AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !

Aller en bas 
AuteurMessage
Sayuri Nichitsu

Sayuri Nichitsu

Féminin Nombre de messages : 481
Age : 23
Localisation : Au pays des bisous et des calins *.*
Emploi : Idiote à plein temps *ZBAF*
Loisirs : ...J'sais paaas.
Date d'inscription : 16/01/2009

Feuille de personnage
Age: 17
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Le diable ~

MessageSujet: ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !   Lun 26 Avr - 20:33

    Alors que le calme était resté peu longtemps, voilà qu’il se met à chantonner. Je ne connais pas, rien de tout cela. Je ne veux pas connaître. Tout cela pour dire que l’air ne me rappelle rien. Ils n’aimaient pas chanter. Je n’ai jamais vraiment aimé écouter de la musique. Cela ne m’attire pas… Je l’entends alors revenir vers moi, qui suis toujours allongée sur cette table, comme une personne inconsciente, ou … morte, sur le point de mourir … Je ne sais pas vraiment à quoi j’ai l’air, ainsi. Habituellement, toute personne se retrouvant sur une table d’opérations ne sait pas ce qu’il se passe ici. J’entends alors sa voix, ses mots … Que faut-il faire pour mériter la mort ? Peut être… que les gens qui meurent ont fait « cette chose » qui fait qu’ils n’ont plus le droit de vivre. Je sens alors de la lumière sur mon visage. A quoi cela peut-il servir ? En aurait-il après mon visage ? Je n’en ai pas vraiment envie … C’est trop voyant, après, surtout si ça laisse quelques marques … Et voilà qu’il parle, de nouveau. De … Rire ? Je ne me rappelle pas de la dernière fois où j’ai rit. Cela doit remonter à un long moment. Et puis, rire ne sert à rien. Il suffit de sourire, non ? Je sens alors un objet couper au niveau de mon épaule, puis rouvre les yeux, pour regarder le sang couler. N’osant pas bouger, je continue de les observer, de l’observer. Cette coulée de sang…fine. Et puis, sa voix. Est-ce que je préfère … ? Je … n’en sais rien. Cette coupure n’est pas profonde, elle ne me fait pas mal, je ressens à peine la douleur … S’il allait plus loin, je pourrai peut être lui répondre. Sûrement, même. Je me demande quel genre de jouets il a pu trouver. Sûrement ce qu’ils utilisent pour opérer. La prochaine fois que j’irai dans un hôpital, je tenterai de rester éveillée … Alors que je suis dans mes pensées, j’entends un bruit. Je pose alors mon regard sur Aka. Ça n’a pas l’air d’être lui, l’origine. Il s’éloigne alors, s’approchant de la porte. Et voilà qu’il revient par ici… Il s’approche alors de l’endroit où il a posé les jouets qu’il a trouvé, alors que je m’assois sur la table d’opérations. En fait, non. J’ai à peine le temps de bouger, que je me retrouve debout, avec sa main qui me tient, mon bras. Je regarde alors la fenêtre. Seule issue? Oh …

    Eh bien ... grâce à son aide, j’arrive à ouvrir la petite fenêtre et à passer. Je suis d’ailleurs surprise de remarquer que le sol est juste devant moi. Ayant fait passer les bras d’abord, puis ensuite la tête, j’arrive à ramper sur le sol et me retrouver totalement à l’extérieur. Je m’éloigne alors de la fenêtre. Après tout, il va bien finir par sortir, lui aussi. En tous cas, il a intérêt … Maais … Je me demande bien comment il va faire. M’asseyant contre le mur, près de la petite ouverture, j’attends quelques secondes, avant de regarder devant moi. Pelouse verte… Pelouse…c’est un grand mot. Un peu plus loin, une personne. Du moins, ses pieds. Je me demande bien ce qu’il fait là… En même temps, il se pose peut être la question pour moi. C’est peut être plus logique ainsi. Peut être … Je remarque alors qu’il sort. Une fois qu’il est totalement sorti de cette pièce, je me relève rapidement, et lui attrape la manche, me mettant à courir. Je ne sais pas pourquoi je cours, je n’en ai pourtant pas besoin de fuir. Une envie… Je ne sais pas où je cours, à part sur un trottoir. Je ne sais pas non plus où je vais. Et je m’en fiche un peu. Je cours, simplement. Ni vite, ni rapidement. Bien que…cela se rapproche plus d’un gros matou bien rempli que d’une souris. Ce n’est pas pour cela que je suis bien remplie…Au contraire. Sur notre passage, il y a plusieurs obstacles qui semblent me foncer dessus … Entre lampadaires et quelques personnes qui s’écartent en nous voyant arriver. Je sais maintenant ce que je fuis : Eux. En tous cas, plus j’avance et plus il semble y avoir de monde.

    Mais … Je ne peux plus tenir. Je finis par ralentir, et continue d’avancer tout en marchant, regardant toujours le sol. Comme avant… Je ne me rends plus vraiment compte de ce que je fais, mais peu importe. Une fois la petite rue passée, il y a plus de voitures qui passent, plus de gens. Du sable… Qu’est-ce que du sable vient faire là ? En écoutant un peu plus, je peux aussi entendre le bruit des vagues. La mer, le sable… Ce qui forme ce que l’on appelle la plage. Comment est-ce que j’ai fait pour arriver là ? En cherchant la solitude ? Mais, je ne serai jamais seule. Pas en tenant sa manche, en tous cas. Aller à la plage … Je n’y avais pas fait attention avant, mais en plus de ça, il fait chaud. Gardant toujours sa main entre mes doigts, je pose mon dos contre un mur d’une maison et me laisser glisser pour me retrouver assise, sur ce sol…Un peu…sablé et toujours aussi sale… Pour « embêter mon monde », je laisse mes jambes étendues devant, et jette un œil rapide vers mon épaule. Elle ne saigne presque plus…pas marrant… Je remets alors la blouse, que j’ai gardée, sur mon épaule, cachant alors cette blessure. « Ils trouvent toujours cela étrange … » Mais, ne font-ils pas ce qu’ils veulent ? Alors…cela devrait être pareil pour moi. A moins qu’ils pensent que c’est quelqu’un d’autre qui l’a fait.. Bon, cette fois, exceptionnellement, c’est la « vraie vérité ». Je n’irai pas jusqu’à le cacher non plus…Mais, si je le veux ? Je remarque alors que je tiens toujours cette manche, qui lui appartient, et me décide enfin à la lâcher.

    [désolée, c'est nul TT]


Dernière édition par Sayuri Nichitsu le Dim 16 Jan - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
Aka Nakigara

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !   Dim 2 Mai - 22:29

    [HRP : C’est de la merde en boîte, mais je n’avais pas une once d’inspiration.]

    Et allez savoir pourquoi, elle pensait pouvoir mener la danse. A peine était-il sorti de cette salle où il aurait bien planté sa tente – et il était sorti de justesse en plus –, elle l’emmenait déjà loin. Elle semblait un peu affolée, la Sayuri, mais qu’à cela ne tienne, il suivait le pas non pas pour lui faire plaisir mais surtout pour éviter qu’elle ne détende cette superbe blouse. Elle était pile poil à la taille d’Aka, cette blouse. Aussi pourrait-il s’en servir pour assouvir une éventuelle pulsion, un jour ? A méditer. Peut-être qu’il la mettrait à l’occasion du meurtre de la jeune fille qui le traînait actuellement comme un petit chien. Il se moquerait encore plus d’elle ce jour-là. Contrairement à son père elle ne lui avait rien fait, certes, mais lui, il avait des pulsions à contrôler. Et puis vous savez ce qu’on dit, hein. Si quelqu’un tue une fois, il y prend goût, c’est comme la cigarette, ça devient une drogue. Ça avait été certes pour la bonne cause, mais… Là c’était différent, pas vrai ? Elle n’avait rien fait de mal. Enfin, il semblait qu’elle avait quelque chose à se reprocher, mais quoi ? A vrai dire, Aka s’en contrefichait. Mais il était plus amusant de faire durer le jeu et de faire semblant de s’intéresser à elle. Elle semblait s’être attachée à lui, non ? Il eut un sourire cynique. Encore mieux. Trahison. Quel doux mot, n’est-ce pas ?

    Il ne prêtait guère attention à la foule qui devenait plus imposante à chaque seconde. Pour l’heure ce qui l’ennuyait surtout, c’était le fait qu’elle le traîne en tirant sur la manche de sa super blouse. Et en plus, c’était pas folichon pour ne pas se faire repérer. Elle n’aurait pas pu attendre qu’il l’enlève, vraiment ? Mais bon, il se fichait des autres, alors il attendit qu’elle s’arrête. Quand elle lâcha enfin sa manche, il ôta sa blouse sans un mot mais la garda à la main.

    « Et maintenant ? Pourrais-je savoir pourquoi tu m’as amené ici, Esprit Sayuri ? Quelle plaie, tu as envie que tes jolies blessures s’infectent avec le sable ? »


    Quelle idée brillante ! Le jeune homme brun se mit à rire, délecté de cette idée. Il lança un regard vers la plage et s’avança sans même l’attendre, tout sourire. Il mitonnait déjà un petit jeu qui pouvait s’avérer très amusant. Il bouscula au passage un jeune couple d’un coup d’épaule et ignora absolument toutes les remarques qui pouvaient fuser. Il enleva ses chaussures, les prit à la main et posa ses pieds nus dans le sable chaud. La chaleur… Quelle horreur. Et le sable, d’une couleur criarde. Hm, il se demandait si teinté du sang bien rouge de Sayuri, il ne serait pas plus attirant… Il se fichait aussi de la poésie des vagues qui léchaient presque ses pieds. Tout ce qu’il voulait, c’était tester quelque chose. Voyant que la jeune fille ne daignait pas s’approcher, il prit une poignée de sable à moitié mouillé pour éviter qu’il ne file entre ses doigts pâles. Et il fit marche arrière, revenant vers elle, un sourire à peine pas hypocrite aux lèvres. Il allait bien s’amuser.

    « Je veux voir si, quand tu as mal, ta bestiole débarque au plus vite. »


    Et sans ménagement, se fichant de si les passants regardaient ce qu’il faisait ou non, il souleva la blouse trop grande qu’elle s’était mise sur l’épaule pour cacher la plaie encore toute fraîche qu’il lui avait faite peut-être dix minutes auparavant. Il ne la laisserait pas se refermer. Aka colla le sable sur l’ouverture des tissus de sa peau et fit en sorte qu’il pénètre bien la plaie, un sourire en coin. Et il l’observa.

    « Ou alors, viendrait-elle vers toi à l’odeur de ton sang ? Dans ce cas, viens, j’ai de la ressource. »


    Il lui agrippa le bras brutalement et la traîna jusqu’à la plage. Il la relâcha et partit à ce qui semblait être la chasse aux coquillages. Le fait était qu’il cherchait un couteau. Bien aiguisé au possible. Oui parce que, il avait certes le couteau de Sayuri sur lui, mais n’était-ce pas plus amusant de faire avec les moyens du bord ? En plus, ça favorisait le développement durable ! Aka semblait tellement absorbé dans sa tâche que tous les bruits extérieurs n’étaient plus.


_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Sayuri Nichitsu

Sayuri Nichitsu

Féminin Nombre de messages : 481
Age : 23
Localisation : Au pays des bisous et des calins *.*
Emploi : Idiote à plein temps *ZBAF*
Loisirs : ...J'sais paaas.
Date d'inscription : 16/01/2009

Feuille de personnage
Age: 17
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Le diable ~

MessageSujet: Re: ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !   Dim 16 Mai - 20:13

    Alors que je viens de m’installer sur ce sol, voilà qu’il se met à parler. Questions, questions. Je l’écoute en silence, mais sans avoir l’intention de répondre à une seule d’entre elles. Mais… Je me demande s’ils pensent faire ce qu’il dit, enfin, pour la dernière question. Cela ne me dérangerait pas… Après tout, je ne pense pas qu’il y ait mieux à faire, par ici. Je l’entends alors rire : je pense qu’il est sérieux. Et le voilà qu’il s’en va, me laissant alors seule pour quelques temps. Pendant quelques secondes, je me demande où est passée cette boule de poils blanche. Il est possible qu’elle soit retournée dans la chambre, que ce soit celle de l’hôpital ou celle où je passe mes journées, d’habitude. Etant donné que je préfère sortir la nuit… Je me décide alors à me relever lentement, tout en m’appuyant contre le mur. C’est un peu comme s’il m’empêche de tomber, alors que je suis capable de tenir debout seule. Je m’approche alors de la plage, du sable. Mais je reste à quelques pas de là. Je n’ai jamais vraiment aimé le sable, la plage. Surtout la mer… Je ne sais pas vraiment quoi, mais j’attends là, observant le sol goudronné, qui, un peu plus loin, laisse place à ces minuscules cailloux. Sable…

    Après quelques instants à observer le sable, voilà qu’il revient vers moi, avec ces « choses » entre les mains. Je sais déjà, à peu près, ce qu’il compte faire. Et je garde mes yeux posés sur sa main, entendant, alors, à nouveau, sa voix. Quand j’ai mal…si elle vient ? Généralement, elle est tout le temps là, donc elle n’a pas besoin de venir… Et, quand j’ai mal… Peu de temps après, alors que je suis en train de réfléchir, je sens la blouse se soulever, et je me mets à regarder cette plaie, qui, maintenant, est remplie du sable qu’il avait avec lui peu de temps avant. D’ailleurs, celle-ci pique, mais…c’est tout… Enfin. L’autre fois, j’avais tout de même plus mal… cette nuit-là… Quand il parle de ressource, je me demande bien ce que ça peut être. A part mon couteau, bien sûr. Si y a de la ressource… J’ai à peine le temps de me parler à moi-même que je suis entraînée dans le sable. Je me demande bien où il compte m’emmener. Pas dans l’eau… Ben en fait non, pas dedans. Il me lâche peu de temps avant, mais j’atterris tout de même dans le sable. Je m’assois rapidement et jette un œil à mon bras. Le sable ne semble pas vouloir partir, mais peu importe. Il finira bien par s’en aller. A moins que non, et que je finisse avec un bras en moins. Il a peut être l’idée d’enlever chacun de mes membres, un par un, avant d’en venir avec moi. Ce serait horrible… Si c’est vraiment le cas, autant mourir maintenant.

    Revenant alors à la réalité. Je lève les yeux vers lui, et remarque qu’il cherche des coquillages. Je me demande bien à quoi cela peut servir. Ce sont peut être les ressources dont il parlait. Je trouve que mettre son nez dans ce genre de choses n’est pas très intéressant. Donc, je me relève et me met à avancer, m’éloignant lentement de lui. Rapidement, mon regard se pose sur la mer. Cette eau bleue ou verte… Un mélange des deux. Le bleu et le vert se ressemblent trop. La mer semble calme. Il y a quelques minutes, elle devait être « haute », ce qui signifie qu’actuellement, elle se retire. C’est plutôt pas mal. Je continue d’avancer, pendant de longues secondes. Je ne sais où je fais, mais cela importe peu. Bien que je n’aime pas l’eau et que j’en ai peur, elle m’intrigue. Pas l’eau en général. La mer… Après au moins une centaine de mètres à m’éloigner, je reprends mes esprits quand mon pied se prend dans un rocher pour ensuite me faire tomber. Lui aussi souffre, maintenant. Il s’est écorché, et saigne très légèrement. Je ne fais pas très attention à la douleur, et regarde là où je me trouve actuellement. Je suis juste en dessous d’une falaise, et, jetant un œil vers l’endroit d’où je suis partie, je remarque la personne qui m’accompagnait peu de temps.

    Regardant alors, à nouveau, tout prêt de là où je me trouve, je remarque une petite ouverture. Vraiment petite. Je me relève et m’approche d’elle. J’arrive à passer un bras à l’intérieur. D’ailleurs, les rochers qui ferment la « porte » m’écorchent aussi. Sang, sang. Je n’ai pas vraiment besoin de ce qu’il cherche pour me mettre à saigner. Même si, là, c’est peu. Je le retire alors rapidement, et soupire. Je m’en éloigne de quelques pas et m’assoit, l’observant. Ce ne sont que des cailloux, ou gros cailloux, ou simplement des rochers, qui bloquent le passage. Ils ne sont pas si gros que ça, je pense pouvoir les soulever… Mais, j’hésite. Devrais-je faire demi-tour, ou explorer cette chose ? Si ça se trouve, il n’y a rien d’intéressant là dedans. Peut être que ce n’est pas très profond, non plus. Si ce ne l’est pas, j’aurais fait cela pour rien. Et puis, flûte, hein ! Je pense qu’il vaut mieux prendre ce « risque ». Il n’en est pas vraiment un, mais bon. Je ressemble tellement à une mouche que l’un d’entre eux finira bien par tomber sur mes pieds. Oh et puis, peu importe. La douleur finirait bien par passer. Ou alors, je pourrai dire « Tant mieux ! Voilà une autre manière de souffrir : se balancer des rochers sur les pieds ! ». Cela pourrait être pas mal. Un jour, peut être, j’y penserai et reviendrai ici.

    M’avançant à quatre pattes, je m’approche de cette « entrée », tout en zigzagant entre les quelques rochers qui se trouvent devant elle. « Entre elle et moi ». Une fois arrivée, je fais tente de faire rouler l’un des leurs, tout en lui murmurant : « Bouge…Tu ne seras pas seul…Je te ramènerai ta famille, tes amis… ». Mais il est trop lourd pour que je le fasse bouger. J’attrape un caillou, ressemblant à un galet, qui est, en tous cas, plus petit que celui que je veux bouger. Et je le balance dessus. Plus fois. Le « galet » ne tombe pas en miettes, mais casse, peu à peu, des morceaux du rocher qui viennent s’écraser sur le sable. Ils me semblent impossible à bouger, seule. Je crois que je vais être obligée d’y aller… Je m’éloigne, à nouveau, de lui, d’eux. Et je m’assois. Ne trouvant pas d’autre solution que celle que j’avais peu de temps avant, je me relève rapidement, et me mets à courir, au bord de l’eau. Après seulement quelques pas, je m’écrase dans le sable mouillé. Celui-ci recouvre totalement ma robe qui, peu de temps avant, était blanche. La blouse semble épargnée. Mais, cela m’importe peu, puisqu’elle est trop grande. Je ne suis même pas sûre de la remettre un jour.

    Je tente de me relever rapidement, avec mal. La course de tout à l’heure m’a, un peu, épuisée. Pas qu’un peu… Mais, je m’en fiche. Je me remets à courir, tombe, et ce manège recommence jusqu’à ce que j’arrive à genoux près de lui, épuisée. En plus de ça, mon corps « pique » de partout. Le sable n’est pas rentré qu’à un seul endroit, mais il a aussi pris place dans mon pied et mes bras. Je me relève alors, mes jambes tremblant sous mon poids. Mais, je m’en fiche. Je m’agrippe même à lui, pour pouvoir tenir debout. « S’il…te plaît… ». Je lui attrape le poignet et lâche ce qui, de lui, me retenait debout, marchant…difficilement, manquant souvent de tomber à force de trébucher, tout en reprenant encore mon souffle. Et…J’avance vers mes « trouvailles ». A un pas d’animal encore jeune et frêle, je l’emmène là- bas. Une fois arrivée devant cette tout petite entrée, je lâche son poignet et m’écrase par terre, m’avançant vers le rocher. « Lui…je…j’arrive pas à….heu…l’enlever… Je…veux entrer… » Et je me tais, observant ce caillou, tout en soupirant silencieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
Aka Nakigara

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !   Dim 1 Aoû - 19:47

    A chercher ses petits coquillages sur la plage, le jeune homme brun n’avait pas fait attention à la gamine qui s’était éloignée. Après tout, il n’avait jamais vraiment fait attention aux autres, n’est-ce pas ? Donc ce ne serait pas maintenant qu’il commencerait. D’autant plus que cette fille était sans importance. A la rigueur, elle s’apparenterait à un simple souffre-douleur, ou à un cobaye, source d’expérimentations cyniques. Rien de plus, rien de moins. Et alors que patiemment il virait chaque couteau qu’il trouvait du sable sur le côté, dans un joli petit tas bien rangé, il vit la bestiole blanche arriver. Il haussa un sourcil, sans pour autant prêter plus attention au furet qui s’assit là sagement. Aka empoigna un couteau et le tendit, l’air neutre, vers l’animal, avant de souffler longuement, retournant purement et simplement à sa besogne. A la fin de sa petite pêche aux crustacés, il se mit en tailleur dans le sable, l’air concentré, et se mit à trier les couteaux. Les trop petits ainsi que les trop cassés retournaient à la terre. Tout ça pour terminer avec deux couteaux très bons. Ils pouvaient aisément couper de la chair, étaient plus ou moins grands et semblaient plus solides que les autres coquillages. Petit plus : ils étaient sans doute assez pleins de microbes pour laisser s’infecter une banale coupure. Aka se releva, satisfait.

    Puis la jeune fille revint vers lui, exténuée. Il ne releva rien quant à son état de fatigue. Ce qu’elle avait fait l’importait peu, vous savez, mais qu’est-ce qu’elle était sale ! Le jeune homme eut un brusque mouvement de recul lorsqu’elle s’approcha de trop près. Ahh, ce qu’il détestait le contact. En aucun cas ce fantôme féminin ne devait se permettre de croire qu’ils étaient proches. Il haussa un sourcil en écoutant sa requête farfelue. Et pourquoi il l’aiderait, après tout ? Il s’en fichait de ce qu’elle voulait faire, pourquoi elle n’allait pas ailleurs ? Puis il eut une idée. Un rocher, hein ? Il amassa ses deux couteaux improvisés, les enfouit dans sa poche de pantalon pendant que la bestiole suivait au pas. Il alla examiner l’envergure du rocher et regarda alentours s’il ne trouvait rien d’intéressant. Inspectant chaque carré de sable, Aka finit par trouver quelque chose d’intéressant. Une sorte de planche en bois, sans doute relique d’une vieille barque, semblant assez solide, trônait d’un air presque trop banal sur les cristaux beiges. Le jeune homme s’avança pour saisir la planche, et déplaça un caillou légèrement plus petit à côté de celui que Sayuri voulait qu’il déplace. Et il coinça la planche, comme un levier, avant d’appuyer dessus. Au début, ce n’était pas si concluant, mais il adopta bien vite la technique pour y arriver. Et au final, le caillou se déplaça, roula légèrement même, laissant le passage libre.

    « Et maintenant, Esprit Sayuri ? Tu veux que je t’enferme là pour que tu attendes la marée montante ? » Il esquissa un sourire mauvais, glissant sa main dans sa poche droite, celle qui contenait les couteaux. « Vraiment navré, mais je ne ferai guère l’éclaireur dans ta petite escapade. Tu sais ce que je veux de toi. Et ce n’est certainement pas un jeu d’aventuriers. »

    Elle devait savoir de quoi il parlait. Et si pour elle il n’était pas encore temps qu’Aka s’acharne sur sa fragile vie, alors il n’y avait plus aucun intérêt à le retenir. Il reviendrait plus tard, au final. Elle pouvait s’estimer encore très heureuse d’avoir le choix, mais c’était bien parce qu’il n’avait pas de dent contre elle qui lui laissait le loisir de décider du moment. Les yeux moqueurs, il planta son regard doré dans celui de Sayuri, un sourire en coin sur ses lèvres.

    « A moins que tu ne veuilles risquer ta vie une fois que tu auras passé ce rocher. Ecrasée par d’autres. Quel dommage, après tout, ta peau blanche et lisse mériterait un autre traitement de faveur, n’est-ce pas ? »

    A ces mots, le jeune homme sortit un couteau sur les deux de sa poche et haussa bien exagérément les épaules. A elle de décider. Mais il ne la suivrait pas plus longtemps dans son petit jeu. Il avait déjà bien assez fait, elle l’avait suffisamment manipulé. Parce que oui, pour Aka, rester autant de temps avec une personne, sans en avoir l’envie jusqu’au bout, faisait preuve de manipulation. Il en avait décidé ainsi. Il tendit gracieusement le bras vers le visage de la jeune fille et coupa lentement sa joue, traçant ainsi une plaie de plusieurs centimètres de long, mais peu profonde. Assez pour que du sang perle sur son visage.

    « Considère que, si tu as peur, je peux disparaître comme une ombre. Quelle petite chanceuse tu es ! Sans doute parce que tu n’as rien d’humain. »

    Il pouffa de rire pour ponctuer sa phrase.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Sayuri Nichitsu

Sayuri Nichitsu

Féminin Nombre de messages : 481
Age : 23
Localisation : Au pays des bisous et des calins *.*
Emploi : Idiote à plein temps *ZBAF*
Loisirs : ...J'sais paaas.
Date d'inscription : 16/01/2009

Feuille de personnage
Age: 17
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Le diable ~

MessageSujet: Re: ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !   Lun 23 Aoû - 10:06

    Alors qu’il s’avance vers le rocher, suivi du petit animal blanc, je rattrape celui-ci pour le prendre dans mes bras, puis lève légèrement les yeux vers Aka, qui…s’éloigne. Je me mets alors à le suivre, d’assez loin, comme si je veux laisser une distance entre nous, tout en regardant les pas qu’il laisse dans le sable. Une fois arrivés à destination, donc à ce rocher, je continue d’avancer un peu avant de me décider de m’arrêter, laissant toujours une distance, mais un peu plus courte. Je l’observe alors faire, et remarque qu’il a vu un objet, et sûrement trouvé une idée avec celui-ci pour faire bouger le rocher. Je pense que… même en voyant la planche, je n’y aurai pas pensé. Restant à le regarder faire, me décidant de ne pas bouger, je réfléchis, tout en passant mes doigts dans les poils doux du furet. Et je revois quelques images, avant. Je ne sais pas pourquoi, mais… ça me fait bizarre. Et je me laisse tomber sur le sable, me retrouvant assise. Et ce regarde ces cailloux fins. Je réfléchis un instant, et ne me souviens même plus pourquoi je lui ai demandé de le déplacer… Je ne comprends plus, je ne veux plus… La raison pour laquelle je suis encore là, à ses côtés, ne semble pas vouloir revenir, pour le moment. Mais ce doit être une bonne raison, sinon je ne serai pas là… Enfin, je crois. Peut être que… Je relève les yeux vers Aka, évitant à nouveau son visage. Il me propose de mourir ? Ou bien il ne le veut pas ? Si ce n’est pas cela qu’il avait proposé, je serai peut être rentrée. Mais, je déteste l’eau, celle-là, faire comme tous ces gens… Ce n’est pas nouveau. Je ne l’ai jamais aimée. C’est un coup à mourir noyé, sous l’eau… Et qui nous retrouvera ? Peut être personne. En tous cas, je ne veux plus m’approcher d’elle.

    Tiens, voilà qu’il parle de nouveau. Un jeu d’aventures ? Il me semble que… je n’en ai jamais voulu… Ce qu’il veut ? Je crois voir. Et si c’est ce que je pense…qu’il pense, c’est ce qu’il n’a pas pu faire quand nous étions à l’hôpital. Et si c’est autre chose, je ne vois pas quoi. Raah, parler, parler. Pourquoi pas un peu de silence, parfois ?... Risquer ma vie ? Ce n’est pas un problème ! C’est juste que… ce n’est pas une bonne fin. Enfin, d’après moi… Et je ne m’en rendrai peut être pas compte… Ce serait malheureux ! N’ayant toujours pas bougé mon regard de son torse, vide, j’hoche légèrement la tête à ses dernières paroles. C’est vrai, mais… Je redescends alors mon regard vers ses mains, plutôt…intriguée, me demandant ce qu’il va sortir d’une de ses poches. Je suis alors l’une des deux, des yeux, alors que son « joujou » vient couper ma joue, laissant ce liquide rouge couler sur elle. Q-Quoi ? Moi, avoir peur… de ce genre de choses ? Alors que… en quelque sorte, je n’attends que ça. Et puis, si je n’ai rien d’humain, je suis quoi ? Je suis pourtant « faite » pareil, non ? Comme lui… Enfin, les os, la peau, le sang, les muscles… Ils sont bien faits de la même manière, non ? Et il me semble que je suis arrivée sur Terre de la même façon que lui.

    Je repose alors mon regarde sur le sable, passant rapidement une de mes mains dedans. Je n’ai ni envie de partir, ni envie de parler. Je regarde alors aux alentours et prend une brindille, plutôt fine, pour écrire le mieux que je peux dans le sable : « Je ne veux pas partir. Mais pas ça ici. ». C’est plutôt dur d’écrire quelque chose de net dans le sable, donc, par moments, j’efface quelques lettres pour essayer de mieux les réécrire. Je regarde un peu plus loin sur la table, réfléchissant à un autre endroit, tranquille. On pourrait presque retourner là où je me suis retrouvée enfermée, là… où il m’a vue. Je reste un instant à regarder ses pieds, à lui, tout en étant hésitante.

    « Hum… le c-cim…heu…église…là où tu…p-personne…n-nous dérangera…l-là bas… »

    Seul petit problème : je ne suis pas tout à fait sûre du chemin à prendre, et j’arrive à ressortir quelques mots : « Je…tu…ou…. ». Ne voyant plus quoi ajouter, je me relève lentement, laissant ce que j’ai écrit sur le sable. Cela n’a plus d’importance. Je garde le furet dans mes bras et me met alors à marcher vers la route, cherchant à quitter la plage. J’essaye de marcher assez vite pour y arriver rapidement, mais cela est plutôt dur ici. Tout en marchant, je baisse légèrement ma tête pour que mes cheveux retombent devant mon visage. Certains viennent alors se coller au sang qui se trouve sur ma joue. Ne marchant pas très droit, je suis parfois obligée de relever les yeux pour enfin me retrouver sur le trottoir. Je traverse alors la route, avec un « petit groupe » de personnes, pour ne pas avoir à regarder si des voitures passent, et pour continuer, bien sûr, à avancer. Marcher, marcher et toujours ça, pieds nus sur le goudron chaud. Quelques regards se posent parfois sur moi, et à ce moment, je tente un peu plus de me cacher derrière mes cheveux. En aucun cas, je ne me retournerai pour voir s’il est là. S’il veut que l’on voie ce qu’il fait, au risque que certaines personnes appellent la police, il avait qu’à le dire avant. Après quelques longues minutes, il n’y a personne. Juste moi…et peut être lui, qui sait ? Je lève, légèrement la tête pour apercevoir une partie de ce qui semble être le cimetière, et la petite église. Je continue d’avancer jusqu’au « trou », dans les barrières, qui doit être l’endroit par lequel les morts arrivaient. Je m’arrête juste avant de pénétrer dans cet endroit, observant le sol qui a séché depuis la dernière fois.

    [ Si le lieu ne te plait pas, dis, j'essayerai de changer ^^ - et désolée, j'aurais du le faire hier soir >___< ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aka Nakigara
Tronçonneur professionnel.
Aka Nakigara

Masculin Nombre de messages : 733
Age : 28
Localisation : Somewhere.
Emploi : Etudiant
Date d'inscription : 21/07/2009

Feuille de personnage
Age: 19 ans
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: /

MessageSujet: Re: ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !   Dim 16 Jan - 20:41

    Aka regarda la jeune fille s’éloigner dans un haussement sceptique de sourcils. Le cimetière ? C’était donc là son dernier souhait ? Et puis quoi encore ? Il ne pensait pas pouvoir laisser le choix à ses victimes, en plus de ça ! D’accord, il n’y a personne, pas de risque d’être vu, mais il lui fallait réfléchir à un plan pour ne pas se faire attraper avec les preuves. Un plan comme celui qu’il avait mitonné pendant des jours, des mois, des années, pour se débarrasser du nuisible qui avait gâché sa vie. Et son désir de vengeance était fondé. Là, il s’agissait d’une pulsion, il pouvait la réfréner. Cette fille n’avait rien fait à Aka, si ce n’était que lui montrer qu’elle jouait à des jeux dangereux pour la rapprocher de plus en plus de la mort. Elle était innocente, elle lui était absolument inconnue. Elle n’avait rien fait de mal. Finalement, Aka aurait-il une conscience à ce sujet-là ? Bloquer ses pulsions pour chercher des raisons de les exploiter mieux ? Tuer n’importe qui, n’importe où et n’importe quand était dangereux. Pas pour la victime mais pour lui.

    Il pensait à tout cela alors qu’il suivait lentement Sayuri dans la rue, les mains engouffrées dans ses poches. Le regard sombre, il se disait que c’était tout de même risqué de la tuer avec un vulgaire coquillage en plus – même s’il y avait de la recherche, certes. Et puis s’il devait la tuer, il faudrait également qu’il élimine son rongeur, qui pourrait aller le dénoncer, il en était sûr. Cette bête avait beau l’air affreux, il était certain qu’elle n’en demeurait pas moins intelligente. Non, définitivement, avec tous les côtés peu pratiques, ses pulsions s’affaissaient, perdaient de leur impact. Il ne pouvait tout simplement pas agir ce jour-là. Il lui fallait comme un scénario, pour pouvoir se sentir parfaitement libre de ses mouvements. Là, ce n’était pas bon.

    Le jeune homme constata qu’elle ne se retournait jamais pour s’assurer de sa présence. Elle semblait tellement déterminée à retrouver le cimetière – alors qu’elle ne savait pas où il se trouvait – qu’il se demandait même si elle sentait sa présence. Alors, le regard doré furtif, il se demanda si ce n’était pas le moment de s’éclipser. Inutile de se perdre en palabres et autres expression pour lui faire comprendre que ce n’était pas le moment. Il se ferait prendre, c’était certain, mais elle, elle ne comprendrait sans doute pas ce que cela signifiait. Ils s’approchaient de plus en plus vers ledit lieu, de plus… C’était le moment de prendre une décision. Après tout, elle ressemblait de toute manière à une collégienne. Peut-être se trouvait-elle dans le même établissement que lui ? Si tel était le cas, il la retrouverait facilement, le temps de trouver un plan pratique et fatal pour pouvoir lui offrir ce qu’elle souhaitait. De toute façon, même si elle était dans une autre école, il lui suffirait de faire régulièrement des rondes dans le cimetière, si elle savait que c’est l’endroit le plus isolé pour se scarifier. Il était aisé de la retrouver donc.

    Oh, et voilà que le cimetière était visible au loin. Aka prit la décision de ne rien dire alors et de disparaître. En tant que maître de la situation, il était bien aisé de réapparaître au moment qui lui plairait, donc. Il bifurqua dans la rue de gauche, avec un air innocent qu’il sait si bien faire, et se dirigea vers le lycée en esquissant un sourire mauvais, réfléchissant déjà aux immondices qu’il pourrait lui faire subir pour calmer ses pulsions psychopathes. Mais pour l’heure il était temps pour lui de retourner à son dortoir et enfiler une chemise, si possible. Certes il était conscient de sa beauté ténébreuse, mais là n’était pas une raison pour qu’il se fasse dévisager à tout bout de champ dans la rue pour cause de manque de chemise.


    A bientôt, Esprit Sayuri.


Rideau.

_________________


Mad Tea Party~

Aka Nakigara.
All rights reserved to Cho Taeko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Shin-Likes-Drawing.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !   

Revenir en haut Aller en bas
 
~A quoi bon ? [~Aka & Terminé !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Pour un flirt, avec toi, je ferais n'importe quoi ! [LILY & WILLIAM]
» Le reflet du passé [Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» [TERMINÉ ] Episode n°2 : Sur la promenade de Miami... [ A & P]
» Frimer, à quoi bon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Ville-
Sauter vers: