AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~ Rien que le mot "lac" m'énerve. ~ [PV Priecia]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ~ Rien que le mot "lac" m'énerve. ~ [PV Priecia]   Ven 22 Avr - 18:21

J'aime pas.
Non je n'aime pas.
Passez des heures immobile à contempler un paysage sous prétexte que celui-ci vous apaise, vous vide la tête... Quel gâchis. Ce que j'en pense ? Que c'est une activité pour les fainéants, ceux que y n'ont rien à faire de leur temps, ou qui tout simplement veulent échapper à leurs obligations. Essayez de s'enfuir d'une quelconque façon ne résous rien. Inutile de vouloir essayer d'échapper à la réalité, celle-ci vous rattrape toujours. Mais vous savez ce que j'aime encore le moins -ou qui du moins, m'énerve encore plus ? C'est le son de ce fichu instrument à corde et qui fonctionne par résonance que l'on a nommé "guitare". Rah mais quelle horreur pour mes oreilles ! Je ne n'ai jamais pu supporter ce son et le son de quelconques autres instruments d'ailleurs... Connaissant ces deux facteurs, pouvez-vous m'expliquer pourquoi je me retrouve assise devant un lac et en train de jouer de la guitare ?

J'ai toujours été une fille pleine de contradiction, je me connais par cœur, mais pourtant il y a des fois où j'arrive encore à m'étonner moi même.
Je peux très bien expliquer le fait que je joue de la guitare -oui oui, j'en joue depuis toute petite dans le but de comprendre désespérément pourquoi l'art musical me rebute tellement. Mais le fait que je me retrouve devant un lac, je ne saurais l'expliquer...

Mes doigts continuaient de se balader sur les cordes de mon instrument tandis que je m'abandonnais à toutes ces réflexions. Mon cerveau est une machine qui marche à plein régime et qui ne s'arrête jamais ; me conduisant sans cesse à des réflexions personnelles plus tordues les unes que les autres. Seule moi peut les comprendre. Pour tout autre être humain standard, elles ne sont que du charabia. Des phrases entremêlées qui n'ont aucuns sens. Mais je avouerais qu'il arrive aussi à mon cerveau de perdre les pédales pour un rien parfois. Dans ces cas-là, mes propos deviennent encore plus extravagant que la moyenne.

Aïe, quelques fausses notes côté guitare et l'ordinateur déraille.

- Nan mais c'est vrai quoi, ce fichu lac y sert à rien, juste une grosse flac d'eau au milieu de nul part ! Si encore il y aurait des vagues comme dans la mer se serait un petit peu plus distrayant, mais là, à part briller quand y'a du soleil y s'passe rien ! Ce soir il faudra que j'ai une discussion avec moi même pour me demander la raison de ma venue ici.

A m'entendre on aurai peu croire que je passais un savon à quelqu'un vu le ton que j'avais emprunté. Mais non, je m'étais juste une fois de plus parlée à moi même.
Je jetais un bref coup d'œil à la chose qui se prétendait être un instrument de "musique". Je l'avais envoyé valser sur le côté pendant mon petit discours. Il gisait à présent à côté de moi. Moi, assise devant... Un lac. Machinalement, j'enfouis ma main dans la poche de mon tout nouveau jean à la recherche de mon stylo noir. Une fois l'objet du délie en ma possession, je repliais mes jambes contre ma poitrine et me recoiffais d'un geste devenu habile par l'habitude, avant d'emprisonner mes genoux avec ma bras ; mon stylo noir fermement tenu dans ma main gauche. Et c'est ainsi que malgré moi je me mis à regarder ce...

- Lac. Rien que le mot "lac" m'énerve.

Une brise se leva, je me recroquevillai un peu plus sur moi même. Nous sommes à présent en Avril, le soleil annonce son retour, mais il n'en fait pas plus chaud pour autant. M'enfin, habiller d'un jean, d'un petit top gris et d'un gilet bleu foncé je n'avais pas si chaud que ça. Et n'oublions pas mes baskets blanches ! C'est vrai qu'une paire de baskets ne tient pas spécialement tout le corps au chaud, mais elles ont quand même leur importance, se sont mes baskets après tout !
Puis je me mis à jouer avec mon stylo adoré. Mille fois plus intéressant que cette grosse flaque d'eau.

Quand des bruits de pas feutrés troublèrent le silence de ma petite bulle.
Tient tient quelqu'un s'approche ? Je vais enfin pouvoir me distraire....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ~ Rien que le mot "lac" m'énerve. ~ [PV Priecia]   Mer 4 Mai - 12:16

Il faisait beau aujourd'hui dans la petite ville de Nagoya. Priecia, une jeune blonde de 18 ans avait rendez-vous avec l'un de ses nombreux clients. Et oui, en plus d'être une brillante élève, la demoiselle était une masseuse. Une masseuse seulement, rien de plus. Cela payait plutôt bien, et elle n'avait pas à se plaindre de ses clients, aucuns n'était un pervers. Elle était au moins tranquille sur ce plan là. Non, la ou ça n'allait pas c'est quand elle devait masser des personnes âgées. Non, elle ne pouvait pas. Elle le faisait, mais à contrecœur, et très vite, donc forcément, elle se faisait un peu disputer par sa marraine qui lui répétait sans cesse « Le client est roi, qu'il soit jeune ou vieux, lisse ou fripé ». Bref, elle avait parfois besoin d'une pause. Et c'est justement aujourd'hui qu'elle avait décidé de faire sa pause. Elle était sortie du lycée bien vite, habillé d'un Bikini violet par dessus lequel elle avait mit un Short beige et un léger débardeur blanc. Oui, il faisait bon en ce mois d'Avril, très bon même pour elle qui n'était absolument pas frileuse. D'ailleurs, on pouvait même se demander si elle ressentait les différences de températures puisqu'elle était en tee-shirt en plein hiver. Bon, avec un manteau, mais en tee-shirt quand même.

Elle marcha tranquillement dans la ville alors que le soleil était déjà debout depuis quelques heures. La ville était calme en dehors des commerçant et des quelques passants qui faisaient leurs courses. La jeune femme trouva d'ailleurs étrange qu'il n'y ai que si peu de monde dehors, mais cela lui sortit bien vite de la tête. Après tout, elle était là pour aller se baigner, non pour trouver des explications sur les passants. Elle arrive en vue de la plage, et là, poussa un cri d'horreur. Il n'y avait plus une seule place de libre ! La plage était tout simplement envahit. Zut, elle devrait rentrer. Et puis non, il restait toujours le lac. Oui, elle irait au lac. Elle tourna donc les talons, et se dirigea vers le lac. En y arrivant, elle le trouva sans personne et soupira de plaisir. C'était mieux comme cela. Elle retira ses vêtements avant de se glisser dans l'eau du lac. Elle était fraiche et cela faisait du bien. Elle nagea pendant un moment, avant de commencer à devenir un peu fripée au niveau des mains. Elle décida d'aller se dorer au soleil, et sortie de l'eau, en bikini.

Elle fit un rapide tour d'horizon pour voir si il y avait quelqu'un et remarqua une jeune femme assise. Elle s'approcha doucement d'elle.


-Bonjour, je peux m'asseoir ici ?

Elle attendit un instant, regardant la jeune femme en attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
 
~ Rien que le mot "lac" m'énerve. ~ [PV Priecia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Rien pour écrire à sa mère...
» "Il ne faut jurer de rien"...
» Il suffirait de presque rien ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: