sous lequel tu la regardes" elle pencha sa tête sur le côté en continuant de toiser la femme du regard " elle reste... Étrange."

C'était complètement idiot comme conclusion, mais c'était le seul mot qui était venu à l'esprit de la jeune femme. Elle continuait de toiser cette espèce de femme/ours quand celle-ci se retourna en direction de Kanra -sûrement s'était-elle beaucoup trop sentie observée. La jeune femme se contenta de lui sourire et de lui adresser un petit signe de la main avant de se retourner illico face à Shiki. Y'a pas à dire, le jeune homme était nettement plus agréable à regarder que... Ce truc. *Effrayant.* pensa Kanra, elle en avait des frissons dans le dos. Heureusement, le garçon reprit la parole ce qui re-captiva l'attention de la demoiselle. Ha non, bien sûre que non, elle n'avait pas oublié ce sujet et elle écouta très attentivement ce que Shiki lui disait. Elle trouvait son parcours plutôt... Intéressant. Enfin, vous allez m'dire : "elle trouve tout intéressant de toute façon !". Ouais bah... Ouais. Je ne vous dirais pas le contraire, c'est clair. Bien entendu, le deuxième emprisonnement auquel il avait échappé, Kanra n'en avait rien à faire ; Shiki avait déjà tout dit dessus. Ou pratiquement. Ou les grandes lignes. Enfin bref. Ce qu'elle voulait savoir par dessus tout, c'était la première fois. Si le jeune homme refusait d'en parler aussi ouvertement la première fois, c'était qu'il devait forcément y avoir quelque chose d'intéressant -Ou pas. Peut-être que le garçon n'avait que cherché à piquer la curiosité de la jeune femme en agissant ainsi, en tout cas il y était parvenu. Kanra le dévorait du regard et le maudissait de ne pas en dire plus. En fait, il agissait comme la jeune femme agissait envers lui. Fin stratagème jeune padawan, je lui tire mon chapeau.
    "- Je suppose que tu ne m'en diras pas plus hein ? Ha moins que... Moi je t'en dise plus n'est-ce pas ? Bien joué, c'est bien pensé et je suis tombée droit dans le piège."

Et c'était peu dire, la jeune femme devient en général complètement dingue quand elle n'arrive pas à obtenir l'information qu'elle convoite. Qu'est-ce qu'elle allait faire maintenant ? Dévoiler son métier aussi ouvertement n'était pas la meilleure des idées qu'elle pourrait avoir. Loin de là. Et puis, ce garçon, qu'est-ce qu'il avait bien pu faire hein ? Extérieurement ça ne se voyait pas, mais intérieurement dans la tête de Kanra c'était la Troisième Guerre Mondial version 3D. Le seul geste qui pouvait trahir la bataille qui se déroulait dans sa tête était sa lèvre inférieure qu'elle n'arrêtait pas de mordre. Bon. On se la joue à pile ou face ? Pile : elle lui dit et sa curiosité sera enfin satisfaite. Face : elle ne lui dit pas et... Voilà. Cruel dilemme. De plus que le garçon risquait de se foutre dans un merdier pas possible. Mais, pourquoi pas après tout ? Pourquoi est-ce que Kanra s'en préoccupait ? Elle en avait rien à faire. Au pire ce serait plutôt drôle de le voir prit au piège lui aussi. Ouais. Mais nan elle ne pouvait vraiment pas se résigner à prendre c'te foutue décision. Excédée, elle expira un peu bruyamment et saisit son verre dans sa main pour s'amuser à faire tourner le liquide sur les parois. Elle n'avait qu'une seule chose à dire.
    "-Vraiment bien joué."

Heureusement pour elle, Shiki reprit la parole et le thème du super héros était de retour. Ce qui eut pour mérite de la faire sourire et de l'apaiser un peu. La jeune femme adorait vraiment l'idée de s'imaginer en super héros, ce serait une expérience enrichissante. Le jeune homme semblait plus réfléchir à haute voix qu'autre chose, mais la demoiselle remarqua ses sortes de compliments, même s'il ne l'avait sûrement pas fait exprès. Apparemment, elle ne lui avait pas fait si peur que ça. Et puis même, tout ce qu'il lui avait dit, la jeune femme le savait déjà depuis longtemps.Mais encore des question sur ce foutu type qui commençait vraiment à lui sortir par les trous de nez. Trop de questions tuent la question mouhaha ~. Pour se donner du courage, Kanra reprit une gorgée de sa boisson et déjà les choses s'éclaircirent.... Nan c'est pas vrai. Enfin si. Disons qu'elle venait d'avoir une idée (laquelle elle y avait déjà pensée un peu plus tôt). Elle était plutôt débile et enfantine. Elle collait si bien à l'image de Kanra. Avant de reprendre la parole, la jeune femme porta son verre à sa tempe, il était froid et cela lui fit du bien. Bon et bien, elle était de nouveau d'attaque et opérationnelle, Round 2.
    "- Tout le monde a ses petits secrets non ? Toi aussi apparemment. L'image du super héros me plait beaucoup, mais aucun de nous deux ne dira quelque chose sur lui à moins que l'autre en fasse autant. J'ai raison ? Tu veux savoir qui je suis et moi ce que t'as fais... Je ne vois qu'une seule solution.

La manière forte, elle va ta casser la gueule. La demoiselle adressa un grand sourire au jeune homme, finalement,elle trouvait son idée plutôt ingénieuse, même très bien pensée.
    "- On s'fait un pile ou face ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Mer 4 Juil - 22:13

J'avais vu juste, elle ne me prenait pas au sérieux, pourtant elle devrait, sa soirée risque d'être mouvementé avec moi et elle s'apercevra que j'avais raison. Bien sûr dit comme ça, ça semble plutôt étrange, voir même flippant qu'un type à peine rencontrer vous dise de telles choses, mais je sais de quoi je parle et d'ici peu de temps je suis persuadé que les ennuies vont venir se joindre à notre soirée, en espérant qu'elle ne se mette pas à fuir comme certaines personnes qui ont eu peur. En parlant de ça, je ne comprends pas pourquoi elle semblait croire que j'avais peur d'elle, ce n'était pas le cas, loin de là même, elle m'intriguait, tous ces mystère me donnait envie d'en savoir un peu plus, je ne savais pas quoi penser d'elle et il est rare que quelqu'un arrive à obtenir aussi facilement mon attention, je ne suis pas du genre à rester concentrer très longtemps, les cours en sont le parfait exemple.

La discussion dérivait rapidement sur cette femme qui ressemblait à un ours, ce qui au final confirmait ce que je disais, elle est intéressante, mais je le suis plus encore. Kanra l'avait même regardé en insistant, ce qui avait attiré son regard, mais elle ne lâchait rien et lui faisait un sourire, accompagné d'un signe de la main, ce qui me faisait rire, au moins elle était courageuse. La femme ours aurait pu se sentir offensé et venir lui brouiller le crâne d'une seule main ou alors, voyant le joli sourire de Kanra, elle aurait pu s'imaginer des choses... houlà... non pas ça ! AH je ne veux pas de cette image de ma tête... cette ravissante fille avec elle ? Non, pas du tout, même si elle fait ce qu'elle veut, il est impossible que je m'imagine ce genre de choses.

-Je crois que tu lui as tapé dans l'oeil tu sais, je risque de devenir jaloux si elle récupère ton attention... mais au final c'est peut-être mieux pour toi, beaucoup de gens ont regretté une soirée avec moi... il faut dire que... non oubli ça, je ne vais pas te gâcher la surprise.


Je voulais qu'elle voit par elle-même la suite de la soirée, bon si la soirée est tout à fait normal je passe pour un imbécile et je serais déçu, mais au moins j'aurais une soirée calme, lorsqu'elles commencent dans un bar, elles finissent toujours mal. J'avais hâte de voir comment la soirée allait se passer et surtout comment Kanra allait réagir, la plupart se sont enfuit en courant... mais elle semble différente des autres, elle cache beaucoup de choses et semble peu impressionnable.

Mon plan avait marché à la perfection... comment ? Bien sûr que si, j'avais tout prévu depuis le début, je suis un véritable génie et je sais ce que je fais, maintenant qu'elle est dans mes filets je... je n'en sais rien, mais ça va venir. J'avais réveillé sa curiosité et c'était parfait pour le reste de la soirée, j'avais enfin quelque chose pour qu'elle se confie un peu à moi et je sentais que c'était déjà beaucoup, elle ne semble pas être le genre de personne à se laisser facilement piéger à ce jeu ou c'est peut-être moi qui me laisse aveugler par la réussite de soi-disant plan. Lorsqu'elle reprenait la parole, j'avais de nouveau vu juste, elle était belle et bien intéresser par mon secret, mais pourquoi tenait elle temps à le savoir ? Il n'y a rien de passionnant là-dedans. J'avais, sans le vouloir, réussi à l'attirer dans mes filets, comme si un petit lutin était passé derrière moi pour le poser. Je croisais mes bras derrières ma tête pour avec un regard malicieux et un sourire narquois (Oui, c'est tout à fait possible), j'avais une idée de génie derrière la tête et même si elle tombait à l'eau, je pouvais toujours me rattraper.

-C'est à ton tour d'être sûre de toi... qu'est ce qui te dit que j'ai envie de savoir ton secret au point de dévoiler le miens ? Bien sûr tout ce que je vois ce soir te concernant m'intrigue... mais pourquoi est-ce que je te raconterais ma vie... juste pour ton métier ? En posant les bonnes questions aux bonnes personnes je suis sûr que je peux savoir... il ne faut pas se fier aux apparences ma chère Kanra.

Je voulais juste jouer avec elle, bien sûr que je mourrais d'envie de connaitre ses secrets, mais ce n'est pas drôle de ramper devant elle en la suppliant et en lui promettant tous les miens. Surtout que j'aime jouer des apparences, j'ai l'air gentil et ignorant ainsi, voir même un peu idiot parfois, mais je cache bien mon jeu, c'est tellement plus drôle de surprendre l'adversaire. Sur ce coup, j'avais la main et je comptais bien en profiter un peu, même si je voulais savoir, j'avais l'impression qu'elle tenait encore plus que moi à savoir ma vie, bien sûr elle pourrait trouver la réponse en cherchant, mais après de longues recherches, les pistes sont maigres et tout est dissimulé, seule une pro pourrait réussir dans ce domaine. Je terminais mon verre et j'affichais un grand sourire, quel bonheur de se dire "maitre du jeu", j'ai la possibilité de faire pression et c'est ce que je compte faire, bon je vais surement me faire avoir au final et alors ? C'est ce que je veux, je dois la pousser jusqu'au bord pour voir comment elle compte réagir.

-Très bien... voilà donc la situation, tu veux savoir mes petits secrets et tu crois que je suis prêt à les lâcher pour ton métier ? Si c'était aussi facile, ce serait un jeu d'enfant... je t'assure que mon secret vaut beaucoup plus que ton métier, bien utiliser, cette information pourrait rapporter gros... bien plus que tu ne l'imagines.

Je jouais avec le feu, je savais bien qu'il ne fallait pas jouer ainsi avec la curiosité des gens étant moi-même très curieux, je sais ce qu'il peut se passer, mais j'avais le pouvoir sur ce coup et j'étais dans le vrai. Mon secret concernait en partie mon père, une ancienne star, par conséquent, je suis sûr que beaucoup donnerait cher pour avoir cette info, sans compter les yens dépenser pour toutes les chances d'obtenir une réduction de peine. Je pouvais en parler, même si elle était du genre à savoir utiliser ce genre d'information, ça ne changeait rien, ce qui est fait est fait et on ne peut plus revenir en arrière, de plus, je doute qu'elle le fasse, au pire je peux toujours faire en sorte qu'elle ne dise rien, je suis doué charmer les filles... enfin, si elle se laisse facilement attendrir, si elle a un glaçon à la place du coeur, je suis foutu, j'ai oublié mon lance-flamme.

-Alors... la question est... que me propose tu en échange de mon secret ?

Je m'imaginais déjà la scène, un échange d'information entre deux gangs rivaux, j'étais la taupe et je m'apprêtais à dévoiler le terrible secret du boss... oui, il dort avec un nounours la nuit ! Mes idées commençait à s'envoler un peu partout, ce qui n'était pas une bonne nouvelle pour la suite du plan, je suis plutôt du genre à me laisser facilement distraire et il est hors de question que je me laisse avoir par cette fille, je compte bien quitter la partie la tête haute, finit les grands sourires (Ouai, enfin non, ça c'est impossible), maintenant je suis l'agent Shiki des services secret...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Jeu 5 Juil - 18:01

D'un certain point de vue le jeune homme avait vu juste. Sans que Kanra s'en rende réellement compte, elle avait continué la conversation sur cette drôle de dame. Ce qui était assez contradictoire... Quoi qu'il en soit, cette femme lui filait de sacrés frissons dans le dos et son "intérêt" pour elle était nettement différent de celui qu'elle portait à Shiki. L'intérêt pour le garçon était plus fort bien entendu, sûrement parce qu'il discutait directement avec elle. En tout cas pour ce soir, quoi qu'il arrive, son sujet d'étude était ce jeune homme ! Surtout que celui-ci s'avérait être de plus en plus intéressant pour la jeune femme. Pour je ne sais quelle raison, elle voulait absolument connaître son secret, alors que cette information ne lui apporterait sûrement rien d'important. C'est juste qu'elle était incapable de réfréner son insatiable curiosité, elle devait absolument tout savoir. C'était le mal qui la rongeait depuis maintenant plus de cinq ans et affirmer que cette dite curiosité sera son vice éternel n'est qu'un euphémisme (quel beau parlé n'est-ce pas ?). C'est à croire que Shiki avait compris la faiblesse de Kanra car celui-ci devenait de plus en plus mystérieux lui aussi et il semblait vouloir donner une très grande ampleur à son soit-disant secret. Peut-être un peu trop grande en fait... Et si... Par hasard.... Tout ceci n'était que de la poudre aux yeux ? Une grosse mascarade dans laquelle le jeune homme ne cessait de vouloir attirer Kanra ? Il avait réussi à captiver son attention pour toute la soirée et la demoiselle mourrait d'envie d'en apprendre plus et encore plus, mais elle n'était pas dupe non plus. Sinon elle n'aurait jamais pu continuer dans la branche qu'elle exerce. Bien je crois qu'il était grand temps de remettre toutes le pendules à l'heure. Kanra aura ce qu'elle désire, ça n'en fait aucuns doutes, mais apparemment il allait falloir se la jouer tout en finesse et reprendre les commandes de ce foutu bateau. Et vogue la galère ! Quoi que... Tout doucement, une idée germait dans l'esprit de Kanra.... Bien ! Ce garçon qui se trouvait en face d'elle n'était plus quelqu'un qu'elle avait rencontré dans un bar (et elle sentait bien que celui-ci commençait à s'emballer), mais une de ses relations. Une qu'elle devait impressionner et mener en bateau pour obtenir l'objet de sa convoitise.

Kanra s'emballait peut-être un peu trop elle aussi, mais comme le dirait un gosse de huit ans : elle avait envie de jouer. Apparemment Shiki aussi. Et même s'il ne s'agissait que d'une simple distraction pour la jeune femme, elle n'avait aucunement l'intention de perdre face à cet albinos. Elle déteste perdre. Vous l'auriez deviné non ? La demoiselle allait tout simplement mettre son plan à exécution. Si on pouvait appeler ça un plan... Vous voulez savoir de quoi il est question hein ? Bande de petits curieux.
    "- Tu n'as pas de raison de t'inquiéter, ce soir c'est toi qui m'intéresse et pas de bol je ne compte pas te lâcher de si tôt. Pas tant que je n'aurais pas obtenu ce que je veux en tout cas. Et puis je suis curieuse de voir ce que je risque en ta compagnie, la surprise a intérêt d'être de taille, sinon je risque de vraiment être déçue."
Chose totalement vraie. Quand on promet une surprise à Kanra, elle a plutôt intérêt d'être à la hauteur, sinon la jeune femme pourrait vraiment mal le prendre et la terre entière se mettra à vous persécuter. Vous ne comprendrez rien à ce qu'il vous arrive, mais vous n'aurez pas à chercher très très loin, ce n'est que Kanra qui se cache derrière tout ce cirque. C'est flippant ? Prendre la mouche pour si peu, mais que voulez-vous, moi je ne suis qu'un petit narrateur humble dans sa fonction... La jeune femme se mit de nouveau à jouer avec sa chevalière. L'ayant retirer et la faisant passer d'une main à l'autre, elle observait l'attitude qu'adoptait Shiki. Il avait tout avantage à ne commettre aucunes erreurs du côté de son comportement. Kanra était pire qu'un détecteur de mensonge par rapport au langage du corps. Ajoutez ceci à sa grande capacité de réflexion et la piéger devient tout d'un coup une chose assez difficile. Voir presque irréalisable. Mais bien sûre, inutile de me fixer avec ces yeux là, comme pour tout, il y toujours des exceptions qui confirment la règle. Maintenant, il restait juste à voir si Shiki en fera partie. La jeune femme l'écoutait parler, patiemment. Le jeune homme avait décidé de se la jouer "maître du jeu". Warning, il tentait de prendre le rôle de Kanra. Il risquait bien de s'en mordre les doigts. Il ne suffisait pas de se contenter de le prendre, il fallait être capable de la garder et surtout de l'assumer. A voir si ce garçon en sera capable et en aura l'étoffe. S'il réussit à passer cet espèce de petit test, il ne fera que monter dans l'estime de la jeune femme. Il ne peut que y gagner des points. Bah oui, c'est comme le chouchou du patron, ça a ses avantages. Allez, ne me dites pas le contraire.

Kanra le fixait avec un petit air amusé. Pour l'instant elle ne voyait le jeune homme que comme un gamin qui essayait de jouer dans la cour des grands. C'était sûrement une grossière erreur de sa part, mais la demoiselle avait elle aussi une indéniable confiance en elle et en ses capacités. Elle n'a peur de rien, probablement un de ses plus gros défauts, mais c'est ce qui lui permet d'aller si loin. Généralement les limites d'une personne sont fixées par ses peurs, alors si vous ne craignez rien, rien n'est de taille comparé à vous. Tout ceci n'était qu'une petite parenthèse. Kanra lança une derrière fois sa chevalière avant de la rattraper définitivement avec sa main droite avant de se laisser aller dans son siège en croisant les bras. Affichant un air impénétrable, à la manière des grands chefs. Savoir qui elle était en posant des questions aux bonnes personnes ? Soit.
    "- Et bien vas-y.Ne te gène surtout pas, qu'est-ce que tu attends ? Aller, renseigne-toi si tu es si sûre de toi. Je suis curieuse de voir ce que tu pourrais trouver... Moi je n'ai pas besoin de jouer cette carte, je suis au dessus de ça et je n'ai pas besoin de trouver une justification à mes arguments non plus. C'est à toi de choisir en pesant soigneusement le pour et le contre."
Kanra afficha un sourire en coin en laissant échapper un léger ricanement. Puis elle se redressa, repassant sa chevalière à son doigt, posa ses coudes sur la table et expira un bon coup.
    "- J'espère juste pour toi que ta décision sera la bonne."
Ce jeu amusait vraiment la jeune femme. Elle se la jouait soft, contrairement à Shiki qui s'emballait de plus en plus. *Fais attention à ne pas te brûler les ailes petit.* Il en faisait trop. Heureusement que celui-ci n'était que tombé sur Kanra, elle était encore gentille elle, comparée à d'autres. Shiki serait même déjà sur leurs listes noirs des gens à éliminer. Mais pour éliminer quelqu'un, il vaut mieux en savoir plus sur lui. Et pour ce style d'enquête, qui est-ce qu'ils auraient contacté à votre avis ? Kanra bien évidemment. Cette pensée fit sourire la jeune femme, presque dans chaque cas, elle en était ramenée à chercher des informations sur ce garçon. Donnez juste deux, trois semaines à la demoiselle en question et elle reviendra avec un dossier de deux cents pages sur ce garçon. Ce que Shiki avait laissé sous-entendre la concernant. Il ne faudrait pas trop tenter d'inverser les rôles non plus. Roh et puis bon... Puisqu'il tenait tant à jouer, pourquoi ne pas le laisser gambader encore un peu ? Avant de le rappeler à l'ordre. Bien sûre, se venter aussi ouvertement de détenir une telle information dans un bar n'était vraiment pas malin. Il fallait réellement être idiot (comme les clients de Kanra, tous des cons) pour agir ainsi. Le garçon semblait loin d'être bête pourtant pour avoir ce genre de comportement. Mais après tout, comme il l'avait si bien dit par lui-même, il ne faut pas se fier aux apparences. A moins qu'il aime jouer avec le feu aussi... Et puis même, tomber directement sur quelqu'un comme Shiki dans un bar remplit de noobs, ça paraissait presque trop beau. Et si par hasard il détenait vraiment une information qui, utilisée à bonne escient pourrait rapporter gros, Kanra doutait que ce soit de son domaine. Bah non, là ce serait vraiment trop beau.

Kanra l'avait laissé parler du début à la fin. Maintenant elle affichait un air perplexe. Lui donner quelque chose en échange ? C'est bien il avait de l'espoir. Kanra n'avait aucunement l'intention de lui laisser quoi que ce soit en échange. Surtout qu'elle n'était pas totalement certaine de la véracité des propos du jeune homme. Elle n'avait pas l'intention de foncer comme un bourrin tête baissée (ce qu'il faisait exactement). Il manquait cruellement d'expérience, ça se voyait. Autant jouer sur cette carte là ? Quoi ? Oui la jeune femme avait une idée derrière la tête. Je vous l'ai déjà dis non ? Faites lui un peu confiance, elle sait ce qu'elle fait. D'autant plus que si ne vous remarquez pas sa stratégie, c'est qu'elle en est encore plus efficace.
    "- Je ferais affaire avec toi quand tu feras preuve d'un peu plus de professionnalisme. Au risque de te décevoir, tu agis comme un idiot. D'autant plus que ton manque d'expérience est flagrant... Du coup je me demande si tout ton cinéma précédent n'est pas que de la poudre aux yeux."
La demoiselle le fixait de ses grands yeux rouges et pour la première fois de la soirée elle affichait un air vraiment sérieux qui ne laissait aucune possibilités de la démentir. Elle voulait le mettre en garde. Pas contre elle. Mais si il agit ainsi avec tous les gens qu'ils croisent, un jour il va se faire avoir en beauté. Et rien n'est garantit qu'il réchappera totalement indemne.
    "- Ne joue pas avec le feu petit d'homme, tu vas te brûler. Tu as de la chance de n'être tombé que sur moi ce soir."
Et sur ces mots, elle porta son verre à ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Ven 6 Juil - 13:03

Je rigolais doucement lorsqu'elle me répondait, elle dit ça pour l'instant, mais dans le feu de l'action elle rigolera moi et demandera surement la tranquillité de ce bar. Peu de personnes sont restés assez longtemps avec moi pour profiter du spectacle, généralement il fuit... c'est idiot ? Non, l'idiot c'est celui qui reste et qui aime avoir des ennuis, donc c'est moi, mais c'est le jeu et sans risque ça ne vaut pas la peine de jouer. Une chose était sûre, j'avais toute son attention et ça je doute que beaucoup de personnes pouvaient s'en vanter, elle n'était pas du genre à s'intéresser à n'importe qui, mais elle avait fait le bon choix pour ce soir, même si je l'avais plus ou moins poussé à faire ce choix en m'incrustant à ses côtés. Je suis sûr que même les moines Shaolin ressentent l'intensité de cette rencontre, comme si tout l'univers s'apprêtait à exploser si on continuait notre soirée, mais c'était bien trop tentant.

Peut-être que j'avais promis trop de choses ? Non, je sais ce que donne mes soirées... prenez l'exemple de la dernière, je sortais acheté des clopes et je me suis retrouvé dans une fiesta énorme, je me suis réveillé sur un banc, un cadavre de bouteille à côté de moi et sur ce coup c'était assez soft. J'ai hâte de voir la suite, mais j'avais d'autres préoccupations pour l'instant, je devais réussir à la faire entrer dans mon jeu, elle était plutôt intelligente et elle devait cacher son jeu presque aussi bien que moi, était-elle aussi folle que j'étais fou ? Si c'est le cas... Nagoya va se retrouver en ruine avant demain matin.

-Tu ne seras pas déçu, je te l'ai promis non ? Avec Shiki les soirées sont toujours animées... Tu risques même de le regretter, j'en ai connu beaucoup qui ont fuient la queue entre les jambes... Et puis, si tu ne veux pas attirer l'attention sur toi, je te conseille de m'éviter... mais je doute que tu le fasses, nous sommes pareils au fond... on aime jouer avec le feu.


J'affichais un léger sourire en coin, je savais bien qu'elle était comme moi et qu'elle aimait le danger, c'est pour ça que je m'intéressais à elle, même si au début j'avais juste envie de venir l'embêter, au fil de notre conversation j'ai commencé à la trouver fascinante et si elle n'était pas là... je me serais rabattu sur la femme ours et je l'aurais surement regretté, quel que soit le genre de soirée... vous voyez ce que je veux dire, inutile de vous expliquer à quoi je pense !

Elle ne le montrait pas, mais sa curiosité la rongeait et elle se laissait peu à peu prendre dans mon plan... quoi ? Oui, le plan à changer, suivez un peu... bon je l'avoue, je n'ai aucun plan fixe et j'improvise au fil de la conversation. C'est vrai que c'est risqué ce que je fais, je joue avec elle, mais je sais ce que je fais et je me fous des conséquences, même si on se retrouve kidnapper par des Yakuza ou qu'elle me vend sur le marché noir. En réalité, je voulais qu'elle s'imagine des choses, je voulais la laisser déduire d'elle même à quoi je jouais, elle croit gardé un certain contrôle sur la situation et me regarde pour guetter la moindre erreur... dit comme ça j'ai l'air sérieux, mais je vous assure que c'est un supplice pour moi de paraitre aussi sérieux. Donc je résume, un plan qui n'en est pas un et une stratégie complètement foireuse et kamikaze... super soirée en perspective !

-Les décisions que je prends ne sont jamais les bonnes... enfin, il serait plus exact de dire qu'avec moi, il n'y a pas de bonnes décisions... oui c'est plutôt ça, mais ne te surestime pas non plus, je suis quelqu'un d'imprévisible et complètement cinglé, mais promis s'il t'arrive des ennuis je te protégerais, se serait dommage d'abimer un si joli visage...

Je partais dans tous les sens, je ne voulais pas plonger dans son jeu, pas maintenant, je sais très bien qu'à un moment je vais y plonger la tête la première, mais ce sera volontaire, la soirée ne va pas se continuer ici, je m'en voudrais que ce bar finisse en ruine, je viens tout juste d'arriver. De plus, je ne faisais que la prévenir des dangers d'une soirée avec moi, généralement je ne le fais pas, mais que voulez-vous, j'ai des instincts de gentlemen parfois... je ne le fais pas exprès je vous rassure et ma technique de drague en carton était là uniquement pour habiller ma conversation et aussi flatter son égo.

Je ne pouvais pas m'empêcher de rire à ce qu'elle me disait, elle était si sérieuse... j'en suis incapable, elle mérite tout mon respect sur ce coup. Faire preuve de professionnalisme ? Ça ne me ressemble pas, j'agis au feeling et à l'instinct moi, je laisse les choses se faire même si elles dérapent. Mon plan qui n'en était pas un, marchait plutôt bien, elle se laissait prendre au jeu et elle avait ses propres déductions. J'aime bien que les gens imaginent des choses sur moi, c'est comme quand on me voit, on voit un gars de taille moyenne et plutôt maigre... mais j'aime jouer sur mon apparence. En tout cas, elle avait vu juste cette fois, je joue bien avec le feu et si je me brûle c'est encore mieux, les ennuis sont mon quotidien et je suis constamment confronté à de nouvelles situations, mais sans risque la vie est ennuyeuse, je préfère nettement m'amuser et rigoler, plutôt que de rester dans mon coin sagement à regarder les autres gentiment, pour ne pas risquer d'avoir des problèmes.

-Comme tu veux, si tu ne veux pas négocier avec moi ce n'est pas un problème... je garde mes secrets et tu gardes les tiens, je m'en passerais... quoi que, peut-être que... mais oui c'est ça ! Ce type de tout à l'heure... je pourrais le retrouver et lui arracher des infos sur toi, un costard, des lunettes noirs et me voilà en parfait Yakuza ! C'est un idiot sans cervelle, il se laisserait avoir par un enfant de huit ans...

Je la regardais fixement avec un large sourire, mes paroles étaient de la provocation et je ne me gênais pas pour qu'elle le voit, c'était certes ridicule et complètement farfelu de s'imaginer que je passerais pour un Yakuza avec un costume... mais bon, je suis persuadé qu'il se laisserait facilement avoir, il n'avait pas l'air très intelligent comme homme. Je n'avais pas terminé sur mon petit discours, je faisais juste une légère pause, je reprenais peu de temps après.

-Tu as raison... j'ai de la chance d'être tombé sur toi, tu es plutôt charmante et tu es si mystérieuse que j'ai envie d'en apprendre plus sur toi... mais, je vais t'avouer une chose, j'aurais bien aimé que ce soit un peu plus difficile... je ne sais pas moi, un mafieux avec quatre gorilles c'est déjà un bon début... j'aime jouer avec le feu, je peux me jeter tout entier dans le brasier... tu viens avec moi ?

Je la regardais fixement, si moi j'avouais ouvertement aimer jouer avec le feu, est-ce que c'était son cas ? Peut-être que sous ses airs sérieux il n'y a rien d'autres, peut-être que ce que je m'imagine est faux et qu'elle n'est pas du genre à s'amuser et prendre des risques. Tout ceci me donnait soif et mon verre était vide... je passais pour un véritable alcoolo, mais j'arrêtais de nouveau le barman dans sa course, lui demandant de m'amener un autre verre de tequila et j'insistais pour qu'il soit un peu plus rapide que tout à l'heure. Il ne perdait pas trop de temps et me l'apportait... bon j'avoue que le joli sourire de Kanra est plus convainquant et qu'il avait été plus rapide, mais seul le résultat compte au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Lun 9 Juil - 15:28

Ne pas vouloir attirer l'attention sur elle ? La bonne blague. Si c'était le cas, Kanra ne serait jamais venue dans ce bar habillée de la sorte. Elle ne rentrait vraiment pas dans le contexte du lieu, entre les alcooliques dépressifs, les joyeux lurons et les gens... Étranges, la jeune femme faisait un peu tâche. M'enfin bon, il n'y avait rien de dramatique là-dedans, au moins elle donnait une petite touche sexy et classe dans cet endroit qui vogue à la débauche. C'était sûrement pour cette raison que Shiki était venu la voir et l'avait dérangée dans son rendez-vous... Et tant mieux d'ailleurs ! Kanra s'amusait bien en sa compagnie, même s'il faisait tout pour que sa curiosité ne la dévore que davantage. Mais elle ne doutait pas que lui aussi voulait en apprendre plus sur elle. Sinon il ne serait pas assit ici en face d'elle. Il savait beaucoup mieux cacher son intérêt pour la demoiselle, c'était tout. Kanra aimait attirer l'attention sur elle, je ne vais pas le nier. Toujours se trouver au cœur de l'action quoi qu'il se passe et toujours tout contrôler d'une main de maître était son passe-temps favori. Elle se faisait violence pour laisser Shiki mener la danse. A la voir gentiment assise sur son siège en train de siroter son whisky coca, il était impossible de pouvoir imaginer le bordel qui règnait dans sa tête. Une fausse calme. Mais une question lui trottait dans la tête... Était-elle si facile à cerner ? Parce que sur ce coup là Shiki avait vu juste : elle aime jouer avec le feu. En permanence, elle adore ça et elle ne s'en prive pas. Si le jeune homme était tout ce qu'elle est en version masculine... La fin du monde pourrait bien être programmée pour ce soir. Encore faut-il voir comment la soirée va évoluer. Kanra était impatiente de le découvrir, tout ne va jamais assez vite pour elle de toute façon. Et si leur conversation allait en rester piteusement là et qu'ils retourneraient chacun de leur côté ? Non non non, pensons positif. Ce cas de figure est tout simplement impossible ! Les deux protagonistes se témoignaient beaucoup trop d'intérêt, même si chacun voulait piéger l'autre. Une sorte de duel en fait. Et depuis quand abandonne-t-on un combat sans en connaître l'issue (à moins d'être lâche) ? Et bien voilà. C'était cette raison qui allait pousser les deux jeunes gens à se provoquer de plus en plus et à passer le reste de la soirée ensemble pour se découvrir. Qui cédera le premier ? Nagoya pourrait bien se retrouver à feu et à sang demain matin. Ou même ce soir. Une rencontre haute en couleurs, c'est le moins qu'on puisse dire !

Kanra esquissa un petit sourire amusé et tritura une de ses mèches de cheveux ébènes.
    "- A ton avis, si je n'aimais pas attirer l'attention sur moi, est-ce que je serais venue ici, habillée de la sorte ? Je ne crois pas. On ne peut pas dire que je fais partie du décor."
La jeune femme laissa sa mèche de cheveux tranquille et la rejeta en arrière. Je ne sais pas si l'intensité de cette conversation était palpable, mais beaucoup de regards curieux étaient attirés dans leur direction. Le bar tout entier semblait se demander ce qu'il se tramait entre ces deux jeunes gens. Un complot ? Une engueulade ? A croire que tout ce petit beau monde redoutait que la situation ne dégénère. C'était amusant. Pourtant, Shiki et Kanra ne faisait que discuter gentiment non ? Quelle drôle d'idée de penser que quelque chose de louche se tramait vers là-bas... Non ? Certes il y avait un marchandage d'informations, mais rien de risquer. Quoi ? Comment ça ? Si si je vous assure, hypothétiquement parlant, tout va bien. Smile, don't worry, be happy.
    "- Tu tiens tes promesses, c'est parfait ! Mais tu sais, il t'en faudra beaucoup pour m'impressionner. J'en vois tellement tous les jours que beaucoup de choses "extraordinaires" me paraissent banales aujourd'hui. Et me faire fuir ? N'y pense même pas. Tu n'arriveras pas à te débarrasser de moi comme ça. De toute façon ce n'est pas ce que tu veux, je le sais. Mais, j'avoue que tu as vu juste sur un point : j'aime jouer avec le feu. Pire, j'adore et je ne m'en prive pas. Alors je compte sur toi pour que cette soirée soit mémorable."
Et voilà ! A présent la fête pouvait commencer en beauté. Kanra espérait juste qu'elle ne serait pas dérangée par un énième coup de de téléphone ou de je ne sais trop quoi. Beaucoup semble penser que la jeune femme est disponible n'importe où, n'importe quand. Et puis quoi encore ? Bon, la demoiselle n'avait pas à se plaindre, sa profession la laissait très libre. Elle pouvait pratiquement faire tout ce qu'elle voulait, toujours en balade. Un métier de rêve qui n'est pas donné à tout le monde non ? Le duel entre Shiki et Kanra commençait presque à lasser la jeune femme. Oh, elle était toujours autant intéressée par lui, ne vous méprenez pas. C'est juste qu'en tant que réelle girouette qu'elle était, maintenant, elle avait envi de s'amuser. Et oui. Suivre son rythme peut vraiment s'avérer difficile. Mais puisqu'apparemment le jeune homme était son double masculin, cela ne devrait pas poser de problèmes. Je ne serais même pas étonné qu'une fois leurs rivalités éteintes, les deux jeunes gens finissent par bien s'entendre. Une sorte de duo maléfique. Tiens, l'image de super héros quittait déjà Kanra.. Ca n'aura pas duré bien longtemps dis-dont. Quoi que, un super héros de l'enfer c'est bien aussi non ? Et Shiki serait son drôle d'acolyte albinos... Haa, le cerveau de la jeune femme commençait sérieusement à divaguer. Serait-ce l'alcool ? Non, elle n'avait presque rien bu. Presque. Cela devait être la présence de Shiki qui l'influençait et qui faisait ressortir son côté dérangé. Oui, ce devait être ça. Quand une conclusion s'imposa à l'esprit de Kanra. Si elle voulait entamer les festivités, il fallait absolument régler ces histoires de marchandages. C'est logique ! Rah, la fiesta n'était pas pour tout de suite. Bien, il était temps d'accélérer les choses alors.

A chaque parole de Kanra une autre étincelle animait les yeux de Shiki. A croire que celui-ci changeait de stratégie au fur et à mesure que leur conversation avançait. Bien. On allait voir comment il allait réagir à ça. Elle le laissa parler tranquillement. La jeune femme remarqua son espèce de mini plan drague, mais elle se doutait bien qu'il était là juste pour faire joli. M'enfin, c'est toujours agréable à entendre. Ne plaçant pas un seul mot, Kanra n'avait d'autre choix que de finir son verre de whisky coca. Ensemble Shiki et Kanra ressemblaient à deux gros alcooliques. D'ailleurs après son discours celui-ci reprit un autre verre de tequila. Le serveur lui apporta sa commande plus vite que l'autre fois, mais le sourire de la demoiselle restait le plus performant. Et cette fois, elle n'eut même pas à parler. Alors que le serveur se dirigeait vers Shiki, Kanra n'eut qu'à le fixer avant de jeter un coup d'œil à son verre vide. Il comprit tout de suite. Si ce n'est pas merveilleux. Il lui demanda si elle désirait la même chose qu'avant, elle se contenta de lui faire un petit signe de tête et de lui adresser un grand sourire. Il n'en demandait pas plus. Deux à trois minutes plus tard, il revint avec sa commande.

Kanra adressa un petit regard moqueur à Shiki pour le narguer, elle ne pouvait pas s'empêcher. Prenant une autre gorgée de sa boisson, elle s'avisa :
    "- Venir me voir est la meilleure décision que tu pouvais prendre, je te l'assure. Tu peux toujours essayer de retrouver l'autre abruti, mais si je le désire tu n'arriveras jamais à franchir le pas de cette porte. Tu dis que c'est trop facile, mais je crois que tu ne réalises pas bien dans quoi tu t'es réellement fourré. Ce n'est pas une menace, juste un fait."
La jeune femme posa son verre et s'amusa à le faire tourner sur lui-même. un sourire narquois sur les lèvres. C'est vrai ça, si elle le désirait elle n'avait qu'à envoyer un petit texto et le bar entier se retournerait contre le garçon. Mais elle n'en avait pas envie. Loin de là même. Non, elle voulait conserver le garçon, découvrir qui il était d'une quelconque façon. Pas par la force, c'est trop facile, trop banale et ennuyant. Ce soir, Kanra avait décidé de sortir les feux d'artifices, je suis sûre que le garçon comprenait et qu'il était du même avis.

Elle releva le regard vers lui et le toisa. Puis elle finit par lui sourire d'une façon trop craquante. La jeune femme n'avait pas fait exprès, ce n'était absolument pas calculé.
    "- Bien sûre, je n'en ai pas envie. Je préfère largement te conserver en entier. Tu me ressembles tellement que c'en ai effrayant. Mais j'aime bien, je pense qu'on pourrait bien s'amuser ensemble."
Elle marqua une légère pause.
    "- Si c'est avec toi, je me jette volontiers dans le brasier."
Et sur ce dernier mot, la porte du bar s'ouvrit. Comme pour chaque client précédent, Kanra y jeta un rapide coup d'œil. Ho non, pas eux... Comme trouble fête il n'y pas meilleure marque que ces gaillards. Bon, avec un peu de chance il ne remarqueront pas la petite demoiselle. LOOOOOL C'était impossible qu'il ne la voit pas. C'était comme si tout le bar gravitait autours de nos deux protagonistes. De qui il s'agissait ? De deux mecs où Kanra avait fait foirer leur plan à deux balles pour récolter du pognon. Forcément, ils ne l'avait pas très très bien pris. Vivre dangereusement, y'a qu'ça de vrai. Kanra reporta son regard sur Shiki, soupira et croisa ses coudes sur la table ; tournant le dos au deux arrivants.
    "- Toi qui voulais de l'action. J'espère que t'es prêts à jouer les preux chevaliers mini héros."
Oh... Ca y est, Shiki et Kanra étaient repérés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Lun 9 Juil - 20:22

Sur ses paroles elle marquait un point, c'est ce que je pensais aussi, elle voulait attirer les regards, mais pour ce soir nous étions deux à les attirés. La population du bar nous regardait, cherchait-il à comprendre ce qui se passe ? Ou bien, il savait déjà et se préparait à prendre la fuite... c'est généralement ce qui se passe et aller savoir pourquoi, le seul qui reste c'est toujours moi. Je ne peux pas m'en empêcher, l'action et les ennuis j'adore ça, du coup je ne vais pas quitter ce bar pour l'instant et ça, quoi qu'il 'arrive. D'ailleurs c'était bien trop calme pour l'instant, on discutait tranquillement, rien de méchant à l'horizon et si rien n'arrive, je vais devoir improviser, je devais tenir ma promesse. Tout ce que j'avais imaginé sur elle se confirmais, lorsqu'elle me disait être confronté à toutes sortes de choses, mais je suis sûr qu'elle n'a jamais croisée quelqu'un comme moi dans son métier. Comment je le sais ? Etant donné que je cherche toujours les ennuis, je ne suis pas discret et je rentre généralement dans le tas sans réfléchir... même si l'autre gars de tout à l'heure avait l'air ridicule dans son costard, il était plutôt discret, regarder moi... comme disais Kanra, je suis un panneau de signalisation et puis quoi de plus discret que de payer une tournée en arrivant dans le bar sérieusement. Cette pensée me faisais sourire, j'aimais bien cette image de moi, c'est vrai quoi, ça ne sert à rien de trop calculer, on le sait tout de suite si on est à la hauteur ou non et puis même si ce n'est pas le cas, qu'est ce qu'on risque ? Au pire la mort ? C'est la vie, de toute façon je ne compte pas vivre vieux, je fume, je bois et je suis sans cesse dans des histoires de dingue... mais ce n'est pas mon soir.

Je ne relevais pas volontairement ce qu'elle me disait, un simple sourire approbateur était amplement suffisant, à l'heure actuel je me concentrais sur Kanra, si je pouvais connaitre son secret avant qu'elle n'apprenne le miens je resterais maître de la partie, mieux encore, j'en serais le vainqueur. Ce qu'elle me disait ensuite me faisait sourire, un large sourire d'ailleurs, j'aurais aimé voir tout le bar se retourner contre moi... c'est vrai qu'une poignée de poivrot c'est difficile à maîtriser. En revanche, elle marquait un point, je ne savais pas dans quoi je m'étais fourré, je sais juste que ma boule de cristal spécial ennuis est en surchauffe et qu'avec Kanra elle est presque sur le point d'exploser.

-Tu crois qu'une bande de poivrots peux faire quelque chose contre moi ? Je demande à voir... Et pour ton information, tu as raison... je ne sais pas dans quoi je me suis fourré, mais si je le savais à l'avance, il n'y aurait plus de charme, plus de surprise... et j'aime les surprises.

Je disais ça d'un ton amusé, j'avais laissé de côté le plan qui n'en était pas un, ce qu'elle m'avait dit raisonnait encore dans ma tête et j'aurais bien aimé voir ça. Mais comme elle me l'avait dit, elle n'en avait pas envie... elle préférait me garder en entier ? Avant de me retrouver en morceaux il faut en vouloir, qui serait assez cruel pour abimer ce joli sourire. Vous savez, lorsque vous avez un mauvais pressentiment, lorsque vous sentez que quelque chose va arriver rapidement et que la situation va s'écrouler... et bien moi ça m'arrive à ce moment, la discussion avec Kanra commençait à retomber et je sentais le temps s'arrêter autour de moi, je remarquais chaque regard porter sur nous... à vrai dire, tous les regards étaient portés sur nous, je baissais les yeux vers mon verre et je souriais bêtement en attendant que la tempête arrive...

Kanra regarda en direction de l'entrée et à son expression je me doutais bien qu'il n'était pas très amicaux, l'action allait donc débuter... j'en avais des frissons, je commençais à sentir mon coeur battre, ce n'était pas de la peur, si j'avais eu la confirmation de la part de Kanra qu'ils voulaient pourrir notre soirée j'aurais directement été à leur rencontre, mais je devais attendre, je devais rester calme pour une fois... c'est dur. L'un était grand et plutôt baraquer, c'était sans aucun doute la frappe du groupe, l'autre était moins costaud, mais il était toujours plus grand que moi... sincèrement, ils me faisaient pensé à ce dessin animé "Minus et Cortex". Je regardais Kanra avec un grand sourire, puis je terminais mon verre, même s'il en restait encore pas mal, peu importe. Les deux gaillards arrivaient au niveau de notre table, le plus costaud restait debout derrière la jeune femme, tandis que l'autre s'asseyait tranquillement à côté de nous, en nous regardant chacun notre tour moi et Kanra.

-Je te retrouve enfin... tu sais que j'ai remué pas mal de monde pour te retrouver... et lui c'est qui ? Un client ? Non... ne me dit pas que tu le dragues ? Moi qui t'imaginais froide et sans coeur...


Je me mettais à rire, pas fort, mais assez pour me faire remarquer et il se tournait vers moi, j'arrêtais aussitôt, faisant semblant d'être effrayé, il me regardait fixement, mais je ne comptais pas céder tout de suite, je préférais laissé les choses se faire d'elle-même, c'est tellement plus drôle.

-Tu devrais faire attention à tes fréquentations tu sais... cette fille est une vraie vipère... une rose couverte d'épine et il est impossible de ne pas se piquer en l'approchant...

Je rigolais de nouveau, un peu plus fort cette fois-ci, c'était plus fort que moi, sa façon de parler était tellement drôle, un coup c'était une vipère et dans la seconde d'après elle était une rose... plutôt dure comme transformation.

-Qu'est ce qui te fait rire ? Moi peut-être ? Tu crois que c'est un jeu ou quoi... Ton amie est dans un sacré pétrin tu sais... donc tu vas gentiment nous laisser parler entre adulte si tu ne veux pas avoir d'ennuis...
-Sinon... quoi ? L'autre Cro-Magnon qui te sert d'acolyte va m'emmener dehors et on va danser ? Désoler, ce n'est pas mon type...
-Très bien... c'est toi qui as décidé après tout... je ne vais pas m'opposer à cette décision...


Il regarda le gorille derrière Kanra et lui faisait signe de m'emmener, je regardais la jeune femme droit dans les yeux et je lui faisais un clin d'oeil avec un "bisou dans le vent", ce que remarquait les deux hommes bien entendus. Le gorille s'approchait de moi et l'autre lui indiquait de m'emmener dehors, il s'exécutait, m'attrapant "gentiment" par le col pour qu'on aille dehors...


--10 minutes et 29 secondes plus tard--


Nous étions sortis par la porte de derrière et c'est de là que je revenais tout souriant, un peu sali par ce qui venait de se passer dehors, j'essuyais d'ailleurs un peu mon pull. Tous les regards étaient tournés vers moi, les gens affichaient de gros yeux rond, ne comprenant plus vraiment ce qui se passait. Il est vrai qu'en temps normal ce serait plutôt le gorille qui aurait dû revenir après m'avoir tabassé... mais que voulez-vous, il y a peut-être Hulk qui sommeille en moi. Je m'installais de nouveau à la table, je jetais un rapide coup d'oeil à l'homme avec elle, puis je regardais Kanra avec un grand sourire et je lui jetais avec assurance et une pointe de moquerie.

-Tu vois, je te l'avais dit de ne pas me sous-estimer... je cache beaucoup de choses... Et sinon, tu t'amuses bien avec ton ami ? Ce genre de gars tu les vois souvent en tant qu'informatrice ? Faut dire que ce n'est pas cool ce que tu leur as fait... bon d'accord, j'aurais fait pareil...

Je regardais Kanra droit dans les yeux, un sourire immense illuminait mon visage, j'imagine déjà les millions de question dans sa tête, du genre "Mais qu'est ce qui s'est passé dehors ?". Dans le fond ces types tombaient bien, j'avais eu ce que je voulais et la partie basculait d'un coup en ma faveur, je récupérais de nouveau mystère et j'en découvrais un peu plus sur elle... mais cela ne faisait qu'animé ma curiosité encore plus, j'avais envie d'en savoir plus sur elle. Bon je l'avoue, avec ce genre de fille je suis sûr d'avoir des ennuis et c'est ce qui me plait. Ah oui j'oubliais, il y a encore l'autre à côté de nous, qui me regarde avec de grands yeux ronds et les poings serrer, il regarde de temps en temps la porte pour voir si l'autre ressort, mais il va attendre longtemps je pense....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Lun 9 Juil - 23:23

Certes, ce n'était qu'une bande de petits poivrots incompétents qui tenaient à peine sur leurs jambes. Bon, peut-être que j'exagère un peu... Les deux, trois du fond là-bas seraient sûrement en état de marcher. Ha, bah non en fait. Y'en a un qui vient de se casser la gueule de sa chaise. Je n'ai rien dis ! Donc oui, une bande de poivrots incompétents. C'est vrai que Shiki ne risquait pas grand chose... Mais bon, plus d'une trentaine de personnes contre un c'est déjà un bon début... Après la demoiselle pourrait toujours rameuter les gens de dehors. Oui oui elle en est tout à fait capable. Comme je vous le dis, un simple texto et tout est fini. Game over. Quoi qu'il en soit, le jeune homme plaisait de plus en plus à la demoiselle. Amazing. Mais la jeune femme n'avait en aucun cas le temps de développer ce sujet. En effet. Vous vous souvenez de ces deux troubles fêtes dont elle avait parlés ? Et bien comme prévu ils avaient repéré Kanra. Et de loin. Faut dire que ce n'était pas bien difficile, avec tous les regards qui convergeaient dans la direction des deux jeunes gens, un parcours fléché n'aurait pas été plus efficace. Parfois les gens sont tellement idiots... Un commençait à les regarder ; du coup tout le reste devait faire de même bien entendu. C'était le trait de caractère des humains que détestait Kanra plus que tout au monde. A ce moment, toute la bonne populace de ce bar, elle avait envie de l'étriper. Sans eux, avec un peu de chance, la demoiselle aurait pu filer à l'anglaise. Naaan, c'est lâche. Et puis au moins comme ça Kanra pourrait voir ce que Shiki avait réellement dans le ventre. Il lui avait promis qu'elle ne serait pas déçue et qu'il pouvait être complètement imprévisible. Aller Shiki, c'est le moment de passer le test, tu n'as pas intérêt à te louper. Kanra t'attend au tournant.

Le gorille et son acolyte qui se chargeait de la parlote vinrent à la rencontre des deux jeunes gens, le gorille restait sagement derrière Kanra, à son grand malheur. Elle détestait l'idée de ne pas l'avoir en visuel. Toujours pouvoir tout surveiller est la clé de la survie, ne tournez jamais le dos à vos ennemis. Après ce n'est qu'un conseil que je vous donne, vous n'êtes pas obligés de le suivre, mais c'est à vos risques et périls. Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir ! Ça, la jeune femme l'avait bien compris. En vue d'un quelconque revirement de situation, que ce soit de la part du gorille ou du parlementaire, Kanra saisit son manteau tout doucement pour le poser sur ses genoux ; en prenant bien soin de ne faire aucuns gestes brusques. Ce serait bête d'alerter les deux chiens-chiens enragés. Pourquoi prendre son manteau sur les genoux ? Un poignard y siège dans la poche intérieure. Ne me dîtes pas que vous avez déjà oublié ? Que dieu vous pardonne. Oui, l'attitude de Kanra pourrait laisser croire qu'elle exagère légèrement en pensant pouvoir avoir besoin de son poignard, mais je vous assure que non. Entrer dans le monde de Kanra est comparable à tourner un film. C'est le genre de fille qui baigne jour et nuit dans les emmerdes et qui y entraine quiconque la fréquente un peu trop longtemps. Notamment ici : Shiki. Welcome in Kanra's World ! Boarf, je ne m'inquiète pas pour ce garçon, je suis persuadé que ce qui est en train de se produire le ravit plus qu'autre chose. Finalement il n'était pas si dure à cerner lui non plus... Et bah c'est bien, ils étaient deux ! Mais trêve de bavardages chers compatriotes, le gugusse parlementaire qui s'était installé sans gênes aux côtés de nos deux protagonistes préférés prit la parole d'un ton dramatique. C'est quoi le nom du film ? Que je ne l'achète jamais.

"-Je te retrouve enfin... tu sais que j'ai remué pas mal de monde pour te retrouver... et lui c'est qui ? Un client ? Non... ne me dit pas que tu le dragues ? Moi qui t'imaginais froide et sans cœur... "


Kanra appuya sa tête contre sa main et afficha un air blasé tout en roulant des yeux. Même si lui voulait se la jouer du genre mélodrame pourri, la jeune femme n'allait pas se laisser marcher sur les pieds juste parce qu'ils l'avait "retrouvée" non mais. Elle retrouve des gens à longueur de journée, cela n'a rien de très extraordinaire... M'enfin, peut-être que pour eux, si ? Surtout qu'on ne pouvait pas dire que la demoiselle se cachait. Au contraire. Il fallait vraiment être aveugle et con pour ne pas réussir à lui mettre la main dessus. Haha. Quel idiot de mec, alors qu'il voulait se faire passer pour le big boss de la soirée, il n'avait réussi qu'à se faire prendre pour un gros idiot de la part de Kanra. Tu m'étonnes qu'elle a réussi à les plumer si facilement.

    "- C'est sûre que toi, je n'suis pas prête de te draguer. Tu t'es vus ? T'as pas un peu pris du ventre depuis la dernière fois ?"


Un conseil ne la cherche pas. Quand Shiki se mit à rire, il avait que ça à faire lui ? Bon, c'est son problème tiens. Même moi en tant que narrateur -qui n'a pas à juger de la façon de parler des gens- avouait que la façon de s'exprimer de ce mec là était plus comique. Aller, cesses tes beaux discours qu'on en finisse, ce n'est pas comme si tu les dérangeais... Mais l'attention du réclamant fut vite détournée par Shiki qui riait à la moindre de ses paroles. Pas très malin. Mais bon, l'albinos semblait tellement apprécier la conversation que Kanra n'allait pas s'immiscer entre lui et le gorille. Cela aurait été impoli. Elle se contenta de reprendre une gorgée de son whisky coca et d'adresser un signe de main enfantin à l'intention de Shiki. Kanra se demandait si un jour elle le verrait à nouveau franchir le pas de la porte par laquelle il venait de sortir (en très bonne compagnie soit-dit en passant). Bon. Au pire il meurt. Et la demoiselle pensait ça sans aucunes gênes ni pincements au cœur. A croire qu'elle était réellement froide et sans cœur. C'est triste. D'une manière ou d'une autre (je ne sais comment, ce devait être comme de l'instinct), la jeune femme était persuadée qu'elle n'avait pas à s'en faire pour son acolyte maléfique.


"- Tu ne t'inquiètes pas pour ton ami ? Voilà ce qu'il arrive à tout ceux qui te fréquente, tu n'es qu'un chat noir qui sème le malheur autour de lui."


Ha, tiens. Elle l'avait presque oublié lui. Kanra reporta à nouveau son attention sur lui. Prenant tout son temps pour répondre. Après tout il n'allait pas s'envoler. Mais... Vingt dieux qu'il paraissait stupide avec toutes ses métaphores à la cons sorties tout droit des happy-meal de chez macdo. Kanra soupira fortement en tapotant ses doigts sur la table.

    "- T'en as encore beaucoup des métaphores de ce genre ? Non parce que là je suis passée de la rose, à la vipère, au chat noir... A croire que t'as réfléchi à ton texte toute la soirée."


Pas faux non ? Ha, le temps allait être long avec cet abrutit sur les bras. Il voulait régler ses comptes ? Et bien qu'il le fasse, aller let's go. De toute façon l'issue de cette soirée était déjà scellée. En fait, à peine ces deux récalcitrants avaient mis les pieds dans ce bar que Kanra savait déjà comment tout ça allait se terminer. Un plan s'était déjà formé dans sa tête, à la vitesse de la lumière. La conversation suivit sa route. La demoiselle apprit qu'il avait réussi à remonter jusqu'à ce bar grâce à son client qui portait si mal le costard. L'ayant déjà croisé à plusieurs reprises avant qu'elle ne les plumes, ces deux idiots l'avaient reconnu et l'avaient menacé de le cogner s'il ne révélait pas où la demoiselle se cachait. Dans un bar donc, super la cachette. En tout cas, son "client" n'en était plus un et allait en voir de toutes les couleurs. Kanra avait déjà tout réglé à son sujet. Plus tard dans le soirée elle n'aura plus qu'à passer un coup de fil et demain il se retrouvera au chômage et se trouvera dans l'obligation de déménager. Sa vie sera fichue, à moins qu'il ne trouve un moyen de se racheter aux yeux de Kanra. Peine perdue, mais il peut toujours essayer. Ne sait-on jamais. Et puis voilà. Je passe la discussion du parlementaire et de Kanra sous silence, rien de bien intéressant. En gros il lui promettait qu'elle allait regretter de s'être foutu de leurs gueules du début jusqu'à la fin. Qu'on ne jouait pas avec eux comme ça. Qu'elle était allée trop loin et blablabla. Qu'elle allait les supplier à genou de bien vouloir la pardonner aussi. C'est beau de rêver hein ? Mais Kanra le laissa parler, il n'avait pas conscience de ce qu'il l'attendait. Le pauvre.

Quand, oh surprise, Shiki franchit cette fameuse porte. Pour un peu Kanra aurait applaudi ! Mais déjà des milliers de questions fusaient dans sa tête. Ce garçon ne lui avait pas menti. La demoiselle le dévorait des yeux avec un regard brulant, tandis que Shiki revenait tout sourire s'installer à la table. A peine était-il de retour qu'il adressait la parole à Kanra. Sur le coup si elle se serait écoutée, elle aurait commencé à bouder comme une gamine en criant "c'est pas juste". Bah oui ! Elle devait trouver son secret avant lui mais ces deux gugusses avaient tout fait foirer ! Ils avait contrarié Kanra, ils allaient s'en mordre les doigts. la jeune femme jeta un regard rageur à l'homme qui se trouvait en face d'elle.

    "- Je m'occuperais de toi plus tard." Dit-elle à l'intention de Shiki.


Tient, le parlementaire se sentait beaucoup moins à l'aise maintenant qu'il était tout seul. Kanra dégaina son portable et y tapota quelque chose d'illisible ; plus vite que la lumière. Alors qu'elle discutait avec l'autre gueu, elle l'avait déjà utilisé relativement discrètement et tout était en place. Il ne manquait plus que son mot d'ordre. La demoiselle reposa son portable sur la table, mit ses coudes sur la table également et posa son menton dans ses mains, prenant soin de ne pas regarder dans le direction de Shiki. Elle boudait, voilà. Les choses ne se firent pas attendre. Une groupe de six personnes entra dans le bar et vint à la rencontre de l'homme qui se trouvait en face de Kanra. Ce groupe, il s'agissait d'une espèce de gang pour qui Kanra rendait service et il lui en rendait en retour. Ils protégeaient leur informatrice, normal. Les six jeunes gens prirent le trouble fête avec eux en le priant de les suivre gentiment (comme le gorille avait fait pour Shiki). Voilà ce qui arrive quand on contrarie Kanra.

D'ailleurs celle-ci finit son verre en une gorgée, rangea son portable et prit son manteau. Elle ne regardait toujours pas Shiki. Une vraie gamine j'vous jure ! Mauvaise perdante, on n'y peut rien.

    "- Je vais fumer."


Déclara-t-elle avant de sortir sans l'attendre. L'attendre ? Pourquoi est-ce qu'il la suivrait. Il avait son secret après tout.
Le gang avait déjà emmené l'autre gugusse beaucoup plus loin, du rapide. Kanra alla s'adosser contre un mur à côté de l'entrée du bar, allumant sa Winston.
La gaminerie n'a pas de limite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Mar 10 Juil - 3:13

Kanra m'adressait une seule fois la parole, elle semblait ne pas apprécier le fait que j'ai découvert son secret, mauvaise perdante ? Pour si peu, je n'y peu rien si le gorille c'est révélé plutôt bavard après seulement quelques échanges, il n'était là que pour de la figuration... enfin, peut-être que les autres gars du bar se serait fait tabasser facilement pour ce mec, mais je ne suis pas n'importe quel alcoolique moi. Je ne disais rien et je restais silencieux, regardant agir la jeune femme, qui semblait avoir un plan pour le second du "duo de choc". Elle pianotait sur son portable et en peu de temps une bande de six personnes débarquaient dans le bar. Je ne savais pas quoi pensé, j'étais impressionné qu'elle ait à ses pieds autant de larbins, mais j'étais déçu, j'imaginais quelque chose d'un peu plus festif, je me voyais bien discuter un peu avec notre nouvel ami, à croire qu'elle est vraiment de mauvaise humeur maintenant.

La jeune femme prenait son manteau et lâchait quelques mots en sortant du bar pour aller fumer, sans même attendre ou regarder si je la suivais. Une fois qu'elle était sortie je me mettais à rire seul dans le bar, puis je soupirais, tout le monde me regardait, mais ça n'avait aucune importance, j'avais perdu la seule chose qui faisait de cette soirée quelque chose de bien. Je ne comptais pas la lâchée si facilement, elle a voulu jouer avec moi et je viens de lui prouver que je suis bien plus doué que j'en ai l'air, où est le problème ? C'est ce qu'elle voulait non... les femmes je vous jure, je n'y comprends rien. Je me levais, prenant soin de repousser la chaise sous la table je me dirigeais vers le bar en jetant une somme d'argent, sachant pertinemment qu'il y avait beaucoup plus, mais je n'avais pas compté, ma soirée s'envolait si Kanra me plantait là. Ce serait une autre personne, je pense que j'aurais laissé les choses filer et que je me serais saoulé dans ce bar jusqu'à demain, mais voilà, même si j'ai son secret, elle en reste quelqu'un qui m'intéresse, elle est comme moi et les ennuis font partie de son quotidien. De plus, si je suivais ce raisonnement, en trainant avec elle, je risque d'avoir des ennuies, avec des groupes de personnes peu recommandables... jusque là je n'ai pu que regarder de loin ce genre de personnes, mais là j'avais peut-être une chance de passer un grade au-dessus. Un léger sourire s'affichait sur mon visage, c'est stupide de penser comme ça ? Oui, mais dans ma tête ce n'es pas comme tout le monde. Je sortais de bar et juste devant l'entrée j'allumais une cigarette, je jetais un regard vers les étoiles en souriant et je regardais ensuite Kanra adosser à un mur. Elle n'était pas très loin de l'entrée, par conséquent, je lui lançais de là où j'étais.

-Tu as le dont pour gâcher les soirées tu sais... on aurait pu s'amuser avec lui, mais tu as voulu me faire étalage de ta force en amenant les six singes... Sur ce coup, tu m'as énormément déçu ma chère...

Je souriais, ce qui signifiait que je ne le pensais pas, enfin, ce n'est pas totalement vrai, puisqu'elle à vraiment gâcher la soirée, on aurait pue bien s'amuser avec ce gars. Je terminais rapidement ma cigarette pour la jeter dans le caniveau, je me dirigeais tranquillement vers la jeune femme avec les mains dans les poches. Je devais la jouer fine, elle était de mauvaise humeur et c'était en partie de ma faute... mais pas complètement, elle n'a pas fait attention, par conséquent j'ai profité de l'ouverture pour prendre la main, mais je suis bon joueur et j'ai un plan pour me racheter. Je m'adossais au même mur qu'elle, à ses côtés et je me laissais glisser le long du mur pour m'asseoir, je sortais une cigarette et je l'allumais.

-Je suis un bon joueur... j'ai profité d'une ouverture, mais il y a eu une intervention extérieure, alors disons que j'ai habillement profité de la situation à tes dépends... ouai... enfin quelque chose comme ça, ça sonnait mieux dans ma tête ma phrase.

Je rigolais une nouvelle fois, j'étais tout de même déçu, car le simple fait que je découvre qui elle était réellement, elle en oubli mon secret... peut-être que ça faisait trop pour elle, elle qui est habituée à fouiller partout pour trouver des réponses. Même avec ces infos sur elle, je n'ai pas grand-chose, je lui ai menti c'est vrai, il n'y a pas que son secret qui m'intéresse. Je secouais la tête pour arrêter de penser, sinon je n'arriverais pas à en placer une, c'est que ça part vite là-dedans.

-As-tu déjà été amoureuse Kanra ? C'est fou ce que certaines choses peuvent te faire faire... mon histoire est un mauvais film, c'est la descente aux enfers du grand Shiki... J'étais amoureux d'une fille, une australienne qui avait fuit son père en Australie, cette enflure abusait d'elle depuis son enfance... je te passe les détails, mais il l'avait poursuivit au Japon, elle lui avait couper les... enfin tu vois quoi... elle a cru pouvoir gérer ça toute seule, connaissant mes penchant pour la violence en ce qui concerne mes proches... elle s'est donnée la mort à cause de lui... quelques jours plus tard, après des cuites énormes je décide d'aller le voir à son hôtel... la suite est simple, la situation dégénère, je le frappe il s'écroule... manque de chance il tombe sur la table de chevet, tuer sur le coup...

Je terminais ma cigarette, que j'écrasais et jetais un peu n'importe où cette fois, l'histoire en elle même n'était pas dur à raconter, simplement, avec le temps je la trouvais nule, c'était le genre de mauvais films qu'on n'avait pas envie de regarder et puis devenir violent par amour... c'est plutôt stupide en y repensant. Je reprenais presque aussitôt que j'avais jeté ma cigarette, même si je doute qu'elle m'interrompe.

-Je n'étais pas paniqué, j'étais fou de rage, je le maudissais d'être mort aussi vite... j'ai appelé mon père pour qu'il m'aide, il a fait en sorte de tout prendre sur lui, son avocat est l'un des meilleurs, mais surtout un ami de la famille, il n'a pris que 5 ans... mon père était le leader d'un grand groupe de Rock avec beaucoup d'argent et d'influence...

En quoi ce secret était important ? Parce que l'avocat avait versé de généreuses sommes pour que la peine soit réduite et aussi pour que mon père rejoigne une prison de faible sécurité pour y purger sa peine. Cette histoire concernait une star du rock, bien utilisé une personne mal intentionné pouvait avoir sa part du gâteau et je savais bien que le gâteau était assez énorme, puisque la fortune de mon père est aussi la mienne aujourd'hui. Je me relevais d'un coup, elle avait ce qu'elle voulait, si moi j'avais encore de l'intérêt pour elle, en avait elle pour moi ? On va croire que je m'attache à elle... bon peut-être un peu, mais ne lui dites pas. Je reprenais mon habituel sourire en la regardant et je lui disais d'un ton qui se voulait plutôt distant et détacher.

-Tu as ce que tu voulais, maintenant fais ce que tu veux... ce que tu as aperçu ce soir, n'est qu'une partie infime de ce que je t'ai promis... libre à toi d'accepter ce que je vais te proposer ensuite...

Je marquais une courte pause, j'avais un plan en tête pour la suite de la soirée, mais avant ça, j'avais faim, énormément faim, l'autre gorille m'avait creusé l'appétit. Je devais savoir si elle voulait continuer l'aventure avec moi ou non, maintenant que le plus gros secret de ma vie est sortie... bon, il y avait pas mal d'autres choses à dire sur moi, comme mes interdictions de jouer au casino de Las Vegas ou ce que j'avais fait au Mexique.

-Je t'invite au restaurant, tu es plutôt bien habillé donc ce sera pas un macdo je te rassure... mais quelque chose de classe et cher, allons tyranniser du riche tu veux bien ? Et, je suis sûr que tu auras une bonne surprise une fois là-bas... mais je n'en dis pas plus, je ne voudrais pas influencer ton choix.

Je ne choisissais pas un restaurant au hasard, je savais exactement lequel je voulais, en espérant que je me rappelle des indications de l'autre abrutit. Une fois sur place, j'avais une petite surprise pour Kanra, je pense qu'elle appréciera le geste, même si elle doit déjà avoir un plan pour régler la situation. Je ne devais pas me faire trop de films, elle avait ce qu'elle voulait, est-ce que j'étais toujours intéressant pour elle ? La soirée ne fait que commencé et j'ai encore beaucoup de choses à lui montrer et puis, elle ne se demande même pas ce qui s'est passé à l'arrière du bar... étrange, je suis sûr qu'elle va me suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Mer 11 Juil - 20:48

La demoiselle était sortie comme une vraie petite fusée, sans demander son reste. Elle était vexée, c'est le moins que l'on puisse dire. Elle avait joué et elle avait perdu. Chose à laquelle elle n'était pas habituée. Ne vaudrait-il pas mieux éviter de jouer si l'on ne sait pas perdre ? Ce serait préférable. Je tacherais de lui en toucher deux mots à l'avenir. Adossée contre son mur, ses petites mains dépassant à peine la fourrure blanche de sa veste, Kanra fumait nerveusement sa Winston pestant contre le monde entier. Elle cherchait toutes les excuses du monde pour prouver que la victoire de Shiki n'était qu'un coup de chance et que sans l'intervention des deux autres idiots -qui s'étaient fait plumer une fois de plus d'ailleurs, mais la jeune femme préférait éviter de penser que Shiki y était aussi pour quelque chose la dedans, j'vous jure, incorrigible- elle n'en serait sortie que gagnante. Non non non, à moins d'une grande aide extérieur la demoiselle ne peut pas perde. Vous avez entendu ? Elle ne peut pas. Du moins c'est ce qu'elle pense. Je disais donc qu'elle pestait contre le monde entier, mais contre elle-même également. Pourquoi ? Déjà parce qu'elle se décevait, mais pas que. Elle était sortie du bar en abandonnant le jeune homme derrière elle ; sans avoir une quelconque preuve que celui-ci allait la suivre. Pourquoi est-ce qu'il le ferait d'ailleurs ? Le problème, c'était que Kanra n'était pas sûre de revoir ce garçon alors qu'elle avait pleins de questions à lui poser. Pour commencer, que c'était-il réellement passé là-derrière avec l'autre gorille super baraquer ? Oui, nous connaissons tous l'issue finale, je suis d'accord. Mais ne pas savoir ce qu'il c'était exactement produit n'est pas frustrant ? Pour Kanra ça l'était en tout cas. Et puis il n'y avait pas que ça. Avec toute cette histoire elle n'était toujours pas au courant du fameux secret de Shiki -lui qui lui avait donné une telle ampleur qui plus est-, ce qui était doublement frustrant. Première petite cigarette déjà éteinte. La deuxième ne tarda pas à être allumée illico presto. Pendant un quart de seconde, la jeune femme hésita même à re-rentrer dans le bar pour aller chercher l'albinos. Mais elle n'eut pas à le faire. Car, oh surprise ! Ce même albinos venait de franchir la porte d'entrée, qui l'aurait cru..

Celui-ci ne manqua pas de faire une remarque sur son comportement, même si le sourire qui la suivait ensuite la démentait. Peine perdue, Kanra était d'une humeur ravageuse. Non, dévastatrice. Un petit peu plus et elle prendra de nouveau la mouche. Les nerfs de la demoiselle sont si fragiles. Néanmoins, il y avait un point sur lequel le garçon s'était trompé. Un tout petit point. Non, la jeune femme avait réellement gâché la soirée, ça c'est vrai (même si elle se refusait de l'admettre). Dans le genre chiant on ne trouve pas mieux. Je cite "faire l'étalage de sa force", bien sur que cette idée avait traversée l'esprit de Kanra. Haha, pour qui la prenez vous ? Elle était même jusqu'à allée laisser sous-entendre cette possibilité à Shiki. Vous vous souvenez ? Que tout le bar se retourne contre lui. Hé oui. Donc oui, je comprends le raisonnement du jeune homme et avec un peu de chance il aurait tapé dans le mille. Mais bon, manque de pot. La demoiselle prit une bouffée de sa Winston perplexe. Elle sentait qu'un très long discours de la part de son compagnon s'approchait, mais elle devait d'abord éclaircir ce point (ce n'était qu'un détail, je sais), elle coupa donc Shiki dans sa lancée tandis que celui-ci venait prendre place à côté d'elle.

    "- Non. Que ce soit clair, ça n'avait rien à voir avec toi. Ce mec m'avait énervée c'est tout. J'voulais plus le voir."


Incorrigible. La jeune femme boudait encore, ça s'entendait au son de sa voix. De plus que cette-dernière prenait grand soin à ne pas poser son regard sur le garçon, bien qu'il soit juste à côté d'elle. Elle tournait la tête dans l'autre sens et ne se préoccupait que de sa cigarette. Elle jouait la fille indifférente -et croyez-moi, elle est très douée pour ça-, alors qu'elle ne l'était pas du tout. Elle n'attendait qu'une chose : que Shiki se remette à causer. Elle se demandait ce qu'il allait lui dire. Sûrement encore se vanter qu'il avait découvert sa profession ? Ou encore se la jouer avec son super secret ? La demoiselle était prête à lui en foutre une si c'était le cas. Toujours dans l'excessivité celle-là, mais c'est ce qui contribue à son charme. Elle termina sa cigarette, la fumant jusqu'au filtre, même si c'était très déconseillé, et jeta le mégot un peu plus loin. Non, elle ne s'était toujours pas décidée à regarder le jeune homme, alors que celui-ci venait juste de recommencer à lui parler. Quelle impolitesse. La jeune femme s'était contentée de croiser les bras derrière son dos, l'air de rien. Sans trop vouloir le faire exprès, Shiki réussit à quelque peu calmer les nerfs de la demoiselle en mentionnant l'aide extérieure. Bon point, très bon point même. Un léger rictus nerveux vint étirer ses lèvres. Tout doucement, Kanra commençait à se calmer. Ce n'était pas très visible, je sais.

    "- Humpf, j'te le fais pas dire."


C'était plus un marmonnement qu'autre chose, une remarque que Kanra se faisait à elle-même. Après si Shiki l'entendait ou pas... Qu'importe.
Le jeune homme reprit son discours et là... Déclic. La jeune femme reporta immédiatement son regard sur lui. Ses efforts pour l'ignorer royalement étaient réduits à néant. Le garçon n'avait pas encore dit grand chose, mais cela avait suffit pour piquer la curiosité de Kanra une fois de plus et captiver toute son attention. Décidément, cet albinos là, Shiki, il était très doué pour susciter l'intérêt de Kanra. Oui, ce n'est pas bien difficile, je vous l'accorde. Mais que la demoiselle s'intéresse ainsi personnellement à quelqu'un est une chose assez incroyable. Croyez-moi. Généralement, un être humain prit à part ne l'intéresse pas. Ce qui la passionne, elle, c'est l'humanité toute entière, l'ensemble. C'est tordue comme façon de penser, mais c'est Kanra. La réponse à la question de Shiki était donc : non. Il faut s'intéresser à une personne pour l'aimer. Apprendre à la connaître. Ce qui n'était pas vraiment le "keaf", si je peux dire ça comme ça, de la jeune femme. Celle-ci fixait le jeune homme avec de grands yeux ronds remplis de curiosité. Elle buvait presque ses paroles, même si ce qu'il disait ressemblait énormément à un très mauvais film dramatique. Le genre d'histoire bateau et clichée. Le truc que personne ne veux voir et que seules les mamie regardent tous les après-midis sur la cinq en faisant leurs mots croisés... Stop ! Je m'égare. Tel était donc le secret de Shiki. C'est vrai qu'utiliser de la bonne manière, savoir cette info -ou cette histoire, comme vous voulez- pouvait s'avérer avantageux. Kanra était tout de même déçue. Comme elle s'en doutait, le jeune homme avait donné une trop grande ampleur à son histoire, précédemment. Surtout qu'elle était idiote. Devenir fou et tuer par amour... Ce sont des comportements fascinants, mais... Oui, clichés. Shiki se releva aussitôt à la fin de ses paroles.

Cette fois-ci, la jeune femme le suivit du regard. Elle était plongée dans ses pensées. La perte d'un être cher et la colère étaient des sentiments qui pouvaient prendre une telle proportion... Presque destructrice. *Même des êtres proches seraient capable de s'entretuer pour ça.* songea Kanra. Les êtres humains pouvaient parfois se montrer si violents et sans scrupules... Hey, on s'égare encore. Heureusement que le jeune homme la ramena sur terre. La demoiselle pouvait rester plongée des journées entières dans ce genre de réflexions. C'est vrai ça, elle avait eut ce qu'elle voulait. De manière détournée puisque c'était Shiki qui lui avait tout avoué, mais elle l'avait eut. Et c'était très étonnant qu'elle n'ai pas encore fait de remarques dessus au passage. Boarf, ça ne saurait tarder. Elle retira ses bras de derrière son dos pour pouvoir les croiser au niveau de son ventre.
Elle se pinça les lèvres et toisa Shiki du regard. Finalement elle pencha sa tête sur le côté comme si cette position l'aidait à réfléchir. Dans tous les cas, la proposition du jeune homme était tentante.

    "- Hum... Je ne sais pas. Est-ce que tu m'intéresses toujours, ou pas...?"


Bien sûre que oui. Ce serait juste trop facile de lui avouer c'est tout. Non mais. Kanra avait encore des questions à lui poser et son petit commentaire à faire je vous rappelle. Shiki l'avait impressionnée aussi (elle ne l'avouera jamais ne rêvez pas trop) et si comme il le dit si bien, ce qu'il s'était passé ce soir n'était que la moitié de ce qu'il lui avait promis ; le reste de la soirée pourrait vite devenir passionnant. Et puis la demoiselle avait faim. Pire, elle mourrait de faim ! Oui, Kanra n'avait toujours pas mangé avec tout ça. Et elle avait encore moins envie de rentrer dans son grand appartement beaucoup trop vide ou d'errer dans les rues. D'ordinaire Kanra adore se balader partout, c'est juste que ce soir c'était Shiki qui préoccupait ses pensées.
Alors elle haussa les épaules et adopta une allure décontracté. sa crise de nerf était passée.

    "- Je crois que tu pourrais encore te montrer utile pour ce soir, alors j'accepte ta proposition. Et puis c'est si gentiment demandé, je ne peux pas refuser."


Elle mourrait de faim surtout oui. La jeune femme réduit la distance qui la séparait de Shiki à zéro et planta son regard dans le sien. Une étincelle passa dans ses yeux rouges, à croire que son instinct de prédatrice revenait à la charge. Sans aucune raison. Je ne le comprends plus.

    "- Et puis, ce n'est pas comme si ça j'en avais entièrement finit avec toi."


Sourire en coin.

    "- Pour commencer, qu'est-ce que l'autre abrutit t'as dit sur moi derrière le bar ? Ou pour faire plus simple : que s'est-il passé ? Pour une crevette dans ton genre tu m'as surprises."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Jeu 12 Juil - 22:27

Aucun commentaire sur mon histoire ? J'étais déçu, je l'entendais déjà me dire que c'était un mauvais feuilleton, qu'elle n'aurait sans doute jamais réagis comme ça pour quelqu'un et que blablabla... Tant pis ! De toute façon je pensais déjà comme ça, mais ce qui compte, ce n'est pas l'histoire en elle-même, c'est le final, seulement j'en ai pas dit assez pour qu'elle se pose des questions sur mon père ou alors, elle ne le montrait pas. J'aurais surement droit à une réponse tardive avant la fin de la soirée, je commence un peu à la connaitre, même si je ne sais pas tout sur elle, je sais une chose : Elle n'a pas la langue dans sa poche et dit ce qu'elle pense. Au fond c'est une bonne chose, au moins aucune mauvaise surprises avec quelqu'un comme elle... bon trêve de flatteries, elle va finir par entre ce que je pense. Bien sûr que je l'intéresse toujours, j'en suis persuadé, j'ai fait d'une pierre deux coups avec ce qui s'est passé derrière le bar, l'autre ahuri m'a raconté pas mal de choses et elle n'a rien vu de ce qui s'est passé, du coup ça rajoute de nouveaux mystère et même si j'en perds un ce n'est pas grave, ces types avaient bien fait de passer nous voir ce soir... ce n'est pas une légende, j'ai vraiment de la chance.

Elle avait l'air d'accepter, mais elle m'aurait dit simplement "oui", j'aurais aussi compris, mais elle doit être comme moi, incapable de faire simple et toujours obligé de faire compliquer. La suite de la soirée était décidée, maintenant il ne nous restait plus qu'à nous mettre en route et j'affichais un large sourire, rien qu'en imaginant ce qu'on allait faire au restaurant. Ce qui me rassurait, c'est que j'avais vu juste, elle avait encore beaucoup de questions, mais j'allais tout lui dévoiler au compte goûte, une fois que l'énigme est résolue on passe à une autre et je ne voulais pas qu'elle parte comme ça, j'avais tellement de choses à lui montrer, je suis sûr qu'elle sera surprise plus d'une fois dans la soirée et rien que d'y penser j'en rigole... intérieurement bien sûr. Pour commencer elle me posait une première question, quelle patience remarquable... elle voulait déjà tout savoir, mais je pouvais pas cacher ma joie, j'avais de nouveau un sourire immense sur le visage, incapable de cacher à quel point j'étais content que cette soirée continue. Je m'avançais doucement et je me retournais vers elle avec un grand sourire.

-Marchons un peu... je t'expliquerais les secret du grand Shiki sur la route, je sais que je te fascine, tu ne peux pas me le cacher... tu es dingue de moi et ça se voit, mais je comprends... comment ne pas l'être sérieusement ? Ou alors c'est moi qui est dingue de toi... ou de moi...

J'explosais de rire et après ça on se mettait en route pour le restaurant dont je lui avais parlé. C'était restaurant très chic, qui n'acceptait pas n'importe qui comme personne et surtout il fallait réserver, mais j'avais déjà tout prévu, quand je veux, je suis un vrai génie, mais il me faut une source de motivation... je crois que j'en ai trouvé une inépuisable, je pourrais tenter de détruire la lune au bazooka tellement je suis motivé. On avançait tranquillement vers le coeur de la ville, là où se situait le restaurant, mais je réfléchissais à la façon de lui dire tout ça, c'est vrai, elle me prend pour une crevette... et quand on me voit comme ça, c'est vrai que j'en ai l'air, on dirait un gentil lutin du père Noël, surtout avec toutes mes couleurs.

-Je ne suis pas une simple crevette... tu connais le comics Hulk ? Bah c'est ça qui s'est passé... j'ai bu une potion et quand je le souhaite, un double maléfique et super costaud apparait... attend, non ça c'est le Docteur Jekyll...

Je rigolais de nouveau, je voulais faire durer le suspense... oui et aussi l'embêter un peu par la même occasion, car vous vous souvenez, j'ai l'avantage maintenant, quoi qu'elle dise et quoi qu'elle pense, j'ai trouvé son secret avant qu'elle trouve le mien, la façon de faire n'est peut-être pas réglo, mais je suis persuadé que dans son métier, tous les moyens sont bons pour arriver àremplir un contrat. Une fois que j'avais fini de rire, je reprenais plus sérieusement mon histoire, elle va finir par me tuer si je joue un peu trop avec elle.

-Ma chère Kanra, il ne faut pas se fier aux apparences, je joue les idiots un peu cinglé, mais en réalité... enfin, je suis cinglé, mais pas si idiot que ça... j'aime juste jouer avec les apparences. Prend l'exemple des deux abrutit de tout à l'heure, un grand et un petit... la brute et le cerveau, c'est trop facile de deviner, en revanche... regarde moi, comme tu le dis je suis une crevette, mais au final le gorille a pas fait un pli... les gens sont sûres d'eux lorsqu'il me voit, mais au bout du compte, c'est toujours moi qui gagne...

J'étais très sérieux lorsque je parlais, mais j'affichais un grand sourire lorsque je terminais ma tirade, j'étais plutôt fier de ce que j'ai dit, c'est ce que je pensais et je suis sûr qu'elle connait bien ça, toujours cacher son jeu pour pouvoir surprendre l'ennemi. Au poker on ne joue pas carte découverte et on ne montre aucune expression sur le visage, pourquoi ? Pour que personne ne se doute de notre jeu et bien moi, c'est pareil. Je lui avait expliqué les grandes lignes, pour qu'elle comprenne la suite, je devais maintenant approfondir.

-Donc dans notre histoire... le gorille regardait tout souriant la crevette en s'avançant vers lui, je te passe le cliché ridicule de la brute qui craque ses doigts... La crevette se met à rire, puis le préviens qu'il devrait faire attention, mais le gorille est bien trop sûr de lui, il n'écoute rien... Au moment où le gorille attaque, la crevette passe à l'action... deux esquives et trois coups bien placer, en moins d'une minute il me suppliait déjà... La suite est simple, il me dit ce que je veux savoir et ensuite je l'assomme.

"L'histoire de la crevette qui avait terrassé le gorille", je pourrais en écrire un livre tient, c'est plutôt amusant comme histoire. Bien sûr il me restait à lui expliquer ce qu'il m'avait dit, mais gardons ça pour plus tard, on arrivait devant le restaurant. C'était un luxueux restaurant, rien qu'en façade ça en jetais beaucoup et surtout il était très renommé, mais ce qui nous intéresse est à l'intérieur, car ce soir, c'est la fête ici et après un repas, il y a un petit bal improvisé. À quelques pas du restaurants je me tourne vers Kanra, avec un large sourire sur le visage.

-Dis moi... sais-tu dansé Kanra ? J'espère que oui, car ce soir dans ce magnifique restaurant il y a une grande réception, mais ce n'est pas n'importe quelle personne... ne t'attend pas à voir des célébrités ou des gens que tu vois à la télévision, je crois que ça va beaucoup te plaire...

J'affichais un petit sourire en coin et j'avais presque une petite étincelle dans les yeux, je passais mon bras autour du sien et j'entrais dans le restaurant. Il y avait encore quelque personne qui entrait, mais nous étions les seuls face à la réception. C'était un homme d'une quarantaine d'année, cheveux légèrement grisonnant et se tenant comme s'il avait un balai dans le cul. L'homme en question s'approchait de moi avec un large sourire, puis il me saluait respectueusement avant de m'adresser la parole.

-Monsieur Natsume... ravi de vous revoir parmi nous, lorsque vous m'avez appelé tout à l'heure, j'ai cru que c'était un canular... enfin, bienvenue quand même, ce que vous m'avez demander est prêt.
-C'est parfait, surveiller pour moi cette charmante demoiselles M. Tanaka, mais attention elle mord, alors ne la contrarier pas...


Je regardais Kanra avec un large sourire, un peu moqueur, surtout pour ce que j'avais dit, puis je m'éclipsais dans une salle à côté de la réception. J'en ressortais une dizaine de minutes plus tard avec un super costume, mais sans cravate, ce n'est pas mon genre, je préfère les choses plus décontracter et qui me permets de bouger, je ramenais un sac à la réception en les donnant au même homme qui nous avait réceptionné, puis je lui donnais un généreux pourboire pour qu'il renvoit mes affaires à Shimizu. L'homme nous salua une dernière fois en nous souhaitant une bonne soirée, puis il nous invitait à entrer avant de s'éclipser à son tour. Je reprenais le bras de Kanra et je l'emmenais avec moi à l'intérieur. Une fois entrer, c'était somptueux, le luxe était très présent, de l'or, de l'argent et des nappes en soies, bref, tout pour en mettre plein la vue. Il y avait plusieurs tables positionner, ainsi qu'une scène avec un groupe qui jouait de la musique, plutôt de style classique, moi je me tournais vers Kanra avec un de mes plus grands sourire, puis à voix basse, mais assez haute pour qu'elle entende je lui disais quelques mots.

-Je sais... tu as un million de question à me poser, mais regarde plutôt autour de toi... tu devrais reconnaitre plusieurs personnes ce soir... car vois-tu, il y a plusieurs figures de la pègre ici, ainsi que des patrons véreux qui gère de grosses sociétés... mais un seul nous intéresse et je te laisse deviner lequel... Dis-moi ce que tu en penses de ma petite soirée ?

J'étais tellement excité sur la fin que j'en bougeais dans tous les sens, j'avais tellement hâte de commencer, beaucoup de personnes avait déjà pris place, mais une seule nous était réservée, une table pour deux, placer à la vue de tout le monde, mais non loin d'une sortie de secours, j'avais tout prévu, bien entendu. Une petite explication s'impose : Une fois avoir maitrisé le gorille, je lui ai d'abord demander qui les avait renseigné pour Kanra, sa réponse était logique, l'homme qu'elle avait vu un peu plus tôt, après plusieurs questions sur Kanra, je lui demandais ce qu'il savait sur cet homme qui avait tout balancé et miracle il se mit à me parler de cette petite "sauterie" qui se préparait en ville, on devrait recroiser notre ami de début de soirée. Comment je connaissais ce restaurant ? Moi et mon père, enfin surtout lui d'ailleurs, nous y sommes souvent descendu lorsqu'on venait dans le coin, mon père est très connu et très apprécié dans cet endroit, c'est pour ça que ce cher réceptionniste était si aimable et serviable avec moi, ensuite, pour ce qui est de l'incruste dans la soirée, c'est pris dans le pourboire que je lui ai gentiment offert. J'attendais avec hâte la réaction de Kanra, j'avais décidé de lui en mettre plein la vue et j'espérais avoir la réaction que j'attendais... après tout, c'était le monde dans lequel elle vivait et si elle était réellement prête à se bruler les ailes avec moi, alors qu'elle le prouve ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Sam 14 Juil - 1:26

C'est vrai que le demoiselle aurait pu simplement répondre « oui » à la proposition de Shiki, mais d'une certaine façon c'était beaucoup trop simple pour elle. Surtout que, dans sa façon de penser, cela revenait à admettre que le garçon l'intéressait toujours autant et en aucun cas Kanra ne voulait le lui avouer directement -il s'en doutait, c'était déjà amplement suffitsant non ? Cela ne reviendrait qu'à flatter son égo et il n'en avait nullement besoin. Déjà qu'il était fier comme un coq d'avoir découvert son secret avec elle, la jeune femme n'allait pas empirer la situation tout de même. Le jeune homme semblait juste un peu déçu que Kanra ne se prononce pas encore sur son histoire. Patience, petit, patience ! Kanra finira par parler un jour ou l'autre et se taire sur ses avis n'est pas dans ses habitudes. Kanra a juste une manière bien spéciale pour réfléchir aux choses dont on lui parle. Dites-lui n'importe quoi, elle n'y répondra pas tout de suite, mais elle gardera l'information dans un coin de sa tête pour y réfléchir -approfondir le sujet etc- et quand vous vous y attendrez le moins, elle relancera le sujet. Pas mal non ? Au fur et à mesure des secondes qui passaient, le garçon commençait vraiment à taper sur les nerfs de la demoiselle. Un conseil petit albinos maléfique, évite de trop lui taper sur le système, cette fille est imprévisible et complètement folle. Après, je dis ça, je ne dis rien. Kanra avait de plus en plus envie de lui faire ravaler son sourire. Elle se faisait violence pour se contenir croyez-moi ou pas. La vengeance ne tardera pas à tomber. Une fois que Kanra saura tout ce qu'elle désire et qu'elle sera au courant de tout ce que l'autre abruti avait divulgué sur elle. Des informations compromettantes ? Ça, à la limite, la jeune femme s'en contrefichait. Après tout elle avait aussi quelques relations avec certaines forces judiciaires qui réclament son aide de temps en temps. A croire que Kanra est plus douée pour débusquer les secrets de cette ville qu'eux... Donc oui, de toute cette mascarade elle s'en fichait royalement. Ce qu'elle craignait davantage, c'était que l'autre homme de Neandertal ait révélé des informations plus personnelles. En effet, il n'était pas rare de voir certains de ses clients au courant de son histoire. Et même si celle-ci pouvait paraître moindre à côté de la profession de Kanra, elle y attachait beaucoup plus d'importance et craignait que quelqu'un ne vienne la salir. C'est étrange hein ? En la regardant aujourd'hui, beaucoup penserait que la jeune femme avait tiré un trait sur son passé, mais non. Celui-ci la hantait chaque jour. Elle n'est qu'une âme tourmentée.

Shiki entama la marche et Kanra le suivit de ses petits pas de chat. Il finit par se retourner pour lui adresser la parole. Quand je vous disais qu’il était fier comme un coq ! Et voilà ! La preuve en image. Ou en écrit plutôt… Enfin bref ! Il avait une telle modestie c’est fou. Son attitude commençait vraiment à devenir lourde. D’ordinaire cela n’aurait pas dérangé la demoiselle, mais je vous rappelle qu’elle n’était pas vraiment d’humeur en ce moment précis. En agissant de la sorte, il n’arrivera à rien, à part à l’agacer. C’est peut-être ce qu’il voulait après tout ? Non, je ne pense pas. De toute manière on n’agace pas très longtemps la jeune femme, estimant qu’on lui fait perdre son temps, elle ne tarde jamais à mettre les voiles dans ces cas là. Ce n’était pas ce que voulait Shiki, si la demoiselle ne l’intriguait pas également il n’aurait pas prolongé leur soirée ensemble. Vous suivez mon raisonnement ? Il n’est pas très compliqué. La réaction de Kanra ne se fit pas attendre. Elle commença tout d'abord par croiser ses bras frêles en dessous de sa poitrine, regardant ailleurs et fronçant les sourcils. La voilà qui recommençait déjà à bouder. Puis elle partit vite dans une de ses divagations qui lui sont bien propres. Attention, la machine est lancée.

    "- Etre fascinée et dingue d'une personne sont deux choses très différentes. Enfin, c'est ma façon de voir. Le fascination est surtout la manifestation d'un fort intérêt envers une chose ou encore un être humain. On peut très bien être fasciné par quelques chose et vouloir le détruire à tout prix, alors que d'être dingue de quelqu'un... C'est un sentiment que je ne peux pas comprendre."


Ouh là, ça part dans tous les sens. même moi j'ai du mal à suivre, mais l'idée principale est là. Non, Kanra ne peut pas être dingue de quelqu'un, du coup elle ne peut pas exprimer son avis là dessus ni comprendre ce sentiment. Son cœur est déjà prit entre autre, par l’humanité et son défunt frère. Je sais, c'est très restreint et un peu dur à avaler, mais c’est ainsi. Cela ne signifie pas qu’elle ne peut apprécier personne, avoir des amis lui est tout-à-fait possible. Même si à la place, elle ne trouve que des associés. C’est juste qu’aimer jusqu’à dépasser l’entendement et agir sous son emprise -comme dans l’histoire de Shiki si vous comprenez mieux- n’est pas dans ses capacités. Sûrement un signe de faiblesse. Elle n’est pas taillée pour ça. Si le garçon réfléchissait un peu plus aux paroles de Kanra, au lieu de toute suite les prendre à la rigolade (c’est vrai que Kanra a souvent tendance à être sérieuse dans des moments où il ne faut pas), il pourrait deviner la réponse à la pseudo question qu’il avait posée avant d’entamer le récit de sa folle aventure. « as-tu déjà été amoureuse ». S’il n’était pas trop prit parce ce qu’il préparait, bien sûr. Mais voilà déjà qu’il reprenait la parole… Bon, c’était un peu la goutte d’eau qui faisait déborder le vase, Kanra éprouverait la folle envie de lui arracher les yeux à la petite cuillère juste avant de le lacérer avec son poignard jusqu’à ce que mort s’en suive. Haha, non je ne rigole pas.

Elle qui regardait dans la direction opposée fit volte face et l’assassina presque de son regard. Il profitait de la situation et cela énervait la jeune femme plus que tout. Quelle mauvaise perdante.

    " - Oui je connais Hulk mais… Rah c’est pas le sujet, tu vas arrêter avec tes histoires débiles ?! Déjà avec l’autre là. Tuer par amour ou par colère.. Ben voyons, c’est tellement stupide et cliché ! Du gros n’importe quoi, voilà ce que j’en pense de ton soi-disant secret. Du n’importe quoi. C’est vraiment le genre de truc que je ne peux pas comprendre, c’est au-dessus de mes forces… "


Silence. Kanra le fusilla encore de son regard écarlate pendant quelques secondes.
Elle se pinça les lèvres, puis se détourna, les mains dans les poches.
Sans le vouloir, elle commençait de plus en plus à dévoiler son vice aux yeux de Shiki et la jeune femme pestait contre elle-même de se montrer si irréfléchie en ce moment même. Shiki pourrait très mal prendre ce qu’elle venait de lui dire, mais ce n’était pas le problème. Et puis, elle n’avait pas menti, elle ne pouvait pas comprendre. Kanra shoota dans un caillou qui entravait son chemin, jetant un coup d’œil en coin à sa compagnon. Il fallait absolument qu’elle se calme tout de suite, ça ne servait à rien d’agir ainsi, mise à part à passer pour une gamine. Mais il y a des limites, ce qui était fait était fait de toute façon et cela commençait à devenir trop facile de la décrypter. Heureusement que le jeune homme reprit son discours, de façon plus sérieuse cette-fois ci. Sage décision petit padawan, les nerfs de Kanra avaient déjà été assez titillés comme ça. Celle-ci, comme elle le faisait depuis le début, écouta attentivement les récits de Shiki et elle ne pouvait qu’aviser. Il avait tout-à-fait raison (au grand désespoir de la demoiselle, mais bon), la jeune femme aussi s’était un peu laissée prendre à ses apparences de petit lutin joyeux et cinglé. Pourtant, ce genre d’entourloupe, Kanra ne les connaissait que trop bien. Ne jamais être soi-même et se montrer plus calculateur que n‘importe qui. Son quotidien. Sa vie. L’histoire du gorille et de la crevette était assez comique et encore une fois un peu niaise… C’était la tendance de Shiki pour ce soir où … ? Quoi qu’il en soit, la jeune femme n’était toujours pas rassurée. Même après cette explication plus en détails sur ce qu’il s’était passé derrière ce fameux bar, Shiki ne lui avait toujours pas révélé ce que « le gorille » lui avait exactement dit sur elle. Allez, crache le morceau bon sang…

Kanra le surveillait toujours du coin de l’œil.

    " - Est-ce que la petite crevette pratique un sport de combat ? Parce que ce que tu viens de me raconter ne s’improvise pas et puis… Tu ne m’as toujours pas dit ce que l’autre Monsieur Muscle t’a appris sur moi. Je veux en avoir le cœur net, dis-le moi, tout de suite. "


Le ton de la jeune femme s’était énormément assombri sur la fin de sa phrase. Ha si le regard pouvait tuer pardi, Shiki serait mort depuis tellement longtemps… Allez, elle ne demande rien de compliqué. La demoiselle veut juste être sûre que son histoire n’a pas été bafouée. Une des seules choses qui lui tiennent à cœur.
Mais elle n’eut pas le temps de tergiverser davantage car voilà nos deux protagonistes arrivés devant un luxueux restaurant. Rien que sa façade laissait imaginer le prestige qu’il devait avoir. Kanra regarda un peu plus attentivement la structure du bâtiment et les lieux qui l’entouraient. Ca y est ! Elle reconnaissait ces environs et était certaine d’une chose : elle était déjà venue ici. Alors que Shiki reprenait la parole, Kanra se ressassait tant bien que mal les raisons de sa précédente venue ici. Haha, oui Shiki, ce ne sont pas des célébrités qui viennent là, mais des gens tels que Kanra, tous aussi pourris les uns que les autres. Voilà, ses souvenirs étaient revenus et ils étaient intactes.

C’était il y a un an de cela. Un homme d’une cinquantaine d’années l’avait conviée dans ce restaurant car il estimait que c’était un lieu « sûre ». Cet homme voulait prendre sa retraite plus tôt que prévu et en beauté, il voulait rouler dans la farine l’entreprise qui l’avait exploité pendant des années pour un salaire minime. Ce nouvel escroc avait donc souhaité d’obtenir l’aide de l’informatrice. Au début, celle-ci ne voyait pas trop en quoi elle devait intervenir, mais cet l’homme l’avait amusé et c’est ainsi que fut monté le plus gros canular du monde. Une histoire incroyable… Peut-être que je vous la raconterais un jour, à l’occasion, vous verrez, c’est une aventure passionnante. Kanra se revoyait encore assise dans une table du fond à discuter business. Le bon vieux temps…

Alors que Kanra était prise dans ses rêveries, cette-dernière ressentit la bras de Shiki se refermer autour du sien et ensemble, ils entrèrent dans ledit restaurant. La jeune femme jeta un regard global sur le décor, il n’avait presque pas changé… Il faudrait penser à se renouveler de temps en temps. Puis elle reporta son regard sur le réceptionniste, lui non plus n’avait pas changé tiens. Est-ce qu’il se souvenait de la demoiselle ? Peut-être qu’elle lui disait vaguement quelque chose. En un an elle n’avait pratiquement pas changé et des yeux rouges vifs ne s’oublient pas aussi facilement, je vous l’assure…
Shiki s’adressa au réceptionniste, puis reporta son regard avec un air moqueur sur la demoiselle. Juste avant qu’il ne s’éclipse Kanra lui glissa :

    " - C’est toi que je vais finir par mordre. "


Avec un ton relativement agacé. Ce qui devait énormément amuser Shiki je pense. Une fois ce-dernier sorti, Kanra se retourna vers « M. Tanaka », elle sembla ricaner puis lui asséna un regard carnassier. Le réceptionniste eut un léger soubresaut. Apparemment, il n’avait aucunement oublié la jeune femme. Qu’est-ce que je vous avais dis hein ? Voir l’effet qu’elle provoquait chez lui ne la fit que sourire davantage. D’après vous, est-ce que Shiki se doutait que Kanra s’était déjà rendue ici ? Je ne pense pas vu l’étincelle qui habitait ses yeux avant qu’il n’entraine Kanra à l’intérieur. Bon, elle n’allait tout de même pas gâcher son enthousiasme. Ce serait si bête… Je me demande comment elle faisait pour se montrer si gentille -oui, parce que là, elle était gentille- alors que ce garçon commençait tellement à lui taper sur le système. Bon, elle reconnaissait tout de même que son acolyte maléfique ne manquait pas de ressources et que jamais elle n’avait pensé une seule seconde qu’elle finirait par se retrouver ici ce soir. Quand une illumination lui traversa l’esprit. Je vous rappelle qu’elle avait un appel à passer. En adressant un petit signe de main au réceptionniste -toujours avec son petit air carnassier sinon ce n’était pas marrant- Kanra se redirigea vers la sortie tout en silence. Ce M.Tanaka, qui était censé la surveiller, ne bougea pas d’un poile. Il devait probablement être heureux de penser que Kanra s’en allait pour de bon… Mais non !
Dehors, l’air ambiant commençait tout doucement à se rafraichir et Kanra ne regretta pas son manteau, au contraire. Toujours à la vitesse de lumière, elle tapota une suite de chiffres sur son portable cent pour cent tactile et se mit patiemment à écouter le bipe incessant qui signifiait qu’elle devait attendre d’être mise en relation avec son correspondant. La voix rauque de celui-ci raisonna à l’oreille de la jeune femme.

    " -Bloquez-tout. Maintenant. "


Se contenta-t-elle d’ordonner avant de retourner à l’intérieur, juste au moment où Shiki réapparaissait. Tiens, voilà le fameux costard dont avait parlé Kanra. La demoiselle le dévisageait de haut en bat sans aucunes gênes, elle avait eut raison, il lui allait beaucoup mieux à lui. Elle avait l’œil pour ce genre de chose de toute façon. Il manquait tout de même la cravate. Kanra ne pouvait pas s’empêcher de faire la remarque, c’était le jeune homme qui avait l’avantage sur la situation et elle ne pouvait pas s’empêcher d’essayer de se rattraper sur tous les points envisageables. Alors que le garçon lui reprenait le bras, Kanra reprit la parole :

    "- Je t’avais dis que le costard t’irait beaucoup mieux. N’empêche, quitte à le mettre, autant le faire correctement et dans les règles de l’art non ? T’aurais pu la mettre cette cravate. "


Puis la jeune femme se retourna pour détailler l’ensemble de la pièce qui s‘offrait à elle. Elle non plus, elle n’avait presque pas changée. Mise à part la scène qui avait été rajoutée pour l’occasion. Son regard pourpre se reporta illico presto sur les instruments utilisés. Le violon était là lui aussi. Subitement, la jeune femme mourrait d’envie d’en jouer elle aussi. Ses yeux écarlates étaient littéralement hypnotisés par cet instrument. Il fallait qu’elle en joue ! Maintenant, tout de suite. La demoiselle finira par s’incruster sur la scène que ça ne m’étonnerait pas, même si, d’ordinaire, elle préférait jouer seule. Kanra est égoïste, elle ne veut partager sa musique avec personne. Mais elle fut forcée d’en détacher son regard pour explorer la salle sous la demande de Shiki. Les fortes têtes de la pègre, bien sûr, elle les reconnaissait presque tous. Enfin presque. La plus grande partie de ces vermines ne portait pas la demoiselle dans leurs cœurs. Pourquoi ? Parce qu’elle avait promis de les aider, avait ramassé leurs frics, pour finalement les escroquer à la fin. Beaucoup s’était retrouvés en prison à cause d’elle. Autant de monde qui rêve de la voir morte… Si ce n’est pas merveilleux. Rien que de se rendre dans ce restaurant ce soir était comme défier le diable en personne. Et bien soit, que le meilleur gagne. Kanra esquissa un grand sourire à l’intention de Shiki et son regard se mit à briller. Elle ne cessait de balayer la salle du regard avec cette expression de gamin qui prépare une bêtise et qui sait qu’il va se faire gronder à coup sûr sur le visage. La jeune femme se jetait dans la gueule du loup et elle y entrainait Shiki. A deux c’est toujours mieux.

    " - Je pense que je suis déjà venue ici et que les trois quarts des personnes présentes ici rêvent de me voir morte et enterrée. Ce que c’est bon de se sentir aimer ! "


Ricanement de la part de la demoiselle.
Déjà quelques regard se détournaient vers eux et beaucoup d’expressions s’assombrir à la vue de Kanra. Celle-ci n’en était que trop fière, se savoir détestée l’amusait, surtout qu’elle le cherchait. Mais apparemment, elle devait trouver une personne bien précise. Se mordant la lèvre inférieure elle entreprit alors la tâche d’inspecter plus en détails les différents visages présents ici. Un peu petite, il faut l’admettre, Kanra dû se mettre sur la pointe des pieds et lever le menton pour entrevoir la totalité des visages du petit peuple (toujours accrochée au bras de Shiki, d‘ailleurs elle ne se gêna pas pour prendre un peu appui sur lui). C’est ainsi qu’elle repéra… La taupe. Toujours aussi moche dans son costume celui-là. Il se tenait non loin de là, sur leur gauche, avachi sur une chaise à siroter une sorte de cocktail. Cette-fois-ci, ce fut un sourire psychopathe qui étira ses deux lèvres roses. Sagement, elle retourna à sa place initiale. Répondant à l’intention de Shiki :

    " - Bien, je crois que nous avons retrouvé un vieil ami. J’ai une chouette nouvelle à lui annoncer, il va adorer. Tu savais qu’il était ici n’est-ce pas ? Laisse-moi deviner… C’est Monsieur Muscle qui te l’a dit ? C’est fou ce que les gens deviennent bavards sous la menace… "


La jeune femme trépignait sur place rien qu’à l’idée de la réaction du « coucoujeportemallecostard » quand elle lui annoncerait en personne tout ce qui l’attendait demain. Le demoiselle savourera chaque secondes de ce moment prodigue. Shiki avait fait fort, Kanra le reconnaissait. Ce garçon était vraiment… Fascinant, oui. Et il la fascinait, encore oui. Mais non, elle n’était pas dingue de lui ! Bien que le jeune homme en question se montrait de plus en plus appréciable.

    " - Si tu es prêts à te faire tuer, alors on est deux."


Déclara-t-elle avec entrain. Elle planta son regard dans le sien.

    " - Une table nous est réservée, non ? "


Il y avait bien cette table qui se trouvait au centre de tout qui semblait les attendre et la jeune femme mourrait d’envie de se jeter dans le brasier, comme l’avait déjà si bien dit l’albinos.

    " - Alors, on y va ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   Dim 15 Juil - 22:25

Cette soirée était de plus en plus intéressante et elle promettait beaucoup de choses, rien que de penser à ce que j'ai prévu j'en frissonne déjà. J'ai un tas de choses à faire ce soir, que j'espère pouvoir réussir, bien sûr je ne préparais pas tout à l'avance, le restaurant, les secrets de Kanra et tout le reste se sont décidés au dernier moment, je n'avais pas prévu tout ça, mais c'est encore mieux et j'avais hâte de voir la suite. Sur la route vers le restaurant Kanra m'avait parlé sur mon histoire, mais je n'avais pas relevé, j'étais d'accord avec elle, c'est ridicule et ça ne sert à rien, mais elle à voulue savoir le secret, il lui fallait tout de même les détails. Je savais qu'elle cachait quelque chose sur le sujet et c'est bien pour ça que je ne relevais pas lorsqu'elle me demandait si le gorille avait parlé, disons qu'en me mettant en garde contre elle, il m'en avait dit beaucoup et j'ai trouvé ça plutôt drôle comment il présentait les choses, après l'histoire en elle même est troublante et je ne sais pas encore quoi penser, c'est bien pour ça que je n'en parle pas. Je préférais resté silencieux face à ses questions, je ne vais pas tout lui dire non plus, je ne suis pas fou, je compte bien garder son attention toute la soirée et personne n'arrivera à changer ça. De toute façon on arrivait enfin dans les restaurants et après un accueil souriant du réceptionniste je m'étais changé pour entré avec Kanra.

Elle semblait contente de se retrouver en enfer avec moi et je dois avouer que j'étais content qu'elle se plaise ici, j'avais eu quelques doutes, je me suis dit qu'elle n'aurait pas apprécié les gens qui sont présents dans cette pièce. D'ailleurs elle avait fait sensation, contrairement à moi, quoi que quelques regards étaient tournés vers moi, sans doute se demandait-il qui était cet énigmatique personnage aux côtés de Kanra. C'est ça mon atout pour la soirée, je ne suis pas connu ici ou presque pas, je connais deux trois visages, mais ça s'arrête là, je peux faire ce que je veux, c'est Kanra qui attire l'attention. Je ne lui dirais pas, mais c'est en réalité mon appât, elle attire les regards pendant que je prépare un plan machiavélique pour pimenter la soirée. Sur ce coup j'ai fait très fort, mais je vais devoir encore plus me surpasser si je veux l'impressionner de nouveau.

Elle avait repéré notre ami, on ira surement le voir plus tard dans la soirée, mais pour l'instant ce n'est pas notre objectif, on ne va pas rester planter là toute la soirée, nous avons un rôle à tenir ce soir. Toujours le bras accrocher au sien je l'emmenais à une table qui nous était réservé, avec nos noms et tout ce qui faut, j'invitais Kanra à s'asseoir en lui tirant la chaise et en la repoussant, puis je m'installais en face d'elle. Il y avait beaucoup de discutions autour de nous, certains nous regardaient toujours, peut-être même qu'ils espéraient pouvoir tenter quelque chose ce soir qui sait. J'arrêtais de scruter la salle pour me concentrer sur Kanra, je la regardais dans ses yeux rouge et j'affichais un léger sourire.

-Kanra... j'ai une faveur à te demander pour ce soir... quoi qu'il arrive dans ce restaurant, n'intervient pas avec tes toutous s'il te plait, laisse-moi gérer et qurtout laisse-moi te montrer ce que c'est une soirée avec Shiki... et ne t'en fais pas pour ta vie, il ne t'arrivera rien, même pas une égratignure, je te le promets.

J'affichais un large sourire pour conclure, j'étais bien décidé à tenir cette promesse, je m'en voudrais si quelque chose lui arrivait, de toute façon c'est prévu dans la soirée tout ça. Après ça, M. Tanaka revenait à nous avec un grand sourire, une bouteille à la main, du whisky, une bouteille de taille moyenne, le genre de bouteille plutôt cher qui se boit que dans de grandes occasions, il nous posait deux verres, puis il me murmurait quelques mots à l'oreille pour finir par s'en aller. Je posais un verre devant Kanra et un devant moi, puis j'ouvrais la bouteille pour me servir, je me levais de ma chaise, un sourire amusé sur le visage, puis je me lançais d'une voix forte et distincte.

-J'aimerais porter un toast... car ce soir est une soirée spéciale... alors, je lève mon verre à Kanra et je la remercie d'avoir accepté ma soirée en enfer...

Un silence macabre s'installait alors que je rigolais et je buvais une gorgée avant de m'asseoir. La tension était palpable, certains avaient bien vu mon petit jeu de provocation, alors que d'autres reprenaient leur discussion, certains parlaient de surement de moi. Je commençais déjà à m'amuser comme un fou, le petit discours, je ne pouvais pas m'en empêcher, il fallait mettre de l'ambiance et mettre au courant ceux qui ne l'étaient pas au sujet de notre présence ici.

-Je te préfère largement dans ce genre de décor... tu es une jeune femme ravissante et pleine de classe, un tel lieu te va parfaitement... mieux qu'un bar en tout cas...


Je ne poursuivais pas mon petit discours, je me levais avec un large sourire pour accueillir quelqu'un qui arrivait de derrière Kanra. C'était Kaito Ishimoto... une figure emblématique de la pègre, quelque de respecter et riche, qui est bien au-dessus de toute cette racaille qui traine ici. Il s'approchait de moi et me saluer avec une accolade amicale, ce qui devait surement surprendre Kanra, qui devait sans aucuns doutes le connaître.

-Shiki ! Je n'étais pas sûr que c'était toi au début... mais avec ton petit discours de tout à l'heure, j'en étais persuadé, mais tu as beaucoup grandit depuis la dernière fois que je t'ai vu...
-Kaito... ça ne fait que cinq ans tu sais, ce n'est pas si loin que ça... mais où sont mes bonnes manières, je te présente Kanra, que tu dois surement connaître...


Il se tournait vers la jeune femme avec un léger sourire, c'était peut-être le seul de la soirée qui ne voulait pas la tuer, car je doute qu'elle ce soit frotté à lui en l'arnaquant, il a mauvaise réputation dans le milieu. Il me regardait ensuite en rigolant, sans doute s'apprêtait-il une nouvelle fois à m'envoyer une petite plaisanterie.

-Je vois que tu as bon goût en matière de femme Shiki... Et toi Kanra, je te demanderais d'être gentille avec ce jeune homme, son père me ferait la peau si quelque chose lui arrivait... d'ailleurs, comment vas-t-il ?
-Bien... il se tient à carreaux alors il ne devrait pas tarder à sortir.
-Tu lui passeras le bonjour de ma part... sur ceux mes amis je vous laisse et je vous souhaite une bonne soirée et Shiki... c'est inutile... même si je te demande d'éviter les ennuies, tu ne le feras pas.


On se mettait tous les deux à rire ensemble et il sortait de la salle, dommage qu'il ne restait pas, il était comme un oncle pour moi, je l'ai presque toujours connu, un grand ami de mon père. Je me reposais sur ma chaise et je regardais Kanra avec un sourire amusé, persuader qu'une nouvelle fois, un million de questions venait se bousculer dans sa tête, alors je voulais lui expliquer avant qu'elle se demande, car Kaito ne semblait pas la détester, c'est soit qu'elle n'a jamais traité avec lui, soit qu'elle a toujours été réglo.

-Avant que tu te poses des questions, oui je connais Kaito Ishimoto... c'est un vieil ami de mon père, il se sont connus quand ils étaient jeunes, ils n'était pas des enfant de coeur à cet époque, il est comme un oncle pour moi, il m'a souvent sortis de situation plutôt délicate je dois l'admettre.

Au bout d'un moment elle devait s'interroger beaucoup sur moi, je n'en avais pas l'air comme ça, mais je connaissais beaucoup de monde et j'avais des entrées dans ce genre d'endroits, mais en réalité, la moitié me viens de mon père, c'est un peu l'héritage de la famille. Je m'imaginais dans sa tête, bien que ce soit difficile, elle devait se dire que j'étais quelqu'un de surprenant et qui cachait très bien son jeu, en jouant des apparences.

Il y avait plusieurs réponses auxquelles je n'avais pas répondue tout à l'heure et je ne sais pas si c'est le fait d'avoir revu Kaito, la soirée ou l'endroit, mais j'avais envie de lui répondre directement cette fois-ci, sans histoires farfelus ou autre stratagème pour camoufler tout ça. Je tentais de me souvenir de ce qu'elle m'avait demandé... il y avait la question sur le sport de combat que je pratique et sur ce que m'avait dit le gorille, j'allais même répondre à celle là, je suis vraiment un seigneur ce soir.

-Je crois que j'ai laissé quelques questions en attente non ? Même si j'imagine qu'il y en a des milliers dans ta tête... Alors, si me souviens bien... Oui, je pratique des sports de combat, ce qui est plutôt logique, étant donné avec quelle facilité je m'en suis sorti. Je pratique l'Aïkido, ainsi que le Krav Maga... donc je n'en ai pas l'air comme ça, mais je sais me débrouiller... ensuite... oui le gorille m'a dit plusieurs choses te concernant... d'abord de me méfier de toi comme de la peste, ainsi que deux trois autres choses, mais je ne veux pas pourrir l'ambiance de la soirée... je n'ai pas cherché à les connaître et ce n'est pas mes affaires ce genre de choses.

J'étais sérieux quand je concluais mes paroles, j'avais les paroles de cet abrutit qui raisonnait encore, je ne voulais pas lui expliquer, pas maintenant, laissons la soirée passer et on verra après si je lui dis ou non ce qu'il m'a révélé sur elle, de toute façon il ne racontera ça à personne d'autres, je lui ai fait comprendre qu'il n'avait pas intérêt à le faire.

Alors que nous étions tranquillement en train de discuter, un homme s'approchait de Kanra... Oh, surprise notre taupe en costard, il saisissait Kanra par le bras, il nous regardait tous les deux et avec un air embarrasser il disait s'adressait à Kanra.

-Que... que faites vous là ! Je vous croyais morte ! Et surtout... presque toute la salle veut votre mort, vous êtes au courant de ça ? On avait un business ! Il est hors de questions que vous fassiez tout foirer, alors partez tous les deux !

Je ne bougeais pas, je laissais Kanra géré ce problème, après tout c'était son client, mais je ne pouvais m'empêcher de rire, il venait comme ça, sans se gêner à la vue de tout le monde et il osait être aussi insistant avec la jeune femme... je commence à la cerner un peu et je doute qu'il y gagne quelque chose, bien au contraire, je pense qu'elle n'aime pas trop ce genre d'attitude envers elle... mais je veux voir la suite et je regardais attentivement Kanra dans les yeux, avec un regard amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avec Shiki... les ennuies ne sont jamais loin [PV : Kanra Mikado]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre[Solo]
» Les ténèbres ne sont jamais bien loin... [PV Dunya et Kyoukou]
» On m'a toujours dit de boire avec modération, mais, il est jamais venu (Maxadin)
» == LE LAVOIR ==
» Guide des Espèces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: