AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lost and found - PV Kouhei

Aller en bas 
AuteurMessage
Ileen Flynn

avatar

Féminin Nombre de messages : 93
Age : 24
Localisation : Au pays des castors
Date d'inscription : 06/01/2011

Feuille de personnage
Age: 23
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: //

MessageSujet: Lost and found - PV Kouhei   Ven 13 Avr - 6:58

C’est après avoir laissé des tas de messages plus incohérents les uns que les autres qu’Ileen était débarquée chez Kouhei ce soir là. Et je dis bien soir. Étonnamment, la brunette avait réussi à dormir et à se retenir de ne pas aller tambouriner chez son collègue en plein milieu de la nuit, et elle avait même réussi à passer une partie de la journée dans un état relativement calme, et ce malgré le fait que son esprit roulait à 100 miles à l’heure. Pourtant, à présent, c’en était trop. Il fallait qu’elle s’extériorise, qu’elle parle à quelqu’un. Et la meilleure personne pour faire office de récepteur s’était presque imposée d’elle-même. Kouhei, son collègue, son tonton. La jeune femme savait qu’il serait de bon conseils, et s’il s’avérait ne pas l’être, au moins, elle aurait de quoi se changer les idées.

En après-midi, tout s’était emballé. Son cœur, son cerveau, ses pensées, c’était un miracle si elle avait réussi à prendre la route. Elle avait probablement eut juste assez de motivation pour se rendre vers celui qui aurait peut-être la solution à son problème, problème qui n’était pas moindre, tout compte fait. D’ailleurs, elle avait un petit mal de tête qui continuait à la suivre, amplifié par une impression d’étouffement à l’intérieur de son casque de moto. Elle ne fut pas mécontente de le retirer, alors qu’elle arrivait devant l’endroit où résidait son collègue.

« Salut, Kouhei, c’est Ileen, ouais j’appelle parce que, je me disais que ça serait bien qu’on se voit… »
« Kouhei? Ouais c’est encore moi, je sais, j’ai appelé il y a quelques minutes mais je..bah je croyais que t’étais là mais que t’avais pas été assez rapide pour décrocher, mais on dirait bien que non…En tout cas, j’aurais besoin de te parler… »
« Kouheiii~ Tu n’es toujours pas là, ou alors tu es là mais tu m’ignore, vil personnage! Ahem. Enfin, sache que si à ton retour j’attends devant ta porte… »

Lèvres pincées, elle passa le casque de son bolide sous son bras, puis entra dans le bâtiment avant de se diriger instinctivement vers le studio de l’homme de 32 ans. Même pas besoin de s’annoncer, un homme fut assez gentil pour lui tenir la porte. De toute façon, il savait qu’elle venait, non? Alors à quoi bon? Tout en marchant, une myriade de questions et de réflexions lui traversèrent l’esprit. Qu’allait-elle lui dire, à Kouhei? Était-ce vraiment nécessaire qu’il soit au courant de tout ça? Elle avait conscience de la sagesse du professeur d’histoire, qui avait tout de même 9 ans de plus qu’elle, mais, connaissant la ferveur avec laquelle il protégeait ses deux filles, et même elle malgré le fait qu’elle ait passé l’âge de la majorité depuis trois bonne années, elle n’était pas certaine que ce soit une bonne idée de le mettre au courant de ce merdier dans lequel elle s’était fourré. Cette pensée la força à s’arrêter en plein milieu du couloir, se demandant s’il ne valait pas mieux qu’elle garde tout à l’intérieur. Un frisson d’horreur la parcouru à cette nouvelle réflexion. Si elle ne disait rien à personne, qui sait, peut-être ce défi imbécile qu’elle avait lancé à un homme qui manifestement n’en avait rien à foutre de sa personne prendrait une tournure beaucoup plus désagréable qu’elle ne le pensait, et que dans cette éventualité, elle n’aurait personne sur qui compter. Vaut mieux prévenir que guérir, songea-t-elle en reprenant sa marche vers l’appartement de Kouhei. Finalement, elle y arriva, et attendit. Il était encore temps de rebrousser chemin, elle pouvait retourner se cloîtrer chez elle et ruminer sa frustration envers ce fichu barman, imaginer d’autres coups pendables à lui faire subir, d’autres combines plus tordues les autres pour le faire craquer une bonne fois pour toute, elle pouvait…La jeune femme s’ébroua. Non. Non, ce n’était pas une vie, ça. Vivre pour vouloir voir une autre personne s’effondrer devant soi, ce n’était pas une vie. Sortir de chez elle lui avait fait le plus grand bien, elle n’allait pas régresser au point d’aller s’enfermer comme une huître dans son appartement. Elle cogna donc doucement à la porte, la peur au ventre. Resaisis-toi, Ileen! Ce n’est pas comme si tu étais devant SON appartement! Tu vas simplement voir un ami pour te changer les idées, alors cesse d’y penser, garde le sourire et essaie de diriger tes songes vers autre chose, bon sang!

« Je crois que j’ai fais la plus grosse bêtise de toute ma vie, lâcha-t-elle lorsque la porte s’ouvrit et qu’elle dut lever les yeux pour croiser le regard du professeur. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kouhei Sugihara

avatar

Masculin Nombre de messages : 5
Age : 39
Localisation : Dans mon snuggie.
Date d'inscription : 08/04/2012

MessageSujet: Re: Lost and found - PV Kouhei   Mer 18 Avr - 2:59

Un avantage de ne pas avoir les filles à la maison, c’était qu’il pouvait dormir tard sans se faire réveiller par les cris hystériques de leurs dessins animés. Ou par la plus jeune qui venait sauter à pieds joints sur son matelas en chantant qu’on était samedi, ou dimanche, ou un jour de congé. Un vieil homme comme lui avait besoin de ses matinées pantouflardes où il fonctionnait au ralenti, une fois aux deux semaines. Il faisait la grasse matinée, roulait deux ou trois fois dans son lit, avant de se lever tel une grosse limace jusqu’à la cuisine, pour se faire un déjeuner de pacha en baillant et en écoutant la radio, se dandinant au rythme des derniers tubes populaires le poêle à la main, poêle qui pouvait sans doute se transformer en guitare pour un solo endiablé. Puis, lorsque son repas de roi était terminé, il sortait ses corrections, ses écouteurs dans les oreilles. Comme il avait des voisins âgés, il se résignait à faire mourir ses tympans à petit feu, pour se donner du pep alors qu’il soulignait de rouge les passages laborieux de certains de ses élèves les plus faibles. Il n’entendait pas vraiment ce qui se passait dans le studio, quoiqu’il était pas mal sûr d’entendre la sonnette. De toute façon, personne ne l’appellerait en samedi matin, enfin, il croyait. Donc il corrigea, dans la joie et l’allégresse, enfin presque. On avait beau être prof et passionné, on ne se passionnait jamais pour cela.

Lorsqu’il eut terminé, il regarda l’heure, seigneur, il avait beau avoir dormi tard ce matin-là, il n’aurait pas cru qu’il serait si tard. Il dut donc se forcer un brin pour s’habiller en humain normal, donc pas en robe de chambre et en pantoufles lapins, question de sortir à la supérette s’acheter un petit truc en attendant de faire l’épicerie le lendemain. Il avait toujours un succès fou avec les vieilles dames pas habituées à voir un homme obligé à faire le marché de cette manière. Toutes ces coïncidences firent qu’il manqua tous les appels de panique sur son répondeur. Mais lorsqu’il revint avec son plat déjà fait, comme les samedis paresse l’obligeaient, il dut bien voir la lumière rouge qui clignotait sur le combiné. Il décrocha alors et écouta.

Ce qu’il entendit aurait pu paraitre comique. En fait au premier message, il ne se posa pas trop de question, trouvant cela très normal, mais se disant que la jeune femme aurait pu attendre la semaine pour lui dire, après tout ils travaillaient ensemble. Lui et Ileen étaient plutôt proches, lorsqu’il était tombé sur cette jeune femme isolée qui avait du mal à se débrouiller avec son japonais, il l’avait vite pris sous son aile de père poule. Depuis qu’il l’avait aidé à s’exprimer plus facilement dans la langue de son pays d’accueil, ils étaient bons amis. Au début du deuxième message, il rigola, mais pas pour longtemps. Cela semblait urgent. Qu’est-ce qui avait bien pu se passer pour qu’elle veuille lui parler tant que ça? Il pensait à la rappeler, mais se retint alors que le troisième message commençait, écoutant attentivement avec une certaine appréhension. Le ton vaguement humoristique régla un peu de son inquiétude, faute de la dissiper. Il se demandait simplement quand elle avait pu laisser ses messages. En tout cas, en revenant du magasin, il avait trouvé le devant de sa porte désert, ce qui voulait dire que ça ne devait pas faire tant longtemps. Il entreprit donc de ranger les aliments qu’il avait laissés sur la table le temps de prendre ses messages. Ce après quoi il attendit, comme les messages indiquaient qu’elle viendrait. En entendant les petits coups portés à sa porte, il ne fit ni une ni deux pour aller y répondre, espérant que ce soit Ileen et pas un vendeur de balayeuses.

Ce fut heureusement la jeune femme qui apparut de l’autre bord, enchainant tout de suite avec la raison de sa présence. La plus grosse erreur de sa vie? Ça semblait grave, même si elle avait encore bien des années devant elle pour faire des erreurs. Il recula alors pour la laisser entrer en l’invitant : « Allez, viens me raconter ça. » Fermant la porte derrière elle, il pensa lui offrir un café ou quelque chose, mais vu l’heure et la situation nébuleuse, il ne savait pas trop si elle souhaitait un café ou un petit remontant alcoolisé. Kouhei décida alors d’éclaircir tout de suite le mystère, en listant ses hypothèses diverses : « Alors, qu’est-ce qui se passe? Tu dois de l’argent à des gangsters? T’as pris une colocataire barjo? Ne me dis pas que tu t’es initiée aux drogues injectables?! » Peut-être exagérait-il, mais l’attente entre son message et son arrivée avait été suffisante à son esprit pour partir dans toutes les directions, les plus dramatiques surtout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lost and found - PV Kouhei
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. Lost and found
» The Lost get Found (Kirian #1)
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ? 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: