AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Machine de mes deux... [Libre]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Machine de mes deux... [Libre]   Dim 1 Avr - 22:04

Comme prévu, Nagoya était à mourir d'ennui, de jour comme de nuit. De toute manière soyons sérieux, une ville qui cache un pensionnat comme celui-là ne peut pas être intéressante. J'ai pourtant été de bonne foi. J'ai fais ce que font la plupart des japonnais, je suis allée dans un bar à sushi. Bah quoi ? On ne change pas les habitudes, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

*Flash Back*

A ce moment là je m'ennuyais désespérément et sans le savoir je cherchais quelques chose qui pouvait me rattacher à Ikebukuro. La seule idée qui m'était venue le plus naturellement était un bar à sushi. Et puis à ce que je sache, je suis toujours au japon, tout le monde sait faire des sushi non ? C'est ainsi que...


" - Vos meilleurs sushis et vite si possible."


" - Tout de suite mademoiselle."

*Franchement, dites moi que je rêve, j'ai jamais vu un truc aussi miteux. Mais bon, c'est le seul bar à sushi que j'ai trouvé. RAAAAAAAH JE SUIS TOMBEE DANS LE TROU DU CUL DU MONDE QUOI ?!! Et celui-là c'est quoi son problème pour me regarder comme ça ?! Mais où est-ce que je me trouve sérieusement...*

C'est à ce moment que mes sushi sont arrivés et je me sentais déjà partir dans une nouvelle crise d'hystérie. Les muscles tendus, le visage à l'aspect froid, les sourcils froncés... Alors quand j'ai senti ce gout de merde dans ma bouche j'ai cru que j'allais exploser ! Mais ce n'est pas ça qui déclencha le massacre. Un mec à côté était bien agité avec son pote, ils riaient tout deux de je ne sais trop quoi. Quand dans un mouvement un peu brusque il me bouscula, le sushi que je tenais entre mes baguettes s'échappa de mon emprise, tomba sur mon substitut de robe ce qui me gratifia d'un jolie tache.

Ma mâchoire se mit à trembler, certains ont même certifié d'avoir entendu un grognement s'échapper de ma bouche. Mes poings se serrèrent si fort que les baguettes que je tenais encore se brisèrent, je les jetai par terre avant de me lever si brusquement que le tabouret valsa deux mètres plus loin. La colère déformait mon visage ; d'autres tierces personnes ont affirmé que j'avais le regard d'un psychopathe juste avant qu'il ne tue quelqu'un.

"- Toi, enfffoiré... T'as vus c'que t'as fait ?... HEIN ?! J'v'ais t'buter !"

Je n'ai pas réfléchi une seule seconde, dans ces moments là mon corps agit tout seul, mon esprit se contente de se fermer. D'une main j'ai saisi le col de cet abruti, de l'autre j'ai attrapé l'espèce de petit plateau sur lequel on sert les sushi et je le lui ai éclaté dans la gueule. Il tomba sous l'impact devant les yeux de son pote. Sous le coup de la surprise aucun des deux n'avaient réagit, ils restaient là à me dévisager comme si j'étais un monstre. Décidément, je ne changerais jamais...

" - Tes sushi étaient dégueulasse, mais j'te donne quand même ça."

Dis-je en abattant de quoi payer sur la table. Je jetai un dernier coup d'œil au gars encore assit par terre, si je me souviens bien il saignait du nez. Puis je quittai ce bar, c'est peut-être débile, mais au moment où je me suis emportée je me suis sentie chez moi.

*Fin du Flash Back*


Après être partit j'ai vagabondé de rue en rue. Elles étaient si différentes de chez moi, si désespérantes... Je jetai un coup d'œil à ma montre , dix-huit heure. J'attendais patiemment que la nuit tombe, espérant pouvoir enfin m'amuser. Sans m'en rendre compte, je m'étais éloignée des quartiers. Je me retrouvais les pieds sur un chemin caillouteux longeant une étendue verte. N'ayant rien d'autre à faire, je me suis tout simplement laissée tomber dans l'herbe. Vu comme ça je ressemblais presque à une fille normal.

Je ne sais combien de temps je suis restée assise ici. Je regardais le ciel qui commençait à pâlir en me disant qu'il n'était pas si différent de celui que je voyais à Ikebukuro. Je ne pensais pas être aussi nostalgique en quittant ce quartier...

Pour une des premières fois de sa vie la jeune fille se sentie seule. Son quotidien avait été complètement bousculé et elle se demandait si un jour elle arrivera à retrouver cette intégration qu'elle avait à Ikebukuro. Si un jour elle pourrait reprendre ce qui était normal pour elle. La jeune fille en doutait. Pourtant quand la demoiselle se releva dans la pâleur du ciel orange, elle était déterminée et sûre d'elle, elle se disait "le ciel est partout pareil, c'est que je peux être partout chez moi", la jeune fille y croyait.

*C'est repartit pour un tour !*

J'étais comme revitalisée, pour une raison que j'ignore, j'avais repri de l'assurance en restant assise dans cette herbe. Je sentais que je pouvais soulever des montages !!

*Mais pour l'instant j'ai soif.*

Bonne déduction mon cher Watson... Heureusement, un espèce de complexe se profilait devant moi et avec un peu de chance... YEAH ! un distributeur de boisson, il me restait encore un peu de monnaie. J'insérai ma pièce et optait pour un coca.

*N'empêche, je me demande quel genre de bâtiment ça pourrait être... Un complexe sportif ? Il me semble avoir vu un terrain derrière et avoir entendu quelque cris. M'enfin bon. .... Il est long ce distributeur quand même.*

"- Hé distributeur de mes deux, tu vas pas me la faire à l'envers toi aussi !"

Un bruit sourd s'est soudainement répandu en un écho. Je n'avais pas pu retenir mon poing, j'avais refilé un sacré coup dans cette foutue machine. Et ça a marché ! Même plus d'une canette sont sorties ! J'en pris une mais une autre s'échappa de la machine et s'écrasa sur le sol. Je la regardais rouler, accroupis devant le distributeur, quand à ma grande surprise, un pied arrêta la canette dans sa course folle. Tient, j'ai de la visite..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 2 Avr - 3:12

Sora avait décidé qu'il était temps pour lui de reprendre l'entrainement et de faire un peu de sport, mais plutôt que de rejoindre le dojo du lycée, il préféra rejoindre celui de la ville, histoire de s'échauffer en route. Il avait mis ses vêtements de sport, t-shirt, jogging avec des baskets et sur son dos un sac dans lequel il avait mis des vêtements de rechange. Il était motivé comme jamais, cela faisait déjà quelques jours qu'il était au lycée et il l'avait passé à flemmarder.

Il arrivait enfin aux terrains de Nagoya, c'était constitué d'un grand bâtiment avec quelques terrains derrière, il espérait surtout y trouver un gymnase. Une fois à l'intérieur il déposait ses affaires dans les vestiaire, il ne voulait pas perdre de temps, l'après-midi était déjà bien commencé et il ne voulait pas rentrer trop tard. Peu de monde dans le gymnase, du coup il jeta un coup d’œil à l'extérieur et déjà un peu plus de monde, puisque des jeunes de son âge faisait un match de foot. Il ne voulait pas s'incruster, il faisait simplement des tours de piste en observant le match qui se déroulait. Puis dans le match, l'un des joueurs reçus un coup de téléphone et devait partir, Sora n'avait même pas eu le temps d'imaginer les rejoindre qu'un des garçons s'approchait de lui .

-Je te vois t'entrainer depuis tout à l'heure... si ça te dit un petit match tu es le bienvenu, l'une des équipes a perdu un joueur.

Bien sûr que Sora en avait envie, pour lui le sport c'était avant tout un moyen de jouer avec les autres, même s'il n'était pas contre la compétition, du coup c'est avec un grand sourire qu'il lui dit.

-Allez, en avant !

C'était du six contre six, la plupart semblait se connaitre, mais malgré tout Sora réussi rapidement à faire sa place, il faut dire qu'une passe décisive et un but égalisateur en moins de dix minutes cela aide pour s'intégrer. Il s'amusait comme un gamin et son équipe ne regrettait pas le départ de leur ami du coup. Toute bonne chose à une fin et en fin d'après midi le match se terminait sur la victoire de l'équipe de Sora, il avait même fait forte impression et n'avait pas hésité à échanger son numéro avec les autres joueurs.

Pour lui ce n'était pas terminé, après une petite pause il décidait d'entrer dans le gymnase pour continuer à s'entrainer. Il s'entraînait avec quelques mouvements d'Aïkido, il ne pouvait pas terminer sa journée autrement. À l'extérieur le soleil commençait à se coucher, lui prenait une douche bien mérité après le sport. Alors qu'il commençait à partir, il décida de faire un saut vers le distributeur de boisson, histoire de se rafraichir un peu avant de rentrer. En se rapprochant Sora remarqua une jeune fille devant le distributeur et si de loin elle semblait gentille et inoffensive, il fut surpris de la voir tabasser ce pauvre distributeur qui en recracha même plusieurs canettes. Il était à une dizaine de pas de la jeune fille lorsqu'il arrêta avec son pied l'une des cannettes. La jeune fille surprise de voir quelqu'un le regardait, à vrai dire, lui aussi était surpris, de loin comme de prêt c'est une jeune fille charmante, néanmoins elle semble avoir un sacré tempérament. Sora se baissa pour récupérer la canette, il se rapprochait de la jeune fille et lui tendait.

-Profites-en, c'est rare qu'en donnant des coups les choses comme les gens soient généreux...

Sur son visage s'affichait un large sourire, il avait dit cela avec humour, décidément encore une journée pleine de surprise et après une après midi bien remplie voilà qu'il rencontrait cette jeune fille. Du coup il en profitait pour engager la conversation.

-Ah oui... j'me présente je m'appelle Sora.

Autant se présenter sans attendre, il ne voulait pas paraitre impolie devant la fille qu'il avait devant lui et au pire qu'est ce qu'il pouvait risquer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 2 Avr - 15:34

Pour l'instant j'étais étrangement calme, mais je sentais que ça n'allait pas durer très longtemps. Le large sourire qu'affichait le jeune homme en face de moi commençait déjà à me taper sur le système. Je ne supporte pas les gens qui distribuent des sourires à tout va. Pour eux sourire semble être un véritable moyen de communication. Moi je trouve juste ça débile et inutile.
Je me redressais lentement tout en examinant de haut en bas celui qui me tenait compagnie. Mon regard s'arrêta sur ses cheveux roux clairs. Pas très répandue comme couleur.


*M'enfin j'peux me taire, j'suis aussi plutôt pas mal dans mon genre.*

J'ouvris ma canette avant de la boire d'une seule traite, une autre vieille habitude que j'ai gardé.

"-Profites-en, c'est rare qu'en donnant des coups les choses comme les gens soient généreux..."


Je le regardais me tendre la canette avant de la repousser avec un geste lasse.

"- Gardes là cette canette, si j'ai encore soif je n'aurais cas filer un autre coup à cette machine. C'est ma façon à moi d'être généreuse."

Ajoutais-je avec un clin d'œil. De toute façon frapper encore une fois le distributeur n'allait pas être nécessaire, avec tout ce qu'il avait recraché j'en avais encore pour deux trois jours. Je jetai un petit coup d'œil à ma droite, dans le coin du mur une poubelle trop pleine, tant pis j'y balançai ma canette vide avant de reporter mon regard sur le garçon. Il avait toujours cet espèce de sourire niais sur le visage. L'expression de mon visage devint plus dure. Nan sérieusement, ça sert à quoi de sourire tout le temps ? Je me décalai sur le côté afin de pouvoir m'appuyer contre le mur tout en croisant les bras.

-Ah oui... j'me présente je m'appelle Sora.

" - Sora hein... Dis-moi, qu'est-ce qui te fais sourire comme ça ? C'est inutile et t'as l'air débile."

J'allais ouvrir la bouche pour continuer sur cette lancée, mais des voix qui ne m'étaient pas étrangères m'interrompirent. Au loin deux silhouettes se dessinaient. Je fis comme un retour en arrière, ces deux gars qui arrivaient, c'était celui à qui j'en avais déjà flanqué une au bar à sushi et son pote. Hé bien hé bien, en voilà une bonne surprise. Je me décollai du mur, pris une autre canette du distributeur et me rapprochai du chemin caillouteux. Je voulais être bien visible pour ces deux idiots. J'étais à présent juste à côté de Sora, y'a pas à dire, il est vraiment grand. Un sourire victorieux se dessina sur mon visage. Je m'amusais à lancer et à rattraper la canette encore pleine dans une main en attendant que les deux idiots arrivent à ma hauteur. Je voulais juste m'amuser un peu.
Malheureusement je n'en ai pas eu le temps. Quand ils m'ont aperçus, celui à qui j'avais défoncé le nez a crié un truc du genre "Merde, c'est l'hystérique de tout à l'heure ! On s'casse !" puis ils se sont carapatés. Je n'ai même pas pu leur lancer ma canette à la figure. J'étais déçue c'est clair et ça se voyait sur mon visage.


" - Bon..."

Je regardais ma canette avec un air dépité. Tant pis, je n'avais plus qu'à la boire. Comme pour la précédente je l'ouvris et la bu d'une seule traite et comme la précédente je l'envoyai dans la poubelle trop pleine. Pour la troisième fois je posai mon regard sur le jeune homme. Puis après quelques instants de réflexion je dis tout simplement :

"- Tout compte fait le roux te va bien. Au fait, tant que t'es là... On est toujours au Japon non ? Alors, pourquoi les sushis de Nagoya sont si dégueulasses ? J'comprends pas."


Je le fixais sans scier. Après quelques secondes de silence je finis par me détendre.

"- Raira. Mais appelle-moi Rai'."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 2 Avr - 16:58

Sora accepta la canette, c'était si gentiment proposer... La jeune fille semblait distante, du genre pas très sociable, tout le contraire de lui et l'hypothèse ce confirmait lorsqu'elle lui demanda pourquoi il souriait bêtement. Question encore jamais entendu jusque là, pour lui il n'y avait pas de raison, peut-être l'excellente journée qu'il avait passé, l'épuisement ou l'idée d'une nouvelle rencontre, un tas de raisons quoi. Il se devait quand même de lui répondre, mais au moment où il s'apprêtait à le faire la jeune fille se décolla du mur, ramassa une canette et arriva à sa hauteur en regardant deux gars arrivés un peu plus loin. Sora ne comprenait pas très bien la situation, mais vu l'attitude de la jeune fille qui était assez tendue en faisant décoller sa canette, ça ne présageait rien de bon.

*Sur quel genre de fille je suis tomber au juste...*

Quel fut sa surprise quand il vit les deux gars repartir aussitôt qu'ils avaient vu la fille à ses côtés et en la qualifiant d'hystérique, il n'en revenait pas, il avait connu pas mal de filles violentes pendant le sport, mais pas comme elle semblait l'être, car même s'ils n'étaient pas taillés pour la bagarre, il n'en était pas moins inoffensif et ils étaient deux, surtout qu'elle semblait déçu de les voir fuir ainsi et dire qu'au loin il avait cru tout le contraire à son sujet.

Elle engloutit une seconde canette qu'elle jeta à nouveau dans une poubelle pleine, elle semblait tendu lorsqu'elle s'adressa à nouveau à Sora, elle lui demandait pourquoi les Sushis de Nagoya sont-ils aussi dégueulasse, il ne s'était pas encore posé la question, vu qu'il n'en avait jamais mangé ici, puis elle reprit son calme et se présentât, il décida donc de répondre à la jeune fille comme il le pouvait.

- Alors là, je n'en sais rien du tout... Autant pour mon sourire je peux te dire que j'ai passé une super aprèm'... mais en ce qui concerne les Sushis... je ne les ai jamais goûtés, je ne suis pas là depuis assez longtemps.

Maintenant une question lui brûlait les lèvres et vu que la jeune fille semblait disposer à discuter, autant en profité, car elle semblait changer radicalement d'attitude en un claquement de doigts. Même si après réflexion, son attitude explosive semblait répondre à sa question, il voulait sa version et il n'était pas du genre à tirer de conclusion trop hâtive ou bien à se fier à une première impression, même si dans le cas présent il y a peu de chances qu'il se soit tromper à son sujet, mais si c'était le cas, sa lui rappelleras certains souvenirs de filles qu'il a connu lors des compétitions, qui étalaient des gars plus imposants qu'elles.

-Dit moi tu connaissais ces types non ? Il y a un truc que je pige pas... Même s'ils ne sont pas taillés comme des combattants, ils ne sont pas non plus des crevettes ! Qu'est-ce que tu as bien pus leur faire pour qu'ils fuient ainsi...

*Une vraie dynamite dans un corps de princesse !*

Voilà l'idée que Sora se faisait d'elle, la situation était amusante, surtout pour les deux gugusses qui avait détaler comme des lapins, mais la question était très sérieuse, la jeune fille semblait l'intriguer. Sora en profita pour terminer sa canette et ainsi l'envoyé dans la poubelle, qui était toujours aussi pleine, puis il déposa son sac de sport au sol, celui-ci commençait à l'encombrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 2 Avr - 21:02

"- Alors là, je n'en sais rien du tout... Autant pour mon sourire je peux te dire que j'ai passé une super aprèm'... mais en ce qui concerne les Sushis... je ne les ai jamais goûtés, je ne suis pas là depuis assez longtemps."

"- QUOI ?!"


Heureusement que j'avais vidé ma canette précédemment, sinon je me serais étouffée avec ! Pour l'histoire du sourire j'étais déjà passée à autre chose,ou du moins j'y réfléchirais plus tard. Mais ça... Pour moi ne pas prendre le temps de goûter les sushis d'une autre ville est quelque chose d'inconcevable ! Je crois que je fais un blocage sur cette nourriture, le fait est que le sushi est en quelque sorte devenu mon aliment de base. Je reculais de deux trois pas pour ne pas avoir besoin de m'arracher le coup pour regarder Sora. Comme avant chaque crise d'hystérie je sentais tout mon corps frémir, franchement j'ai tendances à m'emporter sur des sujets de plus en plus ridicules... Vous avez le droit de rire.

"- Mais, comment c'est possible ça ?! J'viens à peine d'arriver pourtant... C'est la première chose que j'ai faite ! Raah, mais c'est une blague ou quoi ?"

Je trépignais littéralement sur place, on aurait dit une gamine qui parle de son nouveau jouet. Pourtant il ne s'agit que d'un peu de nourriture me diriez-vous et je suis totalement d'accord. C'est juste que les sushis sont associés à une personne importante pour moi. Une des première à m'avoir considéré comme une simple fille un peu turbulente plutôt qu'une psychopathe. Même si il pouvait se permettre de penser comme ça que parce qu'il était capable de me maîtriser. En tout cas le fait est que depuis que je l'ai rencontré je n'ai mangé pratiquement plus que ça, des sushi, sûrement parce qu'il en détient un bar. Le jeune homme me tira de ma réflexion. Ha oui, ces deux cocos, je les avais déjà oubliés.

*Aaaah, faut vraiment que j'arrête d'être aussi distraite"

"-Dit moi tu connaissais ces types non ? Il y a un truc que je pige pas... Même s'ils ne sont pas taillés comme des combattants, ils ne sont pas non plus des crevettes ! Qu'est-ce que tu as bien pus leur faire pour qu'ils fuient ainsi..."


Je jetai un vague coup d'œil dans la direction où s'étaient enfui les deux idiots. L'ombre d'un sourire passa sur ma bouche alors qu'un léger ricanement se fit entendre.


"- Disons simplement que nous avons fait connaissance."


Ou disons simplement qu'ils ont fait connaissance avec le plateau à sushi. C'est presque pareil non ? De toute façon on s'enfiche je ne pense pas les revoir un jour. Se recroiser dans une si grande ville est presque impossible. De toute manière d'ici là je ne me souviendrais même pas de leurs visages. J'ai comme qui dirait une mémoire sélective et pour l'instant, je n'ai qu'une idée qui me préoccupe. Quelqu'un qui n'a pas encore goûter de sushi de sa ville actuelle, je ne laisserai jamais passer une chose pareille ! Dîtes, vous pensez que je suis irrécupérable ?

"- Toi, reprends ton sac. Si tu restes ici c'est que tu n'as rien à faire non ? Donc que tu sois ici ou ailleurs ça ne change rien."


Je m'avançai alors pour lui attraper le poignet. J'agis toujours agi spontanément et sans réfléchir. Cette façon de faire est déconcertante pour les autres. Ils se retrouvent toujours dans des situations pas possibles parce qu'ils n'ont pas eu le temps de réagir. J'avoue que c'est un avantage.


"- Alors viens, ce soir tu manges sushi."


Bien sûre, si il décide de ne pas me suivre, que je lui tienne le poignet ou pas, je ne pourrais pas le forcer à me suivre, après tout, je ne suis qu'une crevette quand on sait comment s'y prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 2 Avr - 22:12

La jeune fille était surprise, voir presque outrer de savoir que Sora n'avait pas goûté les Sushis de Nagoya, pourtant elle ne disait pas qu'ils sont mauvais ? Donc même si l'envie lui prenait, maintenant c'était impossible. C'est surtout qu'il n'avait pas vraiment de préférence en matière de plats, pour lui les Sushis était un très bon plat, mais comme beaucoup d'autres choses et c'était sans doute sa gourmandise qui parlait lorsqu'il pensait qu'il trouvait tout délicieux. Avec tout cela il commençait à avoir faim, bah oui parler de drogue à un junkie il en voudras, dans son cas c'était un peu similaire, bien que la nourriture ne soit pas non plus une drogue, mais l'idée est la même.

Il fut extirpé de ses pensées lorsque la jeune fille répondit à sa question, de simples connaissances ? Ils ne semblaient pourtant pas partager la même opinion, mais bon il avait voulu une réponse et il l'avait, maintenant il savait à quoi s'attendre avec elle.

*Au moins je ne risque pas de finir comme eux...*

Cette pensée lui traversa l'esprit, il n'était pas du genre à se laisser mal mener, qu'importe la personne en face et il n'était pas non plus du genre conflictuel. Elle lui demanda de reprendre son sac qu'il venait à peine de poser, voulait-elle s'en aille ? Au début il ne comprenait pas vraiment le but de la manœuvre et il fut encore plus surpris lorsque la jeune fille lui attrapa le poignet, mais lorsqu'elle s'adressa à lui il n'arrivait pas s'empêcher de sourire, oui même si à l'instant il avait l'air idiot, qu'importe, elle n'était pas si effrayante que semblait le croire les deux gars de tout à l'heure. Il ramassa rapidement son sac et se laissa emporter par la fille.

-Ok ça me va, j'ai besoin de récupérer de l'énergie après le sport ! De plus je ne dis jamais non à un bon repas !

La légendaire gourmandise de Sora, lorsqu'on lui parlait de nourriture il était presque au "garde à vous". Il aurait pu aisément refuser l'invitation de la jeune fille, mais ça pouvait devenir intéressant, voir même amusant non ? Avec une fille comme elle la soirée s'annonce mémorable.

- Tu m'as dit qu'ils étaient mauvais les Sushis ici, non ?... Qu'importe ! Je sens une soirée très rock'n'roll !! J'adore ça, alors que la fête commence !

*Enfin, en espérant qu'elle ne retourne pas un restaurant entier si je dis quelque chose de mal... Quoi que...*

Il se laissait donc entrainer par la jeune fille vers les lumières de la ville ou ailleurs ? Après tout, il suivait une parfaite inconnue et la paranoïa de Sora lui disait qu'elle pouvait très bien le trainer de force là-bas, elle faisait peut-être partis d'un gang ? Ou autre chose d'encore plus terrible ? Il riait intérieurement à ses idioties, quand bien même c'était le cas il ne pouvait pas résister aux jolies filles, même si elle avait un tempérament de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 2 Avr - 23:29

Comme je m'y attendais mon invitation n'avait pas été déclinée. C'est un de mes défaut. Jamais je n'imagine une seule seconde que les choses se passent autrement que je l'ai décidé, ce qui provoque le plus souvent les conflits. La discussion est très difficile avec moi voir même impossible. Je suis beaucoup trop têtue et bornée pour entendre ce que l'on a à me dire. Je menais la marche tenant toujours le garçon par le poignet. A croire que je pouvais le trainer partout où je le voulais, mais une petite voix intérieur m'assurait le contraire. Je la déteste cette petite voix, d'ailleurs je ne l'écoute jamais. De temps en temps je jetai des coups d'œil en arrière et à chaque fois j'apercevais le sourire niais et débile de Sora. Qu'est-ce que ça peut m'énerver ça. Suis-je la seule à ne pas comprendre l'utilité d'un sourire ? Quand j'y pense, je ne souris jamais. Pas comme lui en tout cas.

"- C'est de t'avoir parlé de bouffe qui te fait sourire comme ça ?"


Je ralentis la marche, mais sans relâcher le poignet du jeune homme, comme si j'avais peur qu'il ne s'en aille, bin tient... Parfois il m'arrive moi même d'être prise au dépourvu par mes propres actions tellement elles sont incontrôlées. J'agis et je réfléchis après. J'ai maintenant dix-neuf ans et pourtant j'ai le comportement d'une sale gosse.
En tout cas pour l'instant je commençais à réaliser que j'emmenais manger un parfait inconnu et je parie qu'il se disait à l'instant le même genre de chose. M'enfin, je n'ai pas peur de risquer quelque chose, avec mon tempérament c'est plutôt pour lui que je devrais m'inquiéter. Il a pas l'air fait en sucre c'est déjà ça. Si seulement il n'y avait que ça de gênant. Premièrement, je n'étais pas certaine que le patron du bar ou j'étais me laisse à nouveau entrer. Je ne pense pas que tabasser sa clientèle soit une bonne pub. Deuxièmement -et le jeune homme n'avait pas manqué de me le faire remarquer- ses sushis étaient de toute manière plus que mauvais. Je ralentis encore un peu absorbée par mes réflexions, je marchais presque à côté du garçon. Je finis par réfléchir à haute voix.


"- Les sushis sont dégueulasses ici c'est clair mais même faut que tu vois ça par toi même. Le problème c'est pas ça. Je ne pense pas que le patron du bar me laissera à nouveau entrer, rien que pour éviter les ennuis... Bon c'est pas grave le bar se trouvait dans une rue avec que des petits bistrots et des trucs du genres, y'en a bien un autre qui doit faire des sushis..."

On commençait à rentrer à nouveau dans la ville. Le nuit tombant, les rues étaient déjà beaucoup plus animer. Comme chaque ville, Nagoya s'éveille la nuit. Du regard je cherchais un endroit où aller, ça grouillait de monde partout et plus il y a du monde, plus je deviens électrique.

Quand un plaisantin me percuta. Il ne m'en faut pas plus, la bête est lâchée. C'est à ce moment, quand j'ai voulu me jeter sur le pauvre gars, que je me suis rendue compte que je n'avais toujours pas lâché Sora, décidément...

"Hé toi ! Regardes où tu marches !"

Je plongeai ma main dans une de mes poches à la recherche d'un projectile, tout ce que j'avais était une de ces canettes que j'avais prise avant de partir. Tant pis ça fera l'affaire. Je saisis l'objet et l'envoyai sur le gugusse, en pleine tête ! Il ne comprit même pas ce qui lui arrivait. Adieu canette chérie... Ma crise nerveuse passée, je pouvais revenir à mon objectif précédent.

"- Sushis nous voilà !!"

M'écriais-je tout en reprenant le poignet du garçon, et non, je n'étais pas prête de le lâcher, du moins, pas encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mar 3 Avr - 3:08

La jeune fille ne lâchait pas son poignet, elle ne voulait vraiment pas le perdre, elle se retournait même vers lui, Sora lui était aux anges, embarquer par une jolie fille pour aller manger, quoi de mieux ? Elle avait vu juste, parler lui de manger et il souriait, était-ce si gênant que ça. Puis bizarrement elle commençait à ralentir, déjà fatigué après si peu de route ? Non, ce n'était pas ça, elle était concentrée sans douter perdu dans ses pensées, mais ne lâchait pas pour autant Sora. Puis sans d'un coup elle se mit à parler, mais il n'était pas certain que ça lui était destiné. Décidément où qu'elle aille ça se passe mal, elle semblait avoir eu une altercation dans le bar, peut-être même avec les deux garçons de tout à l'heure.

*Et moi je suis censé faire quoi si elle décide de détruire le bar avec son propriétaire ?*

Sora avait décidé de ne pas répondre, tout était dit et la volonté inébranlable de vouloir lui faire manger des Sushis, pouvait presque frôler le respect. Ils arrivaient enfin en ville, beaucoup de monde dans les rues la nuit, certains se retournaient même en voyant la scène, c'est vrai que ce n'était pas banal, mais Sora ne se souciait pas de ça. D'un coup, le chaos, un jeune homme percute la blonde et cette dernière était bien décidée à lui faire regretter, mais encore une fois elle ne l'avait pas lâché, du coup elle fouillât dans sa poche et lui envoya une canette en pleine tête ! Bien visé ! Il venait à peine de croiser du monde et elle commençait déjà à faire des siennes.

-Je dois avouer que tu vises bien ! Mais j'ai vu que tu voulais le poursuivre... il ne fallait pas te gêner ! Si l'envie te reprend n'hésite pas, j'ai hâte de voir ça ! Je te filerais même un coup de main s'ils appellent les renforts.

Il se mit à rire après ses paroles, il voulait essayer de détendre l'atmosphère, voir même peut-être arraché un sourire à la jeune fille, même si c'était mission impossible, car c'est beaucoup demander pour l'instant. Elle ne l'avait pas lâché et la course reprenait, il se laissait guider, de toute façon il ne savait pas du tout où il était, ce n'était que sa seconde venue en ville après tout, de plus la situation l'amusait, du coup il avait l'intention de profité de la situation, histoire de voir ce qu'elle pourrait bien faire face à Sora, au pire si ça déborde il trouvera bien une parade.

-J'espère que tu sais où tu vas... car moi je n'en sais rien du tout, c'est bien pour ça que je me laisse balader ainsi... et aussi parce que tu es super craquante à ne pas me lâcher le poignet comme ça... en tout cas, j'aime bien l'idée.

Il avait osé ? Bien sûr que oui, il voulait la taquinée un petit peu, après tout elle lui reprochait de sourire, alors il pouvait bien s'amuser un peu avec elle et il attendait avec hâte la réaction. Si l'intention n'était pas mauvaise, il trouvait cela amusant de jouer avec le feu et en plus c'était la vérité .

*Pourquoi j'ai l’impression que je vais regretté mes paroles...*

Après réflexion voilà à quoi il pensait réellement, bien sûr, qu'importe ce qu'elle compte faire, mais il se posait quand même la question, vue son caractère on pouvait s'attendre au pire, mais c'était le risque et Sora voulait voir comment finirait cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mar 3 Avr - 19:39

"- Ça t'amuses hein ? De vouloir tabasser tout le monde." je marquai une pause. " Moi ça ne m'amuse pas du tout. Je n'aime pas spécialement la violence, pourtant celle-ci fait partie de mon caractère c'est comme ça. Mais je comprends ta réaction. Pour toi cette situation est amusante et inhabituelle alors que pour moi c'est une chose devenue banale. Cela ne m'amuse plus depuis longtemps."

Je ne sais pas si cette tirade était vraiment destinée à Sora. Nous venions de reprendre la marche et je l'avais dite sans réfléchir, en rêvant. Pourtant c'était un sujet sérieux.

*Pour échapper au quotidien il faut constamment évoluer*

Cette pensée me revient souvent en tête. Je dois sans doute l'avoir entendue quelque part, à la télé par exemple et je ne sais pas pourquoi mais elle m'a marquée. Chaque personne possède son propre quotidien, des choses auxquelles elle est habituée et dont elle ne veut pas se défaire. Ce qui est extraordinaire pour quelqu'un est sans intérêt pour une autre et vis versa. On peut considérer que vivre à mes côté est excitant car on ne sait jamais à quoi s'attendre avec moi. Moi même je ne le sais pas toujours. Toutes ces crises nerveuses, ces sauts d'humeurs, à mes yeux ils n'ont plus rien d'excitant. Prenez n'importe quelle personne qui passe dans cette rue et chaque choses qu'elle vit chaque jours me sembleront passionnantes.

"- Et puis de toute façon, je n'ai pas besoin d'aide, je peux très bien me débrouiller toute seule."

Le ton de ma voix était peut-être un peu dur, mais c'était mon côté fier et arrogant qui avait parlé à ce moment là. J'ai comme une sorte de dignité à toujours me débrouiller toute seule, j'ai été élevée ainsi. Sans le savoir chaque personne agit selon son passé et moi comme d'habitude je m'étale sur des sujets qui n'ont rien à voir avec l'instant présent. Quel étourdie je fais...
On marchait on marchait et on marchait encore... J'en ai marre de marcher moi ! On avait déjà dépassé depuis un bout de temps l'enseigne du bar où j'avais mis un petit peu d'animation plus tôt dans la journée. Je commençais vraiment à croire qu'il n'y avait aucun autre bar à sushi que ce vieux machin miteux qui s'écroulera dès le premier coup de vent. Je désespérai vraiment quand la voix du garçon me tira de me mes pensées. J'y crois pas...

J'avais stoppé net, ca ne m'aurais même pas étonnée que Sora me rentre dedans. Je savais pertinemment qu'il essayait juste de me taquiner après tout je ne m'étais pas montrée spécialement gentille avec lui. Quand bien même, ma réaction n'allait plus se faire attendre trop longtemps. Je lui tenais le poignet non ? Et bien mon premier réflexe fut de lui enfoncer copieusement mes ongles dans sa peau, j'aurais pu en arracher que ça ne m'aurais pas surprise. Comme à mon habitude, un espèce de grognement siffla entre mes dents -on ne me compare pas à un animal pour rien- puis je fis volte face, attrapant le T-shirt du rouquin pour attirer un peu trop brusquement son visage à ma hauteur. Même si mes explications sont longues, les évènements s'étaient enchainés en l'espace de deux secondes.

"Toi, j'vais te... te ... ... Oh, sushi ?"

Aussi débile que cela puisse paraître mais ce sont les sushis qui ont sauvé Sora ! Absorbée par mes pensées, j'étais passée devant un bar sans même le voir. Quelle idiote je fais. Le fait est que mon attitude changea radicalement en une seule seconde. J'étais passée du mode prédateur prêt à bondir au mode... Sushi. Je lâchai le garçon aussi rapidement que je l'avais attrapé, même ma main se décolla de son poignet un peu abimé. Je partis vers le bar la première sans même regarder si le garçon allait me suivre ou pas. De toute façon, n'avait-il pas dit lui même qu'il ne savait pas où il se trouvait ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mar 3 Avr - 22:51

Il n'y a rien de mal à demander de l'aide de temps en temps, Sora en était convaincu, mais il comprenait le point de vue de la jeune fille, c'est bien pour ça qu'il ne relevait pas, après tout il savait maintenant qu'elle ne se plaisait pas forcément dans le rôle de la méchante, c'était peut-être juste une impression pour Sora ? Peu importe, lui il s'amusait, alors peut être avait-elle raisons.

Il voulait une réaction, il en avait une, la jeune fille partie au quart de tour, à peine Sora avait terminé sa phrase que la jeune fille se stoppa net tout en enfonçant ses ongles dans le poignet, il crut même entendre un grognement, mais vu le bruit autour, sans doute son imagination, elle l'attrapait même par le t-shirt. Il en faut donc si peu pour qu'elle s'énerve ? Mais le temps de penser à ça, la jeune fille avait remarqué un bar à sushi derrière eux et en un instant elle était calme, il ne faut pas beaucoup non plus pour qu'elle redevienne gentille, elle lâcha son emprise pour se rendre dans le bar à sushi. Sora regardait son poignet, elle ne joue pas la comédie ! Les marques sur son poignet l'amusait, il en fallait plus pour le déstabiliser et elle avait attisé la curiosité de Sora, il avait découvert une fille très intéressante et il attendait avec hâte de renouveler l'expérience.

Il suivis la jeune fille, après tout il avait faim depuis qu'il parlait de Sushi, alors autant en profité, en plus il commençait à apprécier la compagnie de Raira, elle changeait du genre de fille qu'il avait côtoyé, il en croisait pas beaucoup qui faisaient fuir les gens. Tout en franchissant la porte il s'adressa à la jeune fille.

-J'ai eu chaud ! J'ai bien cru que tu allais m'embra...

Il n'avait pas eu le temps de finit, l'odeur, les couleurs, tout ce qu'il voyait, lui donnait faim, il ne n'avait même pas prit la peine de terminer sa phrase et dépassa comme un bolide la jeune fille, il voulait regarder ce que propose le petit restaurant, il était comme absorbé. Dans un instant de lucidité il se rappelait qu'il était accompagné et il décida pour cette fois de prendre la jeune fille par la main et de l'emmener à une table, puis il prit son sourire le plus beau et sans doute le plus agaçant pour la jeune fille, il lui dit fièrement.

-Je ne sais pas toi, mais moi j'ai les crocs ! Alors, libre à de rester planté devant l'entrée, mais tu as voulu venir ici, il est temps de manger non ? Oh ! Mais dit moi, c'est notre premier rendez-vous en tête-à-tête... mais attention, je ne suis pas un mec facile ! Rien au premier rendez-vous !

C'était peut-être l'odeur de nourriture ou l'ambiance, mais Sora était tout heureux, du coup il ne se rendait même pas compte de ce qu'il avait dit, c'était sorti tout seul de sa bouche. En réalisant ce qu'il avait dit il s'attendait à une réaction conséquente, mais c'était sa façon de faire, il aimait jouer avec les situations.

*Il faisait quoi déjà le gars à lunette dans ma classe en 6éme ? Ah oui ! Quand une fille le tape il se met en boule ! Compris !*

Ce souvenirs l'amusait, dans les conditions actuels c'était la seule solution, il était vulnérable ! Il avait faim, ça sentait bon, dans ses moments là c'est difficile de résister pour lui, du coup il lui fallait un plan B et sur le coup sa ressemblait à une bonne idée non ? La jeune fille serait surprise et cesserait l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Mer 4 Avr - 22:11

J'étais partie en direction du bar comme si de rien n'était. Je ne garde jamais la même humeur bien longtemps, à chaque fois une autre petite chose attire mon attention presque dans la seconde qui suit. Mais à peine avais-je franchi la porte du petit restaurant que Sora me dépassa comme une flèche. Je n'eus même pas le temps de le voir passer. La nourriture arrive à lui faire tourner la tête à ce point ? A ce moment précis on aurait presque dit un gamin dans un magasin de bonbon alors que moi je n'avais pas encore bougé de l'entrée. J'étais trop occupée à le regarder, cette soirée s'annonçait fatigante -et intéressante- , je commençais même à me demander si j'avais eu une bonne idée en voulant l'emmener manger. Mais quelqu'un qui n'avait pas encore gouté de sushis... C'était limite impardonnable pour moi. Je me félicitais presque de remédier à cette erreur.

"- A vrai dire c'est plutôt mon poing que tu aurais embrassé."


Je ne sais même pas si Sora m'avait entendue. Il était trop obnubilé par savoir ce qu'il pourrait bien se mettre sous la dent. Quoi qu'il en soit, ce qu'il avait eu l'intention de dire précédemment était presque vexant. << J'ai eu chaud ! >> Qu'est-ce qu'il voulait dire par là ? J'sais pas moi, on emploie cette expression quand on manque de se faire renverser par un camion... C'est un exemple hein, j'en ai pas d'autres qui me viennent à l'esprit là maintenant tout de suite. C'que j'veux dire c'est qu'on dit ça quand quelque chose de pas cool nous arrive. Enfin, vous voyez c'que j'essaye d'expliquer ? Oh et puis merde fais chier, j'm'embrouille toute seule ! Si ma réflexion avait été imagée comme dans les dessins animés, je me serais sûrement tapée la tête contre un mur. Je jetai un coup d'œil au mur juste à côté de moi.

*Ha nan, j'vais quand même pas le faire pour de vrai.*

Je revins à la réalité en sentant la main de Sora prendre la mienne, tiens, il est sortit de sa transe semi-psychique celui-là ? Il me guida à une table qui se trouvait vers le fond de la salle, à côté d'une fenêtre. Jusque là tout va bien. Le jeune homme me servit son sourire le plus commerciale qu'il avait en réserve. Pour sûre, il avait vraiment décidé de me taper sur les nerfs. Je tournai la tête vers la fenêtre la mine agacée tout en croisant les bras. Je pourrais lui foutre des claques juste à cause de son sourire, allez savoir pourquoi. Ça m'énerve c'est comme ça. Et il était fier en plus ! Raah ça m'tue. Pour me calmer je lui asséna un violent coup de coude dans les côtes, je me sentais déjà beaucoup mieux... Mais bon, tant qu'à faire j'me suis dis pourquoi pas entrer dans son jeu, juste un peu.

Je n'avais pas l'intention d'attendre la venue d'un serveur, pas assez patiente pour ça. Je m'avançai en direction du bar, faisant juste une pause à la hauteur du rouquin, je lui adressai un regard éloquent avec un petit sourire en coin :

"- Rien au premier rendez-vous, t'en ai bien sûre ?"

Puis je continuai mon avancée abandonnant le garçon à la table qu'il nous avait si gentiment choisie. La salle se remplissait petit à petit et les rues se bondaient de monde, l'heure de pointe n'allait pas tarder. Arrivée au bar j'interpellai un gugusse habillé de l'uniforme du restaurant, je n'étais pas vraiment sûre qu'il s'agissait bien d'un serveur. Tant pis pour lui, c'était lui que j'avais choisit.

"- Dis, les sushis sont bons ici ? Je veux que tu nous serves que les meilleurs. Compris ? Pour deux."

Je ne l'avais pas laissé en placer une et en plus de ça les instructions que je lui avais données n'étaient pas très claires. Il allait devoir se démerder tout seul le pauvre, déjà qu'il affichait une sale mine... Avant de retourner à la table j'avais attendu que le jeune homme ici présent soit assit. C'est ainsi quand revenant à la table je me faufilai derrière lui sans prévenir pour passer mes bras autours de son cou, en quelque sorte je l'emprisonnai.

Puis je dis à son oreille :

"- Et qu'est-ce que tu aurais fais si je t'avais vraiment embrassé ?"


*Puisque apparemment tu n'en as pas envie.*

Mais cette deuxième partie, je le gardais pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Jeu 5 Avr - 1:36

La jeune fille ne voulait pas perdre une seconde et elle laissa Sora à la table en lui lançant une question des plus suspecte, avait elle une idée derrière la tête pour la soirée ? Etrange comportement en tout cas, elle s'approcha du comptoir pour passer commande, toujours aussi aimable, un soupir de soulagement pour c'est toujours la même fille, elle commanda auprès d'un des employés du restaurant, décidément ils n'ont pas beaucoup de chance, heureusement qu'elle est plutôt jolie. À son retour la jeune fille se posta derrière Sora, passant ses bras autour de son cou, il était soufflé et il ne s'attendait pas du tout à ça.

*Qu'est ce qu'elle me fait au juste...*

Puis la jeune fille prononça quelques mots à son oreille, qu'est ce qu'il aurait fait si elle l'avait vraiment embrassé ? Quelle drôle de question, était-ce les sushis qui semblaient faire fondre son cœur de glace ? Apparemment oui, Sora se disait juste que cela devait venir de son charme naturel, après tout jusque-là peu de filles lui avait résisté. Lorsqu'il lui avait dit cela en entrant, c'était simplement pour s'amuser, il n'y avait rien de sincère et il n'imaginait pas un instant qu'elle ferait ça.

*Alors, sous cette apparence angélique, il y a vraiment un cœur ? Elle peut être gentille ou est-ce un coup tordu qu'elle me prépare...*

Un léger sourire s'afficha sur son visage, pour lui ce n'était qu'un jeu après tout et la jeune fille semblait tout aussi joueuse que lui, car impossible qu'elle change aussi radicalement de comportement. Il posa sa tête sur la sienne, puis doucement à voix basse il lui dit.

- Tu crois qu'ils nous prennent pour deux amoureux comme ça ? On doit faire un super couple alors !

Il gardait un air sérieux, il tentait de convaincre la jeune fille qui était autour de son cou, il voulait voir comme elle régirait, peut-être se sentirait-elle gêner à force que Sora lui fasse des avances. Puis d'un ton un peu plus enjouer, comme pour briser ce qu'il avait dit juste avant.

-Ne t'imagine rien, même si tu es assez mignonne je ne vais pas succomber à ton charme aussi facilement... Donc j'en aurais surement profité, pour te mettre une main aux fesses par exemple...

En réalité ce n'était pas le genre de Sora, mais cela elle ne pouvait pas le savoir, en réalité, surement qu'il aurait été surpris, elle semble plus du genre à distribuer des coups que des bisous. Mais bon, en véritable gentlemen il était bien heureux de la situation, une fille autour de son cou comme ça, plus d'une dans la salle pourrait être jalouses, lui en tout cas il y croyait et commençait même à s'imaginer avec un ou deux numéros, soudains comme un "Tilt" dans sa tête, un plan machiavélique et complètement dingue lui traversa l'esprit, il scruta des yeux la salle du restaurant *BINGO*, une jolie brune trois tables plus loin, il la fixa en lui lançant un léger sourire qu'elle lui rendit aussitôt. Voilà un plan qui se passe parfaitement, manquait plus que la réaction de Raira pour compléter le tableau et voir si elle l'avait remarqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Jeu 5 Avr - 19:31

Durant les premières secondes le garçon avait plutôt semblé surprit. Rien d'étonnant, ça ne collait pas du tout avec l'image de moi que je lui avais montrée jusqu'à maintenant. Le fait d'être accrochée à son cou comme ça était quelque chose que je prenais à la légère, comme quand on s'occupe juste pour ne pas s'ennuyer. Je n'attendais pas de réponse en particulier, pour moi ce n'était qu'une sorte de jeu dont il avait lancé la partie. Il avait posé sa tête contre la mienne tandis que je l'écoutai parler. J'étais un peu amusée. N'importe qui qui m'a déjà adressé la parole ne serait-ce qu'une fois pourra vous assurer que je ne colle pas du tout avec l'image d'une jeune fille amoureuse et que c'est impossible que "je me case" un jour. Je comprends leur point de vue.

*Après tout je pense comme eux*

Le ton étrangement posé de Sora ne me dérangea pas du tout car il n'y avait absolument rien de sérieux dans tout ce que l'on disait depuis avant. On ne faisait que jouer non ? Il n'y a rien de mal à ça. C'est de cette façon que je le ressentais en tout cas. Et ce qu'il me dit par la suite confirma ma pensée. C'est vrai que je ne pouvais pas le connaître, mais ce qu'il me disait ne collait pas avec l'impression qui se dégageait de lui. Il réussit néanmoins à me faire soupirer. Je relachai l'emprise que j'avais sur lui, gardant toujours un bras autour de son cou tandis qu'avec l'autre je gardais mon coude appuyé sur son épaule pour soutenir ma tête (un peu la position qu'on a quand on s'emmerde en cours Very Happy). De cette manière j'avais presque l'air de réfléchir... A quoi ? Je ne sais pas.

"-Ah... Vraiment."

Dis-je sur un ton pensive. Ce n'était même pas une question. Je le regardais avec un air dubitatif. Nan y'a rien à faire ; j'avais beau retourner ce qu'il m'avait dit en large et en travers ca ne collait toujours pas avec lui. Mais bon, peut-être que je me trompais en fin de compte. C'est en le regardant que je remarquai qu'il fixait quelque chose qui se trouvait un peu plus loin que nous. Je suivi son regard et tombai sur une petite brune, mignonne comme tout. Je vois. J'vous jure... Même si on ne faisait que jouer, je ne pouvais tolérer ce comportement rien que par fierté et parce que je jugeais que cela ne se faisait pas, même si je veux bien admettre qu'il y a mieux comme compagnie que moi. Bien évidemment la petite brune avait remarqué ma présence c'était impossible de ne pas me voir. Elle continuait de sourire à Sora en me jetant de brefs regards.

Elle ne comprenait pas vraiment ce qu'il se passait. Comme l'avait fait remarquer le garçon un peu plus tôt, les gens devaient sûrement nous prendre pour de jeunes amoureux, alors pourquoi est-ce que Sora voudrait aller voir ailleurs ? Je me contentais de lever les yeux au ciel, me redressai un peu et d'une main fit un geste assez explicite à l'intention de la petite brune. Je la fixai en refermant ma main pour passer le pouce sous ma gorge. Le message est clair non ? Brunette détourna le regard. Fille, ok.

Tout mon corps se crispa, mon visage devint froid et ma voix sèche. Je n'en avais pas encore finit.

"-Quant à toi..." murmurais-je à l'intention de Sora.

Dans le quart de seconde qui suivit le garçon se retrouva par terre. J'avais brusquement resserrée mon emprise, quitte à l'étouffer au passage, et donné un violent coup de pied dans la chaise qui avait valsé cinquante centimètres plus loin. J'avoue que c'était assez drôle, presque toute la salle s'était arrêtée de manger pour me regarder, même la brunette ! Je lui ai fais peur je crois. Je jetai un regard circulaire autour de moi, je ne me sentais pas gênée pour le moins du monde, au contraire. J'aperçus l'employé du restaurant que j'avais choisi comme serveur, il me regardait bêtement la bouche à moitié ouverte, il commençait à imaginer ce qu'il se passerait si ma commande ne me plaisait pas. J'enjambais la chaise et repartis sagement à ma place comme si de rien n'était. La salle finit par reprendre ses activités.


Une fois assise j'appuyai mes coudes sur la table, entremêlai mes doigts pour y reposer mon menton pour enfin déclarer d'un ton saccadé :

"- Ce n'est pas la meilleure idée que tu ai eus. Même si je suis considérée comme une hystérique j'en reste néanmoins une fille, et une demoiselle n'apprécie pas que le jeune homme qui l'accompagne s'intéresse à d'autre fille qu'elle."

Je me détendis petit à petit. Je laissai mon regard se balader un peu partout et celui-ci s'arrêta sur une des décorations qui se trouvait sur la fenêtre. C'était une corbeille avec des petits je ne sais trop quoi bleus à l'intérieur. En tout cas ils faisaient de jolis projectiles. Je retroussai ma manche et pris un de mes élastiques qui étaient autours de mon poignet (j'en ai toujours en rabe car ceux que j'utilise se cassent souvent), le plaça entre le pousse et l'index pour former une sorte de lance pierre puis pris un des petits projectiles bleus.

On ajuste, on vise et on tiiire !
J'avais visé la brunette, juste parce que ça m'amusais.


Elle le reçut derrière la tête, moi je regardais déjà ailleurs l'air de rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Jeu 5 Avr - 20:34

Vous savez quand on vous dit de ne pas jouer avec le feu quand vous êtes petit ? Vous le faites quand même et ça brûle bien entendu, c'est le même principe pour Sora, il savait bien qu'il ne devait pas jouer avec la jeune fille de cette façon, les signes était pourtant clair non ? Mais c'est ce qui est drôle, bon peut-être qu'il avait été trop loin avec la brune, c'est cruel de sa part de la mêler à ses plans diaboliques, surtout que Raira ne perdait pas un instant pour lui montrer qu'elle pouvait oublier Sora, crise de jalousie ? Il n'avait pas le temps d'y penser, elle l'avait fait tomber par terre, lui il souriait, amuser par la situation, la salle en revanche ne comprenais pas trop ce qui se passait. Il se relevait, récupérant son tabouret, il regarda la sale avec un grand sourire avant de s'asseoir.

-Elle est tellement folle de moi... c'est pas mignon ?

Il ne l'avait pas dit spécialement fort, quelques tables autour de lui l'avait entendu, mais bon le large sourire de Sora montrait que ce n'était rien de grave, surtout que la jeune fille c'était déjà assise, lui il reprenait sa place. Encore une fois il avait voulu une réaction, il l'avait eu.

*Note pour la prochaine fois : Ne pas inclure d'autres filles dans les plans... je ne veux pas être complice d'un meurtre !*

La pauvre, elle était déjà prise pour cible par la jeune fille, décidément elle semblait lui en vouloir, Sora se sentait un peu coupable pour elle, même si elle était assez mignonne c'était pas son genre, mais maintenant c'est trop tard le mal était fait, qu'importe ce n'était pas grave, l'opération avait dépassé ses espérances et il avait eu ce qu'il méritait en plus. Il tentait de regarder la jeune fille dans les yeux, avec un air amusé et il lui dit sur un ton enjoué.

-Je te l'accorde j'ai été un peu loin... Néanmoins, ta réaction étant disproportionnée, j'en conclus qu'il y a un peu de jalousie ou de rivalité...

Oui, il y a certains gamins qui continuent quand même de jouer avec le feu après s'être brûlé, aimait-il la situation au point de continuer à jouer avec la jeune fille ou était-ce juste parce qu'il avait décidé de l'embêter toute la soirée. Il se rapprocha d'elle, en étant prêt a esquiver le moindre geste de sa part, chose inutile puisqu'elle semblait être tout aussi douer à distance, puis il lui dit tout bas.

-Ne t'inquiète pas, elle n'est pas mon genre... Tu as encore tes chances avec moi, je sais que dans le fond tu craques pour moi...

Il conclut par un clin d'œil moqueur et ce remis aussitôt à sa position initiale, il avait compris qu'elle avait tendance à s'en prendre à lui à chacune de ses paroles. Sora était toujours aussi joueur, mais il commençait à apprécier la compagnie de la jeune fille, bon certes elle l'aura peut-être tué et jeter dans les poubelles avant la fin de la soirée, surtout quand on voit le temps que mettent les sushis à arrivée, mais ce n'est pas grave, lui il s'amusait. Puis au loin, le serveur semblait se diriger vers eux, les yeux de Sora commençaient à briller, enfin la nourriture, avec tout cela il avait presque oublié qu'il avait faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 6 Avr - 22:33

Je jetai un dernier regard à la fille brune d'avant. Finalement elle n'avait même pas cherché à trouver d'où venait le projectile qu'elle venait de se payer. Je pense qu'elle avait comprit que ce ne pouvait être que moi, sage décision. Elle avait préféré s'effacer et s'en prendre à quelqu'un qui ne réagit pas ce n'est pas marrant du tout, j'allais devoir me trouver un nouveau jouet et en quelque sorte j'en avais déjà un sous la main. Mais je n'étais pas la seule à vouloir m'amuser. Au moins, si les sushis sont tout aussi mauvais que ceux que j'avais mangés précédemment, je ne serais pas venue pour rien, c'est déjà ça. Il me semblai que le garçon cherchait mon regard, avec ce qu'il avait à me dire ce n'était que pour me provoquer d'avantage. Soit, le jeune homme voulait jouer avec mon caractère, très bien, mais il se trouvait sur un terrain miné et il n'allait pas tarder à s'en mordre les doigts. Sora n'était pas le premier à avoir voulu jouer avec moi. J'ai quelque chose d'intéressant et j'ai tendance à attirer tous les petits rigolos qui cherchent à tester les limites. Ce petit manège est devenu lassant avec le temps.

Néanmoins je décidai de jouer le jeu encore un peu, ce n'était pas comme si Sora était repoussant. Je ne lâchai plus le regard du garçon, j'affichai un air faussement sérieux et adoptai un ton étrangement calme et posé. C'est débile, j'utilisais la même méthode qu'il avait utilisée peu de temps avant.


"- Je vis dans la disproportion elle même, je suis excessif dans tout ce que je fais. Si je suis réellement jalouse tu devrais te méfier, par excessivité je pourrais finir par m'en prendre vraiment à toi et je ne parle pas de ce que j'ai pu faire jusqu'à maintenant. Peut-être même que tu n'y survivrai pas."


J'avais à peine terminé ma phrase que le garçon se rapprocha de moi, je ne m'y attendais pas vraiment. Il n'était pas vraiment décontracté, à croire qu'il s'apprêtait à esquiver le moindre geste de ma part, il commençait à comprendre comment je fonctionnais. Je souri et abandonnai la soit-disante attitude calme que j'avais adoptée un peu plus tôt. C'était évident que le jeune homme ne cherchait qu'une autre réaction de ma part et au bout du compte ca ne me dérangerais pas.

Pour cette fois-ci je restai soft, j'avais aperçu le serveur qui se dirigeait dans notre direction, il était temps. Je m'étais contentée de tendre mon élastique au maximum et de l'envoyer dans son visage. L'air de rien ce n'est pas grand-chose, mais dieu sait que ça fait mal !

" - C'est bien prétentieux de ta part de me dire ça. Dis-moi, tu ne serais pas du genre à croire que toutes les filles sont à tes pieds ? C'est l'impression que tu donnes en tout cas, m'enfin, peut-être que je me trompe tout compte fait."

Je me tapai un fixe sur le serveur qui plaçait les sushis devant nous, il se sentit mal à l'aise et s'en alla aussi vite qu'il était arrivé. Yosh ! L'heure n'était plus à la rigolade, je mis le garçon de côté pour l'instant et m'emparai des baguettes. Je n'avais jamais affiché un air aussi sérieux et concentré depuis le début de la soirée, c'en était presque comique. Pleine d'espoir je mis un de ces sushis dans ma bouche et la déception fut immédiatement au rendez-vous. Je poussai un long soupir blasé, rien à faire, ici rien ne ressemble à Ikebukuro.

" - Rien à faire, je n'arrive pas à les trouver bons. Ikebukuro tu connais ? C'est un quartier très fréquenté de Tokyo et c'est là-bas que se trouvent les meilleurs sushis que j'ai jamais mangés."


*Tout est meilleur à la maison.*

J'avais laissé mes baguettes sur le côté et croisé les bras sur la table. Je regardais l'agitation de la foule à travers la fenêtre sans vraiment y prêter attention. J'étais prise d'une vague de nostalgie.


" - Après réflexion, je ne crois pas pouvoir me sentir chez moi ici."


Ce n'était pas une plainte, juste un conclusion évidente. Je plongeai ma main dans ma poche pour y prendre mon portable, je le déposai sur la table et y pianotai un petit message d'une seule main, il y était écrit "Hé Lemi, ca t'dis d'étendre ton commerce jusqu'à Nagoya ?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Ven 6 Avr - 23:12

Jalouse au point de s'en prendre à lui ? Ce n'est pas vraiment la définition de la jalousie que Sora connaissais, mais ça ressemblait bien à la jeune fille d'être comme ça. Comme prévu elle ne se gêna pas pour envoyer un projectile dans le visage du jeune homme, il commençait à connaitre ses réactions, enfin pour l'instant, la jeune fille semblai lui réserver d'autres surprises.

Non, Sora n'imaginais pas de telles choses, parfois dans ses pensées pour s'amuser, mais rien de tel, c'est juste qu'il avait souvent attiré les filles, sans même le vouloir, il n'est pas du genre à rechercher l'amour à tous les coins de rue, du coup même si les filles venaient le voir, il ne pensait pas forcément qu'elle était à ses pieds. La réaction de la jeune fille le décevais, mais il l'avait cherché, du coup il lui dit d'un ton amusé.

-Tu te trompe, je ne suis pas ce genre de gars... je préfère laisser faire les choses... mais si l'envie te prend un jour de t'en prendre à moi, vas-y, mais attention, ne te fie surtout pas à mes airs gentils et mes sourires...

Les Sushis était enfin arrivée, Sora était impatient de manger, la jeune fille semblai vouer un véritable culte à ce plat, c'est que ça devait être délicieux. Le serveur ne perdit pas un instant et repartais presque aussitôt qu'il avait déposé les Sushis, il faut dire que l'attitude de la jeune fille faisait peur à voir, il avait plus qu'à prier qu'ils bons.

Il prit ses baguettes et dégustât une première bouchée... rien d'exceptionnel, il avait mangé des plats bien meilleur chez sa grand-mère, la jeune fille semblait très déçu de son plat. Elle semblait donc venir d'Ikebukuro, qui se situait au Japon, Sora n'y avait jamais mis les pieds, mais c'était là-bas que se trouvait les fameux Sushis. Elle semblait pensive, les yeux fixer vers l'extérieur, il était surpris, c'était la première fois de la soirée qu'il la voyait comme ça, elle qui étais si "explosive". Elle sortie même son portable pour pianoter dessus, entre temps Sora avait déjà terminé son assiette, bon ou pas, ce n'était pas le problème, il était du genre à toujours terminer un plat.

-C'est donc de là-bas que viennent tes fameux Sushis ? C'est qu'ils doivent être délicieux alors, car cela... ce n'est pas qu'ils ne sont pas bons, mais j'ai mangé des choses bien meilleures et des choses... pires que ça... Alors, j'espère un jour goûter de Sushis aussi bon que tu le dis.

L'attitude du jeune homme avait changé, il était déçu la jeune fille ne semblait plus d'humeur, dommage il s'amusait bien et il commençait à la connaitre un peu à force. Il croisa ses bras derrières la tête, puis il faisait une mine boudeuse.

-Allez arrête de tirer la tronche comme ça... ce n'est pas drôle, je te préférai quand tu voulais tout casser...

Puis Sora croisa ses bras, ce qu'elle avait dit le laissa penseur, c'est vrai que lui aussi certaines choses lui manquaient, mais pas au point de ne pas se plaire à Nagoya, c'était une super ville et le lycée était bien aussi, en plus il avait lui-même décidé de tout laisser derrière lui.

-En tout cas, je me sens mieux le ventre plein... Alors, on fait quoi maintenant ? On a goûté les Sushis, tu es déçu, je reste sur ma faim... Tu veux aller autre part ? À Ikebukuro peut-être ? Ce n'est pas impossible... enfin je pense...


Sora se mit à réfléchir, était-ce possible de se rendre là-bas ? Peut-être, mais tout ça pour des Sushis ? Lorsqu'il s'agit de nourriture rien ne l'effraie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Sam 7 Avr - 1:32

C'était bien la première fois que j'entendais qu'on me préférait quand j'étais d'humeur à tout casser. D'habitude les gens se sentent soulagés et profitent des moments où je suis à peu près calme bien qu'ils ne durent jamais très longtemps. Aller, la pause est finie ! Je me redressai sur ma chaise, je n'avais presque pas touché mon plat. Tant pis !

" - Et moi je préférais quand tu jouais les play-boy, aller arrêtes de faire semblant de bouder ! La pause est finie, je ne faisais que recharger mes batteries pour pouvoir continuer de te martyriser un petit peu."

Le jeu allait pouvoir reprendre son cours, c'est vrai que l'on s'amusait beaucoup plus avant. La salle avait presque oublié notre présence, j'allais devoir créer un peu de remue ménage histoire de repartir en beauté, l'attitude de la fille calme et posée ne m'allait vraiment pas, il allait falloir que j'arrête de vouloir me la jouer comme ça. Partir pour Ikebukuro ? Maintenant ? Oh je dois avouer que l'idée ne me déplaisait pas au contraire. Rien que l'idée de m'imaginer là-bas me faisait sourire, quand la sonnerie de mon portable me tira de ma rêverie. Je jetai un coup d'œil sur le nom qui s'affichait : Lemi. Je décrochai sans plus attendre ! Quand une voix me cria dans les oreilles, j'éloignai brusquement le portable de mes oreilles. Le son de mon portable est anormalement fort, une personne qui se trouve avec moi peut aisément comprendre toute la conversation comme si c'était elle qu'on avait appelée.


Je fus prise d'une colère noire, cette voix je l'avais tout de suite reconnue et elle suffisait à me mettre dans une rage folle. Pourquoi faut-il que je sois si... Excessive ?

"- Nobu !! Qu'est-ce que tu fiches avec le portable de Lemi ?!!"


"- Ha rai' ! Quel plaisir d'avoir de tes nouvelles ! J'ai crus entendre que tu ne te plaisais pas à Nagoya ? Roh c'est bête, nous ici on vit très bien ton départ ! Et pour répondre à ta question Lemi est en service donc c'est moi qui ai le plaisir de te répondre !"

Je sifflai à nouveau entre mes dents, ce mec je ne pouvais pas le supporter et je n'avais qu'une envie c'était de le buter définitivement, je ne plaisantais pas. Je me levai en une demi seconde en tapant ma main sur la table, moi qui voulait mettre un peu d'action c'était réussit !

"- Nobu.. Si j'attrape j'te jure que j'vais te buter et tu vas le sentir passer !!"

"- Ah oui ? J'aimerai bien voir ça, je suis à Ikebukuro et toi à Nagoya j'te rappelle, bon je dois te laisser, salut !"


Je raccrochai comme une furie, j'étais vraiment décidée à me rendre jusqu'à Ikebukuro rien que pour lui régler son compte à celui-la. J'en arrivais à la conclusion qu'il était temps de partir d'ici ! Je contournai la table et attrapai Sora par le bras, je ne m'en rendais pas compte mais je devais sûrement le serrer comme une malade. On traversa la salle sous les regards de la foule. Je pense qu'ils devaient se sentir rassurés de me voir quitter le restaurant. Je nous arrêtai au bar, histoire de régler. Je fouillai dans ma poche pour trouver de quoi payer sans lâcher le bras de Sora, ma colère ne descendait pas, je posai ce que j'avais trouvé comme argent sur le bar et m'adressai à notre serveur.

"- Si tu peux être autant désarmé face à des clients changes de job."

J'avoue que ce n'était pas très gentil mais j'étais entrée dans une humeur ravageuse. Une fois dehors je finis finalement par lâcher le garçon. J'avais effrayé plus d'un passant en sortant comme une furie. Je m'avançai de deux trois pas avec cet espèce de grognement qui sortait de ma gorge, je passai les bras derrière ma tête et commençai à faire les cents pas. Je n'arrêtais pas de répéter : j'vais le tuer, j'vais le tuer, j'vais le tuer, j'vais le tuer...
sans aucuns doutes je devais passer pour une folle.

"- Raaah mais c'est presque impossible de se rendre à Ikebukuro maintenant ! Et même si ca l'était je n'ai même pas de quoi payer le trajet !"


Je m'arrêtai net et me tournai vers le garçon, je tentai de me maitriser, peine perdue. Je pris tant bien que mal un air amusé et dis sur un ton joueur :


"- T'es bien sûre que tu me préfères comme ça ?"


Mon ventre grogna, après tout à la fin du compte je n'avais pratiquement rien mangé.

"- Un tayaki ca te tentes ?"

Moi j'en voulais un en tout cas, je mourrais de faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Sam 7 Avr - 22:09

La jeune fille semblait de nouveau d'attaque, elle reprochait même à Sora de ne plus jouer les play-boy, quel retournement de situation, c'était surprenant. La situation allait vite changer, le portable se mit à sonner et la jeune fille décrochait presque aussitôt, Sora entendait assez pour comprendre vaguement ce qui se passait et vu l'attitude de la jeune fille ce n'était pas la personne qu'elle attendait, la revoilà devenue comme avant, en pire même, c'était une vraie furie. Son interlocuteur semblait ravi de pouvoir la pousser à bout, elle tapait du poing sur la table, animant à nouveau le petit restaurant.

Elle arracha presque le bras de Sora dans son élan pour l'emmener avec elle, décidément elle le lâchait pus, soit c'était instinctif, soit elle l'aimait bien ? Ouah, surprenant, dans les deux cas. Bien sûr en repartant elle ne se gênait pas pour lâcher une grosse critique au pauvre serveur qui ne semblait pas savoir quoi lui répondre, Sora lui fit un sourire, la situation était hilarante, le pauvre il ne savait vraiment pas ce qu'on lui voulait. Une fois dehors la jeune fille revenait légèrement à un niveau en dessous, sans pour non plus être plus calme. Se rendre à Ikebukuro ? Ce n'était pas si impossible, malgré l'heure, un ou deux coups de fil et Sora pouvait aisément trouver un moyen de se retrouver là-bas, mais est ce qu'il était bon pour elle de s'y rendre dans cet état ? Pas sûr, il préférait donc se taire pour le moment, de toute façon la jeune fille s'arrêta et se tourna vers lui en essayant de se calmer.

-Oui c'est beaucoup mieux, se teint rouge te va à merveille tu sais ? Et le pauvre serveur, j'ai cru qu'il allait faire un malaise...

Sora ne pus s'empêcher de rire, il n'était pas du genre méchant, mais là quand même, lorsqu'il avait vu sa tête, il avait une grosse envie de rire.
Allez manger ? Sora était toujours d'attaque, en plus les sushis l'avait laissé sur sa faim, il était déçu et surtout il avait encore faim.

-Aaah, mais avec plaisir, je suis toujours dispo' pour aller manger... On ira voir tes amis à Ikebukuro, j'arrangerais ça si tu veux, mais il va falloir que tu sois très gentille avec moi tu sais ?

Un léger sourire moqueur s'affichait sur le visage de Sora, puis il s'approchait d'elle et passait doucement son bras derrière son cou, il ne voulait pas la brusquer, elle peut mordre ! Puis il regardait le ciel étoilés songeur.

-Allons manger ! Après tout j'ai la plus jolie fille de Nagoya avec moi... j'aurais bien dit Japon, mais je ne voulais pas que tu prenne la grosse tête... même si c'est plutôt, mignonne et cinglée... un astucieux mélange, explosif et très intéressant tu sais ?

Il avait repris son petit jeu, tant pis si la jeune fille se lassait, il fallait qu'elle change de cible, ce n'est pas bon de s'énerver quand on ne peut rien faire, du coup il se remettait une cible sur le dos et vu qu'il était à côté d'elle, elle était à porter pour qu'elle ne se gêne pas. Sora commençait à avancer toujours le bras autour du cou de la jeune fille, mais cela allait durer combien de temps ? Allez on compte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Dim 8 Avr - 23:02

Le jeune homme ne pouvait pas s'empêcher de rire, la situation était si hilarante ? J'avais encore agi sous le coup de l'émotion et avais descendu un pauvre mec qui essayait juste de faire son job comme il le pouvait. Même si c'était devenu mon quotidien de rabaisser n'importe qui qui me passe sous la main pour satisfaire ma colère, honnêtement je n'en étais pas très fière. Mais bon tant pis. Je commençais petit à petit à me relâcher et mon niveau d'énervement redevint "normal". Quand Sora me parla d'aller voir mes amis à Ikebukuro j'eus comme un arrêt sur image, je me demandai presque si j'avais bien entendu ce qu'il venait de me dire. Je ne comprenais pas vraiment, pourquoi est-ce qu'il voudrait m'accompagner jusqu'à Ikebukuro ? Pour les sushis sûrement, je ne voyais pas d'autres raisons, je lui avais tellement bassiné les oreilles avec ça. Quand j'y repense c'est même grâce aux sushis qu'on avait fini par passer la soirée ensemble, sinon je serais sans doute repartie après lui avoir refilé une cannette. Plus j'y pense, plus je me dis qu'il n'a pas eu de chance, je ne suis pas de la meilleure compagnie qu'il soit.

Puis le garçon se rapprocha de moi et passa au ralentit son bras derrière mon cou. J'avais l'impression d'être considérée comme ces produits explosifs avec qui il faut se montrer très prudent car ils peuvent exploser à la moindre secousse un peu trop violente. En fait il avait raison d'agir ainsi, car entre moi et ces explosifs il n'y avait finalement pas une très grande différence. Pour l'instant je ne disais rien, le garçon semblait songeur et je l'écoutais parler. Même si il recommençait tout doucement à m'énerver ce qu'il avait dit était plutôt flatteur pour mon égo. L'ombre d'un sourire passa sur mes lèvres qui fut vite remplacé par une folle envie de lui en coller une même si il n'y avait aucunes raisons apparentes. Le garçon s'amusait et c'était à croire qu'il faisait exprès de se mettre une cible sur le dos. Je ne le comprenais vraiment pas.


C'est ce qui me poussa à m'en prendre à lui, juste parce que je ne comprenais pas et ça m'énervais.

" - Tu me gonfles ! Je ne peux pas me montrer plus gentille que je ne le suis déjà !"
J'ai vraiment osé dire ça ? "J'fais mon maximum pour ne pas t'arracher les yeux et puis j'suis pas cinglée ! Je suis... Bon j'le suis peut-être un peu, mais inutile de me le faire remarquer ! Rah tu m'énerves !"

Je m'étais dégagée de son emprise en moins de deux, j'avais même essayé de le frapper. J'étais de nouveau en train de péter mon câble et je l'avais même gratifié d'un deuxième coup de coude dans les côtes. Juste parce que j'étais incapable de comprendre.

Je continuai sur ma lancée ;

" - Et puis c'est inutile de partir comme ça ! J'te signale que tu sais même pas où tu es !"

Je l'avais agrippé au T-shirt, comme si j'avais peur qu'il se casse alors que j'étais en train de m'exciter sur lui.
J'avais fini de gueuler. Maintenant je m'arrachais le coup pour le fixer dans les yeux, les miens lançaient des éclaires. Ha si le regard pouvait tuer le garçon serait mort sur le coup. Ma voix baissa d'un ton mais je ne me détendis pas pour autant. J'avais envie de comprendre, ou du moins essayer.


" - Et puis, pourquoi est-ce que tu voudrais venir à Ikebukuro avec moi ? Tu étais sérieux au moins ? Parce que si c'est pas le cas tu aurais mieux fais de te taire."


Mes poings tremblaient tellement je serrais fort son T-shirt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 9 Avr - 2:40

La réaction de la jeune fille ne se fit pas attendre, quel dynamisme ! Sora était impressionné, mais au moins elle avait laissé tomber et ne pensait plus à cet ami qu'elle voulait descendre et puis lui ça l'amusait toujours autant. Elle piquait une colère devant lui, l'attrapant même par le col comme un peu plus tôt dans la soirée, il se rappelait même de ses paroles après ça, lorsqu'il était entré dans le bar à Sushis et sur l'instant Sora en mourrait d'envie, ça pourrait être drôle non ? Déplacer, mais très amusant, mais la jeune fille risquait de le tuer et il tenait encore à la vie, tellement de choses qu'il n'avait pas encore mangé... impossible de prendre ce risque sans avoir une armure en titane sur lui et même là c'est risqué.

La jeune fille l'assainit de reproche, coupler avec des questions, sur le coup il était très sérieux, il pouvait le faire, il était du genre à partir pour un rien et n'importe où du moment qu'il s'amusait et qu'il y avait à manger. Il se rapprocha de la jeune fille, sur de lui, en montrant bien qu'il ne la craint pas, un air sérieux s'affichait sur son visage, rare son ceux qui ont vu Sora comme ça, lui qui sourit toujours habituellement.

-Pour commencer je sais exactement où nous sommes, je peux aisément rentré si je le souhaite, mais j'avoue que l'idée me plaisait, je suis du genre spontané, voir même un peu cinglé d'accepter tout et n'importe quoi à partir du moment qu'on parle de nourriture ou de s'amuser... Et jusqu'à présent je m'éclate !

Il marquait une légère pause, mais ne laissait pas assez de temps à la jeune fille de dire un mot, il comptait bien lui montrer le côté le plus sérieux de son caractère.

-Ensuite, bien sûr que je peux nous emmener à Ikebukuro, pourquoi je m'amuserais à mentir à ce sujet, l'aventure est tentante... Pourquoi ? J'ai beaucoup voyagé, mais je n'ai jamais vraiment visité le Japon, en plus je te l'ai dit, tu peux m'emmener où tu veux s'il y a de la nourriture et qu'on s'amuse, alors tu veux aller ou ensuite ? France ? Espagne ? Italie ...?

Un sourire narquois s'affichait à nouveau sur le visage de Sora, il colla son front sur celui de Raira, juste pour marquer le coup, toujours dans le but de bien lui faire comprendre que depuis le début ce n'était qu'un jeu. Il se recula légèrement, tenta de saisir son poignet... Elle ne lâchait pas, aucun souci, Sora se dégagea en enlevant complètement son t-shirt et se retrouvait donc torse nu en pleine rue, il se la jouait champion de boxe, moulinant dans le vent à droite et à gauche, levant les bras au ciel comme un vainqueur. Quelques personnes regardaient la scène et beaucoup d'autres venaient les rejoindre maintenant qu'il avait enlevé le haut, lui il souriait, un peu bêtement en plus, comme un gamin tout fier de sa bêtise. Il passa à côté de la jeune fille, déposant sa main sur sa tête tout en avançant.

-Allez, arrête de dire n'importe quoi et viens manger avec moi, c'est moi qui régale cette fois ! Car à te voir t'exciter dans tous les sens comme ça j'ai encore plus faim... Je t'autorise même à mater mon magnifique corps que j'ai durement construit avec l'Aïkido...

Il avait fait le show, il était content de lui et il était en route pour aller manger maintenant, sans même voir si la jeune fille allait le suivre, c'était à lui de mener la danse, il ne restait plus qu'à savoir si elle allait le suivre, partir de son côté ou chose improbable, rester là au milieu de la rue sans aucune réponse à lui donner et un t-shirt dans les mains. Bon il faisait un peu froid, les nuits commençait à être fraiche, mais c'était Sora, il n'avait pas froid, tout ça l'avait réchauffer et il était chaud bouillant maintenant, il pouvait se passer n'importe quoi, il était confiant et bien décidé à continuer de taquiner Raira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 9 Avr - 15:11

De loin comme de près la scène devait être plutôt drôle. Une petite schtroumpfette blonde dotée d'un gabarit qui est loin d'être impressionnant qui s'en prend à un adolescent sportif plus grand que la moyenne. Pour les spectateurs de la scène qui était en train de se produire il était évident de quel côté la balance allait pencher, certainement pas du miens. Le garçon endossa un air très sérieux que je ne lui connaissais pas, il en était presque devenu effrayant. Alors que je tenais toujours le rouquin par le T-shirt, comme un peu plus tôt dans la soirée, celui-ci se rapprocha une fois de plus de moi avec un air confiant. Preuve que je ne l'impressionnais pas pour le moins du monde. Au moins ça avait le mérite d'être clair et il ne me laissa pas en placer une. Et dire que depuis que je l'avais rencontré près de ce complexe sportif je pensais être maître de la situation... Ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué ! Haha ça m'apprendra. En tout cas sur le coup avec cet air sérieux, beaucoup trop sérieux en fait, le jeune homme m'avais bien eue. Je me retrouvais sans voix, à la fixer bêtement une mine déconcertée sur le visage. J'aurais facilement été comparée à une gamine qui venait de faire une bêtise et à qui on venait de faire la leçon.

Mais tout ce petit manège n'était rien qu'une partie de rigolade comparé au moment où je me suis retrouvée comme une idiote, au beau milieu de la rue, avec le T-shirt de Sora dans les mains. Moi qui aime attirer l'attention c'était gagner -Yes we did it yeah Cool- mais je n'y étais pour rien, pour une fois ! N'empêche que sur le moment j'avais senti mes joues se rosirent légèrement, hé j'y peux rien, quoi que je fasse au bout du compte je reste une fille hein. Puis le garçon tourna les talons, quant à moi je n'avais toujours rien dis. Je le regardais s'éloigner en silence, sur mon visage se lisait encore l'étonnement. Pour sûre, je ne contrôlais plus rien.

" - Sur ce coup y m'a bien eue, j'y crois pas."

Je jetais un regard circulaire autour de moi. Toutes les personnes qui avaient assisté à la scène étaient toujours là, à regarder alternativement Sora puis moi. La plupart étant des nanas en rûtes qui étaient aux anges de voir un mec se balader torse nu dans la rue. Je me rendis compte que j'avais toujours le T-shirt du garçon dans les mains, je n'allais tout de même pas garder ça moi. Lui rendre ? Ha ben non, l'avait pas cas l'enlever. Je décidai de faire une bonne action, la bande de nanas était toujours là, c'était leur jour de chance. Je m'exclamais à leur intention sur le ton du commerçant :

" - T-shirt fraichement porté par le jeune homme à moitié à poile se trouvant là-bas, les enchères démarrent à 300 yen !"





***

Je rejoignis le garçon en trottinant, un sourire satisfait sur les lèvres, pour une ou deux minutes de plus et j'aurais perdu le jeune homme de vue. J'avais décidée de ravaler ma fierté et de le suivre, les 1200 yen que je venais tout juste d'empocher devait sûrement y être pour quelque chose. N'empêche que jamais je n'aurais cru que mon idée à la con marcherait aussi bien. M'enfin bon, les affaires sont les affaires !

Je m'arrêtais juste à côté du garçon, rangeant ce que je venais de durement gagner dans ma poche. J'avais une folle envie de rire, aller savoir pourquoi, je dis alors tout simplement sur un ton léger ;


" - Tu sais si tu as d'autres trucs à me laisser n'hésites surtout pas, le commerce marche plutôt bien en ce moment... Oh bien sûre la, clientèle est féminine mais un client reste un client."

Je n'avais absolument pas réfléchi. Dites-moi, est-ce vous vous réagiriez bien si un quasi inconnu avait vendu une des choses vous appartenant ? Ben personnellement moi non. Hé mais c'est pas ma faute il avait cas le garder son T-shirt !
Et voilà que je recommençais à m'exciter toute seule, pourtant le garçon n'avait encore rien dis. Ses paroles précédentes me revinrent en tête.


" - La France me plairait bien, je connais une personne qui se trouve là-bas qui serait ravit de me revoir..."


Je parlais de mon père bien sûre et mon ton était ironique je n'avais nullement envi de le voir cet abrutit. Je jetai un coup d'œil au rouquin, son manque de réaction commençait à me saouler, c'est donc le plus naturellement du monde que je lui pris une fois de plus son poignet.

" - Hé ca va ? Si c'est parce que tu te les cailles fallait pas te foutre à moitié à poile. Y'a pas mieux pour attirer l'attention, m'enfin, si tu tombes malade se sera de ta faute."

Et un peu de la mienne, je suis incorrigible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 9 Avr - 16:59

En y repensant on aurait même pus croire à la scène d'un film, en tout cas Sora ne pouvait pas s'empêcher de se remémorer cet instant dans sa tête, mais il fut arraché à ses rêveries par la jeune fille qui revenait à sa hauteur, elle n'avait plus son t-shirt et semblait même l'avoir vendu, décidément quoi qu'elle fasse elle ne perd pas de temps ! Mais elle ferait quoi s'il se retrouvait en caleçon dans les rues de Nagoya ? La situation pourrait vraiment être hilarante, mais il ne faut pas abuser, c'est sur l'instant, dans l'improvisation que c'est drôle.

"La France ? Un beau pays, les gens sont étrange là-bas, mais les villes sont agréables et il y a de très beau paysage, les Françaises aussi sont pas mal"

Voilà ce que se disait Sora à l'instant encore perdu dans ses pensées. La jeune fille le tira à nouveau par le poignet, elle culpabilisait ? Non, impossible, en plus c'était entièrement la faute de Sora ce qui arrivait et il n'avait pas vraiment froid, il n'était pas du genre frileux. Il s'arrêtait et se tournait vers la jeune fille, un air amusé s'affichait sur son visage.

-La France tu dit ? Intéressant... c'est vrai que c'est pas mal... et filles là-bas...

Histoire d'attisé un peu sa jalousie, comme dans le restaurant peu de temps avant. Elle semblait encore un peu perturber par toute cette histoire, pourtant jusqu'à présent elle semblait habillement contrôlé tout ce qui se passait, mais c'était sans doute l'imagination de Sora qui faisait ça.

-Avoue que tu as apprécié l'instant non ? Je suis sûr que si... un beau mec se déshabille devant toi, en tant que fille tu ne peux que succomber... Allez un dîner en tête-à-tête ça te dit ? Aux chandelles ? Au bord de l'eau sous l'éclairage de la lune... ?

Il avait un ton moqueur, même si l'idée était tentante il doutait réellement du romantisme de la jeune fille et ce n'était pas vraiment le moment pour ça, mais il comptait bien continuer son petit jeu. Il se détacha de son emprise, mais repris aussitôt la main de la jeune fille et il prit aussi sa seconde main, il était là au centre de la rue main dans la main en la regardant dans les yeux, Sora affichait cet air narquois qu'il fait toujours lorsqu'il a une idée derrière la tête.

-Il n'y a pas un jour où je n'ai pas voulu te crier mon amour... Oui ! Je suis fou de toi depuis le premier jour...

Sa voix portait assez loin, les gens les regardaient à nouveau, certains riaient et d'autres ne savait pas quoi faire, Sora s'amusait à jouer la comédie, bien sûr même un simple passant peut s'apercevoir de sa piètre performance, mais il faisait ça juste pour embarrassée la jeune fille. Il souriait bêtement devant elle, il s'approchait de son oreille en lui murmurant.

-C'est à ce moment-là que la princesse embrasse son chevalier non ?... À mon tour de m'amuser un peu, alors profite du spectacle... Même si j'avoue que j'ai l'air un peu ridicule...

Qu'allait penser les gens en voyant tout le boucan qu'ils font depuis tout à l'heure ? Ce qui est sûr, c'est que leur passage dans les rues de Nagoya ne passerait pas inaperçu. Sora s'amusait comme un gamin, cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas son cinéma comme ça, à chaque instant une nouvelle idée lui traversait l'esprit, il voulait que la jeune fille se souvienne de lui-même après cette soirée, qu'elle n'oublies pas le sourire "débile" et son attitude parfois un peu lourde.

"Je sens que je vais m'en prendre une... je vais m'en souvenirs je crois... Tiens, j'ai toujours faim..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: i   Lun 9 Avr - 18:42

Les jolies filles hein ? Une très très bonne raison pour partir en France apparemment. Sora se donnait tellement de mal pour réussir à m'exaspérer qu'il en devenait presque touchant. En tout ca si il arrivait toujours à jouer à ce petit jeu, je pouvais en déduire que ça ne le dérangeait pas du tout de se balader à moitié à poile dans la rue comme un exhibitionniste (encore si on était en été...) et que le froid, car oui ça commençait tout doucement à se rafraichir par ici, ne l'atteignait pas. Bon bin, tant mieux pour lui. Je ne relevais pas sa remarque sur les jolies filles, j'étais beaucoup trop plongée dans mes pensées. Et même si parler d'autres filles comme il le faisait si bien pouvait être blessant, je n'avais pas la prétention de prétendre que je pouvais garder son attention à moi toute seule. Du moins je n'en étais pas encore arrivée là. De toute façon il passa très rapidement à autre chose.

*Va falloir que je reste concentrée sinon j'vais finir par perdre le fil, y manquerai plus que ça.*

Ha, pas de chance pour moi, le garçon avait remarqué qu'il avait réussit à me déstabiliser pendant un cour laps de temps. Mais le pire dans tout ça c'est qu'il avait raison. Fais chier bordel. Y'a vraiment des moments où ça me gonfle d'être une gonzesse. Vous vous souvenez de toutes ces nanas en rûtes d'avant ? J'ai exactement les mêmes points faibles qu'elles, comme toute fille qui se respecte d'ailleurs, et je ne le supporte pas. Je suis de ce genre de personnes qui n'avoueront jamais leurs faiblesses, c'est sûrement le plus grand de mes défauts.

J'en déduisis que le meilleur moyen de défense pour moi, c'était de continuer le jeu qu'il relançait. Un peu bizarre comme conclusion non ?

" - Exact, j'attends de voir la suite."
je raconte de la meeeeerde, j'le vis bien. "Hein ? Encore un dîner ? Mais on vient tout juste de manger, tu penses vraiment qu'à la bouffe ? Moi j'pensais plus à un dessert mais pas à refaire un plat complet !"

Et puis comment tu fais pour avaler tout ça ? Hein ? Faut m'expliquer là. Il avait employé un ton moqueur, mais j'étais persuadée qu'il ne concernait que la partie sur les chandelles et toutes les autres niaiseries possibles (rien que d'imaginer la scène telle qu'il l'avait décrite ça me filait des frissons, pas dans le bon sens soyons d'accord), mais pas la partie bouffe. J'ai raison ? Mais oui que j'ai raison. Quand le garçon se dégagea de mon emprise que pour mieux reprendre mes deux mains, en plein milieu de la rue. Décidément ces pauvres passants en voyaient de toutes les couleurs avec nous deux. Cette soirée allait rester gravée dans les annales, quant à moi, je me demandais ce qu'il allait encore bien pouvoir me sortir. Ce sourire narquois ne présageait rien de bon, j'vous l'assure.

Et une fois de plus j'avais raison ! Une fausse déclaration qui lui était venue, je ne sais pas ce qu'il espérait comme réaction mais là c'en était trop pour moi. Aussi inattendu de ma part pour les énièmes spectateurs de la scène j'éclatai de rire ! J'avais déjà réprimé une furieuse envie de rire quelques minutes plus tôt alors là je ne pouvais plus me retenir. Je riais aux éclats et j'indignais toutes les filles ici présentes qui se demandaient comment on pouvait réagir ainsi à une déclaration, pourtant la comédie de Sora était plus que mauvaise. J'appuyai ma tête contre son torse pour essayer de me calmer, c'est ce moment que choisit le jeune homme pour venir murmurer à mon oreille.

Je cessai de rire, un faux sourire s'afficha sur mes lèvres. Moi aussi j'avais une idée derrière la tête, œil pour œil, dent pour dent, du moins c'est de cette façon que je voyais la chose. A mon tour je murmurai ;

" - Le jeu continue n'est-ce pas ? Soit."

Le garçon s'était probablement imaginé une tonnes de réactions possibles, mais très certainement pas à ce que je l'embrasse réellement. Parce que c'est ce que je fis. La baiser ne dura que quelques secondes, le calme avant la tempête. Puis je dégageai ma main droite de la sienne et lui infligea une gifle monumentale ! Alors là c'est clair, les passants ne comprenaient plus rien. C'était à mon tour d'afficher un sourire narquois avant de déclarer en le regardant à mon tour dans les yeux ;

" - La princesse est une ordure."


Sur le coup je me demandais qui profitait réellement du spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Shiki Natsume

avatar

Masculin Nombre de messages : 92
Age : 28
Localisation : Je sais pas, il fait noir...
Emploi : Tv, console, pc, manga... ça compte ?
Loisirs : Beaucoup de choses
Date d'inscription : 21/03/2012

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Moi

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 9 Avr - 19:43

Les petits Sushis qu'il avait mangés était un plat ? La Sora ne savait pas quoi répondre, pour lui ce n'était pas un plat, mais plutôt un encas, mais bon puisque la jeune fille préférait plutôt un dessert, soit, il aime aussi les desserts en espérant que ce soit plus nourrissant.

Sur ce coup Sora était prit de court, même si la jeune fille rectifia le tire avec quelque chose qu'il avait déjà vu, le court baiser qu'elle lui avait fait le laissa un petit instant sans voix. Il n'avait pas imaginé ça, dans un recoins sombre de sa tête il avait probablement pensé à cette situation, mais jamais il ne prenait ce petit coin au sérieux. C'est à la fois craquant et amusant, bon la gifle il ne comprenait pas, un geste d'affection dans le monde de Raira ? Non, elle ne voulait sans doute pas paraitre gentille. Sora regardait la jeune fille avec un grand sourire, tout ceci l'amusait de plus en plus et il ne se cachait pas pour le montrer, surtout qu'il sait que la jeune fille aime son sourire.

-C'est comme ça que tu fait toi ? Bon, certaines mettent la langue... toi tu mets une baffe, très original je dois l'avouer...Expérience intéressante.

Il cherchait à se moquer d'elle, mais pendant un court instant il remarqua une scène juste derrière Raira. Il ne faisait pas froid, enfin ça commençait à être de pire en pire, du coup lorsque Sora remarqua une jeune fille "innocente" avec son t-shirt entre les mains, une idée lui traversa l'esprit, plan obligeait de courir vite, du coup il ne savait pas trop comment procéder une fois la phase un terminé, il décidait de se lancer et d'improviser une fois dans l'action. Il regarda la jeune fille un court instant, un regard qui en disait long, il avait un plan !

-Ne bouge pas je reviens...

Puis il partit derrière voir la fille qui tenait son t-shirt entre les mains, il prit sa pause la plus sexy et il lui fit les yeux doux, elle était sous le charme, Sora en profita pour reprendre son maillot ou plutôt il lui arracha des mains et se mit a courir en direction de Raira, qu'il attrapa au passage et embarqua sur son épaule (Un peu comme un sac de patate en fait...) sans même lui demander son avis, ce n'était pas du vol... un juste retour des choses, il n'est pas censé être au courant qu'il ait été vendu, en plus il aimait bien celui-là. Gauche, droite, gauche et encore à gauche... il avançait au hasard, mais il entrait maintenant dans un petit restaurant et déposait la jeune fille sur ces pieds.

Il regarda discrètement dehors, personne ne les avait suivis, la fille devait encore être sous le charme, forcément ! Sora en profita pour enfiler son t-shirt, après tout il commençait à faire un peu frai et il ne voulait pas d'ennuis à se balader ainsi dans les rues en pleine nuit. Il regarda la jeune fille comme pour gronder une enfant.

-Tu as vu ce que tu me fais faire ? T'as pas honte ! Tu as une mauvaise influence sur moi tu sais...

En réalité il s'était bien amusé, il n'avait même pas réussi à garder son sérieux, puisqu'à peine sa phrase terminée il éclatât de rire. Bien sûr, dans l'instant c'était un excellent plan de fuite, mais maintenant ? Dans la précipitation il n'avait pas prédit la réaction de la jeune fille une fois reposé au sol, déjà que tout le restaurant les regardaient, même les serveurs était sur pause, restant bouche bée devant ce qui venait de débouler dans leur établissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8611-shiki-natsume-je-suis-t
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   Lun 9 Avr - 21:47

Cette fois-ci c'était moi qui avais pris de court le jeune homme, enfin les rôles s'inversaient à nouveau ! Il était temps. J'avoue que la gifle qui avait suivit le baiser je ne la comprenais pas non plus. Elle était là et puis c'est tout. Je pense que c'est juste ma façon d'agir, je n'ai pas du tout l'habitude de la non violence, à tel point que je ne sais même plus comment faire sans. Et oui, si on m'enlève mon point de repère je suis foutue. De toute façon, le garçon s'était habitué à mes réactions et affichait un de ses jolis sourires que je détestais tant. Le sourire que j'avais finit par s'effacer comme tous les autres qui ont précédés.

" - Que veux-tu, j'aime faire dans l'originalité. Pas la peine de te moquer, ce n'est qu'un jeu de toute façon, non ?"


Il me semblai que l'attention du garçon se reportait juste un peu derrière moi. Je me retournai donc pour voir ce qu'il y avait de si intéressant. Tiens, je reconnus la jeune fille qui avait réussi après une bataille acharnée avec les autres harpies du groupe à obtenir le T-shirt de Sora. Je me remémorai cette scène, c'était un bien gros bordel. Elles criaient et s'agitaient dans tous les sens comme des petits asticots juste pour un pauvre T-shirt. A côté d'elles, quand elles sont déchainées de la sorte, même moi je passe pour une jolie et gentille petite schtroumpfette. Mon attention se reporta à nouveau sur le garçon. Ho nan, comme avant avec son sourire ce regard n'annonçait rien de bon. Je crois bien que le T-shirt ne sera plus à la jeune fille bien longtemps. En tout cas elle peut toujours aller se faire voir, jamais je ne lui rendrais ses yen. Elle n'avait cas pas être aussi stupide pour avoir acheté le T-shirt. Ca lui servira de leçon ! << Règle numéro 1 : - Ne jamais acheter de quelconques objets à une petite blonde à l'allure douteuse, vos achats pourraient se retourner contre vous. >> C'est tellement vrai !

" - Bah, j'vais pas aller bien loin."


Le petite fut immédiatement sous le charme. Tu m'étonnes... Elle n'eut pas le temps de profiter de la situation que le T-shirt ne lui appartenait déjà plus.
Par contre la suite, je ne l'avais absolument pas vu venir, pourtant c'était prévisible. Je n'eus même pas le temps de cligner des yeux que je fus emportée comme un vulgaire sac à patates. Chose irréparable ! Oh ce n'étais pas l'allure "sac à patate" qui me dérangeait, c'est juste que j'ai tendance à perdre tous mes moyens dès que mes pieds ne touchent plus le sol. Une vraie peur panique du vide au sens large du terme. C'est pour cette raison que tout ce qui est manège à sensation ce n'est vraiment pas mon truc. Même le grande roue, oubliez !


Quel soulagement quand mes pieds se posèrent à nouveau sur le sol ! J'vous jure, j'me suis sentie revivre avec une envie furieuse de retourner en entier tout le petit restaurant dans lequel j'avais été déposée comme un baluchon. Vous savez dans les manga, quand les personnage sont tellement énervés qu'ils semblent "prendre feu". J'étais exactement dans cet état d'esprit. Bah oui, forcément, quelqu'un vous fait quelque chose que vous détestez vous n'allez pas lui sauter au cou et lui faire des bisous.


Il avait fait une tentative pour me gronder avant d'éclater de rire. Moi aussi j'allais le gronder, mais pour de vrai. Vous vous souvenez nan ? Je suis enflammée.

" - Plus jamais, jamais, tu entends jamais, tu ne me fais décoller du sol pour une quelconque raison ! Je te l'interdis !!"


Une fois de plus je me donnais en spectacle, je devrais peut-être penser à faire payer. Je fis volte face, j'avais pour idée de ne plus m'occuper du garçon. Pour l'instant. On était dans un restaurant non ? Et de surcroit il n'était pas plein, j'avais envie d'un dessert, pas de chance j'avais trois bonnes raisons de rester. Je demandai une table libre à un serveur, encore énervée je l'avais presque agressé et il m'avait répondu en m'indiquant la direction d'une table libre. Chouette. Je m'assis en silence. Je boudais encore.

Je finis quand même par prendre la parole. Une remarque inutile, comme d'habitude.


" - Surtout ne te prives pas si l'envie te prends d'à nouveau enlever ton T-shirt, avec de la chance je pourrais encore le revendre. Pauvre fifille, elle a dépensé 1200 yen pour rien, dans un sens je l'ai bien arnaqué. N'empêche j'aimerais pas la recroiser, à mon avis elle n'est pas prête de m'oublier.."


J'affichai une mine pensive. Comme si l'avoir racketté m'embêtais. Loin de là je peux vous le garantir, je ne suis pas du genre à avoir des remords. Je répondis à ce qu'il avait dit juste avant.


" - Et non je n'ai pas honte. Tu es loin d'être comme moi, ma mauvaise influence peut encore te mettre le grappin dessus. En fait, je peux encore te mettre le grappin dessus tout court."


J'avais un sourire en coin, l'idée de déteindre sur le garçon était plutôt agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Machine de mes deux... [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Machine de mes deux... [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une table pour...deux? [Libre]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: