AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Raira'M ~ Call me [Finit]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Raira'M ~ Call me [Finit]   Dim 1 Avr - 5:01


Hello, I'm Masaomi Raira ~

→ Âge : 19 ans.
→ Classe : 3.B
→ Lieu de naissance : Dans le quartier d'Ikebukuro à Tokyo.
→ Statut : Étudiante.




Caractère


"Je ne t'aime pas, mais je ne te déteste pas non plus. Ceci dit, rien que de te voir ca m'énerve, mais quand t'es pas là j'm'emmerde."

Cette phrase résume à elle toute seule le caractère de la petite tête blonde arrogante d'Ikebukuro. A force d'arpenter les rues jours et nuits elle ne sait plus ce qu'elle veut, ni ce qu'elle est vraiment. Peut-être ne trouve-t-elle simplement pas sa place ? Certains racontent qu'elle fait sans doute partie d'un gang, d'autres disent juste que c'est une enfant perdue. Pourtant ce n'est pas ce que ressent cette jeune fille. Certes elle n'a pas encore une idée précise de ce qu'elle est vraiment et ne sait pas se contrôler. "Et alors ?" pense-t-elle. Qu'est-ce qui y'a de mal à chercher à se connaître ?

" J'en ai peut-être pas l'air, mais je suis certainement la plus grande trouillarde de ce petit monde. J'ai peur c'est vrai. Peur de ce que je pourrais faire. Je suis incapable de me contrôler, je m'emporte tellement vite. On dit que l'adrénaline peut décupler les forces d'un être humain. Je ne veux pas dire par là que je suis forte, non. Dans des accès de colère, mon corps prend le dessus sur le mental ; je saute alors sur tout ce qui bouge saisissant n'importe quel objet à ma portée. J'en ressors quasiment toujours perdante mais sérieux j'm'enfou. Je suis susceptible, c'est comme ça. On pourrait carrément me qualifier de bagarreuse, mais ce n'est pas ma faute, cela fait longtemps que j'ai accepté cette sorte d'alter égo. Je fais peur, je suis considérée comme quelqu'un d'agressif, normal me diriez-vous. Pourtant en dehors de ces moments de délires complets je suis une adolescente banale. Je pense. C'est vrai que mon mode de vie est énormément influencé par la rue, j'y traine tellement souvent. Les rues d'Ikebukuro sont tellement animées ! C'est si amusant. J'y ai rencontré des personnes intéressantes qui sont passées au-dessus de ma violence apparente. Pour eux je ne suis juste qu'une petite fille blonde, têtue, susceptible, introvertie et qui aime attirer l'attention sur elle bien qu'elle déteste son incapacité à se contrôler. Mais vous savez quoi ? Je me fiche de ce que les gens pensent. Je n'ai pas besoin de leur affection. J'ai fini par accepter cette partie de moi-même, c'est ce que je suis. Non je n'ai pas besoin qu'on m'aime, je le fais déjà pour moi."

Bien sûr la jeune fille a des sentiments et des qualités bien qu'elle semble les ignorer. Certaines personnes arrivent à les entrevoir derrière cette apparence violente non contrôlée. En effet, il semblerait que la demoiselle soit bienveillante envers ceux qui la comprennent. Elle ressent ce besoin d'exister à travers les autres. Et même si elle ne l'admettra jamais, qu'elle préférera se mentir à elle-même, elle ressent le besoin d'affection, comme tout être humain.

"Ouais, on peut dire que j'ai un caractère de merde."



Physique


Bien que son caractère soit très marqué, le physique de la belle n'est pas très impressionnant. Un mètre soixante-quatre pour cinquante-trois kilos toute mouillée. Quand on croise Raira dans la rue, qu'on ne fait que la regarder, on ne peut que la trouver très mignonne avec sa petite tête d'ange entourée d'un halo de cheveux blonds. Un blond éclatant qui attire les convoitises et les jalousies. A croire que même le physique de la demoiselle soit fait pour attirer l'attention. La petite blonde a quelque chose de magnétique, plus on s'intéresse à elle, plus elle nous parait irréelle. Sa démarche assurée, son expression déterminée, ses grands yeux bleus qui donnent l'illusion du violet avec la lumière. De si grands yeux qui lui mangent une bonne partie de son visage à la peau de pêche. Ses traits sont tellement bien dessinés, une petite bouche teintée d'un rose pâle, un petit nez rond très mignon. Mignon et angélique, ce sont les seuls adjectifs qui semblent convenir à Raira ; jusqu'à ce qu'elle s'emporte et que la colère déforme son visage. La belle vous paraît alors si lointaine et si inaccessible qu'elle en devient effrayante. Pourtant après un instant de réflexion, on ne peut que la trouver super classe. Mais cela aussi, la jeune fille l'ignore. Elle ne prête pas assez attention au monde extérieur pour se rendre compte de ce qu'il se dit vraiment. Elle semble vivre dans un autre monde, un monde indiscernable pour un simple être humain.
Mais comme toutes les filles de son âge elle aime s'occuper d'elle. Elle remonte souvent ses cheveux épais et soyeux en deux couettes, mais même attachés, ses cheveux lui arrivent presque au creux des reins. Comme toutes les filles de son âge elle met des petits hauts mignons pleins de couleurs. Mais sur elle ces habits paraissent étranges, ils ne correspondent pas au caractère de la belle. Tout se déforme sur elle, mais elle s'en contrefiche. De toute manière elle change de style vestimentaire comme de chemise, surtout quand il s'agit de son hobby... La blondinette a trouvé un moyen pour se calmer, l'espace de quelques minutes au moins. La demoiselle chante. Elle arbore alors un style moins classique, un style qui complète son aura effrayante et attractive. Haha ! Oui, on peut vraiment dire qu'elle aime attirer l'attention. Quand elle chante, elle ne fait que peaufiner son image de rebelle en se transformant en mini punkette. Même ses chansons en elles-mêmes font peur. Elles ont une force qui témoigne de la colère permanente de Raira. Personne ne sait d'où elle vient, mais le fait est qu'elle est bien là et Rai' a apprit à s'en servir pour effrayer, séduire et manipuler...


"Merci hein, super l'image que tu me donnes."




Histoire



On recommence ?


"Je m'appelle Raira Masaomi, je suis originaire d'Ikebukuro. Un quartier très fréquenté à Tokyo. J'ai maintenant dix-neuf ans et mon anniversaire est le vingt-deux août. Vu mon apparence physique vous devez vous douter que je ne suis pas pleinement japonaise. Mon père était originaire d'Europe, il s'était rendu au Japon pour affaire, y a rencontré ma mère et je vous laisse deviner la suite. Il y aurait mieux fait de rester chez lui c'lui là... Tout deux, follement amoureux l'un de l'autre, décidèrent de s'installer ensemble. A cette époque, ma mère ne le savait pas encore, mais mon père avait déjà une femme et des enfants en Europe. Ils les avaient lâchement abandonné pour rester à Ikebukuro, bien que j'ai toujours su qu'il entretenait encore des contactes avec eux. Grâce à lui, j'ai hérité de ma tête blonde, de mes yeux violets et de ma colère. J'ai grandi sans me poser de questions. L'amour entre mon père et ma mère finit par s'éteindre. Ils se disputaient sans cesse pour un oui ou pour un non, quitte à devenir violent. Dans ces moments là, je fermais mon esprit, leurs voix ne devenaient plus qu'un simple bourdonnement. Et j'attendais.
Mon père finit enfin par s'en aller, pour rejoindre son ancienne femme, j'en étais certaine. Mais les affaires de cet homme n'étaient pas ma priorité. A la suite de son départ, j'ai repris le nom de ma mère.

Durant ce temps-là de mon côté j'étais trimballée d'école en école, à cause d'accès de violence envers mes camarades. Mais ils me cherchaient ce n'était pas ma faute. Ma mère se fit de moins en moins présente, elle s'effaçait. Je ne lui en voulais pas, elle devait à présent s'assumer toute seule avec son enfant maintenant que le précieux salaire de son mari ne rentrait plus dans les caisses. Désintéressée des cours, c'est à cette époque que j'ai commencée à traîner dans les rues. J'y découvris un monde fabuleux. Anodin et paisible en journée, mouvementé et illuminé la nuit. Alors que je grandissais à vue d'œil, j'y commençai à y construire mon petit univers. Quand on ne fait que passer, on ne remarque que ce sont toujours les mêmes personnes qui sortent et qui se font remarquer. Je les connaissais tous à présent et ils me connaissaient également. Petit à petit j'ai réussi à me faire respecter dans cet univers, j'étais connue sous le nom de la tornade blonde, une fille hystérique qu'il ne fallait pas approcher. J'ai du mal à l'admettre, mais au fond de moi cette crainte que j'aspirais m'a toujours rassuré. Je me sentais protégée. J'entrai au collège puis au lycée, toujours le même manège, mais ma vie ainsi me plaisais. Je crois que je peux dire d'une certaine façon que j'étais heureuse.

Très vite j'ai eu besoin de quelque chose en plus pour comprendre qui j'étais. La musique vint alors naturellement, petit à petit. Quand je chantais je me sentais libre, dans mon quartier, à Ikebukuro. De temps en temps il m'arrivait de chanter en pleine rue, ça me faisais gagner un peu de fric... J'étais considérée comme une sorte de mini starlette. Puis j'ai fini par rentrer dans le décor, les gens s'étaient habitués à me voir. Je faisais partie de leur quotidien. Pour échapper au quotidien et à la réalité il faut constamment évoluer, c'est fatigant. A ma grande surprise, deux trois personnes ne tinrent pas compte de mon caractère. Ils s'en contrefichaient de qui j'étais et j'avoue qu'au début ça m'a énormément énervé. Ils étaient tous originaires d'Ikebukuro et à mon insu ils avaient appris à me décrypter. Ils devinrent aussitôt populaires pour avoir réussi à "approcher la tornade blonde". J'avais peur que cela déteigne sur mon image, mais ça n'a absolument rien changé. J'étais soulagée et au fil du temps, ces rares personnes devinrent pour moi des sortes d'amis.

J'adorais ma vie et mon quartier, alors quand ma mère m'a annoncé qu'elle allait m'envoyer dans un pensionnat parce qu'elle n'avait plus la force de s'occuper d'une fille turbulente comme moi, j'ai cru que j'allais la défoncer
."

- Dis-moi Rai', y'a une rumeur qui dit que tu partirais pour Nagoya. On va s'ennuyer sans toi ici tu sais. Tu fais quand même un sacré remue-ménage, le quartier va être bien triste.

- Fermes la. C'est ma dernière soirée ici.


Lemi était une de ces personnes qui m'avaient approchée, je crois que de loin c'était mon préféré. Toujours gentil et calme malgré que je lui gueule dessus. C'est un pacifiste mais il est doté d'une force incroyable, pour lui m'arrêter est aussi facile que de soulever le petit doigt. C'est clair, à côté de lui je ne suis qu'une simple crevette. C'est pour ça qu'avec lui je n'ai pas peur, je peux m'emporter autant que je veux je serais toujours en dessous de ses capacités. Il est le propriétaire d'un petit bar à sushi pas loin de chez moi. Il ne se démerde pas trop mal dans le business. Il était déjà tard et avant de partir pour Nagoya, j'étais venue déguster des sushis une dernière fois. J'étais assise au bar en face de Lemi qui s'occupait des diverses clients tout en discutant avec moi. C'était en pleine heure de pointe.

- Il était grand temps que tu te barres, ça nous f'ra des vacances.


Cette voix, Nobu. J'avais réagi avant même d'être vraiment sûre de qui il s'agissait. J'lui avais balancé en pleine tronche une des baguettes dont je me servais. Il l'avait rattrapé à deux centimètres de son œil.

- Lou-pé..

Nobu je le déteste, il fourre toujours son nez dans mes affaires et il est capable de prévoir mes moindre faits et gestes c'est pour ça que je le rate toujours sinon je l'aurais buté il y a bien longtemps.
Alors que je bondissais déjà de ma chaise pour lui en foutre une, une main m'attrapa en vole. Lemi évidemment, il n'y a que lui pour faire ça.

- Tu connais le règlement Rai', pas de ça ici tu fais peur aux clients.

Dit-il en me trainant à la sortie. Je me retrouvais seule dehors à cause de cet enfoiré de Nobu, il a réussi à gâcher ma dernière soirée cet abrutit. Sans m'en rendre compte je serrais les dents, je m'efforçais de décrisper mon visage. Mon calme retrouvé mes pensées s'éclaircirent. Je levai la tête vers l'enseigne du bar,

- Tes sushis vont me manquer Lemi...

- Que c'est inattendu de ta part, aurais-tu craqué en secret pour Lemi ?

Humppff, j'l'avais pas vu sortir celui là, j'vais lui faire passer l'envie de me sourire comme ça. Mon visage se crispait à nouveau, tout mon corps frémissait, mes pensées se refermaient, c'est repartit pour un tour...

- N-O-B-U... J'VAIS TE BUTER !!

Criai-je avant de me lancer à ses trousses. Le lendemain j'étais à Nagoya.

Pour échapper à la réalité il faut évoluer constamment.






Secrets of the other side.

→ Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Environ 4 ans.
→ Comment avez-vous connu le forum ? Sais plus.
→ Avez-vous un double compte ? Y ont été supprimé y'a un baille.
→ Personnage de votre avatar ? Utau Hoshina de shugo chara
→ Quel est le code règlement ? Ok by Snake


Dernière édition par Raira Masaomi le Dim 1 Avr - 16:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Raira'M ~ Call me [Finit]   Dim 1 Avr - 15:55

Bon pour le HTLM j'abandonne ça commence à ma saouler --'
Autrement je pense que c'est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Snake J. Foster

avatar

Féminin Nombre de messages : 77
Age : 25
Localisation : Ne me cherche pas, je te trouverai
Date d'inscription : 20/12/2010

Feuille de personnage
Age: 24
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Sortir est un bien grand mot...

MessageSujet: Re: Raira'M ~ Call me [Finit]   Dim 1 Avr - 17:41

Rebienvenue Raira x)

J'ai bidouillé un peu ce qui n'allait pas au niveau du codage, ça devrait être bon.

Sinon j'ai absolument rien à redire à ta fiche, il y a pratiquement pas de fautes, les lignes sont respectées...
Tout tient parfaitement la route et ça a été un plaisir de la lire.

Donc je te valide sans attendre ! Bon jeu à toi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanra Mikado

avatar

Féminin Nombre de messages : 66
Age : 22
Localisation : 67
Emploi : Lycéenne
Loisirs : Dessin
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Age: 23 ans.
Situation personnelle: Amoureux(se)
Sort avec: De ma clope °w°

MessageSujet: Re: Raira'M ~ Call me [Finit]   Dim 1 Avr - 18:17

Thanks !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lycee-shimizu.1fr1.net/t8610-kanra-this-is-how-i-rul
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raira'M ~ Call me [Finit]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raira'M ~ Call me [Finit]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Call of Chtulhu LCG
» ~ call me maybe (baptiste)
» Quel est votre Call Of Duty préféré?
» Daemon , le petit démon :D [non finit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: ADMINISTRATION :: Fiches de présentation-
Sauter vers: