AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Sam 20 Fév - 23:57

    Réveil difficile pour le British nympho'. Finies les grasses mat', on donne cours, maintenant. Il s'étira difficilement en se grattant la tête. 'Tain 9h. Une heure pour prendre une douche, se faire magnifique et aller au bahut, presque les mains dans les poches. Nevaeh se leva tranquillement et se dirigea vers sa douche. Il lui fallut une bonne grosse demi-heure pour terminer de se préparer, revêtir un kimono bordeaux et sortir de sa piaule. La chose positive avec ça, c'est qu'il verrait des petits élèves innocents. Oh ouiii... En espérant qu'il n'ait pas dans sa classe tous les boulets du bahut. Si possible, hein. Dans son sac, des tas de livres. De japonais pour lui, d'anglais pour les élèves. Il traîna des pieds jusqu'au Lycée Shimizu, passa par l'entrée des élèves exprès pour partir en repérage. Eh ! On ne change pas une équipe qui gagne, mec ! Il drague au passage la secrétaire pour avoir la clé de sa salle et peut-être un plan pour le soir. Affaire à suivre... Elle était un peu trop maquillée comme une prostituée. Il regarda d'un air pensif le petit numéro inscrit sur le porte-clé... Il avait une salle rien que pour ses cours d'anglais. Enormous ! Rien que pour sa gueule. Là où il pourrait faire des cours particuliers à ses élèves les plus embrouillés. Il pourrait leur présenter ainsi la langue anglaise et toutes ses vertus. En échange, il faudrait lui apprendre la langue japonaise, forcément. Parce qu'il était encore maladroiiiit et qu'il avait plein de choses à apprendre, tout plein !

    Il déambulait dans les couloirs en jouant avec ses clés, faisant du charme aux élèves les plus charmants qu'il croisait, puis arriva à sa salle. Bon. Faut assurer, Nev'... Il avait dix minutes d'avance, pas mal pour la première journée d'un branleur, non ? Il jeta limite son sac sur son bureau et en sortit les livres d'un air détendu. Deux piles. Les livres pour lui et ceux pour ses élèves. Et enfin, des paperasses. Notamment les petits formulaires d'inscriptions qu'il avait fait remplir aux élèves pour avoir des petits privilégiés. Il n'avait pas demandé de photo, pour avoir de bonnes surprises... D'ailleurs, en parlant de surprise, il fut plutôt étonné qu'une américaine ressente le besoin de s'inscrire à son cours. Il essaya d'apprendre cependant en dernière minute les noms par cœur. Que des filles, sauf un garçon. Ça promettait, dis donc. Son annonce avait donc vraiment effrayé les élèves ? Peuh, les japonais n'étaient que des mauviettes. Des dégonflés, et bien plus encore. Voilà pourquoi il leur en ferait baver avec... des exercices bidons. Ouais, parce que si on a de mauvaises bases, en anglais, ça craignait un max, pas vrai ? Il allait bien se moquer d'eux, et ne tolèrerait pas une seule faute. Cependant, il s'attendait bien à en avoir, ça serait amusant. Il attrapa un livre nommé "L'anglais sans peines" et l'ouvrit à une page au pif. Super pédagogue, bravo ! Il choppa une craie et écrivit de sa plus belle écriture (soit une écriture attachée, le genre de truc que normalement les japonais ont du mal à lire) :

    Citation :
    - Trouvez les pluriels irréguliers : Man, Woman, Foot, Mouse, Tooth, Child, Crisis, Phenomenon, Penny, Bus.

    - Passez du masculin au féminin : Actor, Host, Prince, Waiter, Boyfriend, Policeman.

    - Describe yourself, fuckers !

    Nevaeh, ou l'art de prendre des élèves pour des cons. Mais avec ça il pourrait déterminer leur vrai niveau d'intérêt et d'intelligence. Et seulement ensuite, ils pourraient étudier des textes et chansons à leur guise. Il se frotta les mains d'un air négligent, épousseta légèrement son kimono et partit s'asseoir sur son bureau, fixant l'horloge d'un regard mauvais. Encore deux minutes avant le début du cours. Il serait sans pitié. Et cette horloge serait son témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Dim 21 Fév - 15:36

*7h30*

En fait, Kohana n'était pas le genre de fille à ce laisser abatre pour une simple heure de réveil, effectivement, elle avait très mal dormi, pourquoi ? Faut lui demander, peut être parce qu'elle avait cours directement à 9h30, avec précisement Mr.Skyless, enfin, elle, elle l'appelait Nev', mais en public, c'était "Monsieur". Pourquoi ? Je ne sais pas, encore une fois,a llez lui demander !

Enfin , Kohana se leva normalement, partie à quatres pattes jusqu'a son armoire, ouvirt un tiroir et en sortie une robe blanche qui recouvrait ses cuisses, ses genoux dévoilés. Kohana saisit sa canne d'un blanc immaculé et se dirigea vers la salle de bain, elle saisit la brosse et coiffa ses cheveux d'un blond presque de platine. Une fois fini la belle sortie de la salle de bain, mangea vite fait un truc et sortie, son sac sur les épaules, bottes en cuire noir au pied.

Kohana arriva au lycée quelques mintues plus tard, elle entra, monta les escaliers et posa une main au mur devant elle, elle compta, une, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dis ! Voilà ! Elle avait trouvée sa salle d'anglais. La jeune aveugle resta quelques minutes devant la porte, close, elle réfléchissait, devait-elle rentrer et affronter les mots de son partenaire ou devait-elle s'enfuir en courant ? Plusieurs minutes passèrent, de bonnes longues minutes.

La jeune femme posa la main sur la clanche et ouvrit d'un geste décidé la porte et entra d'un pas léger dans la classe, Nev' était là, elle le sentait , elle passa devant lui, le frolant presque du bout des hanches, elle caressa son bassin (celui de Nev'), non intentionellement, puis elle se retourna et s'inclina légèrement et dit d'une voix légère et avec un accent quelque peu prononcé :

-Good Morning Mister Skyless.

La jeune femme se retourna et alla s'assoir sur une table,posa son sac et attendit que les autres élèves arrivent.


Dernière édition par Kohana Misato le Lun 1 Mar - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Dim 21 Fév - 16:22

    Allez donc savoir pourquoi j’ai décidé de passer la plupart de la nuit à dormir. Peut être parce que le lendemain, il y a cours. C’est fort possible. Mais l’envie de dormir n’est pas toujours présente. Dans tous les cas, il est bientôt huit heures. Je quitte la couette en soupirant, filant me jeter sous une douche froide. Le froid est agréable… Je me décide à enfiler une robe, blanche avec ceinture noire. Le genre de vêtements que l’on met plus en été qu’en hiver… Mais comme je ne compte pas sortir… Tss. Je me décide à quitter ces quatre murs, me retrouvant dans un couloir. Et c’est en traînant des pieds et ronchonnant que je m’avance vers la salle de cours. Escargot… Voilà à quoi je me fais penser. Oh et puis, il doit bien rester une demi-heure avant le début. J’ai le temps de faire un tour. Je me décide donc à errer dans les couloirs. Peu de gens, qui semblent plus nombreux. Ah oui, l’heure doit approcher. Et c’est en soupirant que je m’approche à nouveau de cette salle de classe, remarquant pas mal de gens souriants. C’est si bien que ça, les cours ? Ou alors, ils sont heureux parce qu’ils sont ensembles… Oh et puis… On s’en fou.

    C’est donc peu de temps après que la porte est enfin dans mon champ de vision. Tiens, quelqu’un est déjà là. Je l’observe un instant, sans gêne. Ben quoi ? Je ne compte pas lui passer sous le nez et rentrer avant, c’est tout… Je la regarde passer la porte et me remet en marche. Si elle n’était pas entrée, j’aurais pas été obligée de le faire … Mais si elle y va, c’est sûrement parce qu’il y a quelqu’un. Vive l’anglais ! (*ZBAM*) Faut dire, en même temps, je ne suis pas très douée dans ce genre de matière. En même temps, je ne me rappelle pas en avoir fait avant. De toute façon, je suis là pour apprendre, hum ? Je reste dans le cadre de la porte un moment, attendant qu’elle s’installe. Je me décide enfin à rentrer, et observe le bureau un instant, avant de lever les yeux vers lui. Celui qui donnerait cours… Le prof’, quoi. Je souris légèrement, tout en le regardant, et lâche un mot. Froid. Un peu comme s’il était prononcé par une personne sans vie. Et ce n’est sûrement pas ce qu’il attendait. Un simple « Bonjour », avant de m’éloigner et de prendre une des tables du premier rang, posant mes coudes sur celles-ci, et mes joues dessus. Et j’attends. Comme les deux autres personnes.

    Et je garde mes yeux sur lui, et son bureau, ne me préoccupant pas de ce qui est écrit au tableau. De toute façon, je ne pense pas être capable de le faire. Ni moi, ni même la personne qui écrit… Donc bon. Je soupire légèrement et me murmure quelques mots à moi-même, avant, d’enfin, lui tourner le dos et d’observer le fond de la pièce, attendant les autres. D’autres tables, encore d’autres. Une armoire. Je me demande bien ce qu’elle peut cacher. Des livres, peut être. Ou d’autres objets. En tous cas, elle ne semble pas très bien entretenue…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Dim 21 Fév - 19:40

Bordel !
Trop la galère, les cours. L'anglais plus que tout le reste. Si je n'avais pas pris cette matière pour améliorer ma moyenne, j'aurais pu pioncer plus longtemps. Shit ! Mais peu importe.
Les rumeurs, même si je n'étais pas très friande de ces choses, disaient que le prof était zarb, méchant, effrayant parfois. Et sadique. Qu'il était vraiment très étrange, aussi. Comme un prof', non ? Son nom... Je ne me souviens plus de son nom. Tant pis, j'm'en fous.

Je me levai, donc. Avec l'allure et la démarche d'un zombie (affreusement fatigué, au passage), je me dirigeai vers la salle de bain. J'attrapai ma brosse à cheveux et la passai mollement dans mes tifs noirs, courts et rebelles. Je baillai, sans gêne, puis m'étirai aussi fort que je le pouvais. Je troquai ensuite mon pyjama délavé contre un jean noir, un sweat à capuche violet et d'énormes Vans blanches. Celles de ma meilleure amie, il me semble. Je les lui avais prises avant mon départ. Elle n'est toujours pas au courant, d'ailleurs. Faudrait que j'pense à lui dire, nan ? (...) Naaaaan. Hrem. Bref.
Un câlin au chat, un coup d'eye-liner et hop ! J'attrapai mon sac à dos d'une quelconque marque française et sortis de ma piaule minable. En cours de route, je sortis mon iPod et montai le son presque au maximum, rabattant la capuche sur ma tête.

(...)

J'arrivai enfin. Je rangeai l'iPod, retirai ma capuche et adoptai une posture moins bizarre. Je ne portai mon sac à dos que d'une seule bretelle, changeant de temps à autre. J'avais l'air à peu près normale. Et puis je tournai en rond, surtout. Mais Bon Dieu, elle était où c'te foutue salle d'anglais ?!
Merde !
Je dus revenir sur mes pas pour m'apercevoir que je l'avais ratée de peu. Je soupirai et entrai, espérant ne pas être en retard au cours. Si j'étais effectivement une retardataire, on allait me fusiller.

"Yo." Dis-je, sans vraiment faire attention.

Je haussai les épaules et m'assis près d'une fenêtre, ouvris un vieux cahier à spirales, observant l'écriture fine de notre cher professeur d'anglais. Il avait déjà tout préparé, alors ? Quel homme assidu, dites-donc ! Je ne m'attendais pas à cela, venant d'un homme aussi détendu que celui qui serait mon enseignant pour l'année. Il avait le corps, le visage, les traits détendus. On voyait qu'il savait ce qu'il faisait. Aucun doute à avoir, dans ce cas !

Mais sa tête me dit quelque chose... J'ai une drôle d'impression... C'est le "déjà-vu", ça... Mais j'arrive pas à m'souv'nir...


Dernière édition par Vanessa E. Flyleaf le Lun 19 Avr - 15:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Uriko Koyama

avatar

Masculin Nombre de messages : 127
Age : 26
Localisation : A la confiserie =3
Date d'inscription : 19/12/2008

Feuille de personnage
Age: 16 ans mais en fait environ 11.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Son chien, faut le promener.

MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Lun 1 Mar - 20:05

Heiiin ? De la lumiere dans le couloir de si bon matin ? N'est quoiiii ? Bouh... N'a fait bobo aux n'oeils de Uriko... C'est malin, il est tout reveillé tout pas en pleine forme maintenant... Il n'au eu que 7 h 47 minutes de sommeil ! Elles sont ou ses 8 heures de sommeils ? Hein ? Bouhou... Il ne peut pas se rendormir pour 13 minutes si ? (Et bah, si on m'avait dit un jour qu'Uriko serait si ponctuel...) Bon... Allons voir qui est l'auteur du crime (On le mettra en prison comme ca...)... Gnein ? Mais n'est oncle Nevarh ! (Il sait toujours pas le prononcer c'est dingue ca...) ou est ce qu'il vaaa ? Oooh bah n'est vrai.. Les professeurs vont au lycée plus tot... Bon bah, tant pis pour les 13 minutes de sommeils restantes (13... en voila un drole de chiffre...), maintenant il ne lui reste plus qu'a se préparer et a prendre son petit dezeuneeer ! Ouiii ! Car Ryuu nii ssan et Tonton Kit sont aussi profs donc ils sont debout ! (En théorie... On ne sait pas pour Kit mais du moins Ryuu est logiquement levé...).. tiens quel heure est il ? Ah... 9 h passé... Quel chance ! Son emploie du temps correspond avec oncle Nevarrh ! Uriko descend des escaliers... s'asseoit sur la chaise du salon... Regarde sur la table. Une jolie petite boite classe, avec une petite étiquette dessus. Noté : "Ton dejeuner de ce midi. Ryuu." Oooh l'est trop zentil son onii ssan ! N'est le meilleur d'abord !

Bon, question existentiel.. Que prendre au petit dejeuner ? (Et oui, c'est tres important... Ha ha... >.> ) Hum... Des céréales ? Mince... Plus de chocapic... Meme plus de Frosties... Donc pas de céréales sauf si on veut miamer des Miel pops, mais, Uriko en a deja miamer hier... Donc, des tartines ? Naan... C'est long et dur a préparer... (Dur ? Oo ) peut etre du nutella, apres tout, on peut manger le nutella avec les doights, c'était dans les supers astuces du Shimi Gakuen... Mais nan, c'est lourd des le matin... Bon bah pas le choix ! On prend un verre de zus d'orange avec un Actimel ! C'est du Bifidus actif des le matin ! (Ou un truc du genre...) Oui euhm... bon...

Une fois le petit dejeuner de pris, on monte les escaliers (Bah oui on va pas les descendre...) et... La salle de bain est libre. Ooh oncle nevarrh est parti alors qu'il prenait son petit dezeuner... Zut il a pas pu partir avec lui... Bon n'est pas grave. On se brosse les dents apres miamer (Depuis le temps que je le repete...), puis on va se doucher. Super ! L'eau chaude est deja prete ! Youpii ! Et maintenant ! En route pour le lycéeee ! Trap tra la la ♪ Hein ? Oooh... Oncle nevarrh n'a pas pris sa poche de dezeuner (Bah oui, Ryuu n'allait pas mettre le dejeuner dans une jolie boite comme a son frere hein ?). Bon bah on la prend, on la lui passera ! Parce que Ryuu cuisine super bieeen !

Sur la route, on croise un monsieur par terre avec plein de zens qui sont autour de lui ? L'est mouru ? Uriko s'approche... Il regarde le monsieur par terre... Bras sur le ventre.

"Aidez moi.... J'ai.... Mal au ventre..."

Il a des problemes intestinaux ? (Ou simplement faim...) mais en tout cas les gens, preferent soit l'ignorer, soit le regarder, mais sans jamais agir par peur. Bon ben dans ce cas Uriko qui reflechit pas du tout bah lui il bouge ! Hop, on marche devant lui et il donne un petit médicament d'une boite que Ryuu lui avait passé au cas ou. Il lui donne a avaler en lui disant qu'il irait beaucoup mieux ! Puis il s'en va...

10 minutes plus tard on voit Uriko déambuler dans les couloir et une ambulance briller au loin. Oh, apparemment ca s'est pas arrangé, logique vu que le médicament que lui avait passé Uriko n'était autre que les pillules de traitement de Ouaf... Ryuu le lui avait pourtant dit.... Bon c'pas grave ! Apres tout Uriko en sait rien et croit avoir fait une bonne action. Laissons lui cela hein ? Bon... Dans quelle salle est oncle Nevaarrh ? Hum... Oh ! Il le voit ! Uriko ouvre bien grand la porte en disant d'un air joyeux, fort et aigue :

"Oncle Nevaarrgbl... Gnioon... Me suis mordu la langue... Tieeens ! N'a oublié ton dezeuneeer ! "

Puis il s'assit, quel chance, il est dans sa classe ! A savoir si lui le savait. Bon, en tout cas, il est tout zentil, tout sage maintenant, il s'assit un peu a coté de gens qu'il ne connaissait pas, mais bon, il est sociable et tout zentil, il fera ami ami ! Il s'était mis au deuxieme range, vers le milieu a coté (Quelle précision divine...) a coté d'une élève qui regardait la fenetre l'espace d'un moment (Oui oui n'est toi Vanessa >:3 ) et en lui faisant un signe du bras (Par la, entendez, un : Uriko tenda grandement son bras en l'agitant de droite a gauche comme un taré).

"Haluuuut ! Moi ne m'appelle Urikooo ! N'et toiiiii ?"

Quelle discrétion. Bref, assez parler, Uriko sors ses n'affaires, trousse ok, cahier ok, livre ok, stylo ok, encas du midi ok, bombe lacrymo ok (au cas où). Bref, des affaires haut en couleurs et plutot "kawaii" un peu comme lui quoi. Uriko ne savait pas vraiment quoi faire avec ce qu'il y avait au tableau... On devait le faire ? Bon bah ok... On leve bien haut la main.

"Gnioon... ><"

Oui... Quand Uriko leve la main... C'est vraimeeent le plus haut possible... Il tend le bras ! Aaah ! Une crampe ! Naaan ne cede pas ! Tu peut le faiiire ! (Quelle bataille endiablé...) Que voulez vous ? Comment pouvait il savoir si c'était a faire sur un cahier ou une feuille ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Dim 7 Mar - 15:58

    Tranquillement et en tapotant du doigt, sourcils froncés, Nevaeh regardait le bal des horreurs se dérouler devant lui. Sur les douze élèves qui s'étaient inscrit, seulement neuf s'étaient présentés en temps et en heure. La première arrivée était Kohana, sa petite proie d'après les cours. Assez drôle, la coïncidence... Ou pas tant que ça. Celle-ci avait bien précisé sur son formulaire d'inscription qu'elle venait aussi et surtout parce que c'était lui-même qui donnait le cours. Ça l'avait bien fait rire sur le coup. Un peu moins maintenant. Quand elle était passée devant lui, il n'avait fait que hocher la tête, ni plus ni moins. D'autres suivirent, et sur les neuf élèves un tant soit peu sérieux pour arriver à l'heure - et 10h honnêtement ce n'était pas une corvée - seulement quatre lui avaient adressé la parole. En particulier ce con d'Uriko qui l'avait affiché devant tout le monde. Fuck ! You asshole ! Pour la peine il l'avait foudroyé du regard, tiens, et écarté d'un revers de main son déjeuner, hop, direction le sac ! Il lança un regard sournois à la ridicule assemblée qu'il avait pour lui seul en se levant langoureusement pour simplement fermer la porte. Mais attention, avant, il avait placardé une affichette sur ladite porte pour les trois retardataires (si vous comptez bien, donc, un PNJ et les deux membres restants), sur laquelle il avait écrit d'une écriture un peu trop posée :
    Citation :
    Now your are late, bitches, be prepared to lick my feet ! You deserve it, fuckin' chicks !

    Et ce fut ensuite tout aussi sensuellement qu'il se retourna, pour le moins détendu. Il fit un sourire carnassier et fixa d'un air désinvolte chacun des élèves. Mais là il capta que le pauvre petit imbécile qu'il devait se coltiner déjà à longueur de journée dans sa piaule levait le bras. Eh, mais, c'était déboîté, non ? Non ? Dommage. Nev' soupira un peu trop longuement, s'avança jusqu'au bureau du nain et tapa des deux mains sur la pauvre table en bois.

    « What the fuck do you want, you kid ? »

    Le pauvre anglais grinçait déjà des dents. Il se releva et fixa toutes les filles. Au moins, il avait pour seul garçon dans sa classe un abruti fini. Mais il fallait qu'il se retienne de lui faire du mal, il était sûr que Ryuu avait collé une caméra de surveillance quelque part, ou qu'il avait mis Ouaf dans l'armoire du fond de la classe, prêt à bondir au cas où. C'te famille le rendrait dingue ! Juste magnifique, il attrapa une mèche de ses cheveux rebelles et la colla derrière son oreille tranquillement.

    « Right, bitches... I'll speak english only, here. You can't fuck up, 'kay ? So listen to me. » Il montra du doigt le tableau avec les inscriptions trop nazes dessus. « Here, I AM the leader. You must obey me. Do these exercises, right now ! They're not difficult. »

    Son regard parcourut la pièce et se posa sur la seule fille pas bridée de l'assistance, prit un manuel d'anglais bien plus compliqué et passa entre les rangées. Au passage il entendit deux filles discuter entre elle. Nev' fit volte-face et leur gueula des insultes toutes anglophones, avant de ricaner. Au boulot ! Il plaqua le manuel sous le nez de Vanessa. Pas dur à reconnaître l'américaine.

    « Quant à toi, tu vas m'étudier un morceau de texte irlandais, ça te branche ? » Il pouffa, faisant bien exprès de lui parler Japonais pour faire travailler ses neurones, quand même. « Cet extrait-là, amuse-toi bien. »

    Citation :
    " As a child I was alone. I am making no excuses for myself, merely stating a fact. I was isolated from the surrounding children of my own age by the traditional barriers of class and education. Not that I was educated in any formal way. A series of ladies taught me a series of subjects. "
    Author : Jennifer Johnston.

    -> In what type of social class do you think is the character ?

    Il la laissa à son triste sort, retourna s'asseoir sur son bureau chéri, et attendit les résultats des autres élèves. Leurs réponses à ses deux questions bidons, et leur présentations d'eux-même. Cela allait être drôle. Il regarda quand même Uriko, prit de pitié, allez savoir, et expliqua rapidement en japonais :

    « Toi, le nain, profite de ta chance. Tu vois tous ces mots ? Je te demande de me les mettre au pluriel, et les autres au féminin. Et tu te présentes. Tout ça en anglais. Grouille. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Jeu 8 Avr - 2:57

Kohana était assise sur sa table, son sac posé lourdement contre un des pieds du bureau, elle "fixait" l'endroit ou se devait être le bureau, fut le bruit du souffle de Nev', il devait être légèrement, exaspéré, effectivement, celon ce qu'elle avait pu comprendre, 12 élèves auraient du être là, hors, Kohana n'avait entendu que 8 pas diffèrent, en la rajoutant, cela faisait neuf, donc trois qui n'était pas arrivés à l'heure.
Beaucoup d'agitation autour d'elle, seul, elle, restait immobile, seul sa respiration bougeant son torse doucement.

Un moment donné, Kohana se leva et vint s'assoir sur sa chaise. La jeune aveugle saisit son sac et sortit de ce dernier, trousse et feuilles de braille, faitent exprès pour qu'elle puisse écrire dessus par petits points.
Kohana, ayant finis de sortir ses affaires, attendit patiemment.
Un silence s'installa doucement, seul les petites gémissements du voisin de table de Kohana persistaient.
Kohana ne faisait pas vraiment attention, elle se concentrait plus sur les autres bruits, un soupirement, c'était Nev', des bruits de pas, Nev'.
Soudain, deux gros coups sur une table fit légèrement sursauter Kohana.


« What the fuck do you want, you kid ?

Kohana sentit son coeur se calmait, n'empêche, sa va pas la tête ? faire un tel vacarme près d'un aveugle après un long silence ?! Il voulait quoi ? lui faire faire une crise cardiaque ? Si c'était le cas, encore une fois comme ca et c'était bon, elle était morte, de peur.
Le voisin de Kohana, qui, a première vue, connaissait personnellement Nev' répondit à ce dernier.

Un bruit de mouvement de cheveux ou de main, enfin d'un corps puis le professeur reprit. Kohana écoutait attentivement, de toute façon, elle ne pouvait faire autre chose.


« Right, bitches... I'll speak english only, here. You can't fuck up, 'kay ? So listen to me. Here, I AM the leader. You must obey me. Do these exercises, right now ! They're not difficult. »

Hum hum, Kohana ne releva pas, elle ne fit rien, cette consigne ne l'a désignait sûrement pas, elle ne pouvait lire le tableau et ne pouvais donc pas écrire ce qu'elle ne pouvait entendre. Cependant, son voisin, uriko, lui donna un coup de coude et commença a lui chuchoter quelque chose que Kohana ne compris pas.
Seulement, Uriko cessa brutalement d'expliquer à Kohana, logique, le professeur le regardait sûrement avec insistance.


« Toi, le
nain, profite de ta chance. Tu vois tous ces mots ? Je te demande de me
les mettre au pluriel, et les autres au féminin. Et tu te présentes.
Tout ça en anglais. Grouille. »

Kohana retourna la tête vers le professeur, elle ne pouvait s'empêcher de le visualiser, en même temps, elle ne pouvait également pas, s'empêcher de repenser aux moments passés avec ce même professeurs quelques temps auparavent.

[au mon dieu que c'est court et dénoué de toute inspiratioooooons TwT I'm sorry ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Dim 18 Avr - 17:57

'Tain. Ce prof', là... Il le fait exprès. J'aurais même pas dû m'inscrire.

Je tambourinais ma table du bout des doigts, fixant le paysage qui s'offrait à moi derrière la fenêtre entrouverte. Et un gamin s'assit à mes côtés après être entré, affichant ce pauvre professeur -pauvre est un bien grand mot...- en écorchant d'abord son nom, et en déposant par la suite un sachet contenant je ne sais quelle nourriture faite maison.

Mon attention fut captée par le gamin après que the teacher eut réagit à la honte que lui faisait subir… Son neveu, à en juger par l’accueil chaleureux et décalé du microbe.

« Haluuuut ! Moi ne m'appelle Urikooo ! N'et toiiiii ? » Avait-il déclaré en s’asseyant après avoir agité son bras de façon grotesque.

Ce gosse était trop zarbi. Il était vraiment dans ma classe ou bien était-ce une blague -de très mauvais goût- ?! Il se comportait comme s’il avait 7 ans ! Et encore, j’exagère.

« Vanessa. » Répondis-je après un long silence.

Trois élèves manquaient à l'appel. Des retardataires, donc. Heureusement que je ne suis pas de ces personnes... Mon dieu. Il leur avait préparé une pancarte. Et pas n'importe laquelle, dites donc.
Je crois que Mr. Skyless était vraiment blasé. Ce n'était pas ses premiers retardataires, évidemment. Selon moi, il a dû en avoir tellement dans ses cours qu'il ne prend même plus la peine de demander ce qu'ils foutent, ou ce qu'ils attendent pour entrer... Dur. Mais quand même, avoir trois élèves en retard à son premier cours… Ça devait être relativement chiant.

« Right, bitches... I'll speak english only, here. You can't fuck up, 'kay ? So listen to me. » Annonça le professeur.

J’observai attentivement ses traits. Il pointait le tableau du doigt.

« Here, I AM the leader. You must obey me. Do these exercises, right now ! They're not difficult. »

Nos regards se croisèrent.
Putain, il est trop flippant ce type ! Un genre de prof bien sadique à vous donner mal au crâne en une seule phrase. J’aime pas les profs comme ça. Je doutai que nous puissions bien nous entendre.
Il attrapa un livre très épais avant de passer entre plusieurs rangées. Shit, elle était pour moi, celle-là. Cette expression diabolique sur son visage, qui disait « Mouhahaha tu vas souffrir ! »
Entre temps, il avait insulté (en anglais, cela va de soi) une paire de gamines qui bavardaient à leurs places.
Et puis là, BOOM. Le prof’ me plaqua un gros bouquin sous le nez, si fort que ma table en trembla. Je me demande si je ne tremblais pas aussi, tiens.
Il abuse sérieusement. Et son visage... Je jurerais l'avoir déjà croisé. Sa démarche, sa façon de s'exprimer... Son regard, ses yeux perçants qui ne vous laissent aucun répit... J'ai déjà rencontré cet homme. J'en suis certaine.


« Quant à toi, tu vas m'étudier un morceau de texte irlandais, ça te branche ? » Dit-il en pouffant.

Oh, the fucker. Il me faisait déjà bien flipper avec sa tête… Et là, il me faisait bien chier à parler en japonais ! Comme si c’était pas déjà assez dur d’avoir traîné ma carcasse ici et de devoir faire des exercices à la con, t'sais. Les trucs qu'on fait en primaire.

« Cet extrait-là, amuse-toi bien. »
« Fuck… » Murmurai-je, les dents serrées.


Citation :
"As a child I was alone. I am making no excuses for myself, merely stating a fact. I was isolated from the surrounding children of my own age by the traditional barriers of class and education. Not that I was educated in any formal way. A series of ladies taught me a series of subjects."
Author : Jennifer Johnston.

-> In what type of social class do you think is the character ?


« I don’t know, damn ! » Dis-je, un peu trop fort pour ne pas qu’on m’entende.


Dernière édition par Vanessa E. Flyleaf le Dim 9 Mai - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Uriko Koyama

avatar

Masculin Nombre de messages : 127
Age : 26
Localisation : A la confiserie =3
Date d'inscription : 19/12/2008

Feuille de personnage
Age: 16 ans mais en fait environ 11.
Situation personnelle: Célibataire
Sort avec: Son chien, faut le promener.

MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Jeu 22 Avr - 23:55

Gniaaah !!!! Allleeeez interroge leeee ! Il connait les réponses ! Il veut ! il veut ! En plus Ryuu il est américain et il lui a appris touuuut plein de mots ! Mais pourquoi il l'interroge pas ? Peut etre pas assez haut le bras ? Bon, plus haut et on l'agite un peu en poussant quelques petit gémissement histoire de dire "Moi ! Moi ! Moiiiiiii ! Ne suis laaaa !" Oui, enfin le truc typique Uriko quoi. Il tourna la tete un moment pour voir si il y avait de la concurrence sur les bras levé, ah bah nan... Mais Oncle Nevarh il était occupé avec les n'autres, et puis il avait meme donner un cadeau a sa voisine, un gros livre. Concernant l'anglais celui ci n'avait rien compris, ils parlent trop vite et avec un accent bizarre... Et ce n'est pas comme si il était super attentif a ce que tous le monde disait. Celui ci avait cependant pu comprendre les mots en japonais. Sa voisine s'appelait donc Vanessa. Super ! Il s'est fait une amie ouaiiiis ! (Enfin bon... S'echanger les prénoms veut pas forcément dire qu'on est amis....). Et Enfin ! Enfin ! Bénédiction apres plusieurs passages et interactions du professeur celui ci se mit enfin a l'interroger ! Uriko était tout content.

"Yeaaaah ! Hayme ze feurst ! ♪"

Oui bon, l'accent était completement pourri... Mais que voulez vous, il a la connaissance théorique mais coté pratique il est completement nul. Mais bon tant que c'est sur son papier il réussira les examens. Et puis c'est meugnon comme tout l'accent japonais pour l'anglais nan ? Mais bon, celui ci reprit vite l'habitude de paler en japonais...

"Bah il suffit de mettre un S a touuuus les mots !"

Petit moment de silence dans la classe et quelques rires de d'autres... Gnein ? N'était pas ca ? Hum... Bah si, quand il était dans la classe primaire il se souvenait très bien, il faut mettre un S au pluriel. Hum... Aaaah naaan, on est en anglaiiis ! Bon, bah dans ce cas on réfléchit et on reprend, sans l'accent bien sur, ca se gagne pas comme ca apres tout.

"Euuuh... Pluriel euuh... Menne, Woumenne, Fite euuuh... Misse, tisse, children, Gnioon.... Cri...sesse ? Féenomena, pens, et buseusse. Gniaaah ! N'est ca hein ? N'est ca hein ?"

Quelques petit rire étouffé du mignon petit accent mais complètement a coté de la plaque de ce que l'on peut attendre. Mais il pense qu'il a fait assez juste... Quoi que vu sa prononciation dure de dire si ce qu'il a fait est juste ou non... Et oui... Que l'on n y croit ou non, Uriko est... bon en cours... Bon, desfois de manière décalée, mais sur une épreuve papier il n'échoue pas.

"Euuh pour le féminin on fait euh... Actresse, hostesse, euh princesse, et euh.. ouai.... Ouaitresse, Gueurlefreinde, et euh... policewoman ?"

Celui se leva enfin de son bureau, bon oncle nevarh a dit qu'il fallait qu'il se présente, Uriko est tout content maintenant qu'il a tout fait, bon, euh... Ah oui en anglais... Euh bon ben, il faut se lancer, un peu de bonne humeur, on prend un respiration et parle joyeusement avec pleeein de grand geste.

"Hello ! Maille nem is Uriko ! Hayme 17 yeurs old ! Hay live wiz Ryuu nii ssan, Oncle Nevarh et Tonton Kit ! Gniah ? N'est pas anglais ? Gniaaah ! N'ai gaffé ! Attend ! Stop ! Pouce ! Ne réfléchis ! Euuh... Euh... Hay... Hay love cannedise, broseurs, pets and bitch !"

Quelques rires étouffé encore, pour la présentation en général et la mal prononciation surtout... Et la confusion Beach/Bitch du coup, cela portait a confusion. Et puis dire qu'il connaissait le professeur et tout... Mais Uriko était quand meme content de sa présentation, aussi courte soit elle. Uriko tapota ses mains et se félicita lui meme.

"Gniaah ! N'ai reussi ! N'était bien hein ? Hein ? T'as vu Vanessa ! N'hayme ze feurst ! Gnah ? Oooh N'a l'air duuuur ton livre.... °°"

Celui ci se rasseya sur sa petite chaise, le corps tangeant de droite a gauche lentement pour montrer sa bonne humeur vu que celui ci avait du mal a la cacher ou a la contenir. Il a pu participer en classe et puis il va le raconter a Tonton Kit et Ryuu nii ssan et Oncle nevarh au diner ! Ah mais naan... Oncle nevarh il le saura deja ! Ah bah ils le raconteront ensemble alors ! ♪
Mais alors que celui ci était tout excité, lorsque celui ci s'était balancé un peu trop fort, celui ci tomba sur le sol avec sa chaise faisant un enorme bruit et fracas...

"Gniaaaiillleuh.... Uriko n'a bobo ! Uriko got un boboo !"

Quelques rires encore... Et bien, les cours ne sont jamais ennuyeux avec Uriko, celui ci se releva, lui ainsi que sa chaise puis se rassit tout sage, en vérifiant au préalable qu'il ne s'était pas sali... Puis dit a voix haute.

"Ne vais bien ! Hay vais bien !"

Et ca, c'est ce qu'on appelle de Franglais, quand on a la flemme de parler anglais ou francais ou que l'on veut faire classe. Dans le cas de Uriko c'est parce qu'il n'avait pas eu le temps de réfléchir (Oui, Uriko aussi peut reflechir...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   Lun 16 Aoû - 1:35

    Ainsi le lycée Shimizu ne grouillait que d'élèves et employés qu'après 10h du matin, hein ? La cantine sûrement... C'était un fait qu'une jeune stagiaire avait récemment constaté et pu enfin confirmer ce matin alors qu'elle attendait sagement le moment où elle allait entrer dans son cours. Enfin, son cours... Le cours de Mr. Skyless, professeur d'anglais qui allait lui enseigner le métier. Au Japon. Oui, il parait que les cours de langues étrangères n'étaient pas les cours les plus populaires ici. Quelle chance... Mais afin de ne pas trop se prendre la tête avec quelconque difficulté qui aurait pu lui pourrir son séjour au japon, Sunny avait choisit la matière qui lui poserait le moins de problème : L'Anglais. Cette langue qui était sa langue maternelle, elle l'enseignait depuis quelques semaines à un petit nombre d'élèves qui prenaient la peine d'assister à ses cours, ... Gentiment. Il fallait souligner que cette fois, l'étudiante n'allait assurer son cours seule, le professeur Skyless allait l'accompagner et sûrement la corriger. Il y en avait des choses à reprendre; de nombreuses, car dans tout les cas cette demoiselle n'était pas faite pour cette vocation qu'est le métier de professeur. Juste qu'il lui fallait de quoi vivre, et rester dans un certain domaine scolaire.


    La stagiaire venue tout droit des Etats-Unis se trouvait dans la salle des professeurs, étroite salle équipée d'ordinateurs très vieux et un tableau, un immense tableau blanc... Gris ? Où étaient retranscrites chaque absence ou notes qu'il fallait prendre en compte. Aujourd'hui, rien était écrit. Mais les professeurs s'hâtaient tout de même à la tâche. Quelle tâche ? Aucune idée, mais on voyait bien que les deux professeurs qui étaient présents ( Heure précise : 9h55 ) se trouvaient bel et bien occupés. Dont une en particulier : Lee Sunny.
    De bonne mine, fraiche, prête pour une lourde journée, elle préparait sa prochaine évaluation... Des Questions de compréhension de texte, du vocabulaire, une expression personnelle, BLABLABLA. Jamais elle ne posait son regard sur autre sujets que son écran d'ordinateur et son bureau : Concentration poussée à son maximum. Ah. Si ! A 10h, alors qu'un brouhaha encore discret entrait dans le hall du lycée, Sunny observa l'heure à sa montre...


    « Bon, j'y vais. Je suppose que même les élèves les moins ponctuels sont arrivés, ne. »


    Et elle leva ses hanches pour tranquillement s'en aller de ce bureau trop étroit et filer vers la fameuse salle de classe. Elle avait juste une paire de manuels sous la main avec de quoi rédiger et sa montre à son poignet. Le professeur avait sûrement ce qu'il fallait sur place. Ainsi elle s'en allait, hâtive. Elle aimait bien la description qu'on lui avait fait de Mr. Skyless, et un personnage comme ce dernier, mieux était de ne pas le manquer. Devant la porte, elle souffla quatre fois et poussa lentement la porte, tentant de ne pas déranger le cours.
    L'ambiance semblait diverse pour chaque coin de la classe ... En fait, devant c'était plus ou moins actif. Un petit agité assis près d'une fille plus âgée semblait-elle, et beaucoup moins enthousiaste. Toujours devant, mais plus en coin étaient placées deux jeunes filles, une blonde qui semblait ailleurs et de l'autre côté une demoiselle aux traits typiquement japonais, calme mais qui suivait apparemment le cours. Certes.


    Description Time. Sunny portait en ce jour, le noir que de nombreux employés portaient au japon. C'était le noir soyeux d'une chemise qu'elle mettait rarement. Un vêtement de taille correcte, n'allons pas l'habiller telle une sal*pe pour sa première rencontre avec Skyless-sensei, enfin ! Sous sa poitrine, un corset de la même couleur se prolongeait jusqu'aux généreuses hanches de la jeune femme; il dessinait très soigneusement ses formes et cela lui allait très bien. Chevilles dégonflées, no problem. Les manches se trouvaient courtes et bombées lui donnant un air prude et innocent. Déjà que son nouveau look de poupée cachait bien sa vraie nature... Passons.
    Sunny, comme à son habitude, portait pour cacher ses longues jambes - qui d'ailleurs était un trait très rare en ce pays - un jean foncé, classique, très slim qui était suivit d'une haute paire de chaussures noires, assorties à la chemise de l'étudiante. Ainsi, le teint devenu pâle de Sunny, certainement à cause du manque de soleil, ressortait parmi ces sombres vêtements.


    « Hi Mister Skyless. Nice to meet ya, i'm Lee Sunny, ya trainee ... »


    Tendant vivement sa main vers son professeur, elle prononça ces mots d'introduction. Elle tentait de faire bonne impression, de montrer qu'il s'agissait d'une recrue motivée et en forme. Son visage était comme rayonnant d'énergie; peut être comblée d'ombre face au petit japonais du premier rang.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lesson one : Piss off, you fool ! [Réservé aux inscrits]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Réservée) La colère d’un homme…
» English: Lesson 1
» fool them [PV]
» Cole (+) Never a failure, always a lesson.
» [Réservé] La Maîtrise du Soru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARCHIVES :: ARCHIVES & Co :: RP FINIS OU ABANDONNES :: Le lycée-
Sauter vers: