AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Machine de mes deux... [Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 9 Avr - 23:59

Elle n'avait pas apprécié d'être enlevé de la sorte en pleine rue, n'était-ce pas agréable de voler ainsi ? Pourtant, cela avait l'air marrant d'où elle était. Elle lui criait dessus en plein dans le restaurant, à croire qu'à chaque passage dans un établissement, ils faisaient un scandale, heureusement qu'il ne comptait pas faire toute la ville comme ça.

La jeune fille semblait bouder, du coup elle prit une table et s'installa sans même attendre Sora, lui il regardait au-loin. C'est nouveaux les remords chez elle ? Bien sûr que la fille n'allait pas les oublier, elle venait limite de se faire arnaquer 1200 yens, mais c'était le jeu ! On n'achète pas le t-shirt d'un inconnu dans la rue, même si celui-ci est beau comme un dieu. Pour ne pas la recroiser il fallait déjà espérait qu'elle ne soit pas du lycée, sinon ça pouvait devenir un peu plus difficile.

Dans le fond Sora savait bien qu'il était plus ou moins comme ça, à faire des choses insensé, attirer les regards sur lui et faire son cinéma avec les gens, mais pas autant de fois en une soirée il faut l'avouer. Ce qu'elle avait dit sur la fin avait fait sourire Sora, elle jouait à son jeu ? Peut-être pas, mais elle voulait sans doute le manipuler. Il resta planter là comme un poteau, réfléchissant, puis d'une voix claire et assez forte il s'adressa à Raira qui était un peu plus loin.

-Aah tu vois, à force tu commence à succomber à mon charme, d'ici peu de temps tu sera folle de moi.

Après cela il s'avançait vers la jeune fille pour s'installer en face d'elle, la plupart des gens les regardaient faire leur spectacle, mais cette fois les gens semblaient plus nerveux, certains même les regardaient un peu plus sévèrement, d'autres murmuraient entre eux et il ne semblait pas très amusé par la scène. Sora s'accouda sur la table regardant la jeune fille avec un visage amusé.

-On s'amuse bien ce soir non ? Je suis sûr que tu n'imaginais pas ça lorsque tu m'as croisé un peu plus tôt dans la soirée... Je vais t'avouer que moi non plus je n'imaginais pas tout ça, mais je m'amuse bien avec toi.

Il était pensif, un peu perdu dans ses pensées, voilà bien longtemps qu'il n'avait pas passer une soirée à faire le fou dans les rues, cela remonte à très longtemps maintenant, à l'époque c'était avec ses amis. Sora perdit le fil de ses pensées lorsqu'un serveur s'approchait d'eux, pour passer commande, Sora décida cette fois-ci de prendre la parole.

-Bonsoir, ma petite amie et moi aimerions commander une tonne de Taiyaki s'il vous plait, elle adore ça, elle en mangerait toute la journée si elle ne devait pas faire attention à sa ligne, elle est mannequin vous savez ? Aaah, quelle fille extraordinaire...

Le serveur ne savait pas trop ce qui lui arrivait et savait encore moins ce qu'il devait lui répondre, il restait là avec son petit calepin et son stylo devant les deux jeunes. Sora lui il regardait Raira en souriant, puis sans savoir pourquoi il lui tirait la langue, comme pour se moquer d'elle après ce qu'il avait dit au serveur, qui d'ailleurs il restait toujours là, il semblait regarder Raira, il ne me croyait pas ? Ou alors il était sous le charme, mais d'un coup il sortit de son absence dit quelques mots.

-Oh oui... je vois... c'est vrai que votre amie est ravissante...

Sora se tourna vers le serveur, avec un léger sourire, il avait limite l'air d'un psychopathe avant de s'adresser au serveur.

-Ne commencez pas à draguer ma petite amie, sinon je vous démembre et vous jettes dans le lac et vous servirait le repas au poisson...

Le serveur partis aussitôt avec sa commande en tête, après tout il n'y avait pas qu'elle qui pouvait tyranniser les serveurs, lui aussi avait bien le droit de s'amuser et sur ce coup il avait fort, le serveur aurait pus se faire dessus, mais il faut croire que Sora n'était pas si convainquant que cela après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mar 10 Avr - 22:26

Cette fois-ci les personnes qui se trouvaient dans la salle avaient l'air beaucoup moins disposées à la rigolade que les précédentes. Oh, ca n'annonce rien de bon. Et si les choses repartaient en vrille (j'en étais quasiment sûre, Sora et moi on arrive jamais à rester sage bien longtemps), l'ambiance pourrait tourner au vinaigre. Bwarf qu'importe, de toute façon il faut savoir vivre dangereusement !

Le garçon était resté un peu loin pour me répondre, pourtant il le fit quand même. C'est ça fais en profiter toute la salle, déjà qu'ils sont tous prêts à nous sauter à la gorge. Et quelle modestie les amis. Peu importe, moi aussi j'avais fini par m'accoutumer au tempérament du jeune homme. Dans un sens on commençait sûrement à se connaître, bien qu'aucuns des deux joyeux lurons ne parlait de lui. C'est vrai quand j'y pense, on ne connaissait rien l'un de l'autre excepté nos prénoms. Pas plus mal en fait, on ne se devait rien. On s'amusait c'était tout. Après on repartira chacun de notre côté et peut-être même qu'on ne se recroisera plus, allez savoir. C'est pour cette raison que j'avais pris la décision de profiter au maximum de cette soirée de sorte à en garder un bon souvenir.


" - Succomber, Mmh ? Peut-être , peut-être pas va savoir... A toi de choisir ce qu'il te convient le mieux."


J'avais parlé sur un ton léger, comme si je lui demandais de choisir entre deux parfums de glace. Ce qui exaspéra les quelques tables autours de nous qui pouvaient entendre notre conversation, ou plutôt qui écoutaient attentivement tout ce qui se disait. Comme si ils étaient à un spectacle. Quoi qu'en y réfléchissant il n'y avait pas beaucoup de différence entre un spectacle et ce qu'on était en train de faire. Bref, tout ce que je voulais dire c'était que les japonais étaient très pointilleux sur tout ce qui se rapportait aux manières à adopter pour répondre à des sentiments, ce dont, Sora et moi, donnait l'impression de complètement s'en foutre. Quelle plaie ces japonais.

Je me calai bien dans le fond de ma chaise, les jambes croisées et les mains sagement posées sur mes cuisses. De cette manière je devais ressembler à un ange bien qu'à l'intérieur de moi la tension commençait à monter, monter et encore monter. Tous ces chuchotements et ces regards pointés vers nous dans l'espoir de trouver un ou deux trucs à se mettre sous le dents étaient plus qu'indésirables. Je restais concentrée pour rester "zen", avoir le sang chaud c'est pas toujours évident. Je répondis au garçon qui avait l'air pensif en gardant un visage fermé, ces chuchotements je n'entendais que ça...


" - Pas du tout, je n'aurais jamais imaginé un truc aussi délirant, mais le concept me plait. N'empêche quand j'y réfléchis j'me rends compte que si on est ici c'est uniquement à cause des sushis. Au moins, même si ils sont à vomir ils auront servis à quelques chose, je m'amuse."

Sur la fin de ma phrase je fixai le garçon, le visage toujours neutre. J'avais entendu des pas qui se rapprochaient de nous, je jetai un léger coup d'œil sur ma gauche, Bingo ! Un serveur, mais bon, cette fois-ci ce n'était pas à moi de prendre la parole. Chacun son tour je suppose.

Ha ? On joue à la petite copine et au petit copain maintenant ? Très bien. C'est vrai, j'avais presque oublié, j'avais eu droit à ma déclaration juste avant et ma réaction pouvait être considérée comme une forme d'acceptation. Un véritable scénario de film tout frais payé, un ! Le garçon me tira la langue. Hé c'est bon moi aussi je peux jouer à ça ! Même si ca va être beaucoup plus difficile pour moi que pour lui. Les relations de couples, vraiment pas mon truc, ha ça non...


Je pris mon courage à deux mains pour me fabriquer un de ces sourires niais que je déteste tant, un sourire made in Sora ! Un ton léger, une attitude qui se veut mignonne. La fille amoureuse qui est contente de son montrer en public avec son copain mais qui reste néanmoins un poile gênée. D'où la présence de ce teint légèrement rosé. Laissez-moi aller me pendre...


Je ma lançai ! Quand faut y aller, faut y aller ! ... Je veux pas.

" - Oh mais, chéri, ne dis pas des choses pareilles c'est gênant... Même si tu es adorable. Vous savez, aujourd'hui c'est mon anniversaire et il a organisé tout une soirée en amoureux rien que pour moi, j'ai vraiment de la chance de l'avoir tout à moi."


J'avais fais la totale et avais bien insisté sur le "tout à moi" ! Je souriais encore bêtement. Je n'espérais qu'une chose c'était que le serveur s'en ailles pour que je puisse redevenir normale. Il ne se fit pas prier, ho le pauvre... Sora avait une vrai tête de psychopathe après tout. Moi j'étais poussée à bout, je m'accoudais sur la table en appuyant ma tête contre mes deux mains en soupirant. J'étais frustrée de ne pas réussir à jouer la comédie plus longtemps, mais faire les petites filles mignonnes était au dessus de mes forces.

" - Je m'avoue vaincue, j'te laisse le rôle du petit ami, très peu pour moi. En tout cas je vois que tu es plutôt dans le genre le copain jaloux. Intéressant."


J'avais relevé mon regard vers lui, un sourire narquois sur les lèves. C'était à mon tour d'avoir un petit plan... Machiavélique ? Je voulais juste savoir jusqu'où irait le jeune homme dans le rôle du copain jaloux.
Je regardai en direction des serveurs, je n'eus aucun mal à capter le regard d'un de ces gugusses, après tout on était devenu l'attraction principale de l'établissement en moins de deux. A contre cœur je repris l'expression du gentil petit ange blond, offrit un de mes plus beaux sourire à ce serveur idiot en lui faisant un léger signe de main. Plus kawaii que ça tu meurs ! J'affichai une expression satisfaite, n'attendais plus que la réaction du rouquin...

Action et ça tourne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mer 11 Avr - 13:11

Si elle s'amusait autant que Sora c'était le principal, c'était pas bien compliqué de l'amuser, lui il était souriant et content pour un rien, mais elle, il ne la connaissait pas donc si elle passe un bon moment Sora en était encore plus que satisfait. La soirée pourrait basculer a tout instant, puisque les deux jeunes faisait leur show et que les gens autour d'eux semblait pas vraiment apprécier ce qui se déroulait devant leurs yeux.

La jeune fille entrain complètement dans le jeu de Sora, elle en était presque convaincante dans son rôle de petite amie modèle. Son anniversaire ? Bonne idée ! Il pourrait commander un gâteau et tout ce qui va avec et Sora s'imaginait déjà un tas de plan dans sa tête, fausse demande en mariage ou fausse rupture, enfin bref, son imagination débordante était en ébullition.
Sora jaloux ? Il ne s'était jamais posé la question, peut-être que ça le dérange de voir "sa petite amie" proche d'un autre, mais il sait bien qui il est et ce qu'il vaut, du coup il n'a pas peur de la concurrence.
Il n'avait encore rien vu venir, même pas le temps de répondre, l'action suivait les paroles de Raira, il fallait s'en douter non ? Son "Intéressant" à la fin ne présageait rien de bon. La jeune fille avait fait un magnifique sourire, ainsi qu'un signe de la main à un des serveurs, on pourrait se laisser prendre, si Sora ne l'avait pas vu avant, il pourrait la trouver super mignonne comme ça. Il regardait le serveur en admiration devant la jeune fille, puis il la regardait elle avec un sourire en coin qui s'effaçait aussitôt lorsqu'il regardait à nouveau le serveur, le visage fermé une expression de tueur, le serveur lâcha la jeune fille du regard pour regarder Sora, puis il lui dit sèchement.

-Tu te fait plaisir ça va ? Tu veux peut-être que je te laisse en tête-à-tête avec elle aussi ?

Les autres serveur s'éloigner discrètement de lui, le laissant seul face à Sora, qui avait revêtit sa tenue d'acteur et qui jouait parfaitement le rôle du petit copain jaloux, un peu extrême. Le serveur lui répondit aussitôt d'une voix hésitante.

-Je... c'est elle qui...


Sora jouait le jeu jusqu'au bout, il serrât ses poings comme pour montrer qu'il commençait à perdre patience, puis il se leva brusquement de sa chaise et regardait le serveur avec un regard noir, même Sora se faisait peur à lui-même.

-En plus tu accuses une si charmante jeune fille ? Regarde là encore une fois et c'est avec une paille que tu mangeras jusqu'à la fin de tes jours... c'est valable pour le premier qui essaye de la regarder...

Il se rassit, la salle semblait encore plus tendu certain écoutait leur repas, d'autres partait à peine arrivé, c'était amusant à voir, même si certain commençait à se lasser de l'attitude des deux jeunes. Sora regardait Raira avec un sourire tendre et admiratif, pour convaincre les derniers septiques de leur amour, puis il reprit une attitude plus calme et détendu. Il regardait la jeune fille en souriant et lui disait discrètement.

-Tu as vu la salle ? Si on ne finit pas dehors avant la fin de notre repas on a de la chance... ils sont tendus on dirait... Ils n'aiment pas notre Show ? Pourtant, je joue bien le petit ami extrêmement jaloux non ? Le pauvre serveur... Tu n'as pas honte ? Ils ne vont pus te regarder de la soirée, tu vas t'en remettre ?

Sora s'amusait toujours autant, à eux deux ils était en train d'animer Nagoya, une soirée sans doute historique ! Voir même légendaire ! Bon peut-être pas jusque là, mais pour Sora il s'en souviendra, il aime bien se défouler ainsi et il semblerait que la jeune fille fasse ressortir ce côté-là, mais reste à savoir jusqu'où va les emmener la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mer 11 Avr - 21:12

Le jeune homme ne s'était pas fait prier pour s'approprier le rôle que je venais de lui fabriquer de toute pièce et il lui allait comme un gant ! Il jouait beaucoup mieux qu'auparavant, dans la rue. Quant à moi, j'affichai une mine tellement satisfaite qu'elle en devenait effrayante. Les rares personnes qui arrivaient à détacher leurs regards du véritable show de Sora pour observer ma réaction devaient me prendre pour la pire des garces, à me délecter ainsi de la détresse du pauvre serveur et de la scène que je venais de créer. Certains ont même crus me voir étouffer un ricanement. Une petite demoiselle comme on en croise partout se serait sentie très mal à l'aise face au bazar qu'elle aurait créée, mais pas moi. Au contraire, c'est ce genre de situation qui m'amuse le plus. Je suis détestable, je vous l'accorde, mais ce n'est pas de ma faute si l'être humain se laisse si facilement piégé. Même si l'on sent la fourberie arriver on y saute quand même à pieds joint. Hé oui, sinon c'est pas marrant.

Je gardais mon regard rivé sur le serveur qui ne savait plus où se mettre, mon menton reposant dans ma paume et un léger sourire en coin qui restait figé sur mes lèvres. Il devait se sentir seul, ce mec. Tous ces potes l'avaient laissé face au garçon après tout, vive la solidarité. De temps en temps il me jetait des regards où je pouvais y déceler son désarroi avec un soupçon de colère. Il réalisait enfin qu'il avait été nul d'avoir baisser sa garde devant une jolie blonde. Ca lui servira de leçon pour les temps à venir, parce que jusqu'à preuve du contraire je suis loin d'être la seule fille calculatrice de ce bas-monde.

Le garçon se rassit en face de moi, j'arborai donc à nouveau un air faussement naturel, mais ça il n'y avait que le jeune homme qui pouvait s'en rendre compte, l'acte "jalousie" n'était pas encore finit. Mon attitude se voulait rassurante et calme, un comportement qui devait répondre au sourire tendre et admiratif que m'offrait le garçon. Si les deux parties n'y mettaient pas du sien, la comédie ne pouvait pas se tenir, par contre pour l'instant celle-ci marchait comme sur des roulettes alors autant continuer sur cette lancée. J'écoutai tranquillement ce que le garçon avait à me dire conservant mon attitude calme et rassurante. Je sentais les regards des autres qui nous analysaient, pas question de faire un seul faut pas. Si discrètement, on pouvait se dire tout ce que l'on voulait, notre comportement devait rester irréprochable. C'est fatiguant.
Un léger rire s'échappa de ma bouche sur la dernière phrase que le garçon m'avait dite. Une petite étincelle passa dans mes yeux et mes deux lèvres s'étirèrent en un sourire espiègle. J'étais bien résolue à le taquiner un petit peu, voir même à le provoquer. Je pris un ton cynique, je voulais juste l'embêter un tant soit peu.


" - Et je vais même très bien le vivre. On ne ressent pas tous le besoin du regards des autres pour se sentir exister."

C'était à la limite de la méchanceté je l'avoue et j'avais parlé d'une manière où on aurait pu croire que je le mettais devant un de ces défaut. Loin de là, comme je l'avais souligné, j'avais envie de l'embêter.
Quand bien même, ce devait être l'atmosphère qui commençait à se faire électrique qui commençait à peser sur mon comportement. On ne le dirait probablement pas mais je suis extrêmement influençable, à la limite de la naïveté.


Je ne laissai pas au jeune homme le temps de me répondre que j'enchainai déjà sur autre chose. Je me fabriquai un air serein et admiratif, petit ange le retour ! J'allai doucement chercher une de mains du garçon pour la prendre entre les miennes. Aucune comparaison possible avec toute les fois où je l'avais empoigné pendant la soirée. Cette fois-ci je me voulais douce et légère, comme si j'avais peur de le briser.


Toutes les fois où je l'avais frappé me revinrent en tête, je dus me retenir pour ne pas exploser de rire.

" - Tu as été génial tout à l'heure, je me suis sentie comme une véritable petite princesse. Ta réaction montre que tu ne me veux rien que pour toi et j'en suis très heureuse quand j'y pense."

Je fis en sorte que nous nous rapprochions pour que je puisse poser mon front contre le sien comme il l'avait déjà fait avec moi. Puis je repartis de plus belle sur un ton frivole, je m'amuse !


" - Et je suis tellement heureuse que je ferais tout pour te garder à mes côté. En plus, je ne sais pas si je te l'ai déjà dit, mais tu es vraiment beau quand tu t'énerves..."

Puis je lui glissai quelques mots à l'oreille en revanche ce n'était plus la petite amie qui parlait.

" - Je ne sais pas si ils apprécient notre petit spectacle, tout ce que je peux dire c'est qu'ils m'ont tous pris en grippe. Après ce que j'ai fais au serveur, la plupart doivent croire que je ne fais que te manipuler toi aussi. Mais bon la fin justifie les moyens, j'essaye juste de te garder pour moi non ?"


Je changeais rien à ma position, main dans la main, nos deux têtes reposant l'une contre l'autre, de loin on aurait tout simplement dit un moment de partage entre deux amoureux, j'attendais ce que Sora allait bien pouvoir me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Jeu 12 Avr - 11:23

Étrangement Sora se sentait viser lorsque la jeune fille parla du regard des autres, mais il prenait ça à la rigolade, il ne va pas le cacher qu'il aime bien se faire remarquer et que les autres le remarques, mais il ne trouvait pas utile de relever, ça devait être un de ces plans pour le déstabiliser !

Le jeu continuais de plus belle, la jeune fille dans le rôle de la petite amie admirative devant son petit ami qui venait de faire une crise de jalousie rien que pour elle. Il passait d'un extrême à l'autre, un coup les gens pouvaient les voir hurler et la seconde d'après c'est deux amoureux qu'ils avaient sous les yeux, c'était assez hilarant. Elle déposait même son front contre celui de Sora, elle ne le montre pas souvent, mais en réalité elle sait y faire en matière de "faux couple". Elle se mit à lui murmurer quelque chose que les autres clients ne pouvaient pas entendre, du coup avant de reprendre son rôle, il lui parlait à son tour à voix basse.

-Peut-être que si je joue bien mon rôle ils vont s'en prendre à toi... après tout c'est toi la méchante dans l'histoire, moi je ne suis qu'un amoureux aveugle... Mais j'aime bien le fait que tu me manipules, c'est très sexy je trouve !


Maintenant place au spectacle, il fallait bien pimenter un peu cette soirée non ? Ça redevenait bien trop calme au goût de Sora. Soudain une idée lui traversa l'esprit, il se recula un peu afin de lui faire face, "un sourire ravageur et des yeux de miel" s'affichait maintenant sur son visage, c'est sûr, il avait une idée derrière la tête, il tenait les deux mains de Raira, puis il lui dit d'une voix douce et tendre.

-Puisque tu veux me garder rien que pour toi... partons maintenant où tu veux, Madrid, Paris ou même Londres je te laisse choisir et mari...


Impossible de terminer sa phrase, interrompu par la sonnerie de son portable, même les autres clients était en attentes du reste de la phrase, mais Sora décida d'improviser et de changer ses plans, il jetait un bref coup d'oeil à son portable, un message d'un de ses amis, ça fera l'affaire. L'espace d'un instant un sourire s'affichait sur son visage, le genre de ceux qu'il avait un peu avant dans la soirée et à chaque fois il avait un plan, mais il n'y avait que la jeune fille pour le comprendre.

Il lâcha brusquement les mains de la jeune fille et se levait brusquement, le serveur apportait leur plat au même moment, Sora cru même remarquer un sursaut de sa part, mais il montrait de la colère en direction de Raira ou plutôt de la "petite amie" qu'elle avait fabriqué, il s'écriait dans le restaurant.

-Tu... je croyais que tu... comment oses-tu me faire ça à moi... les robes hors de prix, les voitures de luxe et la villa avec vue sur la mer ça ne comptait pas ? Tu était obligé de me faire ça à moi ?!


Il se prit la tête avec l'une de ses mains pour paraitre hors de lui, mais en réalité il se retenait de rire, impossible de garder son sérieux, il prit une grande inspiration et montra son portable à la jeune fille.

-Comment as-tu pus me tromper avec Kaito... mon meilleur ami ? C'était où ? Quand ? À la réception organiser par mon père il y a une semaine ?!

La salle était silencieuse, silencieuse devant la scène qui se déroulait, le serveur avait détaler de peur que Sora s'en prenne à lui dans un élan de colère, il se rassit et mis sa tête dans ses mains, puis il dit tout bas à Raira afin que personne ne l'entende.

-Tu va faire quoi maintenant ? Le public te fusille du regard, tu as osé profiter de moi et tu m'as trompé... Je sens qu'on va rigoler.

Sora s'efforçait d'éclater de rire, c'était quelque chose de très dur pour lui, mais les clients était au rendez-vous, certain chuchotais entre eux, d'autres regardait la jeune fille en montrant bien que son attitude était impardonnable, même les serveurs regardaient ce qui se passait, peut-être même qu'il pensait que c'était bien fait pour la jeune fille, surtout que Sora avait bien insisté sur sa fortune, il avait fait fort sur ce coup, il n'avait plus qu'à conclure en fonction de la réaction de Raira, petit ami stupide et fou d'amour ou hystérique ? Ou autres choses, en tout cas il avait voulu pimenter la soirée, voilà qui était chose faite à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Jeu 12 Avr - 22:42

Tout s'était enchaîné super vite, je n'avais pas eu le temps de réaliser ce qu'il s'était passé que le jeune homme s'était déjà rassi à guetter ma réaction. Je n'avais absolument rien vu venir. Il était passé d'une fausse demande en mariage, attendez... Oui c'est ça une demande en mariage, à la découverte que je l'avais trompé. Tout un retournement de situation et le pire c'était que tout notre petit public y croyait dur comme fer. Notre jeu d'acteur était plus que réel, c'est un fait, mais autant de retournement en une seule soirée en l'espace d'uniquement quelques minutes, il n'y a que dans les films que cela se produit. Si j'avais été à leur place, certes j'aurais trouvé l'animation forte intéressante, mais j'aurais quand même eu quelques doutes sur l'authenticité de l'histoire. Malgré ce que je pensais je tolérais leurs réactions ; quand on s'ennuie et qu'il se passe enfin quelque chose, on s'y intéresse, forcément. Même si tout parait avoir été fabriqué de toutes pièces.
Exactement ce que l'on était en train de faire, le garçon et moi, tout était faux. Cela enlevait un peu de charme à notre représentation.

On se réveille !
Ce n'était pas le moment pour moi de m'abandonner à toutes sortes de réflexions farfelues , Sora avait placé la barre haute ! Je me devais de relever le défi, bien que pour le moment je le regardais d'un air ahuri, tant pis, cette expression convenait parfaitement à la situation, après tout, j'avais été prise sur le fait... C'est fâcheux. Quoi qu'il en soit, même pour de faux, je ne m'abaisserais jamais à supplier quelqu'un, surtout si c'est pour me faire pardonner de je ne sais trop quoi. Je ne regrette jamais ce que je fais, j'accepte juste la conséquence quelle qu'elle soit.
J'abandonnai donc l'attitude de la petite fille qui cherche par tous les moyens de se faire pardonner par son amoureux et de le convaincre qu'elle n'aime personne d'autre que lui. Restait alors le rôle de la garce. Soit ! C'était le rôle qui me convenait le mieux de toute façon, je n'en suis pas très loin. Je glissai un dernier mot à l'intention de Sora ;

" - Tu risque d'être déçu, mais je ne suis pas du genre à regretter ce que je fais, même s'il s'agit de la pire chose que tu puisses imaginer. Tu peux toujours aller te brosser pour que je te cours après, quant au public... Hé bien qu'il me regarde donc ! Et qu'il profite du spectacle, ce n'est pas tout les jours qu'une scène comme celle-ci se produit."

Enfin je pouvais replonger dans l'univers qui était le miens, parfait ! Quitte à passer pour la méchante, j'allais pousser mon jeu jusqu'au bout au risque de frôler l'indécence. Je ne cherchais plus à seulement jouer la comédie pour assurer le spectacle, je cherchais à provoquer ce public. Depuis le début il attachait une très grande importance à tout ce qu'il se disait, alors ce serait la moindre de choses de nous remercier en nous donnant son avis. Si certains venaient à se sentir tellement indigner par mon attitude qu'ils en décidaient de prendre part à l'action, ce ne serait qu'une gratification envers mon jeu d'actrice. Une véritable récompense.

Au fait, Kaito comme prénom ça me plait, j'adhère.

Je décollai les coudes de la table pour aller poser mes mains sur les deux rebords de ma chaise, recroisai mes jambes (la gauche sur la droite, c'était le petit détail inutile de la soirée), je relevai un peu mon menton en inclinant ma tête vers la droite et pris un regard distant qui fixe le vide. Toute cette petite manœuvre pour me donner une allure plus qu'indifférente, dans l'genre j'menfous de tout "Oh zut j'suis grillée ? Bon bah tant pis j'ai toujours ton meilleur ami. Salut!". Bien sûre je n'allais pas déballer ça comme ça, ce serait trop simple, trop court et pas marrant. Je veux de la réaction moi !


" - Mmh... J'aurais du m'en douter, incapable de tenir sa langue celui-là. Je savais qu'il culpabilisait mais au point de se griller lui-même, quel idiot, je ne suis pas la seule fautive dans l'histoire. Tu n'es pas tout blanc non plus. "

Il avait évoqué une certaine richesse hein ? Non ? Bah autant jouer là-dessus, de toute manière dans le genre film cliché on n'y était pas allé de main morte. Je reportai un regard impénétrable sur lui, de sorte à ce que l'on ne puisse y déceler aucune émotion. Je continuai de plus belle avec un soupçon de reproche dans la voix. Il n'y a rien de pire, quand c'est celui qui vous a piégé qui vous fait la leçon. Si si j'vous l'assure.

" - Inutile de me regarder comme ça, ce n'est pas de ma faute si tu es beaucoup trop naïf, un vrai gamin. Avec toute la fortune que ton père possède tu aurais du te douter qu'elle attirerait les convoitises." C'était son père qui avait organisé la réception, j'en déduisais donc que la fortune venait de lui "Tu ne peux t'en prendre qu'à toi même, tu es tombé si facilement dans mes bras que ça n'en était presque pas drôle. Maintenant, la partie est finie, je ne peux plus jouer même si j'en aurais bien encore profitée. Dommage."

Ca clash' !
Je tendis la main droite pour prendre un des taiyaki qui venaient fraichement d'arriver, j'arborai une expression satisfaite, un sourire en coin et les sourcils légèrement froncés. C'était à mon tour de passer pour une sadique pour pouvoir asséner le coup de grâce.


" - Dans un sens c'est un cadeau que je t'ai fais, maintenant tu te montreras beaucoup plus prudent, tu devrais me remercier."


Puis j'enfournai le taiyaki dans ma bouche.
Quand je pense que quelques temps plus tôt le jeune homme parlait d'un dîner à l'éclairage de la lune... J'en étais réduite à vouloir provoquer la réaction d'un ramassis de gens trop curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 13 Avr - 2:34

La salle était en ébullition, le public retiens son souffle, captivé par le jeu d'acteur des deux jeunes, un spectacle à couper le souffle... Enfin une histoire tordue surtout, mais Raira semblait apprécier son nouveau rôle et en réfléchissant bien c'est vrai qu'il lui collait mieux. Sora était dos au mur, elle lui avait asséner un coup violent, il devait réagir, car il passait maintenant pour un jeune homme naïf et en plus "fils à papa", certes pour certain il y a un côté touchant dans le personnage, mais pour beaucoup c'est plus à un "bien fait pour lui" qu'on pense, il devait réagir et vite.

Il prit un air déprimé, à la limite de l'homme qui allait se jeter du pont, c'était un peu l'idée qu'il voulait donner, il restait là devant la jeune fille satisfaite, les yeux dans le vide, comme partit ailleurs, il regarda la jeune fille dans les yeux avec un air de chien battu, à la limite des larmes, mais Sora n'arrivait pas à pleurer sur commande, c'est dur pour quelqu'un de joyeux presque 24h/24.

-Tu as raison... j'aurais dû écouter ma soeur qui me disait que tu n'était pas clair... moi j'ai prit ça pour de la jalousie, mais en réalité elle avait vu clair dans ton petit manège...

Il cherchait à renforcer son histoire, qu'il soit convainquant avant de partir dans ses délires, car la jeune fille avait animé en lui l'envie de partir dans des histoires folles, que même un public de six ans pouvait voir le vrai du faux.
Sora affichait un visage froid, presque sans émotion, après tout elle s'était jouée de son petit ami, il était anéantit et n'avait que très peu d'option, il était passé pour un abrutit devant un tas de gens.

-Tu crois sincèrement que tu peux te jouer de moi ainsi sans même en subir les conséquences ? Tu ne t'es jamais demandé comment ma famille est devenue si riche ? Je crois que tu vas vite comprendre dans quoi tu es engagé...

Il reprit son portable en main, renvoyant simplement un message à son ami, il affichait à son tour un air satisfait, il laissait planer un peu de mystère. Il prit quelques taiyakis, histoire quand même de profiter du plat et la réponse qu'il attendait arriva, le portable sonna à nouveau, Sora jeta un coup d'oeil rapide et jeta le portable sur la table.

-Pour Kaito c'est réglé... c'est dommage je l'aimais bien, mais il a été trop loin... Dans ton cas je te laisse du temps, mais saches que ce sera bientôt ton tour...

Le décors était planté, il est facile de deviner de quoi parlait Sora à l'instant, mais ce n'est pas la fin de l'histoire qu'il avait décidé, il n'allait quand même pas laisser toute la gloire à la jeune fille, on aurait dit une vielle série américaine "à l'eau de rose". Il mangeait encore quelques taiyakis histoire de reprendre des forces, en regardant Raira avec un large sourire, on pouvait même le voir rigoler.

La salle s'interrogeait, la plupart chuchotait à leur table, il venait sans doute de comprendre ce qui venait de se passer, Sora avait mit fin au jeu, mais il cherchait maintenant à se mettre la salle à dos. Il se pencha vers la jeune fille, afin de lui murmurer quelques mots à l'oreille.

-Et si on changeait de jeu ? Celui-ci m'ennuie maintenant, en plus je crois que le public en à marre de nous, je te laisse le choix de notre sortie...


Une fois terminer, Sora déposa un baiser sur la joue de la jeune fille et repartis avec un grand sourire, il s'arrêtât quelque table plus loin avec trois jolies filles. Il s'installa à leur table sans même demander leur permission, puis il engagea la discussion avec elles.

-Les filles j'ai besoin de vous... la jolie blonde derrière m'a laissé tomber... Elle est super craquante, mais là j'ai besoin de réconfort, si une de vous trois serait assez gentille pour me tenir compagnie cette nuit pour l'oublier...

Sora s'attendait plus à une baffe en plein visage, ou au moins à un départ des trois jeunes filles, mais elles se sont regardés en souriant et on engagés la conversation avec lui, certes à aucun moment elles avaient accepté sa proposition, mais elle semblait trouver cela amusant. Raira avait piqué une crise avec une seule fille, qu'est ce qu'elle allait faire avec trois ? Les autres autour commençait à se lasser de tout ça, des gens partaient, même un couple de personnes âgés semblait scandalisé, les serveurs eux, regardaient les deux jeunes avec mépris, après tout ils avaient été forcés de participer à leur cinéma et leurs clients étaient mécontents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 13 Avr - 20:21

Le petit ami dépressif, OK. Le petit ami gangsta, OK... Quoi ? On frôlait la limite du ridicule, la scène finale aurait dû être un véritable chef-d'œuvre, une œuvre d'art, la cerise sur le gâteau ! Mais il avait fallu que Sora parte dans un de ses délires... Changez de chaine, le spectacle est fini, merci d'être passé. Je veux bien admettre que l'histoire avec sa sœur passait encore, elle pouvait se tenir, par contre la suite... Mutinerie, qu'on lui coupe la tête ! Le jeune homme se donnait l'air d'un petit sadique effarouché ; alors que quoi qu'il fasse il n'avait pas du tout une tête de mauvais garçon, ça ne servait à rien.
Quoi qu'il en soit, notre public avait perdu le fil. Même s'ils s'intéressaient tous à notre histoire depuis son commencement, celle-ci était devenue beaucoup trop farfelue pour qu'elle soit réelle. Certains réalisaient enfin qu'on s'était joué d'eux depuis notre arrivée, cruelle déception. Le jeune homme avait définitivement mit fin à la comédie. Et mon avis dans tout ça ?

L'avantage dans cette histoire, c'était que je n'avais plus besoin de chercher à provoquer les fureurs de notre assemblée, elle en avait après Sora et moi c'était clair et net. Logique non ? Vous apprenez que quelqu'un se fou de votre gueule depuis le début, forcément c'est très énervant. Et ben voilà vous comprenez tout ! Le pire moment fut tout de même, il faut l'admettre, lorsque le jeune homme partit à une autre table pour y rejoindre des filles. A ce moment là du côté de la salle c'était fini ! C'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, plus personne ne pouvait nous voir en peinture. Ils nous auraient tous sauté à la gorge que je n'aurais pas été étonnée.

Mais simple question, pourquoi est-ce que tous les moyens du garçon pour me provoquer se rapportent quasiment toujours aux jolies gonzesses en liberté ? Raah j'vous jure. Peut-être que finalement je suis vraiment jalouse allez savoir... Ou possessive comme vous voulez.

Je pris le temps de déguster quelques taiyaki supplémentaires tout en essayant de relativiser. C'était inutile de commencer à tout casser, je me ferais immédiatement jeter dehors et je refusais de perdre face à Sora en étant la première mise à la porte. La solution s'imposa à moi comme une évidence, il n'avait cas être le premier à être mit dehors, c'était simple comme bonjour.

Je me levai calmement (une lutte intérieur, j'vous jure) pour me diriger vers le bar du restaurant sous les regards noirs de la foule (c'est fou c'que j'me sens aimée moi). Je jetai un coup d'œil aux trois nanas qui de temps en temps me lançaient un regard pour vérifier ce que je faisais. Je devais faire peur pour qu'elles me surveillent ainsi, quant à Sora il me tournait le dos, j'étais hors de son champ de vision. J'avais rejoins le serveur que le jeune homme avait limite agressé auparavant, malgré son regard méprisant et son air dédaigneux je lui adressai la parole de manière à ce que personne ne puisse nous entendre. Vive les complots !


" - Hé toi, j'ai un service à te demander. Le client est roi non ? Dans ce cas écoutes moi attentivement même si tu me détestes. Tu vois le garçon là-bas, celui qui a failli te tuer juste avant, trouves un prétexte pour le mettre dehors. Qu'il importune les clients en s'imposant à leur table, tout ce que tu veux. Tu dois le détester autant que moi, après tout c'est lui qui t'a descendu en public j'ai pas raison ? Bien sûre que si. Une fois que se sera fait je m'en irais et ne reviendrais plus dans ton établissement. Et ceci, c'est pour les dédommagement."


Je lui tendis une liasse de yens qu'il finit par accepter après un moment de réflexion (j'avais fais du commerce pour rien moi). C'était tout bénef pour lui, de un je me barrais et de deux il pouvait regagner un peu de dignité.

" - Et n'oubliez de lui faire payer la note, c'est lui qui m'invite."

Puis je repartis gaiment à ma place pour savourer mes derniers taiyakis en admirant le spectacle. Le serveur avait rejoint ses collègues pour se concerter. Naaan ils n'allaient pas s'y mettre à plusieurs ? Quelle bande de trouillard ! Ha ! Enfin, trois serveurs se dirigeaient dans la direction de Sora, pas trop tôt !

" - Excusez-nous de vous demander ça monsieur mais nous sommes dans l'obligation de vous demandez de régler votre note et de sortir. Votre présence nuit au bon fonctionnement de l'établissement et insupporte le bien-être de nos clients. Je vous demande donc de bien vouloir nous suivre."


Voilà ! Ca c'était une scène finale comme je les aime, la cerise sur le gâteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 13 Avr - 22:37

Sora était tranquillement installé avec les nouvelles demoiselles qui lui tenaient compagnie, absorber par la discussion palpitante... L'une parlait de son chant trop craquant et l'autre de son mec qui l'avait trompé, il regrettait déjà Raira, elle ne racontait pas sa vie, elle était sympa et savait s'amuser, mais il devait tenir bon, la réaction de la jeune fille ne devrait plus tarder. Il ne voyait pas le plan diabolique que concoctait la jeune fille, elle avait tout fait dans son dos et lorsque les trois serveurs... oui j'ai bien dit trois venait à sa table il fut surpris de leur attitude, il ne comprenait pas trop ce qui se passait, certes il avait mis un beau bordel dans le restaurant, mais au point de le dégager en insistant qu'il paye la note c'était un peu gros, un plan de Raira ? Sora avait des soupçons, mais ils la détestaient autant que lui, du coup ils n'allaient pas se laisser convaincre aussi facilement, au pire une fois terminé il était sûr que la jeune fille afficherait une mine satisfaite et qu'elle ne manquerait pas de lui faire remarquer.

-Excusez-moi un instant mesdemoiselles, il semblerait qu'ils aient besoin d'être trois pour me sortir... je règle ça tout de suite...

Il leur souriait avant de se lever, son expression avait changé, il n'aimait pas les gens qui voulaient gâcher ses "petits moments de plaisir", surtout quand il s'amuse et il trouvait ça, limite vexant de voir trois serveurs pour le sortir. Il fouillait dans sa poche sortant quelques yens, un peu plus que nécessaire, puis il les plaqua sur le torse du serveur qu'il avait visé précédemment, le pauvre il avait presque fait un pas en arrière, le sourire de Sora avait disparu.

-Les voilà tes yens... Tu crois que toi et tes copains vous avez assez de cran pour me faire sortir ? J'aimerais bien voir ça, j'ai beau faire le fanfaron pour amuser la galerie, il ne vaut mieux pas me pousser à bout, si on a plus le droit de s'amuser...

Sora était plus que sérieux, bien sûr il poussait un peu le jeu, il n'allait pas s'écraser ainsi, que ce soit de la faute de Raira ou non, il n'allait pas la laisser se satisfaire, il comptait bien prendre le jeu pour lui. De leur côté les trois serveurs ne savait pas quoi faire, l'allure de sportif de Sora devait peut-être les dissuader ou alors ils hésitaient à aider leur collègue, après tout il les avait embarqués dans leur galère. D'ailleurs ce dernier ne se découragea pas, il prit tout son courage après avoir récupéré l'addition et regarda le jeune homme droit dans les yeux.

-Ne m'obliger pas à appeler la police ! Je suis sérieux, ne jouez pas à ça avec nous, on vous demande gentiment de sortir de notre établissement...

Il faut avouer qu'il avait du cran, "elles" avaient dû pousser pendant la demi-heure sans doutes, car jusque-là il semblait plus s'écraser. Sora soupirait, il n'allait pas gâcher sa soirée avec trois petits serveurs, en plus il y avait du monde, du coup il préférait laisser tomber, il se tournait vers les trois filles assises à la table.

-Vraiment désolé, mais je vais devoirs vous laisser... de toute façon vous parler trop, si seulement c'était intéressant... cette blonde est une peste, elle m'a même placé quelques bons coups dans les côtes, mais au moins elle a une vraie personnalité... alors à une prochaine fois...


Il rajoutait une couche, il était passé pour le pire des salauds juste avant et il continuait, mais Raira devrait sans doute être flatté par ce qu'il avait dit, mais elle est capable de rester sur le mot "Peste" qu'il avait prononcé. Il se tournait maintenant vers les trois serveurs.

-J'ai pas le temps de jouer avec trois gringalets et j'ai pas envie de gâcher ma super soirée, une certaine personne serait trop contente si j'allais si loin, je ne vais pas lui faire ce plaisir...


Il envoya un large sourire en direction de Raira, cette remarque lui était clairement destiné. Sora se dirigeait donc vers la sortie, il sentait sur lui les regards noirs du public et sans doute aussi celui des trois filles, mais il se dirigeait tranquillement vers la sortie et un peu avant la porte il fit un signe de la main pour le dire au revoir et disparaissait à l'extérieur. Il s'adossa au mur du magasin d'à côté pour attendre la jeune fille, que ce plan tordu soit l’œuvre de Raira ou de ce serveur, peu importe, c'était une belle sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Sam 14 Avr - 22:47

Si amusant ! J'étais complètement absorbée par la scène qui se produisait juste sous mes yeux. Du début jusqu'à la fin, je n'en avais pas loupé une seule miette ! Qu'il s'agisse de Sora ou des moindres faits et gestes des serveurs, je n'avais rien manqué. J'étais si contente, tout s'était passé comme je le voulais, le petit serveur s'était même senti pousser des ailes. Ce devait être les quelques yens que je lui avais donnés qui devaient lui procurer un peu de courage. Mais bon, je ne pense pas qu'il aurait tenu bien longtemps si Sora avait décidé de faire de la résistance, surtout que ses collègues ne lui étaient pas d'une grande aide. Des froussards moi j'vous l'dis. Mais bref, j'avais pris un malin plaisir à savourer ma victoire ; même si dans l'fond il n'y avait rien de gratifiant et il était temps pour moi d'honorer ma part du contrat. Pas bien difficile, j'avais avalé mon dernier taiyaki et me dirigeais joyeusement vers la sortie. Je fis une halte devant la porte du restaurant et exécutai une sorte de salut théâtral en direction des trois nanas, et bam ! Bien fait pour vous, tchuss ~

Le jeune homme m'attendait adossé au mur d'un magasin d'à côté. Je le rejoignis d'une démarche sautillante, on aurait dit un petit lutin ! J'avais un énorme sourire grand jusqu'aux oreilles, et arrivée à sa hauteur j'étais tellement contente que je ne pouvais plus tenir ma langue, il devait se douter que c'était moi qui était derrière tout cette mascarade de toute façon.

" - On s'est bien amusé non ? Moi oui ! Ces serveurs étaient vraiment trop drôles à tirer la tronche jusque par terre, par contre de là à y aller à trois... Je ne leur ai rien demandé moi aux deux autres ! En plus ils n'ont rien fait. M'enfin je suppose que tu devais leur faire peur, pourtant tu n'es pas si effrayant, tu es juste beaucoup trop mignon."


J'avais tout déballé d'une traite, sans réfléchir sur un ton enjoué. J'étais encore électrisée d'avoir remporté la partie. Quand je gagne quelque chose il faut toujours que j'en fasse une affaire d'état, sinon je m'ennuie et je deviens dingue. Quand j'eus comme un tilt dans ma tête. Les propos que le jeune homme avait tenus avant de se retirer avait étés dans l'ensemble plutôt positifs. Il y en avait juste un seul que je me sentais obligé de relever. Question de principe, je me devais de rester égale à moi même. Je me décalai de deux à trois pas sur le côté et l'air de rien, le nez en l'air, fis un croche pied au garçon avant de repartir un peu plus loin. J'avais l'impression d'être comme ces gosses qui font une connerie et qui se carapatent pour être sûre de ne pas avoir de représailles.

" - Ça, c'était pour la peste. J'étais obligée de marquer le coup, tu m'en veux pas, dis ?"


J'adoptai un air faussement navré, que je laissai tomber dans la minute qui suivie, je ne l'étais nullement, j'étais plus d'humeur à vouloir continuer de jouer.

" - Je suis sûre que je t'ai manqué de toute façon, allez, plus la peine de le cacher, je sais très bien que je suis ta préférée."


Je l'observais puis, esquissant un sourire en coin je partis faire mumuse sur le trottoir. Vous savez, le truc qu'on a tous déjà fait au moins une fois dans sa vie : essayer de marcher en équilibre sur le rebord. Ça ne sert strictement à rien, on a l'air idiot et en plus on finit toujours par se casser la figure. Mais je le faisais quand même, pour le fun !
Pensant pouvoir faire deux choses à la fois, je repliai mon bras découvrant l'intérieur de mon poignet pour y regarder l'heure. Manque de bol, je perdis l'équilibre et manquai de me casser la gueule. C'est bon, ça m'avait suffit, je revins vers Sora l'air de rien. Non non, je n'ai pas faillis m'étaler par terre.


00h30. J'avais une idée derrière la tête.

" - Bonne nouvelle ! Il n'est que minuit et demi, la nuit ne fait que commencer et je n'sais pas pour toi mais moi j'ai encore envie de m'amuser. A moins que... Tu sois fatigué ?"


Je marquai une légère pause, histoire de laisser l'effet se faire, comme si j'envisageais vraiment qu'il puisse être fatigué.


" - Tu sais danser ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Dim 15 Avr - 11:14

La jeune fille reconnaissait son œuvre et avouait que c'était bien elle qui avait comploté pour faire sortir Sora, encore une preuve de sa jalousie, décidément ses anciens petits amis sont à plaindre, elle devait leur mener la vie dur. Il avait peut-être l'air gentil et mignon, il ne faut pas ce fier aux apparences, il ne s'énerve pas souvent c'est vrai, mais lorsque c'est le cas il vaut mieux faire attention, il lui est même parfois arrivé de perdre complètement son sang froid. Malgré tout elle avait avoué qu'il était "trop mignon", la jeune fille complimentait le jeune homme, mais Sora n'a pas eu le temps de lui répondre qu'elle le faisait tomber par terre, décidément elle ne change pas. Du coup il était assis là, au sol en regardant la jeune fille et il lui dit d'un air amuser, alors qu'elle partait s'amuser un peu plus loin.

-Tu me trouve donc trop mignon ? En plus tu penses être ma préférée et tu crois que tu m'as manqué... intéressant, très intéressant même...


Sora se relevait pour faire mine de réfléchir, il voulait juste taquiner la jeune fille avec les propos qu'elle avait dit, après tout elle l'avait fait tomber non ? Du coup il avait bien le droit de l'embêter un peu et après une courte pause il reprit.

- En plus de ça tu développes une certaine jalousie... me faire dégager du restaurant, car je draguais trois filles c'est un peu exagéré non ? Surtout que je m'ennuyais à mourir avec elles... je crois qu'elle t'aurait plu tu sais, elle me parlait de choses... inutile et sans intérêt, l'histoire de son chat par exemple...

Il affichait un air désespéré, il regrettait même de les avoir abordé en fin de compte, car même si elles étaient mignonne, dans ce cas précis ça ne fait pas tout et il venait de le découvrir, après, de la à dire que Raira lui manquait... peut-être sur l'instant, mais il n'allait pas lui avouer ça quand même, elle ne pourrait plus tenir en place de la soirée après ça.

Elle s'amusait sur le trottoir, à jouer en équilibre sur le bord, Sora la regardait d'un air amusé, il essaya même de se retenir de rire lorsqu'il vit la jeune fille presque tombée après avoir regardé l'heure. Elle retournait vers lui pour lui demander s'il n'était pas fatigué et surtout s'il savait danser. Sora avait appris un tas de danse, il imaginais cela inutile, mais c'était amusant quand même, mais il n'imaginait pas Raira lui faire une telle proposition.

-Oui je sais danser, à peu près toutes les danses... quelque chose de classique ou un peu rock'n'roll, à toi de choisir et c'est une question idiote, je ne suis pas fatigué, il va te falloir plus d'énergie que ça pour m'épuiser l'amie !


Un léger sourire en coin un peu moqueur s'affichait sur son visage, elle savait danser ? Il n'imaginait pas la jeune fille faire preuve de grâce et de patience pour apprendre la danse, peut-être que bouger dans tous les sens devant son écran de télé était pour elle de la danse ? Dans ces cas-là oui, ça lui ressemble bien.

-Mais sais-tu danser ? Ou tu remues juste ton corps pour avoir l'air de danser ? Premièrement je t'imagine mal dans le rôle de la jolie demoiselle qui danse une valse ou quelque chose dans le genre... ensuite je t'imagine pas assez patiente pour réussir à apprendre et pour conclure, je t'ai vu presque tomber sur un simple trottoir...

Il pourrait vite regretter ces paroles, mais il le savait bien, la jeune fille était devenue presque prévisible pour lui et c'était donc devenu un véritable jeu de la pousser à bout, du coup après s'être un peu moqué d'elle il la regardait d'un air un peu plus sérieux, mais toujours amusé.

-Je te suis, où allons-nous ?

La jeune fille avait peut-être dans l'idée de danser en plein milieu de la rue ? Ou alors elle connaissait un coin tranquille pour ça ou tout simplement aller dans un établissement prévu pour ça, d'un coup c'était comme un frisson qu'il sentait, où la jeune fille pourrait bien l'emmener cette fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Dim 15 Avr - 22:41

Même si j'étais de suite partie m'amuser plus loin après avoir mis le garçon par terre, j'avais très bien entendu ce qu'il m'avait répondu et je gardais un œil sur lui. Je ne tiens jamais en place, je ressens toujours le besoin d'enchainer sur autre chose du tac au tac. C'est vrai que j'ai énormément tendance à passer du coq à l'âne sans prévenir et qu'on pourrait croire que je prends tout à la légère. Mais il ne faut pas s'y fier et baisser trop rapidement sa garde, les choses se déroulent peut-être très rapidement pourtant je ne loupe jamais aucuns détails et n'oublie jamais rien. Dîtes un mot sans réfléchir et je me vengerais le jour d'après.

Depuis qu'on s'était rencontré, l'un ne cherchait que à provoquer l'autre et ça n'arrêtait pas. Chez Sora, il n'y avait pas que sa façon débile de sourire qui m'énervait, il y avait aussi son manque de réaction. Bien que je m'en prenais tout le temps à lui, il ne ripostait pratiquement qu'avec des taquineries. Sa façon d'être me poussait à vouloir le provoquer de plus en plus, pour enfin obtenir une réaction, une vraie. Je ne sais pas si le faire sortir de ses gonds était une très bonne idée, mais j'en mourrais d'envie et je comptais bien y arriver. Je ne sais pas encore comment, mais j'y arriverais j'vous le garantit ! Sur le coup là je n'ai pas trop d'idée.. Ce n'est pas grave j'y réfléchirai en chemin ! 8D


J'étais revenue vers le jeune homme et j'étais bien déterminée à lui répondre dans les règles de l'art. Ce dernier n'avait que fait recommencer à me taquiner pour m'embêter et provoquer ma réaction. Et le pire dans tout ça, c'est que sa technique marchait ! Je pestais contre moi-même d'être aussi prévisible mais ne changeais rien à ma façon d'agir, chassez le naturel il revient au galop.


" - Intéressant ? Quelle est ta déduction mon cher Watson ?!"

Je m'étais postée devant lui les bras croisés sur la poitrine en prenant un air fâché. Je devais sûrement renvoyer l'image d'une gamine qui boudait plus qu'autre chose. Ce n'était pas vraiment l'effet voulu mais je repris quand même de plus belle.

" - Peut-être que je suis un peu trop possessive c'est vrai mais c'est toi qui n'as pas trouvé d'autre moyen pour me provoquer que d'aller faire mumuse chez n'importe quelle fille qui te passe sous le nez !"

* Aller aller, oses seulement me dire que c'est faux et là j'te jure j'te saute à la gorge.*

Quant à ce qu'il me dit ensuite, c'était limite un affront pour moi. Bah oui quoi, savoir danser faisait parti du métier, du personnage ! Je suis une artiste je vous le rappelle. Chanter au milieux des rues c'est déjà pas mal, mais si en plus vous vous mettez à danser vous passez presque pour un dieu et le fric rentre tout de suite beaucoup plus facilement. Comme par magie ! Cette fois-ci, je boudais vraiment. Je ne pris pas la peine de le frapper encore une fois ou de lui faire je ne sais trop quoi. De toute façon je savais que ça ne servirait à rien et qu'il riposterait encore avec une petite moquerie.

" - Je peux très bien être calme jolie tout ce que tu veux, bref, une demoiselle quoi. Et bien évidemment que je sais danser ! Sinon j'aurais tout intérêt à changer de hobby.. Tant pis si tu n'arrives pas à te l'imaginer, j'te prouverais le contraire tu vas voir ! Je suis même prête à te parier tout ce que tu veux là dessus si tu veux !"

Youhou j'm'emporte encore ! Avec ça j'avais presque oublié que c'était à moi de le pousser à bout et pas l'inverse. Je sens qu'il va falloir que j'apprenne à me maîtriser. Une fois de plus j'ouvris la marche en attrapant la main du jeune homme. A force ce geste était devenu habituel et ça me faisais bizarre de marcher à côté de lui sans la lui tenir (ou le poignet aussi), du coup bah j'me posais pas de question je le faisais. Point à la ligne.

" - Je ne sais pas encore. Si j'me souviens bien il devrait y avoir des animations pas très loin d'ici. Beaucoup de groupe de musique se produisent dans les rues ces temps-ci, il y a des places entières qui leurs sont réservées."

Souvenir souvenir, c'est c'que je faisais moi aussi.
Pour l'instant j'avais autre chose à penser, je devais trouver un moyen d'énerver le garçon pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 16 Avr - 14:53

Possessive est une façon de dire qu'elle est jalouse et Sora souriait lorsqu'il entendait la jeune fille lui dire ça, en plus ce n'était pas complètement vrai, il pouvait improviser un tas d'autres moyens pour la provoquer, c'est juste que celui-ci marchait à merveille alors pourquoi s'en priver ? Même s'il commençait à ce lasser de mettre des filles dans son histoire, peut-être que si c'était un homme elle serait contente, mais là c'était du côté de Sora que ça n'allait pas, il n'est pas comme ça. Il gardait ses remarques dans un coin de sa tête, pour plus tard, de toute façon il n'avait pas le choix, Raira enchaînait déjà sur l'autre chose qu'il avait dit.
Après tout ce n'est pas marqué sur son front qu'elle sait danser et pour ce qui est de la gentille demoiselle, même s'il y a eu quelques signes ce n'est pas non plus flagrant, mais l'idée de voir la jeune fille dans cet élément, plaisait à Sora et il avait hâte de voir ça.

Elle avait repris son habitude de la soirée, à savoir trainer Sora par la main, un peu comme un gamin qu'on ne veut pas perdre, c'était amusant de la voir comme ça, on pourrait presque imaginer qu'elle ne voulait pas le lâcher de peur qu'il disparaisse au loin et ne réapparaisse pas, mais il s'amusait trop pour faire ça.

-Allons où tu veux je te suis... j'ai hâte de te voir danser, ça peut changer l'image que j'ai de toi tu sais ? Mais avant de t'énerver... je te rassure ça ne peut que l'améliorer... Enfin non, je ne voulais pas dire ça comme ça... J'ai déjà une bonne image de toi, sinon je ne serais plus avec toi... enfin bref...

Même s'il forçait un peu sa confusion, à la base ses mots avaient été plus vite que prévu, mais après tout c'était bien mieux comme ça, la jeune fille allait surement piquer une colère et même avec un coup dans les côtes ça valait le coup. Ensuite il en rajoutait une couche, il voulait la brusquer encore un peu, il n'allait pas la laisser tranquille et dans le fond il était persuadé qu'elle aimait ça.

-Disons que je t'imagine mal en jeune fille sage et discipliné, dans de longues et belles robes, même si en te regardant de plus près je suis certain que tu serais parfaite là-dedans... j'ai vu beaucoup de filles dans ce genre de robe et à beaucoup ça ne leur allait pas... mais dans ce monde tout ne se dit pas, même si je ne me gênais pas...

L'espace d'un instant Sora était pensif, perdu dans ses souvenirs, toutes les fois où il avait été dans les réceptions interminables de son père et où il avait dû rencontrer un tas de filles de ce genre, la plupart n'étaient pas intéressantes et il faisait ça dans le seul but d'énerver son père.
Puis il s'aperçut qu'il était en train de rêvasser, du coup pour éviter toute polémique sur le sujet, il coupait court à la situation et il dit en s'amusant.

-Tu es très possessive en fait... incapable de te passer de moi pour ce soir et je suis sûr qu'après tu en redemanderas, impossible pour toi de me voir avec une autre... on formerait un si joli couple tu ne trouves pas ? Les Terribles Amants de Nagoya ! Terreur nocturne des rues de Nagoya !

Sora éclatât de rire après ce qu'il avait dit, l'idée était séduisante, c'est vrai qu'il pourrait aisément avoir cette étiquette sur la tête, surtout quand on regarde le parcours de ce soir, en pensant que la nuit peut aussi réserver bien des surprise, surtout qu'il ne savait pas ou la jeune fille l'emmenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mar 17 Avr - 23:02

Je commençais vraiment à me poser des questions sur l'image que je renvoyais au garçon... Sûrement une image de chieuse qui ne sait pas se contrôler et qui ne fonctionne que par crise d'hystérie. Ouais, c'est tout moi ça, ça me plait ! Heureusement pour lui que celui-ci s'était rattrapé à la dernière seconde, sinon il aurait certainement eu droit à une nouvelle crise de nerfs et encore plus certainement à un bon coup de coude dans les côtes, pour ne pas changer. Je m'étais retournée pour le fusiller du regard pour finalement décider de ne retenir que les mots "bonne image". C'est de cette façon que je fonctionne, je ne garde que ce qui me convient, comme ça, pas de soucis. En tout cas le jeune homme semblait s'être accoutumé au fait que je le traîne d'un endroit à l'autre, à ma guise à ma guise ! Il ne bronchait même pas, incroyable.

" - Je ne vais que retenir les mots "bonne image", ça vaut mieux pour toi ! Au moins comme ça tu éviteras un énième coup de coude dans les côtes, oh mais ne t'inquiètes pas mon chou, j'aurais encore pleins d'autres occasions de t'en mettre !"

Parfois j'arrive à me faire peur à moi-même... Je dois vraiment être cinglée pour aimer frapper les gens pour des raisons bidons. Suis-je sadique ? ... Je me le demande. Bon, tant pis, au moins je m'amuse bien ! Tant que je peux frapper sur quelqu'un ou quelque chose, tout va bien, il en faut peu pour être heureux...

Je resserrais un peu ma main sur celle de Sora avant de me retourner vers ce dernier et de lui lancer le plus sérieusement du monde ;


" - Tu ne serais plus avec moi ?... Ha oui. Et qui te dis que je t'aurais laissé partir aussi facilement ?"

Je ne répondis pas à ce qu'il me dit par la suite. J'étouffais un rire en essayant de m'imaginer dans une de ces longues robes dont il parlait. Même pour moi c'était dur de m'imaginer ainsi, alors pour les autres... La galère ! Quand je parle de danse, je ne pense pas vraiment au sorte de gala ou tout le monde se pavane en essayant d'être chacun plus élégant que son voisin. Allez, tout le monde se tire à quatre épingle, on fait les beaux et on sourit. Non ! Moi je pense à l'éclate, là ou y'a de l'ambiance ; ces longs bout de tissu ne seraient qu'une simple gêne. Déjà qu'en temps normal j'ai tendance à gesticuler partout alors quand je m'y mets vraiment, j'vous raconte pas. N'allez pas croire que je bouge dans tout les sens en prétendant danser, non. Je sais parfaitement ce que je fais, une professionnelle comme on en voit pas partout.
En fait, plus la soirée avançait et plus je me posais des questions sur le milieu d'où venait le jeune homme. Ces trucs de soirées et tout. L'ambiance strass et paillettes où pratiquement tout est faux, il donnait l'impression de bien le connaître. C'est un mystère à éclaircir... C'est marrant, parce que même si on ne se donnait aucunes informations l'un sur l'autre, je commençais à en apprendre plus sur lui.

Quand je fus sortie de mes pensées par la voix du jeune homme, je m'empressai de réagir. Je lâchai la main de Sora pour le pousser un peu violemment plus loin, un peu comme quand quelqu'un vous emmerde et que, à bout de nerfs, vous finissez par vous en prendre à lui. J'étais prête à partir au quart de tour, comme à mon habitude. Puis après un instant de réflexion, je me tournais vers le jeune homme avec un air entendu.


" - Mmh, tout compte fait l'idée me plaît. Hé bien dans ce cas, soyons les Terribles Amants de Nagoya pour une nuit ! Ou plus, à voir."


M'exclamais-je avant de me raccrocher à lui, sauf que cette fois, au lieu de saisir sa main, j'avais accroché mon bras au sien. Ce geste n'était pas du tout dans mes pratiques, mais j'avais vus pleins de gens se promener de cette façon dans la rue, alors tant qu'à faire. Quand un bruit attira mon attention. Je marquai une pause, le temps de l'identifier et de localiser d'où il provenait. BINGO !
Héhé je savais bien qu'il y avait des concerts de rues par ici, j'suis une boss, j'm'épate ! <3 entrainant une fois de plus le garçon dans ma course, je me dirigeais dans la direction d'où provenait la musique, le traînant derrière moi, bwa il s'en remettra, il avait l'habitude de toute façon.
Nous arrivâmes sur un espèce de grand parc qui avait été aménager pour accueillir les artistes amateurs. Il y en avait pleins et de tous les genres ! L'ambiance était à la fête par ici... Parfait parfait ! Je ne pouvais espérer mieux !


Je lâchai le jeune homme et effectuai une pirouette sur moi-même pour me retrouver face à lui. Dans la seconde qui suivit, un grand sourire amusé sur les lèvres, j'exécutai une sorte de révérence en exagérant chaque mouvement avant de tendre la main vers le garçon pour l'inviter ;

" - Si monsieur veut bien m'accorder cette danse..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mer 18 Avr - 15:05

Pour une fois qu'elle ne retenait que les bonnes choses d'une des paroles de Sora, il en était presque déçu, à croire qu'il aimait se prendre coup et lorsqu'il entendit la jeune fille prononcer "mon chou" il ne put s'empêcher de sourire, bêtement pour une fois.
Elle avait raison sur ce point, la jeune fille n'est pas du genre à lâcher sa proie, une fois dans sa toile vous ne pouvez plus en sortir, mais il faut croire que Sora aimait bien être trainer dans les recoins de la ville par Raira, pour lui ce n'était qu'un jeu.

-Je dois surement souffrir du Syndrome de Stockholm... je ressens de la sympathie pour mon kidnappeur... en l'occurrence toi...

L'idée devait sembler bonne pour elle, le rôle devait lui plaire, mais elle pouvait apercevoir une belle occasion de lui mettre un coup de coude, surtout qu'elle venait de le lâcher, mais pour une autre raison, l'idée des Terribles Amant de Nagoya lui avait plu, pas étonnant, ce genre de scénario ne pouvait que lui plaire. Surtout qu'à la base il n'imaginait pas ce genre de réaction de la part de la jeune fille. Pour l'instant il se laissait toujours guider, elle s'était accroché à son bras, il ressemblait de nouveau à deux amoureux qui se baladaient dans les rues, de loin ça devait être mignon, faisait-il un beau couple ?

Ils arrivaient enfin, Sora fut trainer comme un sac à patate jusqu'à une bande de musiciens qui jouaient, la musique était bonne et il jouait plutôt bien, à l'instant une envie de jouer du piano le transportait dans ses pensées, peut-être un futur plan pour plus tard, histoire d'en mettre plein la vue à Raira il pourrait négocier avec les musicien pour jouer un morceau avec eux.
Mais pour l'heure, la jeune fille voulait danser alors Sora n'allait pas laisser une telle occasion, il allait enfin voir de quoi elle était capable à part hurler, gesticuler et frapper tout ce qui bouge, même s'il n'avait pas à se plaindre de ses côtés-là.

-Avec grand plaisir mademoiselle...


Elle avait voulu sortir le grand jeu ? Sora aussi alors, il prenait délicatement sa main et mettait son autre main dans le dos, puis il embrassa la main de la jeune fille avant de l'emmener danser. Lui aussi il pouvait faire preuve de classe, il n'avait pas oublié toutes les choses qu'il avait apprises pour les réceptions.
Il y avait plusieurs personnes qui dansaient autour d'eux, mais eux n'avait pas encore commencé, Sora rapprochât la jeune fille de lui pour l'étreindre dans ses bras et lui murmurait à l'oreille.

-Il faut avoir l'air d'un couple, tu te souviens ? Nous sommes les Terribles Amants de Nagoya ! Donc j'attends de toi de l'élégance et un baiser langoureux à la fin... si tu es sage je te ferais une surprise en plus, c'est promis...

Il levait la tête pour regarder les étoiles tout en rigolant, il jouait son rôle à la perfection, mais la jeune fille n'allait peut-être pas supporter longtemps ce petit jeu, il finirait bien par prendre un ou deux coups pendant la danse. Maintenant il n'attendait plus que la jeune fille, il tenait à ce qu'elle commence, lui il pouvait danser n'importe quoi, mais il ne savait rien de la jeune fille donc il tenait à la laisser conduire, après tout c'est de la galanterie non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mer 18 Avr - 22:16

De la sympathie ? Pour moi ? Ha. Première nouvelle de la soirée, c'était la dernière chose à laquelle je m'attendais. Sûrement parce que je ne comprends rien au genre humain ; ou parce que je suis trop occupée à me donner en spectacle pour prêter attention à ce qu'il se cache derrière chaque petit geste. Ces petits indices que sème une personne sur ses états d'âmes, quasiment inexistant si l'on y prête pas assez attention ; ils sont invisibles pour moi. Je reste enfermée dans mon petit monde fabriqué de toutes pièces, je n'en sors que de temps en temps pour me défouler un peu, mettre un peu de bordel, et puis j'y retourne comme si de rien n'était. Mais, et moi est-ce que je l'aimais bien ? Jusqu'à maintenant je ne m'étais même pas encore posée la question. Normalement, après tout le temps passé avec lui, j'aurai déjà du être capable de dire si le courant passait ou pas. Je n'en avais aucunes idées, c'en était presque effrayant. Je m'étais contentée de jouer au jeu qu'on avait lancé. A cet instant précis, tout ce que je pouvais vous dire, c'était que je m'amusais bien. Est-ce que bien s'amuser avec quelqu'un c'est ressentir de la sympathie envers celui-ci ?

C'est avec élégance qu'il accepta mon invitation. Il s'y connaissait dans ce domaine c'est clair. Une fois de plus, je me devais d'être à la hauteur. En matière de danse ce n'était pas un problème, même si je me rapproche plus de la danse moderne, les danses à deux ça me connaissait aussi. Il s'était rapproché de moi pour me murmurer quelques paroles à l'oreille. Et voilà, le couple revenait sous les feux des projecteurs !


" - Un baiser langoureux ? C'est moi où c'est que tu en redemandes ?"


Je m'étais exprimée sur un ton railleur, si je me souviens bien, plus tôt dans la soirée je l'avais déjà embrassé. Si on appelle ça embrassé, le baiser en question n'avait duré que quelques secondes et après je l'avais giflé si mes souvenirs sont bons. Pourquoi j'avais fais ce geste d'ailleurs ? Sans aucunes raisons je crois, juste pour le fait de le frapper je pense. Haha, pourquoi est-ce que je ne suis même pas étonnée ?

" - Seulement si tu te montres à la hauteur..."


Bref ! Je n'ais pas le temps de m'éterniser là-dessus, le jeune homme avait énoncé l'idée d'une surprise... Il ne m'en faut pas plus pour piquer ma curiosité ! J'adore les surprises ! Par contre elle a intérêt d'être réussie pour que je me tienne à carreau sinon que je sens que je ne vais plus pouvoir me contrôler très longtemps.
Surtout que le garçon semblait tout faire pour que je le frappe. Il aime qu'on soit violent avec lui ou quoi ? Mais si il aime ça, pour moi c'est plus marrant. Roh à quoi bon, tant que je peux me défouler.

" - J'espère pour toi que ta surprise en vaut la peine, sinon je ne te garantis pas que tu retourne en entier chez toi ce soir, si je te laisse partir bien évidemment..."


J'avais presque parlé sur un ton menaçant, c'était mon otage après tout ! Il faut vraiment que je vous informe que le rôle du kidnappeur me plaît ou c'est bon ?

A ce que j'avais compris, c'était à moi de mener de la danse , yay !
Quitte à être maitre du jeu, j'avais opté pour une danse où je peux continuer de gesticuler, une danse qui en jette quand on sait ce qu'on fait, une danse où l'on peut s'y donner à fond et en faire rager plus d'un, généralement le partenaire y est aussi pour quelque chose. Je parle bien évidemment de la... (roulements de tambours...) La salsa !
Je pétais littéralement le feu, mais même si Sora prétendait tout savoir danser, je devais d'abord le jauger et commencer par les pas de bases.


Une fois de plus je l'entrainais avec moi, le pas de base le plus pratiqué est le "L.A" (normalement c'est le cavalier qui guide mais bon...) ; on avance le pied gauche puis on décolle le pied droit, on le repose puis on ramène le pied gauche derrière et on marque la pause. Puis on enchaîne mais cette fois en inversé : on avance le pied droit, on décolle le pied gauche, on le repose et on ramène le pied droit derrière. Tout ceci accordé avec des parfaits mouvements de hanches, et oui ! La salsa est une danse sexy, ce n'est pas pour rien que je l'avais choisie...
Mais le principale, c'est de croire à tout ce que l'on fait ! J'étais déterminée à lui montrer ce dont j'étais capable, mais surtout, la danse avec la musique sont les seules choses qui me calme. Mon visage se détend et je parais beaucoup plus sereine.
Je tourne sur moi-même en passant la jambe droite devant la jambe gauche, légèrement cambrée, le bras gauche replié dans le bas du dos, le bras droit relevé en tenant la main du jeune homme du bout des doigts, en donnant toujours cette impression de marcher sur place en effectuant des ondulations avec les hanches. J'étais à fond dans ce que je faisais, par contre il était temps de hausser le niveau. Je tournai à nouveau sur moi-même pour revenir à ma position initiale afin de murmurer discrètement à Sora sur un ton de défi :


" - Aller, finit de jouer, montres-moi c'que t'as dans le ventre..!"

Mes yeux brillaient de satisfaction et un sourire en coin restait posé sur mes lèvres. Pour cette nuit, le garçon m'appartenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Jeu 19 Avr - 2:17

Contre toutes attentes la jeune fille avait accepté la proposition de Sora, elle acceptait le baiser langoureux à condition qu'il soit à la hauteur, si elle parlait de danse, ce n'est pas un problème, mais à la base il plaisantait. C'est lui qui avait lancé le sujet, il savait bien que Raira était du genre girouette et pouvait accepter ce genre de choses, peut-être en était-il conscient après tout.
La surprise ? Oh oui, elle devrait lui plaire, si elle aime danser c'est qu'elle aime la musique, donc elle devrait apprécier ce qu'il va lui "offrir", car ce n'était pas vraiment un cadeau, c'était plus une envie folle qui lui était passé par la tête lorsqu'il vit les musiciens. La jeune fille semblait impatiente et même prête à jouer le jeu, cela ne pouvait que ravir Sora, qui était du coup encore plus impatient de faire son show.

Ils entraient sur la piste de danse, Sora ne savait pas du tout ce que la jeune fille pouvait lui préparer, du coup il l'avait laissé guider, au moins au début il pourrait aisément prendre la relève après. Raira commençait à exécuter quelques pas de danse, Sora se laissait faire, pour comprendre ce qu'elle voulait danser, une fois qu'elle lui murmura quelques mots il avait compris, la Salsa ! Sora était ravi et à la fois étonner par ce choix, si elle se danse bien, c'est une danse spectaculaire et endiabler, du coup ils pourraient facilement attirer l'attention des personnes autour d'eux. Il se penchait légèrement pour lui répondre et surtout la provoquer un petit peu avant de commencer.


-Très bon choix... j'espère que tu es prêtes, je crois qu'on va enflammer la piste !

Bon certes c'était une piste de danse improviser, mais ça restait une piste quand même ! Sora prit les devants et se décidait à guider la jeune fille. Il commençait doucement, avec quelques pas tranquille, histoire de se remémorer ses cours de danse. Ensuite il commençait à accélérer, en étant un peu plus rapide et proche de la jeune fille et plus il dansait plus Sora se rappelait des gestes les plus techniques, dire qu'à l'époque il trouvait ces cours inutiles. Rapidement il faisait leur place au milieu des autres danseurs, qui s'écartait légèrement en voyant ce qu'exécutaient les deux jeunes, les mouvements était de plus en plus réussit et surtout il y avait des moments très sexy, au corps à corps. Ils étaient en train de mettre le feu, la danse était réussite et le petit bonus tout le monde les regardaient, même les musiciens semblait sourire en voyant cette salsa endiabler. Il voulait conclure en beauté, il allait même provoquer un peu les choses en faisant un mouvement très rapproché et sensuel. Ce qui est certain c'est qu'il n'avait pas volé le titre de "Terribles Amants de Nagoya", passant de l'excentrique à ce genre de danse très spectaculaire.
Les gens autour d'eux était soufflés eux qui était venu pour passer un petit temps ensemble, venait d'assister à une Salsa très sensuel et endiabler. Tous semblait ravir, mais Sora avait-il été à la hauteur pour la jeune fille ? Après tout il se souvenait des pas petit à petit, certes il les maîtrisait, mais la jeune fille est du genre exigeante, du coup il se rapprochait d'elle une fois terminé et lui dit discrètement.

-Alors, satisfaite ? Je pense que tu auras mérité ta surprise...

Sora lui était content et souriant, il avait aimé ce petit moment de danse avec Raira, en tout cas lui il était satisfait, pour une fois que les cours obligatoires de son père lui servait à quelque chose, mais il était tout aussi content de voir la jeune fille danser aussi bien, il ne s'attendait pas à cela et il avait apprécié cet instant très "rapprocher" avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Jeu 19 Avr - 22:41

Très bon choix ? Pardon ? Excellent choix oui ! Il n'y a rien de comparable à la Salsa. Idéale pour "faire connaissance" de façon un peu plus rapprochée. Et au moins de cette manière je pouvais enfin avoir la réponse à la question que je m'étais posée. "Et moi, est-ce que je l'aimais bien ?" Je pense pouvoir dire que oui, ou que du moins le courant passait. Pour qu'une danse telle que la Salsa soit réussie il faut certes beaucoup de technique, mais pas que. Il faut que les danseurs en questions soient en une parfaite osmose. Hé bah oui, vous aurez beau être le meilleur point de vue technique, pirouette machin bidule, si le feeling n'y est pas, que les deux partenaires ne s'entendent pas et qu'ils n'arrivent pas à se coordonner, le rendu n'est pas du tout le même. C'est pour ça, qu'avec ce raisonnement après avoir dansé avec le jeune homme, je pouvais affirmer d'une certaine manière que oui, on s'entend bien. Ou que du moins, on se comprend dans la danse. C'est déjà pas mal, vous ne trouvez pas ?

Le temps que le jeune homme comprenne sur quel terrain j'avais choisi de jouer et enfin il prenait les devants. La salsa. Endiablée, rythmée, qui en jette, qui fait rêver et rager plus d'un, mais aussi sexy, sensuelle, suggestive, véritable moment privilégié avec son partenaire. Y'a rien à dire j'adore cette danse ! Je ne comprenais pas tout à ce qu'il se passait, les choses avaient finies par s'enchaîner si vite. Tout ce que je pouvais dire c'était que je m'éclatais et que je sentais les autres couples de danseurs qui nous laissaient place petit à petit. A la fin la piste de danse nous appartenait et les musiciens nous donnaient l'impression de jouer que pour nous. Ce n'est pas possible ça, à chaque fois que l'on se rend quelque part, il faut que l'on se fasse remarquer d'une façon ou de l'autre. Moi ça ne me dérange absolument pas ! Et tout s'enchaîne et ça continu, ça ne s'arrête pas ! On s'éloigne pour que se rapprocher d'avantage et ... Wollhé ça tourne, on part vers la droite, Hôpla moment plus sensuel et suggestif que les autres ! Je ne sais pas ce que toute cette chose donnait au final mais vu l'ambiance générale de la foule on assurait ! Je n'en doutais pas une seconde, l'un comme l'autre l'on s'y donnait tout autant à fond.
Il n'y avait rien à faire, quoi qu'on fasse, l'un veut toujours en mettre plein la vue à l'autre.

Derniers moments sexy, derniers instants spectaculaires se terminant en beautés et la représentation prenait fin. Alors que le jeune homme se rapprochait de moi pour me parler discrètement je réfléchissais à ce qu'il venait de me dire. Je n'avais pas oublié ce que j'avais dis que je ferais si j'étais satisfaite. Verdict : Je m'étais éclatée, je pouvais enfin dire que d'une certaine manière on s'entendait bien, on s'était donné en spectacle et le jeune homme avait très bien su mener la danse. Bien, je n'avais plus à tergiverser. Je relevais le regard vers lui, à cette distance, je devais pencher ma nuque en arrière pour pouvoir capter son regard. C'est fou c'que j'me sens p'tite moi.


" - Je n'ai rien à dire, tu as relevé le défi."


Et sur ces mots, je me mis sur la pointe des pieds (ne riez pas, un jour viendra mon heure de gloire ! ), passai une de mes mains derrière la tête du garçon en la passant au passage dans ses cheveux et pour la deuxième fois de la soirée, je posais mes lèvres sur les siennes. Pour de vrai cette fois, l'autre ne comptait pas vraiment. Et voilà, un baiser langoureux ? En voici en voilà. Des fois j'me dis qu'il faudrait que je pense à réfléchir avant de parler. Mais bon, cette façon d'agir me va si bien ! J'enlaçais le garçon au milieu d'une piste de danse improvisée sous les regards de plus d'une vingtaine paires de yeux. Pas mal pas mal.
Mais stop, suffit.

Je me dégageai doucement et reprenant un ton plus que sérieux je pris la parole :


" - Maintenant je veux ma surprise."

Héé non ! Je ne l'avais pas oubliée celle-la et je brûlais d'impatience de savoir ce que c'était. J'adore les surprises...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 20 Avr - 0:53

La jeune fille était donc satisfaite de la performance de Sora, même s'il était content de lui, il était tout aussi ravi de ce qu'elle venait de lui dire. Ce qui suivait après ses paroles, il ne s'y attendait pas, elle en avait parlé et c'est lui qui l'avait lancer sur le sujet, mais de là à le faire. Raira l'embrassait et pas le petit baiser qu'elle avait fait un peu plutôt qui avait suivi d'une baffe, non, c'était déjà quelque chose d'un peu plus plaisant, c'était le baiser langoureux qu'il avait demandé après tout. Les gens autour étaient sous le charme, ils avaient conquis le public par leur danse et maintenant une scène de deux amoureux, une conclusion parfaite, Sora avait même envie de l'applaudir, mais il n'allait pas gâcher cet instant.
Il réfléchissait et il se disait qu'à l'avenir avec elle, il pourrait dire un tas de choses, pour qu'ensuite elle le fasse, mais il n'était pas du genre manipulateur. Il n'avait pas prévu cela et c'est ce qui donnait quelque chose d'unique à la scène, car ils se connaissaient que depuis quelques heures et ils partageaient déjà des moments comme ceux là, mais ça le public ne le savait pas, Sora était bien sûr ravi de la tournure des événements, il n'imaginait pas une telle soirée.

Il lui avait promis une surprise et la jeune fille avait était un parfait modèle de sagesse, Sora ne pouvait plus reculer surtout après ce baiser qu'elle venait de lui faire, cette fois-ci il risquait de se faire tuer pour de bon. Il regardait les musicien qui discutait entre eux, ils faisaient une petite pause sans doute, il regarda Raira avec un sourire amusé.

-Très bien... tu aimes la musique non ? Alors, je vais te montrer un de mes autres talents, donc profite du spectacle et régale toi...


Il n'en disait pas plus, il voulait garder la surprise et maintenant il s'avançait vers les musiciens. Une fois à leur niveau il leur demanda tout simplement s'ils lui permettraient de jouer un morceaux et pour être sûr qu'ils acceptent, il profita de la scène qui venait de se dérouler pour les baratiner en leur disant qu'il voulait jouer un morceau pour Raira. Il y avait plusieurs instruments, mais celui qui intéressait tout particulièrement Sora était le piano. Dans sa jeunesse il avait dû faire un choix d'instrument, mais grâce à ça il s'était découvert un don pour ce magnifique instrument, donc si son hypothèse était bonne, la jeune fille devrait apprécier la surprise, il ne lui restait plus qu'à bien jouer et bien choisir l'air. Avant de commencer il prit le micro, il voulait dire quelques mots pour prolonger le petit cinéma qu'ils avaient crée à eux deux.

-J'aimerais si vous me le permettez... jouer un petit instant sur le piano, c'est un cadeau pour la magnifique blonde qui a enflammer la piste de danse avec moi...


L'illusion était parfaite, il passait maintenant pour un parfait petit couple, l'opération "Amants Terribles de Nagoya" était lancé ! Il s'installait confortablement derrière le piano, jouant quelques notes rapide et mélodieuse pour s'échauffer, il prenait soin de craquer ses doigts et affichait un léger sourire qu'il était incapable de cacher.
Il commençait par des séries de notes successive, pour conclure avec des notes graves et ainsi donner le tempo à son morceau, c'était un air assez "rock", qui donnait envie de bouger, Sora lui prenait un réel plaisir à jouer le morceau il semblait déchainer derrière ses notes. La musique était entrainante, même les musiciens était conquis, cette différence de rythme qu'il faisait au fil de la musique et cette énergie qu'il mettait était très bien envoyé et même le public semblait se prendre au jeu. Il gardait toujours ce rythme un peu rapide avec des variante entre aigu et grave, le morceau durait un peu plus de cinq minutes et pour Sora c'était les cinq meilleures minutes de sa soirée, il était absorbé et prenait son pied derrière son piano. Lorsqu'il termina ce petit morceau les gens applaudissaient, même les musiciens avaient apprécié, il était vraiment ravi, tous les cours de piano et les années qu'il avait passé à apprendre ne s'était pas évaporer, il n'avait rien perdu et il espérait que cette surprise "façon Sora" allait plaire à Raira.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 20 Avr - 22:45

Haa surprise tant espérée te voilà enfin ! Pour ce qui était de notre cinéma, il avait été poussé jusqu'au bout. Le jeune homme avait prit soin de conserver cette image de jeunes amoureux - d'un côté ce n'était pas bien compliqué après ce que je venais de faire. Et je crois pouvoir dire d'avoir servi d'argument pour que mon compagnon de danse puisse s'installer plus rapidement derrière le piano (vu les quelques coups d'œils discrets que m'avaient lancés les musiciens avant d'accepter la requête de Sora). La foule, quant à elle, nous l'avions une fois de plus dans nos filets et elle avait complètement fondue après le discours du garçon. Mais place à ma surprise ! Même si je peux affirmer que c'était plus un cadeau que le garçon se faisait à lui-même, enfin bref, passons. Ce qui m'amenais à me poser de plus en plus de questions au sujet du garçon. Mais d'où est-ce qu'il sortait à la fin ?! Je lui poserai directement la question, je ne sais pas encore quand ; il se pourrait même que j'oublie. Tout dépend dans quelle direction souffle le vent.
J'étais littéralement plongée dans la musique du jeune homme, sur ce point là il ne s'était pas trompé, je me régalais. J'écoutais chaque notes avec attention, comme si je cherchais à découper le morceau. L'air était entraînant et très rock, tout le monde autour de moi commençait à ressentir l'envie de bouger. Bah allez-y faite vous plaisir les amis. Moi, à côté de ces énergumènes, j'affichais un calme exemplaire. Me mettre à gesticuler n'aurait que retiré du charme à ce morceau. Ce petit peuple qui s'agite pense surtout à s'amuser et en oublie ce qui en train de se jouer. De mon côté tout ce que je m'autorisais à faire c'était de battre la mesure avec mon index, la musique ça me connait.


Le morceau se terminait et les applaudissements raisonnèrent. Je finis aussi par décroiser mes bras et me mettre à applaudir d'une façon plus lente que les autres (au ralentis comme on voit souvent les gens importants le faire), et nan je ne peux pas faire comme tout le monde. J'avais beaucoup apprécié ma surprise, c'est vrai, mais au fil des secondes un sourire que seul le jeune homme pouvait reconnaître apparu. Je m'avançais d'une démarche légère dans la direction du jeune homme, arrivée à sa hauteur je posai ma main sur tête comme quand vous voulez dire à un gosse "c'est bien mon petit". Puis je me baissai légèrement pour lui déposer un bisou sur le joue et murmurer :

" - Je crois qu'on a trouvé un autre terrain sur lequel s'entendre. On joue dans la même catégorie."


Je le laissai pour rejoindre les musiciens, j'avais une idée derrière la tête. Je ne pouvais pas m'en empêcher, maintenant il fallait absolument que je montre à tout ce petit monde ce que moi aussi je savais faire. Je restais m'entretenir quelques minutes avec le groupes de musiciens. Ils n'avaient pas bien été difficiles à convaincre et l'idée de jouer un nouveau morceau avec en prime une chanteuse les séduisaient. Le marché entendu, je retournai auprès du garçon et m'assit à côté de lui le temps de lui expliquer ce que je venais de concocter.

" - Alors voilà ce qu'il se passe, j'ai discuté avec ces gentils musiciens et je leur ai proposé de jouer un nouveau morceau avec toi au piano. Tu dois très certainement connaître la chanson, elle s'appelle Shadow of love, je ne sais plus de quel groupe mais elle est connue. Tu crois pouvoir la jouer ?"


Je marquai une légère pause, bien sûre qu'il pouvait la jouer après la représentation qu'il venait de faire et il était quasi impossible qu'il ne connaisse pas cette chanson, cela faisait un sacré bout de temps qu'on l'entendait partout.

" - Occupez-vous juste de la partie musicale et moi je m'occupe du reste."


Puis je partis m'installer derrière le micro. J'avais une expression plus que satisfaite, je rentrais dans mon élément. Il n'y avait aucun autre endroit où je me sentais le plus à l'aise que sur scène. Je vivais sur la scène et je mourrais sur la scène.
Les premières notes retentirent, je le savais, qu'il pouvait la jouer. A cet instant, je ne réfléchissais plus. J'étais comme enfermée dans une bulle ou il n'y avait que moi et ma chanson. Même mon regard devint vide, ce qui me donnait cette impression de lointain, je devenais hors de portée. La musique, je ne la chante pas, je la vis. La foule auparavant si festive s'était bien vite calmée, on était passé d'une ambiance à une autre. Je me demandais ce qu'ils pouvaient penser de tout cela. Sûrement que l'on commençait, Sora et moi, à trop se donner en spectacle. Pourtant la majorité semblaient apprécier et profiter de ce moment.
La musique s'arrêta et je revins sur terre. Je lâchai le micro et me retournai vers le jeune homme, je ne sais pas pour lui, mais moi je trouve qu'au bout du compte on forme un beau duo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 20 Avr - 23:43

Il était content de lui lorsqu'il voyait le public applaudir, mais encore plus au moment ou son regard se posait sur Raira, car elle l'applaudissait aussi, à sa façon, mais il savait qu'elle était satisfaite et il ne pouvait pas cacher son petit sourire plein de satisfaction. Sora fixait la jeune fille qui se dirigeait vers elle et par expérience, même si elle n'est que d'une soirée, il savait ce que signifiait se sourire sur son visage, elle avait un plan, une idée et elle s'apprêtait à passer à l'action. Pour cette fois ce n'était pas un plan diabolique pour déstabiliser Sora, pourquoi voudrait elle gâché cet instant.

Elle lui déposait un bisou sur la joue et lui murmurait quelque chose, il savait bien qu'elle n'était pas si dure et violente qu'elle voulait le montrer, elle sait faire preuve de gentillesse et même si ça ne devait durer qu'un court instant, il était content d'avoir "percer" quelques secondes l'armure de la jeune fille. Il ne lui répondait pas, il n'en avait pas besoin son sourire en disait assez long, surtout qu'il s'interrogeait plus sur les intentions de la jeune fille, qu'est ce qu'elle avait dans la tête sur l'instant. Elle parlait un petit instant avec les musiciens avant de revenir s'asseoir à côté de Sora pour s'entretenir avec lui, elle voulait qu'il joue avec les musiciens "Shadow Of Love", un son très connu, étant donné qu'il passe partout en ce moment on ne peut pas le rater. L'idée était bonne, très bonne même, Sora était content de pouvoir jouer avec elle, ou plutôt pour elle sur ce coup.

Il gardait son silence, il n'avait pas besoin de mots encore une fois, toujours se sourire qui ne voulait pas se décoller de son visage, comme un enfant qui attend sagement pendant le voyage, alors qu'il sait qu'il va au parc d'attraction avec sa famille. Sora se lançait, il envoyait les premières notes sur le piano et les musiciens le rejoignait rapidement, en un instant ils avaient réussi à s'accorder tous ensemble et il ne manquait plus que la voix pour compléter le tableau. Lors la jeune fille se mit à chanter, à l'instant même où les premiers mots résonnaient, Sora était sous le charme et il voyait la jeune fille différemment. Il la voyait comme le mélange explosif d'un savant fou, en un soir elle était passée par tous les états, il l'avait vu en colère, un peu jalouse, souriante, gentille et maintenant ça, Sora savourait cet instant, il avait rarement eu l'occasion d'avoir quelqu'un comme elle, pourtant il était toujours autant intrigué, comment faisait-elle pour changer ainsi en si peu de temps, décidément elle lui réserve bien des surprises et il était satisfait de sa soirée.

Le public était à l'écoute, même ceux qui était là pour danser, admirait le spectacle, la musique était parfaite et la voix de la jeune fille superbe, le public assistait à une super prestation. Lorsque la chanson se terminait, les gens applaudissaient avec enthousiasme. Raira se retournait vers lui et les gens avaient beau applaudir Sora ne la lâchait pas du regard, un léger sourire s'affichait sur son visage et il se levait pour ce poster devant la jeune fille, il prenait un air sérieux, sans aucun sourires, quand d'un coup il affichait un large sourire de satisfaction, ce petit moment était parfait.

-Alors là, je dois te l'avouer je suis sur le cul... Tu es surprenante tu sais ? J'ai rencontré un tas de gens, de tous les horizons, mais je suis content de connaitre une fille aussi unique que toi, une super soirée... cette chanson c'était l'éclate !

Sora ne cachait pas sa joie d'avoir eu l'occasion de jouer avec la jeune fille, surtout qu'il avait vu le meilleur de sa personnalité, même s'il aimait bien le côté "violent" de Raira, il ne fallait surtout rien changer, ce parfait mélange faisait d'elle ce qu'elle est. Il se rapprochait d'elle doucement et l'embrassait sur le front, puis il la regardait en souriant.

-Merci... merci pour ce super moment, pour cette super soirée.


Inutile de le dire, puisque le sourire de Sora montrait bien qu'il s'amusait, mais il tenait à le faire savoir, persuader que son sourire "débile" ne suffisait pas, puisque la jeune fille n'aimait pas ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mar 24 Avr - 21:35

A peine la chanson avait commencée qu'elle se terminait déjà. Moi j'aurais bien voulu continuer de chanter, pour une fois que j'avais un vrai public, il fallait que j'en profite. Mais bon tant pis, pour une autre fois. La foule applaudissait avec enthousiasme, je ne l'écoutais qu'à moitié. De toute façon, je ne chante pas pour être écoutée, mais juste pour le plaisir de chanter alors que l'on m'écoute ou pas, pour moi cela ne change pas grand chose. Je m'étais retournée vers le jeune homme avec l'expression sur le visage d'une gamine qui attendait de savoir si elle avait réussit sa représentation, comme aux espèces de fêtes de fin d'années scolaires. Le garçon ne me lâchait pas du regard et moi non plus, j'attendais qu'il arrive à ma hauteur. Dans mes yeux on pouvait presque lire la question que je mourrais d'envie de poser : "Alors, c'était bien ou pas ?". Mon égo habituel m'aurait poussé à crier sur tous les toits que j'avais été absolument géniale et que de toute manière j'avais du talent et que je le savais. Mais pas en cet instant, la musique exerce une sorte de pouvoir sur moi, elle me calme et apaise ce besoin de tout faire dans l'excès. C'en ai presque effrayant de savoir que je suis autant influençable par seulement quelques notes de musiques.

Le garçon s'était posté devant moi sans aucuns sourires. Je commençais déjà à penser qu'il n'avait pas aimé la chanson quand enfin il afficha un large sourire de satisfaction. Ça peut vous paraître bizarre mais j'étais soulagée de savoir qu'il avait apprécié le moment. "Pourquoi ?" C'était la question que je me posais. Pourquoi est-ce que j'étais soulagée de savoir qu'il pensait que cette chanson était l'éclate ? Je ne comprenais pas. Je ne chante que pour moi alors pourquoi est-ce que son avis comptait ? Ca m'saoule. Je déteste quand moi-même je suis incapable de me comprendre, ça m'tue. Je m'apprêtais à répondre au jeune homme quand celui-ci m'embrassa sur le front. Sur le moment je ne compris pas tout de suite, je le regardais avec un air surpris. C'était bizarre. Certes ce n'était pas grand chose par rapport à ce que je lui avais déjà fait mais jusqu'à présent le garçon était resté la sans réagir. Ouais c'est vrai ça ! Quand j'y réfléchis je peux même affirmer que jusqu'à présent il n'y avait que moi qui était allée vers lui et pas l'inverse. C'était pour ça que ce simple bisous m'avait parut bizarre, c'était parce que pour une fois c'était lui qui était venu vers moi. Hé bah voilà l'ami, mystère résolu !

Je reprenais mon attitude habituelle, les effets de la musique sur ma personne commençaient à se dissiper, je redevenais moi-même. Pas trop tôt ! Je m'étais déjà assez montrée gentille comme ça, même si un petit peu de calme de temps en temps ne fait pas de mal.

" - Ravit d'avoir pu égailler ta soirée. Mais inutile de me remercier comme ça, tu donnes presque l'impression de vouloir qu'elle prenne fin. Tu sais si tu veux partir il te suffit de le dire."


Et voilà, le moment était tellement parfait que je m'étais sentie obligé de le gâcher. Déjà que j'avais commencé à avoir des pensées étranges... D'une certaine manière je retournais me réfugier derrière la barrière de mon caractère, à croire que j'avais peur que l'on me perce à jour. Ou en l'occurrence que le garçon me perce à jour. Je détournais le regard pour éviter de croiser celui du jeune homme, puis croisant les bras derrière mon dos je pris une expression de m'en foutiste. Je donnais l'impression de ne lui faire qu'une suggestion en l'air alors que... Bon d'accord je peux le dire, je ne m'en foutais pas du tout. J'oubliais presque que l'on était encore bercé par les regards de la foule.


" - Mais bon, si tu veux bien toujours rester avec moi je te propose de changer d'endroit. Pas que ça ne me déplaise de rester le point d'attention de pleins de petits yeux mais il n'y a plus rien à faire ici, si ? M'enfin, si tu es d'accord pour une fois c'est moi qui te suis. Si tu es toujours de la partie, sinon tant pis nos chemins se séparent ici."

J'avais parlé sur un ton détaché, mais lorsque je posais enfin mon regard sur le jeune homme, celui-ci me trahit, il le suppliait de bien vouloir rester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mar 24 Avr - 23:06

C'était trop beau pour durer, la jeune fille était redevenue comme précédemment, un peu froide dans ses paroles, avec détachement elle lui disait qu'il pouvait partir, alors qu'à aucun moment Sora n'avait mentionné de partir. Pourquoi le ferait-il d'ailleurs ? Il est bien là, en plus il n'est même pas fatigué, donc la nuit peut continuer. La suite le faisait sourire, la jeune fille voulait qu'il reste, mais sans le montrer, même si une fois dans les yeux de Raira on comprend tout le contraire, de toute façon il n'allait pas la laisser s'en tirer comme cela et il n'allait certainement pas la laisser tranquille. Il s'avançait et se retrouvait maintenant derrière la jeune fille.

-Bien sûr que je vais rester avec toi, je pourrais même voir le soleil se levait si tu veux, je m'amuse bien en ta compagnie et malgré ton caractère enflammé, tu es une fille sympa, qui sait peut-être que je pourrais même te considérer comme une amie avant la fin de la soirée.

C'était tout Sora ça, tellement gentil qu'avec une soirée il pouvait apprécier les gens ou pas, il savait tout de suite s'il pourrait être leur ami, même si peu de cas, montre le contraire. Il avait à son tour utiliser un ton un peu détaché, il voulait un peu se moqué d'elle avec cette phrase. Puis il se retourna pour avoir la jeune fille en face de lui, la regardant avec un léger sourire.

-N'empêche tu es super craquante quand tu chantes... tu le sais ça ? Ne le refait plus, sinon je vais tomber amoureux de toi... à croire que j'aime quand tu me frappes.

Après sa phrase il lui tirait la langue d'un air moqueur, juste pour la taquinée un peu, il savait bien qu'elle aimait ça, ou pas ? Pas grave, c'était amusant pour Sora et c'est tout ce qui comptait. Il regardait à droite et à gauche pour trouver où aller, puis tout simplement il se dirigea vers la droite, il cherchait où se rendre et éviter la vengeance de Miss Raira qui va sans doute vouloir trouver un châtiment aux paroles du jeune garçon, mais après quelques pas il se retourna vers la jeune fille et il la regardait avec un grand sourire.

-Tu va dire que je pense qu'à manger... mais une glace, ça te tente ? Moi j'en meurs d'envie, alors on y va ou tu veut camper là ?

Il se moquait ouvertement d'elle et la foule ne comprenait pas trop, bah oui ils sont encore là eux, maintenant il regarde un petit couple agir presque avec indifférence l'un envers l'autre. Sora lui ne laissait même pas le temps à la jeune fille de répondre il reprenait tranquillement sa route pour trouver un marchand de glace dans la ville, il avait faim et lorsque son estomac lui parle, il l'écoute, en plus après la chanson de la jeune fille il avait deux trois questions en tête, comme où avait-elle appris à chanter, il n'avait jamais vu de fille au caractère aussi rebelle, devenir aussi douce en un claquement de doigt, du coup il comptait bien l'amadouer avec une glace pour lui poser des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 27 Avr - 20:05

Ami... En voilà une drôle d'idée. Ça peut paraitre étrange mais je n'y avais même pas songé. Certes j'avais admis que le garçon et moi on se comprenait dans la musique et que d'une certaine manière je l'aimais bien. Je ne retire pas mes paroles, je l'ai dis et je ne reviendrai pas en arrière. Mais de l'amitié, c'est plus que de simplement bien aimer quelqu'un. Pour moi, ce mot, amitié, ne veut presque rien dire. Si on me demandait de le définir j'en serais incapable. C'est vrai qu'il y avait des personnes avec qui j'étais souvent, bien que la plupart du temps je ne faisais que me chamailler avec elles. Ces personnes là, je les aime bien, certaines beaucoup même. Pourtant je suis incapable de les considérer comme des amis, ou du moins de l'admettre, je pense que je suis beaucoup trop fière pour ça. C'est ridicule non ? Comme si avoir des amis était quelque chose de rabaissant pour moi, une sorte de faiblesse que je me refusais d'admettre. Voilà ma logique. Avoir un ami signifie avoir quelqu'un sur qui compter, avoir besoin de compter sur quelqu'un signifie être faible. C'est ce que je pensais jusqu'à ce moment. Si un jour je suis avec une personne que j'aime beaucoup et qu'on me demande "c'est ton ami ?", je serai incapable de répondre. C'est pour cette raison que je fixais le garçon avec un air totalement neutre, sans aucune expression sur le visage.

" - Ami tu dis ? C'est un bien grand mot tu sais."

Puis je soupirais et regardais autre part. Comment réagiriez-vous si une personne que vous considérer proche de vous, que vous adorez, serait incapable de dire si elle est votre amie ou pas ? Vous seriez profondément blessé, vous penseriez que votre amitié n'était qu'à sens unique et vous vous sentiriez trahit. Et à ce moment là, vous détesteriez la personne que vous croyez vous avoir trompé depuis le début. C'est une chose horrible de se sentir trahit, et c'est une chose qu'il m'arrive souvent de faire. Exprès ou non. Et même si je suis brutale, irréfléchie et excessive, je n'aime pas infliger un sentiment pareil. Donc, quitte à ce que je sois considérée comme quelqu'un d'horrible autant que je mette tout de suite les choses aux clairs, de cette façon je n'aurais au moins rien à me reprocher si je décevais le garçon, parce que j'étais certaine que cela arrivera tôt ou tard. Je continuai sur ma lancée, regardant toujours dans le vide, sans aucuns sentiments dans la voix. C'est tout ce que je pouvais faire pour le moment.

" - A ta place je ne dirais pas une chose pareille, c'est une très très mauvaise idée de vouloir me considérer comme une amie. Un jour ou l'autre cela se retournera contre toi, je peux te l'assurer, j'y mets ma main à couper."


Le garçon enchaina et je décidai de mettre toute cette réflexion sur le côté pour le moment, de toute manière je pouvais pas faire plus pour le mettre en garde. Et voilà ! A moins que je me sois trompée, mais Sora recommençait à vouloir me provoquer, il recherchait la Raira enflammée qui s'emportait à le moindre parole de travers. Cette partie de moi devait l'amuser. Je choisis d'à nouveau jouer à fond sur ce côté de mon caractère, c'était beaucoup mieux que de me perdre dans des réflexions pas possibles. Je partis rejoindre le jeune homme qui était déjà à la recherche d'un stand de glace, il n'avait pas tord, il ne pensait vraiment qu'à manger.

Je sentais de nouveau tout mon corps frémir, comme à chaque fois que je m'apprêtais à passer à l'action. En deux grandes foulées j'étais à son niveau. Je le devançais légèrement en le bousculant volontairement au passage, puis je le rattrapais au T-shirt comme je l'avais déjà fait à plusieurs reprises, c'est que... Moi j'aime bien faire ça alors je ne me prive pas. Le garçon avait été obligé de s'arrêter. Cette fois-ci ce n'était pas la colère qui dominait mon visage. J'avais un léger sourire en coin avec une expression un peu hautaine. Pour une fois, je n'avais pas l'intention de m'en prendre à lui même si mon attitude laissait à penser le contraire. Je pris la parole sur un ton grave, j'avais presque l'impression de le mettre en garde.


" - Dans ce cas... A ta place je me méfierais, je peux me remettre à chanter n'importe quand."

Je lâchai prise, me retournai et continuai dans la direction que le garçon avait choisie. Je m'en allais sans un dernier regard pour la foule qui avait abandonné l'idée de trouver un sens dans l'attitude des deux adolescents qu'elle avait sous les yeux. De toute manière, cette foule, je l'avais déjà oublié depuis longtemps. Le vent tournait. La question que je m'étais posée plus tôt, juste avant notre danse me revint en tête. Je marchais devant, les bras croisés derrière le dos. Il y avait un léger silence, je décidai de le briser sans plus attendre.

" - Dis moi... Qui es-tu ?"


Je l'avais posée sans prendre la peine de me retourner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Dim 29 Avr - 20:36

La jeune fille semblait choquer après les propose de Sora, comme si le mot "ami" l'avait totalement paralysé, pourtant il n'y a rien de méchant là-dedans, il avait dit des choses bien plus choquantes au cours de la soirée. Si au début elle ne semblait pas vouloir se justifier, elle rectifia rapidement et partait dans des explications limite irréaliste, lui il était plié en deux en train de rire après ce qu'elle avait dit, il n'en revenait pas d'avoir provoqué une telle réaction chez la jeune fille avec un simple mot. Il avait deux hypothèses, sois l'amitié lui faisait peur et elle voulait tout faire pour empêcher les autres de la choisir comme amie, soit c'était une extraterrestre qui ne connaissait pas l'amitié. Pour Sora les choses était beaucoup plus simple, il ne s'embêtait pas avec ce genre de choses, pour lui du moment qu'il apprécie quelqu'un c'est son ami, là il passait une super soirée, il allait même peut-être passer une super nuit dans les rues de Nagoya, il avait considéré des gens comme ami pour moins que ça.
Avec lui c'est vraiment la simplicité, s'il s'entend avec vous, vous êtes son ami, si vous continuez à le côtoyer vous êtes toujours son ami, si vous ne lui parlez plus, vous êtes une personne qu'il apprécie et si vous vous fâchez avec lui, vous n'êtes plus son ami, mais comme il n'est pas rancunier, vous ne l'êtes pas longtemps, à moins de quelque chose d'insurmontable pour lui. Bref tout ça Sora le gardait pour lui, il n'allait pas partir dans des explications à rallonge, la jeune fille n'avait pas besoin de savoir tout ça, même si elle le déteste ou qu'elle ne le considère pas comme un ami et même s'il lui arrive des ennuis, il la considère ainsi et ça ne changera pas.

Raira arriva rapidement au niveau de Sora, les paroles qu'il avait dit devait encore raisonner dans la tête de la jeune fille, puisqu'elle l'attrapa par le t-shirt, décidément elle aimait bien ça, à croire que pour elle c'était une façon de dominer son adversaire. Mais si le reste de la soirée il pouvait lire la colère, cette fois-ci c'était autre chose, elle était plus du genre joueuse et ses paroles le confirmaient, puisqu'elle répondait à Sora par une menace, qui n'en était pas vraiment une pour lui. Il lui souriait pour lui répondre, quoi de mieux que les sourires qu'elle aime tant pour l'agacer ? De toute façon elle repartait devant et se mettait en marche.
Sora la suivait, il était à peine un pas d'elle, lorsqu'elle lui posa une... étrange question, elle avait attendu la soirée pour lui demander ça ? Jusque là pourtant elle n'avait pas vraiment semblé se soucier de qui il était réellement, elle semblait juste s'amuser avec lui, mais c'était flou, un vrai brouillard, cette question pouvait tout dire.

-Qu'entend-tu, par "Qui es-tu ?" ? Je t'ai déjà dit mon nom, donc cette question à un autre but, alors avant de répondre n'importe quoi, précise-moi le fond de ta pensée, n'hésite pas, soit franche et direct, tu es mon amie après tout.

Une pointe de moquerie dans la fin de sa phrase en référence à ce qu'elle lui avait dit juste avant, puis il la rattrapait pour être à son niveau et passa son bras autour de son coup, pour la rapprocher de lui, comme deux amis... enfin deux amoureux peut-être, mais ce n'était pas son intention première et de toute façon la jeune fille ne tarderait pas à se défaire de cette étreinte puisque c'est ce qu'elle a fait pendant toute la soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Machine de mes deux... [Libre]
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une table pour...deux? [Libre]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» Une tâche de chocolat chaud ? Sur ton chandail préféré en plus ? (libre pour homme ;) )
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: