AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !

Aller en bas 
AuteurMessage
Kin C. Takeru Yamato

avatar

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 23
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

MessageSujet: [LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !    Lun 7 Mai - 11:46

La nuit venait d'envelopper Nagoya lorsque Kin franchit le seuil de sa porte les poches rempli d'argent sale dont il ne savait trop quoi faire. Après avoir fermer la porte , il jeta plusieurs liasses de billets sur la table. *Qu'est que je pourrais bien en foutre cette fois-ci ? Drogues ? Alcools ? filles ? * la question était cruciale ... et la réponse lui vint tout naturellement . Les trois . Sans plus tarder il composa plusieurs textos , appela deux trois numéros . En moins de vingts minutes la nuit du Yakuza était planifiée . Son appart' allait devenir le temple de la déchéance ...

Tous les ingrédients allaient être réunis pour réussir ce temple, si ce n'est qu'il manquait encore l'alcool. Il y avait certes un bar bien rempli pour une consommation personnelle ou en comité réduit mais jamais il y en aurait pour tous les invités que Kin avaient conviés à sa party. C'est donc plein de motivation que Kin ressortit rapidement se ravitailler .

Un quart d'heure plus tard , il était revenu accompagné cette fois-ci de trois amis et de 6 caisses d'alcools . Les quatre bad boys réaménagèrent les pièces , remplissait le bar ... La soirée allait être M O N U M E N T A L E.

Minuit sonna en même temps que les premiers invités. De nombreux visages étaient inconnus à l'hôte mais cela ne semblait absolument pas le gêner, plus on est de fous plus on ris non ?
Petit à petit le monde afflua , il y avait de tout des filles de mecs , des ... ben on ne sait pas trop en faite . La majorité d'entre eux étaient dans la tranche d'age 18-25 ans , mais des petits collégiens étaient parvenus à se faufiler . Ce n'était surement pas l'endroit où ils devaient se trouver mais Kin n'en avait que faire il n'était pas leur daron tant qu'il n'en sautait pas une c'était l'essentiel.

Les verres s’enchaînaient au rythme de la musique, le salon était plein à craquer , des filles dansaient sur les tables , d'autres se faisaient des rayes de coke dans la canap' , d'autres encore étaient peut etre en train de baiser à l'étage . L'ambiance était juste comme Kin l'espérait . Celui-ci était comme un poisson dans l'eau , un verre à la main la clope au bec. Il paraissait encore clean malgré la croûte de sang qu'il avait autour de la narine droite. *mouhahaha ça tourne*

Avec toutes ces femelles entrain de se trémousser avec presque pas de tissus sur le dos , Kin ne tarda pas à passer en mode prédateur. Il fallait qu'il trouve la perle rare de la soirée. Alors il se mit en quête d'une belle demoiselle . Une , un baiser, pas assez bien . Une deuxième un verre jeté à la gueule, sûrement pas bon signe . D'autres suivirent mais la perle ne se montra pas .

Quelque peu désespéré , il alla chercher un remontant dans sa salle de bain . Enfin chercher , plutôt consommer , car on ne laisse pas traîner ainsi les pilules du bonheur . Il sortit donc une petit boîte de sa poche , celle-ci contenait différents cachets , il en saisit deux et les avala en moins de deux . Coke , extas' , alcools ... un joyeux cocktail . Une sorte de grognement se fit entendre derrière le junki , d'un pas pour le moins instable il se retourna . La vision n'était sûrement pas la plus glamour , aurait il d'ailleurs préféré ne pas se retourner . Une jeune demoiselle était en train de se vider les tripes dans ses chiottes tandis qu'une autre comatais tel un bon gros déchet transpirant et dégoulinant de mascaras dans sa baignoire.

"Rooh putain ça va encore être dégueulasse ! "

C'était pas ce soir qu'il allait rencontrer la perle , il préféra donc redescendre dans la fête . Des halucinations commençant à lui prendre ...



ps: le sujet est libre , vous êtes donc tous les bienvenus cela dit un petit MP avant de répondre ça peut être cool. Sinon j'hésite à modifier la fin , je mofie si personne veut faire la nana qui begère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakuro Fea

avatar

Masculin Nombre de messages : 6
Age : 23
Localisation : Dans la gueule d'un Bahamut sauvage.
Emploi : écrivain.
Loisirs : Essayer de comprendre les humains.
Remarque des admins : 19/04 > MP à Ari' pour renseignements, RAS, délai pour la fiche accordé, changement de pseudo à faire plus tard, blablabla...
Date d'inscription : 19/04/2012

Feuille de personnage
Age:
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec:

MessageSujet: Re: [LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !    Jeu 10 Mai - 11:32

« Putain, Zack ! Viens, je te dis, cette soirée va être d’enfer ! »
« Tu me vois t’accompagner, et te servir de chandelle auprès de pétasse sans soutien-gorge ? »
« Mais carrément ! Allez bordel, viens ! et puis j’suis sûr que tu pourras t’éclater, mec ! Tu sors jamais de chez toi ! »

Une conversation qui avait les allures d’un refus net de ma part, et pourtant, sans que je sache véritablement la manière dont cela arriva, je me retrouvais habillé, coiffé, et au seuil d’un appartement totalement inconnu, accompagnant ainsi un ami qui à mes yeux, me trahissait de la plus horrible manière qui soit. Comment étais-je arrivé là ? Je débouchais en plein milieu d’une fête aux arômes de drogues et d’alcools, et j’eu bien vite fait de perdre de vue mon pote., comme pour compenser.

(…)

Dévorant des yeux ce qui ressemblait à un paradis de cinglés, assis sur un tabouret, mes jambes battant le rythme, je cherchais à me concentrer sur l’intérieur de mon verre. Ça n’avait pas l’air trop dégueulasse ; tout du moins ça avait l’air « buvable ». Je posais un regard bleu sur l’intérieur, avisant une lourde lamelle de citron, qui flottait paresseusement à la surface d’un liquide vert. Oh dieu, que faisais-je là ? Je n’avais pas la moindre idée de comment me comporter, ou quelle initiative prendre. J’avais surtout l’impression d’être l’unique mec habillé ici en costume cravate. Décalé. Voilà ce que j’étais : absolument décalé dans un lieu de luxure. Oh dieu, répétais-je pour la millième fois.

Réprimant un frisson quand une demoiselle totalement ivre glissa ses doigts dans mes cheveux, je suivais des yeux sa progression jusqu’à la piste de danse improvisée : soit la table du salon, et étudiais les courbes de ses mouvements. Je ne comprendrais jamais quelle excitation pouvait-on rechercher dans la consommation de drogue ou d’alcool. M’enfin. Je savais ce qu’on me répondait, dans ce genre de cas : « Eyh mec ! T’es trop coincé du cul ! Lâche toi, va ! »
Me lâcher. Amusant. Sauf que me lâcher, dans mes meilleurs fantasmes, consistait à écrire comme un hystérique, sans manger, sans boire, à coucher sur papier des mots qui suinteraient de mon esprit, comme des serpents fulgurants. Je soupirais, secouant mes cheveux blonds. Non, c’était décidé, je ne pouvais pas m’amuser ici. Aucune jolie fille calme, aucun garçon silencieux : il n’y avait personne pour me tenir compagnie, mis à part mes pensées rancunières. Je fermais les yeux.

« Merde. M’emmerde. »

Me levant de mon tabouret, je rouvrais les yeux, posant sur la totalité des convives un regard bleu, aucunement asiatique. Chopais le premier qui vint. Un grand, un vrai colosse, avec un air de punk mixé à un de ses dessins, là… comment s’appellait ce dessinateur ? Hyper connu sur deviantArt… Hum… ID-boomer… So. Ça avait l’air festif, dans la tête du bonhomme, qui titubait vers le milieu du salon. Pauvre enfant, marmonnais-je, en le voyant pris d’un malaise. Condescendant, moi ? Si peu.
Je m’approchais. Une odeur de testorénone en action m’emplit les narines, et plissant le nez, dans une moue boudeuse, je croisais les bras sur ma poitrine, me plantant devant lui.

« M’sieur… quand on s’ennuie, on fait quoi ? »

Ouais. Chieur professionnel ? Called me.


HS: Je ne me suis pas corrigé, je verrais ça tout à l'heure. J'espère que ça te va. ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuuta Kande
♠ Vicos 8D Non, pas la chips... QUOIQUE ÇA CROUSTILLE ! ♠
avatar

Féminin Nombre de messages : 71
Age : 26
Localisation : Au pays de la douche 8D
Emploi : De ceux qu'essaie d'enregistrer le nez pointé sur un bouquin...
Loisirs : >.>
Remarque des admins : Elle est barrée, elle est con, elle pue, elle dit de la merde, elle..... Non, mais franchement quoi è é
AU TROU VILE CATIN D: MWAHAHAHAHAHAHAAAAA 8D
Golio. uu'
Date d'inscription : 08/01/2012

Feuille de personnage
Age: 19
Situation personnelle: C’est compliqué
Sort avec:

MessageSujet: Re: [LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !    Jeu 10 Mai - 19:21



Blasée, seule, sans programme particulier et sans compagnie amicale ou autre, du fait qu’elle soit arrivée à Nagoya depuis peu, elle se pavanait dans la ville, arpentant les allées commerciales, jetant quelques coups d’œil aux vitrines mais sans animosité. La ville était incroyablement calme ce soir là comparé à d’habitude. Grandissant sa sensation de solitude, elle se sentait assez triste aussi. Elle n’avait pas vu le visage de sa dernière rencontre depuis un bon moment, sans nouvelles, elle se demandait bien si au moins il pensait à elle. Elle ne l’entendait que très peu de fois le son de sa voix à la radio, un animateur quoi.
Dans le courant de ses pensées elle fut interpellée par des gars en voitures qui braillaient comme pas possible par la fenêtre et bouteille à la main. Ils avaient l’air de bien s’éclater même s’ils étaient arrivés au stade de danger public à rouler comme des fous. Une autre voiture arriva peu de temps après et de la même façon, peut être s’étaient-ils lancé un genre de course, s’était très probable. Un passager de la seconde voiture avait gueulé un truc comme quoi fallait qu’ils arrivent avant eux chez un punk sous peine de perdre un pari corsé. Kande n’y prêta pas plus attention et les regardait partir à toute vitesse sur la route devant elle, laissant s’échapper un soupir, elle boirait bien aussi pour la peine. Elle s’était alors enfilé trois verres dans un bar assez sympas, bien qu’elle ait dû se sortir des griffes de deux gars bien lourds, elle se sentait plus calme, moins pensive et repris sa balade nocturne pour remarquer à un moment donné d’importantes traces de pneus sur la route. Surement celles des gars de tout à l’heure. Sans trop savoir pourquoi elle se mise à les suivre, bien oui elle était « moins pensives », en temps normal une demoiselle n’irait pas se risquer dans des ruelles moins éclairées. Elle fini par arrivée un bas d’un énorme immeuble. Trois types braillaient à l’entrée pour rentrer, à l’interphone. « Je t’ai grillé les doigts dans le cul lascar, j’ai remporté le pari tu vas dérouiller !! » Ce genre de comportement n’étonnait guère Kande, elle a déjà côtoyé ce genre de personne avec la bande de son frère, elle en rigolerait presque se rappelant des souvenirs, mais mieux vaut rester vigilante quand même.
Levant la tête, elle voyait à travers des baies vitrées qu’un étage était bien animé, de toute évidence c’était loin d’être l’heure d’aller dormir et ce jusqu’aux aurores. Bref elle rentra avant que la porte d’entrée se ferme et empreinta un ascenseur :
« Mais qu’est-ce que je fais là moi… »
Au fur et à mesure que l’ascenseur montait, elle entendait le vacarme de l’étage en question, se demandant si elle ne devrait pas plutôt faire demi-tour, mais les portes s’ouvrirent et deux personnes la tirèrent de là. Elle comprit leur petit jeu : tout le monde rentre personne ne sort, d’où leur blocage à l’ascenseur et d’où le couloir inondé de monde aussi. C’était l’anarchie elle ne savait pas où mettre les pieds, mais quitte à être coincée autant s’amusé là. Pas mal de monde titubait déjà, certains se plotaient n’importe où, d’autres ne comprenaient pas que l’alcool ça se boit plutôt que de s’arroser avec. Elle entra donc dans l’appartement de la personne inconnue en question, piqua une bouteille des mains de quelqu’un au passage et visita vite fait les lieux, du moins ce qu’elle pouvait en voir. L’appartement est super grand et pourtant déjà tellement dégueulasse. Elle se faufilait entre les personnes buvant quelques gorgées à la bouteille. Puis elle monta à l’étage ouvrant les portent au hasard voir qu’est-ce qui y avait hors mis des abrutis qui se sautaient dessus et qui s’embrasaient à côté, bref. Elle ouvrit la porte d’une salle de bain et vit une nana se vider dans le wc et un punk tentant de l’aider à s’en remettre, elle se mise à rire la voyant dans cet état. Les effets de l’alcool commençaient à venir mais rien de considérable encore, et releva un peu la fille de ses cuvettes.
« Hey si tu continu à descendre le nez la dedans tu vas le regretter. Tiens une rincée d’alcool ça te fera du bien ! »
La fille revomi aussitôt voyant la bouteille devant son nez et Kande elle ressortit à moitié contente de sa blague. Puis percutant trois secondes plus tard, elle fit le lien entre les fous furieux d’y à quelques heures et le punk qu’elle venait de voir, puis après tout elle s’en fichait pas mal, et puis c’est peut être pas lui, y en a d’autres dans ce beau foutoir, mais préféra quand même aller ailleurs histoire de pas attisée trop l’attention du fait qu’elle n’était pas une invitée. Elle se mêla à la foule, un peu chauffée par l’alcool, lâchant ses quelques petits principes et se laissa entrainer au rythme de la musique toujours bouteille à la main, dansant un coup avec un mec et même des filles, bref sacrée furie festive !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ileen Flynn

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 24
Localisation : Au pays des castors
Date d'inscription : 06/01/2011

Feuille de personnage
Age: 23
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: //

MessageSujet: Re: [LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !    Ven 11 Mai - 4:20

Ce sera une petite soirée, qu’ils disaient.
Vous allez vous amuser, c’est certains, qu’ils disaient.
Alors là, non. C’était vraiment abuser de la naïveté de la prof de nationalité étrangère, ça. Et dire qu’elle avait accepté de s’y rendre sans poser de questions! Quelle conne! Ses petits élèves devaient bien se marrer dans leur coin, s’ils ne s’étaient pas envoyé un verre de trop dans le nez ou s’ils n’étaient pas occupés à sniffer de la coke à même la table basse du salon. Quoi que, maintenant qu’elle tournait la tête vers le petit groupe qui s’adonnait à cette activité, elle ne reconnaissait aucun d’entre eux. Assise plus ou moins confortablement dans un fauteuil – et elle avait délibérément choisi le fauteuil pour ne pas avoir à partager son espace personnel avec une quelconque énergumène complètement high, verre de peu-importe-quel-alcool à la main, une jambe croisée par-dessus l’autre, elle regardait d’un air perplexe ce qui se passait devant elle, c’est-à-dire la course à la ligne de cocaïne et tous ces jeunes adultes et adolescents qui se pressaient comme des sardines et se bousculaient pour pouvoir avoir accès à un peu de cette farine bonifiée.

Lorsqu’elle fut lassée de contempler ce triste spectacle – tiens en plus elle venait à peine d’apercevoir la fille qui se trémoussait sur la table basse en plein milieu des convives accrocs à la coke, son regard se dirigea vers la porte, qui était toujours aussi inaccessible tant il y avait de monde dans ce damné appartement. Qui était l’hôte de la soirée, d’ailleurs? Peut-être était-ce une hôtesse. Cette pensée la fit sourire. Non. Il y avait décidément trop de greluches dans cet endroit pour que l’hôte soit une femme. Assis quelque part, bien tranquille, il devait y avoir un type qui trouvait cela bien rigolo de voir tous ses invités dans un tel état. Quelques « hommes » parmi le troupeau, si on pouvait appeler les quelques types qui avaient l’air un peu plus passifs et qui avaient quelques poils de plus au menton des hommes. Ileen leva les yeux au ciel, blasée par cette atmosphère. Un instant, elle fit tourner l’alcool qu’il y avait dans son verre avec ennui. Pourtant, son petit jeu ne dura pas bien longtemps puisqu’un jeune homme, où plutôt le peu qu’il en restait, vint l’aborder, lui désignant la table basse d’un geste vague. Il avait accroché aux lèvres un sourire aussi mou que de la guimauve et les yeux qui n’arrivaient même plus à faire le focus.

« Hey, tu as l’air coincée, t’aurais pas envie d’en prendre un peu? »

Ileen le fixa un instant, ne sachant pas si elle devait se sentir insultée, ou alors éclater de rire. Elle aurait probablement opté pour la deuxième option si elle n’avait pas eu peur que le type prenne ça pour un oui. Au lieu de quoi elle arqua un sourcil, le fixant avec une moue découragée, l’air de dire : « Tu crois vraiment que tu es en état pour déceler mes pensées profondes, ma chouette? » Pourtant, elle lui répondit en se tortillant légèrement sur son siège, l’air dégoûté :

« Euhm non? Non merci, je vais passer mon tour..? »

Le type ne prit même pas la peine de lui répondre, et s’éloigna, perdu dans son trip. Le regard d’Ileen fit le tour de l’aire commune, tendant de distinguer des visages qui pourraient lui être familiers, prenant quelques gorgées de son verre à intervalles réguliers. L’enseignante tiqua lorsqu’elle reconnu des élèves du lycée à travers la foule, mais ne tenta rien pour aller les rejoindre ou gâcher le plaisir qu’ils pouvaient trouver à cette débauche. Elle n’était pas leur mère, quand même. Et elle avait beau ne pas réellement s’amuser, hors de question qu’elle rende la soirée encore plus pénible en jouant au chaperon.

Le regard de la brunette avisa une tignasse couleur d’ivoire qu’elle avait déjà vue quelque part. Dans des circonstances assez semblables, qui plus est, mais plus, comment dire…atténuées. Ses yeux se plissèrent, et en un clin d’œil elle se retrouva sur ses pieds, déterminée à aller le saluer, s’il n’était pas trop perdu dans son état second.

« Heyy! Lança-t-elle en s’approchant de lui pour attirer son attention, le jaugeant du regard, verre toujours entre les doigts. »

Elle s’arrêta à sa hauteur, ne manquant pas de voir l’état de son nez, signe qu’il devait être passé par la table basse. Elle ne releva pas. Tant qu’il répondait de manière à peu près lucide, elle pouvait faire avec.

« Alors erhm.. C’est une soirée euh.. (Elle tourna la tête à droite, puis à gauche, pour constater ce qu’il y avait autour, qui n’était guère plus rassurant que ce qui se passait au salon.) Mouvementée? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kin C. Takeru Yamato

avatar

Féminin Nombre de messages : 127
Age : 23
Localisation : Dans une région froide de cette admirable planète terre . Pleut souvent aussi d'ailleurs
Emploi : Emmerdeuse professionnelle
Date d'inscription : 24/05/2010

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: je sais pas au bout du cinquième verre j'oublie son nom

MessageSujet: Re: [LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !    Dim 13 Mai - 15:27

Tout ce bruit ! Roooh bon dieu qu'elle horreur , ça résonnait sans cesse dans sa tête . Il était pourtant bien informé , c'était tout de même lui qui fournissait la drogue dans toute la ville , les cocktails de ce genre sont à bannir ! Il galérait à mettre un pied devant l'autre tant ses jambes semblait le soutenir de façon précaire, ajoutez à cela les hallucinations concernant le sol qui pour Kin semblait bouger et vous pourrez vous représenter sa démarche. [je finirai plus tard]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !    

Revenir en haut Aller en bas
 
[LIBRE]Etrange t'as quatre nibards et des éléphants roses autour de toi bébé !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: